Corse

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
FLNC.png

Quelques farouches défenseurs du "Fromage de Luxe National Corse"

« Ah! Mon dentiste aussi est devenu indépendant »
~ Sacha Guitry à propos de la politique
« Le corse descend du gaulois, qui lui-même descend de l'arbre »
~ Nicolas S. à propos de sa future propriété où il compte passer sa retraite, dans 5 ans
« Oh là ça se corse »
~ Paul Binocle à propos du début de son entretien pacifique avec quelques membres du FLNC
« Il ne faut jamais mettre son doigt entre l'arbre et les Corses. »
~ Sacha Guitry à propos d'un petit endroit tranquille à Calvi, une main en train de relever son pantalon.
« La solution au problème Corse, cinq minutes d'immersion totale  »
~ Clémenceau à propos de je ne le sais et même si je le savais, chez nous on parle pas
Etrangers corse.png

Le drapeau de l'ile montre bien le caractère pacifique et accueillant des corses...

La Corse est un continent sacré dans l'océan méditerranéen, capitale mondiale de l'art plastique (surtout du plastique).

La Corse est en bas à droite sur la carte, sauf si le format de la carte est trop petit, auquel cas la Corse est située n'importe où dans un cadre surajouté. La Corse est donc à la France ce que Ceylan est à l'Inde ou ce que Madagascar est à l'Afrique. Merci à nos amis malgaches de bien vouloir nous pardonner cette comparaison.

Elle est proche de l'Italie, qui l'a honteusement colonisé autrefois, et est honteusement colonisée aujourd'hui par la France dixit les Corses. Elle est également proche de l'ile d'Okinawa, honteusement colonisée par le Japon dixit les Okinawaïens. Elle est par contre loin de la Sardaigne, une petite ile de l'Océan Indien, honteusement colonisée par l'Italie, dixit les Sardes. Il ne faut pas tout confondre !

Il n'existe rien au monde de plus beau que la Corse dixit les Corses, si ce n'est une Corse bien roulée, dixit la top-model corse Lætitia Casta dont les seins fantastiques ont fait bander toute la République au point qu'aujourd'hui, c'est elle, une Corse, qui sert de modèle à Marianne décolletée, symbole de la France colonisatrice. "Tout à fait", ajoute la jeune chanteuse corse Alizée, qui, comme le marché des seins était déjà pris et par solidarité avec une autre Corse, s'est positionnée sur un autre segment et a excité au dernier degré toute la France avec ses petites fesses qui remuent en cadence et sa voix de bonbon à la menthe.

Les Habitants de la Corse sont des Corsaires.

[modifier] Origines divines de la Corse

Un peu de théologie catholique pour commencer.

Comme le démontre brillamment Dan Brown dans son Paoli Code, la Corse fut créée par Dieu le 8e jour, après avoir dormi un bon coup. Ce secret a été masqué par le Va tiquant, qui veut rester la seule terre sacrée, et en particulier le bras armé du Va tiquant, L'opuscule minuscule ridicule pédoncule articule, complotant pour cacher au monde la densité de divin au m² de la Corse, infiniment supérieure à celle du Va tiquant, qui perdrait ainsi sa place au Guiness Book of Records et donc aurait été obligé de dépenser l'argent que les fidèles ne lui donnent plus dans du marketing publicitaire pour compenser la perte de cette part de marché. Naturellement tout le Va tiquant, comme d'habitude, est allé tiquant d'un tic fantastique, symptomatique, drôlatique et érotique à la parution du Paoli Code, mais il était trop tard : le livre, pourtant un étron infâme sur le plan littéraire, était devenu un best-seller mondial, preuve qu'il n'y a rien de plus intéressant que la Corse, si ce n'est les seins et les fesses des jolies Corses (Cf. Supra).

Il est donc désormais solidement établi que Jésus s'est marié avec Marie-Madeleine, parce qu'il voulait du sexe, mais uniquement avec une experte, comme son papa (Cf infra). Mais il est encore prouvé qu'ils sont venus s'installer en Corse, fondant la première église au lieu dit de "Scandaleux", scandaleux car Jésus et Marie-Madeleine, nudistes, n'arrêtaient pas de faire l'amour sur la plage toute la journée. Aujourd'hui, Scandaleux est une réserve naturelle où l'on peut voir des orgues de granit, preuve que Jésus, à qui son Père passait tous ses caprices, voulait que l'église de Corse dure plus longtemps que les autres.

Mais revenons au Père. Se rendant compte qu'il avait trop travaillé la semaine passée et qu'il aurait dû se reposer un peu plus tôt, Dieu fut pris de remords.

Il avait décidé de ne pas travailler plus de six jours car il est un rien flemmard, mais là, non, c'était trop bête il n'avait pas donné toute la mesure de son talent.

Pris de remords de n'avoir créé que la femme, qu'il trouva alors décevante, il décida pour ne pas perdre la face de se surpasser.

De même que la médiocre Ève fut créée de la côte d'Adam, Dieu utilisa sa propre côte pour créer son chef d'œuvre absolu : la Corse.

Quand à Lilith, la démone, grosse cochonne bien expérimentée contrairement à Ève, il se la garda pour lui tout seul et continue tous les jours à la prendre dans toutes les positions en regardant des sites cochons, ecchi, hentai et pornographiques sur Internet. Et Lilith, naturellement, adore ça et crie sans cesse : "Oh ! Oui ! Oh ! Oui ! En Corse !" quand elle est pleine.

D'ailleurs, la Corse dispose d'une "pleine", sur la "côte" orientale. Preuve que Dieu aime aussi prendre Lilith par la porte des fauves et que la Corse est bien la "côte" de Dieu, une côté d'agneau naturellement, d'où le célèbre Agnus Dei, Agneau de Dieu, dans la messe catholique. Chant auquel on peut ajouter le Salus Dei, sel de Dieu, Poivrus Dei, poivre le Dieu, ou encore, suivant les gouts, le Moutardus Dei, ou moutarde de Dieu, voire même le Pimentus Dei, ou piment de Dieu, dans la messe corse pour qui il est hors de question de manger une côté d'agneau nature.

[modifier] Histoire

-1500 Les Corses sont tranquilles. Pour passer le temps, ils font des gravures sur des rochers, se baignent à la plage et jouent à la belote.

-550 Des marchands grecs s’installent dans la Plaine Orientale. Ils fondent la ville d’Alalia. Plus tard, les Corses changeront son nom en Aléria, pour faire plus stylé.

-250 Des Romains débarquent en Corse pour faire leur loi. Début des problèmes. Les Corses plastiquent leur camps, des coups de fusil sont tirés dans les casernes de légionnaires, et des murs sont tagués « i romani fora ». Ils finiront par jeter l’éponge.

450 Des Vandales débarquent pour mettre le bordel. Problèmes. Les Corses les prennent à coups de prisuttu. Ils finiront par laisser tomber l’affaire. Anecdote sympa : Le mot vandalisme se traduit en langue Vandale « Corsismo ».

550 Des Goths s’installent sur la côte pour bronzer nus et écouter the cure et joy division. Problèmes. Ils sont chassés à coups de tatane.

725 Des Lombards s’installent. Problèmes. La cohabitation se passe mal, leurs villas sont régulièrement détruites, et le roi lombard finit par offrir l’île au Pape Roger XII.

IXème-XIème Siècle Les sarrasins débarquent. Problèmes. Les Corses, les aiment tellement qu'ils les décapitent pour s’en faire des drapeaux.

1077 La papauté n’en peut plus, et offre l’île à Pise. Problèmes.

1284 Les Lucquois en ont vraiment marre, et cèdent leur place aux Génois. Ces derniers savent jouer à la belote, donc la cohabitation se passe plutôt bien.

1755 Les Corses en ont marre des Génois et se rebellent. Indépendance. Pascal Paoli est élu Général de la Nation.

1768 Les Génois abandonnent, et décident de mettre la Corse en vente sur Ebay, en espérant que quelqu’un soit assez bête pour ne pas flairer l’arnaque. Le Roy de France achète la Corse pour une petite fortune. Le Roi de Gênes rira jusqu’à sa mort 17 ans plus tard.

1769 L’armée française bat les soldats corses à Ponte Novu, profitant lâchement de la sieste pour attaquer. La Corse devient française, fin de l’Indépendance, mais pas des problèmes (pour les corses, mais pour les gendarmes et pinzuti, c'est autre chose).

[modifier] Économie de l'île

L'économie de l'île flotte essentiellement entre la chasse, la pêche et le soutien financier de la France. Surtout ce dernier d'ailleurs, étant donné que les deux autres activités sont difficiles à placer entre la sieste du matin et la sieste de l'après-midi. Le gouvernement essaie courageusement de développer le tourisme en Corse mais ce secteur a, pour employer une expression de chasse locale, du "plomb dans l'aile".

[modifier] Transport

Ferry Marseille-Corse.JPG

Le ferry assurant la liaison entre Marseille et la Corse.

La Corse est accessible d'abord par bateau. C'est un moyen de transport sympathique, où les rencontres sont toujours chaleureuses. La compagnie Corsica Ferries (tenue par des italiens, d'où la chaleur à bord) relie Toulon et Nice avec l'île, et une autre fait la même chose avec Naples en Italie. Cette dernière ligne étant principalement utilisée par des mafiosi entrepreneurs se rendant en voyage d'affaires en Corse.

[modifier] le réseau routier

Il n'y a pas d'autoroute en Corse. Juste une 4 voies qui dure 500 mètres, un fœtus d'autoroute qui n'a pas une grande utilité. Les feux tricolores sont souvent en option, le Corse préfère les rond points. On attend moins. Le Corse a beau aimer la détente, quand il s'agit de bagnole, il est plus proche du marseillais. D'ailleurs il est courant d'admirer les carcasses de voitures défoncées qui font toute la beauté des bords de routes du pays. Ces restes d'auto (mais désormais non mobile) ont l'avantage d'être recyclé en objet éducatif pour les écoliers, qui expérimentent sur ces engins leur premières bombes artisanales.

[modifier] L'aviation

Porcamiseria.GIF

un pilote inexpérimenté fait la connaissance de l'artillerie anti-aérienne corse.

La Corse n'a pas d'aéroport, parce qu'il est impossible de trouver sur ce territoire aussi montagneux un endroit pour installer une piste d'atterrissage à la fois suffisamment longue et plane. Ainsi le sommeil des habitants n'est pas perturbé par les avions. Pour un corse il n'y a rien de pire que de troubler la sieste sacrée de l'après-midi, c'est le cas avec l'E25 mais heureusement elle reste peu fréquentée. Nous devons préciser aux aviateurs du dimanche qui souhaiteraient survoler l'île qu'il est inutile d'essayer d'y atterrir et que les tirs de fusils anti-aérien corse sont d'une incroyable précision. On ne dérange pas la sieste impunément!

[modifier] Le tourisme

Cette superbe destination de vacances, bien que petite géographiquement, reçoit chaque été un nombre très important de touristes, faisant grimper la population de quelques milliers à plusieurs millions d'habitants. Le touriste est bien entendu très facilement repérable et vous ne le confondrez jamais avec un corse (auquel cas ce dernier vous fera vraisemblablement sauter la tête, et on le comprend).

En Corse il y a 3 catégories de touristes : les Allemands avec leur appareil photo autour du cou, leurs sandales de montagne bien moches, leur gros ventre plein de bière, leurs gosses mal élevés qui font du camping et des randonnées. Les Italiens (des cousins proches quand même) qui amènent une touche de Dolce Vita à l'île avec leur torse poilu, leur mauvaise foi et leur femme aux impressionnantes dimensions mammaires. Et enfin, les Français du continent qui essaient toujours année après année d'apporter la nouvelle mode des chaussettes en sandalles et de la face de tartine au kiri avec la crème solaire . Mais attention, sont considérés comme touristes les Français venant d'au-dessus d'Avignon (en dessous, il y a forcément un Corse dans la famille). Si les touristes viennent de Paris, ils auront le privilège d'être reçus plein tarif et avec le mépris de la maison.

[modifier] Les fêtes

En Corse environ un jour sur deux est prétexte a être fêté ou commémoré : un saint, un événement plus ou moins historique, l'anniversaire d'un chef... Comme partout ailleurs dans le monde, on ne travaille pas lors d'un jour férié, ce qui permet aux pessimistes (toujours non-Corses) d'expliquer pourquoi l'économie de l'île marche si mal.

  • L'exposition universelle de 2008 : Par manque de place, seulement huit pays y ont pris part, et on a eu beaucoup de mal à construire les pavillons sans endommager les biens des habitants. Les pavillons sont toujours présents et ont été recyclés en hôtels.

[modifier] Quelques touristes célèbres

  • Astérix le gaulois aurait visité l'île vers 45 avant JC en compagnie de son compagnon Obélix. Ce dernier aurait laissé un menhir de sa propre production qui est toujours visible dans un parc de Bastia.
  • Platon allait régulièrement en vacances sur l'île au cours du premier siècle de notre ère. Le philosophe appréciait de pouvoir profiter d'un calme qu'il n'avait pas à Athènes.
  • Le président du Kazakhstan Borat a visité l'île en 2008. Après avoir prononcé un discours donnant quelques "leçons culturelles sur l'Amérique", il a trouvé le temps de faire le tour de la Corse. Il a pu ainsi écrire le rapport «échecs culturel de la Corse». Borat y décrit comment "la situation en Corse est encore pire qu'au Kazakhstan" dixit feu Borat ...

[modifier] Caractérologie des sublimes Corses

L'île se caractérise par son goût immodéré de l'équitation acrobatique. Tout Corse se doit de la pratiquer dès son plus jeune âge et le prénom Philippe, étymologiquement "ami des chevaux échevelés" est très apprécié.

Dominique est très répandu aussi, c'est même en Corse en prénom sacré, que l'on peut décliner par exemple en "Jean-Dominique", "Ado-minique", "Préado-minique", etc. Dominique est un hommage étymologique au 7e jour, le "Dimanche", sans qui Dieu n'aurait jamais eu l'idée de créer la Corse. D'où également la popularité de la sieste sur l'île, perçu théologiquement comme un 7e jour que l'on vit tous les jours et, pour les croyants les plus fervents, plusieurs fois par jour. Rappelons également que, dans Dominique, il y a "nique", tout un programme, bien entendu voulu par Dieu, puisque de Dieu est "Verbe" et a donc imaginé tous les jeux de mots non seulement existants, mais encore possibles. Voir sur ce point le très solide livre de Freud Le mot d'esprit et ses rapports avec l'inconscient de l'Esprit saint, qui fait autorité sur la question.

Pour revenir à l'équitation, elle est si populaire que l'île a été surnommée "l'île de bottés", en hommage aux bottes noires et cirées que les Corses doivent porter toute la journée et parfois pendant la sieste, ce qui rapproche les Corses des Cadets de Gascogne, sans doute les moins méprisables des continentaux aux yeux des Corses, cadets qui sont toujours reçus à bras ouverts lorsqu'il viennent dépenser les économies des autres en Corse. Les Corses se plaignent d'ailleurs amèrement que les Cadets aient presque disparu. Lorsqu'il en arrive un, on n'hésite pas à tripler tous les tarifs pour les imbéciles en short, chaussettes et sandale, imbéciles impatients de se prendre une peau rouge homard et de peler comme des malades alors que même les Corses ne vont pas à la plage aux heures les plus brûlantes de l'été. Imbéciles fréquemment d'une nationalité que la pudeur interdit içi de nommer ou plutôt non, allons-y gaiement : le Balatchoukistan.
Nationalité analysée de manière magistrale par le journaliste de L'Expresso bien serré s'il-vous-plaît, Christophe Barbier de Séville, célèbre pour son écharpe rouge et ses brillants articles sur les clowns contemporains, sa grande passion. Christophe Barbier de Séville ayant, il faut le souligner, ridiculisé l'un des principaux concurrents de L'Expresso bien serré s'il-vous-plait grâce à son grand art lyrique et son désormais célèbre "Figaro, Figaro, Figaro !" qui a fait hurler de rire toute la Corse, mais ne lui a pas valu le titre de Corse d'honneur car il a refusé de payer le impôt révolutionnaire. La pièce s'intitulait La Guerre de l'Alizée n'aura pas lieu et traitait de la possible rivalité entre les seins et les fesses, Laetitia Casta et Alizée, pour se conclure par une invitation au triolisme sur les plages corses.
Pour reprendre le fil, avec l'argent ainsi gagné sur les balatchoukistanains, les Corses peuvent donc inviter au resto et au bar les Cadets de Gascogne qu'ils adorent et se payer ensemble la tête des imbéciles jusqu'à pas d'heure et si le Cadet est une Cadette, naturellement, c'est encore mieux, le Kama-sutra des Cadettes, dit familièrement le Ka-Ca, étant très populaire en Corse.

D'ailleurs, le Corse, pour revenir à l'équitation et, décidément, c'est le bordel cet article mais je n'ai pas envie de me fatiguer, le plus célèbre Corse de l'Histoire, Napoléon, est bien connu pour son comportement "cavalier". Célébrité immérité d'ailleurs par rapport au sublime Dominique Susini, Corse d'entre les Corse, puisqu'il n'a rien fait de sa vie, mais alors absolument rien et rien qu'en écrivant cet article je me grille pour le titre de Corse corsé qu'il détient depuis dix générations. Signalons aussi l'impiété de Napoléon, Corse indigne car, non content de ne pas respecter le caractère sacré de la sieste, il ne dormait que trois heures par nuit. Voilà pourquoi il perdit à l'arraché la bataille commerciale sur le marché des toilettes et de la plomberie, bataille dites de "Water l'eau". Il faut noter noter qu'Alfred Jarry, sous le pseudonyme d'Alfred de Musset, a donné une version très intéressante de la défaite de Napoléon dans la célèbre Confiserie d'un éléphant du cirque, où l'on voit Azraël, le chat du sorcier Gargamel dans les célèbres Schtroumpfs de Peyo, plonger Napoléon dans l'océan.

Rappelons aussi le chef d'œuvre de Napoléon, thriller ésotérique et oulipien aux ventes fabuleuses encore aujourd'hui : le Da Vinci Code civil, qui fut honteusement plagié par Dan Brown (voilà pourquoi Dan Brown s'intéresse à la Corse). En effet le Code Da Vinci de Dan Brown est un thriller ésotérique mais pas oulipien, preuve que même copier, Dan Brown ne sait le faire qu'à moitié et que nul ne saurait égaler le génie des Corses, petits chouchous de Dieu dixit les Corses. (Cf Supra).

[modifier] La femme en Corse

Corse femme.png

Sans doutes les premières femmes corses ...

La Corse, l'originale, se divise en deux catégories :

- Si elle a plus de 70 ans, elle sera sans doute vêtue de noir, parlera en corse avec ses voisines des potins du village (pourquoi untel n'est pas venu à l'enterrement de machin par exemple), cuisinera beaucoup de plats bien gras, et plumera les grives tués par son chasseur de mari, au coin du feu, avant de s'endormir disgracieusement devant un feuilleton policier peu convaincant.

- Si elle a entre 15 et 45 ans, elle aura un accent qui chante et une palette d'expression à faire rougir Patrick Bosso, elle se baladera le long de la place St Nicolas en faisant de grands signes de la main à tous les gens qu'elle connaît, même juste de vue, et s'arrêtera volontiers à tous les cafés pour se faire offrir un petit quelque chose à boire par les malheureux qui ne l'ont toujours pas mise dans leurs draps.

Entre ces deux âges, elle attend probablement sa retraite avec impatience en pleurant sur les beaux jours de sa jeunesse si rapidement envolés, mais bon toutes les femmes font ça, pas que les Corses.

[modifier] Enfin la vérité sur le terrorisme corse

Il est courant de dire : "On peut se moquer des Corses mais il faut pas le faire sinon boum boum." C'est tout à fait justifié.

Mais il faut dénoncer ici les tentatives odieuses de la presse et des intellectuels français qui tentent d'étouffer le génie supérieur que la Corse éternelle, chef d'œuvre de Dieu. (Cf Supra).

On ne parle en effet habituellement du Fromage de Luxe Nationale Corse (FLNC) qu'en citant ses branches les plus médiatiques : le "Cabade historique", le "Cavale habituel" et le "FLNC Union des con battants".

Un auteur de BD français, donc représentant d'une civilisation inférieure dixit les Corses, a tenté de comprendre la grandeur du terrorisme corse. L'auteur est aussi dessinateur de presse dans un fanzine confidentiel : Le canard déchaîné.

Le résultat fut médiocre et peu apprécié des Corses. D'ailleurs, l'auteur, de craintes de représailles, fut obligé de se cacher sous un pseudonyme, pseudonyme au moyen il rendait hommage à son mécène : "Pétillon". Les meilleurs spécialistes discutent encore pour savoir si le mécène masqué est en fait Perrier, Badoit, Fanta, Orangina, Coca-Cola, Pepsi-Cola ou, selon les thèses les plus sérieuses, Corsica-Cola, créé, faut-il le rappeler, en plein néolithique par des Corses désireux de se reposer un peu (Cf supra, le 7e jour), après avoir levé les pierres de Filitosa, qui sont en fait un gigantesque traité grandeur nature du jeu de go, car le go, faut-il le rappeler, se joue avec des pierres, selon sa propre terminologie. Les Corses, bien avant Napoléon, ont donc inventé la stratégie, le go, les échecs, le jeu vidéo Age of Empires, et le Kama-sutra, art de la conquête par la quéquette, c'est-à-dire par le membre viril, dont il est un synonyme français et facétieux.

C'est en hommage aux infinies variations du Kama-sutra corse, meilleur moyen de faire jouir les femmes, dixit les Corses, que le mystérieux "Pétillon" intitula sa BD politique et érotique La Quéquette corse, vantant ainsi la virilité des hommes de l'île.

Pris de pitié pour la lamentable documentation de "Pétillons", les Corses hésitèrent entre la corde, la discorde et la miséricorde. Le cas fut réglé grâce à un pierre-feuille-ciseaux, après une tournée de Mattei, alcool local. La miséricorde gagna. Il fut donc décidé de révéler à "Pétillons" une miette du génie corse, le pauvre étant bien incapable d'en saisir plus.

On apprend donc dans La Quéquette corse qu'il existe un FLNC "Canal inattendu".

Les Pharisiens français, incapables de saisir le génie immortel des Corses, méprisèrent la révélation divine du "Canal inattendu", et, du haut de leur médiocrité de goule maquillée, la classèrent comme une plaisanterie non "sérieuse", confondant comme à leur habitude "rigidité" et "rigueur". La thèse pharisienne fut immédiatement relayée sur Internet, en dépit des protestations d'un Corse d'honneur, Coluche, qui lança à l'occasion : "Ce n'est pas parce que les continentaux sont nombreux qu'ils comprenent mieux la Corse que les autres." Peine perdue, naturellement.

Un débat féroce eu lieu en Corse pour savoir s'il convenait d'exterminer les pharisiens pour leur blasphème, en utilisant l'art de la guerre corse, supérieur à celui analysé par Sun Tzu pour la civilisation chinoise, supérieur dixit les Corses naturellement.

Un massacre général fut décidé. Les chevaliers d'Ajaccio, de Corte et de Bastia revêtirent leurs armures de la Pléiade, supérieures à celles des chevaliers de bronze dit "du Zodiaque". Le chevalier du chêne de Coggia à côté de la route dans le champ des Mattei et qui a eu une branche cassée par des petits cons qui voulaient grimper sur lui était le plus remonté. La vengeance corse ou "vendetta" mot-valise pour "Vent d'État", allait emporter toute la France.

Au dernier moment, la Madunuccia c'est-à-dire la "petite mère", La Reine de Miséricorde, qui commande à la Corse, leur demanda de renoncer à la vengeance, d'avoir pitié des pharisiens, d'adorer Dieu à la place et après avoir adoré Dieu, de se servir du saucisson et un verre de bière corse, puis d'aller à la plage mater les seins des touristes en monokini, leur conseillant d'aller jusqu'à proposer de passer de la crème aux jolies touristes en question, mais uniquement si les seins était de 90 ou encore mieux 95 C ou D, c'est-à-dire conformes aux canons éternels de l'esthétique corse, esthétique créée par Dieu, dixit les Corses.

Les Corses, dans leur noblesse caractéristique, obéirent immédiatement, et c'est ainsi que la France échappa à la Révolution corse, mille fois plus terrible que la Révolution française. Mais la France ne perd rien pour attendre et la Madonuccia n'interviendra peut-être pas lors de la prochaine crise. Les chevaliers de diamant dit de Zilia, de Torra, de Serena, de Pietra, de Saint Georges, de Cola du sanglier et de l'Arbouse mèneront alors la charge, superbes et épiques tels les légendaires grognards du grand dieu des armes Philippe Perrier, grognards nommés ainsi parce que s'ils "grognaient" devant l'ambition démesurée de leur infatigable chef, ils marchaient toujours tellement ils avaient l'impression de vivre un rêve éveillé.

Ce point éclairci, il faut rappeler ici un point que seul les singes, les lutins, Spinoza, les Corses et Borges, l'auteur aveugle, donc clairvoyant, peuvent comprendre.

La quéquette corse ne lève qu'une toute petite partie du voile sur le terrorisme corse.

Il existe en effet en réalité un FLNC "Canal littéraire", "philosophique", "aquatique", "marketing", "financier", "pictural", "sculptural", "musical", "pornographique", "cinématographique" et même un FLNC "Canal BD", pour ne citer que les plus évidents.

Mais la vraie nature du FLNC est encore plus complexe.

Comme le souligne le grand géomètre Spinoza dans son éloge des parasites du maquis, Les Tiques :

PROPOSITION VIII

Tout FLNC est nécessairement infini.

Démonstration : Un FLNC qui possède un certain canal est unique en son espèce (par la Propos. 5), et il est de sa nature d'exister (par la Propos. 7). Il existera donc, fini ou infini. Fini, cela est impossible ; car il devrait alors (par la Déf. 2) être bornée par un autre FLNC de même canal, lequel devrait aussi exister nécessairement (par la Propos. 7), et on aurait ainsi deux FLNC de même canal, ce qui est absurde (par la Propos. 5). Donc, le FLNC sera infini. CQFD.

Spinoza fut donc l'un des rarissimes représentants des civilisations inférieures (inférieures dixit les Corses, comme d'hab. mais la j'arrête de préciser, si vos n'avez pas compris, c'est que vous en avez une couche), Spinoza, donc, l'un des seuls à être admis au titre prestigieux de "Corse d'honneur" et il lui fut enseigné la totalité du kama-sutra corse. C'est d'ailleurs en hommage à l'érotisme corse que la cinquième partie des Tiques s'intitule "De la puissance, de l'entendement ou de la liberté des Corses" . Puissance qu'il faut également entendre au sens sexuel, bien entendu, même si Spinoza démontre de cette puissance est infiniment infinie d'une infinité parfaite, ce que résume bien sa célèbre formule "Deus sive Corsica" : "Dieu, c'est-à-dire la Corse".

Pour terminer sur le point, on peut citer la conclusion des Tiques, limpide et qui lui a finalement valu le titre de Corse d'honneur. Mais écoutons le :

"Scholie : J'ai épuisé tout ce que je m'étais proposé d'expliquer touchant la puissance de l'âme corse sur ses passions et la liberté de l'homme corse. Les principes que j'ai établis font voir clairement l'excellence du Corse et sa supériorité sur le continental que l'aveugle passion conduit. Celui-ci, outre qu'il est agité en mille sens divers par les causes extérieures, et ne possède jamais la véritable paix de l'âme, vit dans l'oubli de soi-même, et de la Corse, et de toutes choses ; et pour lui, cesser de pâtir, c'est cesser d'être. Au contraire, l'âme du Corse peut à peine être troublée. Possédant par une sorte de nécessité éternelle la conscience de soi-même et de la Corse et des choses, jamais il ne cesse d'être ; et la véritable paix de l'âme, il la possède pour toujours. La voie que j'ai montrée pour atteindre la corsitude paraitra pénible sans doute, mais il suffit qu'il ne soit pas impossible de la trouver. Et certes, j'avoue qu'un but si rarement atteint doit être bien difficile à poursuivre ; car autrement, comment se pourrait-il faire, si la corsitude était si près de nous, si elle pouvait être atteint sans un grand labeur, qu'il fût ainsi négligé de tout le monde ? Mais tout ce qui est corse est aussi difficile que rare."

[modifier] Gastronomie corse, la meilleure du monde

Tout corse qui se respecte ne peut se balader sans un morceau de figatellu dans la poche. Déjà parce qu'on ne sait jamais combien de temps il faudra tenir dans le maquis en cas de recherche inopinée des forces de l'ordre, et ensuite c'est la loi de promouvoir le produit gastronomique national. Les fromages sont durs comme la pierre et leur odeur oblige à brûler toute chose ayant été en contact avec! En corse il ont même fini par créer du whisky, ils l'ont appelé P&M certainement pour Pistolet Mitrailleur, ils aiment beaucoup les armes !

Un autre produit très utilisé dans la cuisine corse est bien entendu la châtaigne. Quelques exemples de plats à base de châtaignes : gâteau à la châtaigne, marron à la châtaigne, clafoutis à la châtaigne, sanglier à la châtaigne, pâtes à la châtaigne, gratin à la châtaigne, miel à la châtaigne et enfin, bogue à la châtaigne. Il serait d'un humour douteux de dire que la châtaigne est également un art manuel (venant de la main donc) qui servirait à départager deux familles en cas de conflit de terrain. Les corses ne sont pas aussi primitifs que la rumeur le dit, en tout cas pas en plein jour, ça ferait désordre au milieu des touristes, et puis on ne lave pas son linge sale en public, non, on le lave loin au fond du maquis, c'est plus discret et la terre est plus meuble, ça peut toujours servir.

[modifier] Génies Corses qui éclairent le monde pour des siècles et des siècles

[modifier] Les vrais, les purs, les durs, 100% fromage de la mort qui pue AOC (Appelation d'Origine Corse)

  • Napoléon, génie littéraire, modèle de Stendhal, si ébloui par son style qu'il se serait écrié, lapsus, "C'est un stendhal !" au lieu de "scandale", d'où son pseudonyme. Il convient de rappeler également que Napoléon est un pseudonyme lancé par les vieillards royalistes pour "n'a poil au nez", qu'ils prononçaient "Napoléoné". En effet, Napoléon, qui prisait beaucoup de tabac, arrachait systématiquement tous les poils de son nez lorsqu'ils dépassaient. Le vrai nom de Napoléon demeure encore un mystère, plusieurs rumeurs circulent : Pascal Quignard, prix Qu'on se goure pour son Dernier Royaume et Philippe Elby, auteur des Conquérants de l'impossible et n'ayant pas reçu de prix en France puisque "impossible n'est pas français", ayant jusqu'à présent reçu le plus d'écho au sein de l'organe le plus prestigieux de la presse littéraire française, La Revue des Démons ou R2D qui peut se vanter d'exploser les limites des sept péchés capitaux à chaque numéro, d'où des ventes scandaleuses, le record ayant été atteint par la cultissime couverture La Corse à pile ou face montrant Laetitia Casta en lingerie fine de face et Alizée en robe au ras des fesses et de dos, une idée de Napoléon, qui est membre du comité de rédaction. L'identité du rédacteur en chef restant également un mystère absolu suivant ma maxime latine Demonus absconditus est, c'est-à-dire "le démon est caché". Tout ce que l'on sait de lui de manière certaine est qu'il participe tous les jours à Désencyclopédie sous le pseudonyme Desmotsdedemon.
  • Laetitia Casta, génie des seins de rêve, modèle de Nicole Kidman à la petite poitrine.
  • Alizée, génie des fesses affolantes, modèle de votre voisine d'en face.
  • I Muvrini, génies de la bergerie, modèles théologiques de Jésus, le "bon berger".
  • Tino Rossi, génie culinaire, célèbre pour ses viandes cuites juste à point, d'où le fameux "Tino Rossi sent le roussi." lancé par des restaurateurs jaloux de son succès international et de l'exceptionnelle longévité de sa carrière.
  • Riton Les Claquettes, un groupe de musique insulaire extrêmement drôle et talentueux, à l'origine du clip "Bachtia" qui inspira de nombreux rappeurs comme Joey Starr ou Dominique Lavanant.
  • Pascal Paoli, génie du réveille-matin, d'où la célèbre exclamation de sa mère : "Pascal, t'as vu l'heure ? T'es pas au lit ?"
  • I Zedeni, illustres inconnus, menés par le plus moins drôle mais gentil le pauvre des chefs, Zedenix pour ne pas le nommer, ont essayé d'inventer l'humour ainsi que la parodie, et surtout, le rire ( corse ). ils ont lamentablement échoué.
  • Tzek & Pido, grands humoristes corses qui réussissent plus que brillamment quand il s'agit de parler de la metropole. Ceux sont aussi les seuls a pouvoir rire de la Corse, puisqu'ils ne le font pas.
  • Patrick Fiori, chanteur plus ou moins célèbre, précisons bien qu'il n'est pas d'Ajaccio mais qui y a migré.

[modifier] Corses de sang mais non pas de sol, nés chez les Barbares

[modifier] Corses de sol mais pas entièrement de sang, bâtards quoi

  • Avatar.jpg

Philippe Perrier, génie militaire, modèle d'Alexandre le Grand qui s'écriait souvent : "Je me prendrais bien un p'tit Perrier". Célèbre pour ses lunettes noires, sa maitrise de l'épée, du hachoir, du sabre laser et de la violette du maquis. Personne n'a jamais su s'il était réellement aveugle comme Borges, le conquérant argentin, ou s'il voulait juste se la péter un max avec ses lunettes noires pour retrousser tous les jolis jupons qui passaient à sa portée suivant les règles du Ka-Co, ou Kama-Sutra Corse, dont le Co-Ca ou connerie des castrés n'est qu'une grossière imitation. Père mayennais, mère corso-grecque d'où la fascination d'Alexandre, même pas un nom corse mais on s'en fout, il est né en Corse et a révolutionné l'art de la guerre, donc on prend. En plus sa mère s'appelle Mattei, c'est donc l'eau et l'alcool, trop cool ce Philippe. Garçon, un autre !

[modifier] Barbares nés en Terre Sainte

  • Ludovic Giuly, qui fait passer les corses pour des nains prétentieux

[modifier] Corses d'honneur

  • Cricri Duqué
  • Spinoza génie du cirage de pompe, Les Tiques restera comme la flatterie la plus éhonté du génie corse. Corse d'honneur absolu. (cf supra)
  • Fernandel génie du tango, pas corse, mais on s'en fout, il a tout compris à l'île.[1]
  • Georges Charpak, génie de la sandale, c'est juste un touriste, mais il se balade dans les villages comme un vrai Corse, donc on prend.
  • Hubert Reeves, génie de la barbe de lutin, c'est juste un touriste, mais il est méga cool, donc on prend.
  • Coluche, génie de la cardiologie. Comme les Corses aiment les bons restos et ont tous du cœur, c'est l'un des nôtres.
  • Goscinny et Uderzo, génies de l'évidence, ont déclaré, en chœur : « Pour que les Corses acceptent un empereur, il faudrait qu'il soit Corse lui-même. » Bien entendu, un empereur qui n'est pas Corse n'est pas un empereur mais un imposteur. D'ailleurs, tout Corse est empereur dans son domaine.
  • Prosper Mérimée, génie du cliché que les touristes achètent en masse. Et, puisque leur argent est mieux dans notre poche que dans la leur, on aime bien Mérimé. D'ailleurs, chez nous, la coutume veut que l'on dise  : « Prosper, youp la boum, c'est le roi du pain de plastique ! » avant chaque attentat payé avec la vente de Colomba et autres nouvelles de Mérimée.

[modifier] Rien n'est sûr mais on va pas s'en priver

  • Christophe Colomb, on n'est même pas sûr qu'il soit génial et il parait que ce sont les Vikings qui ont découvert l'Amérique, mais on s'en fout, il est célèbre, donc, on prend.

[modifier] On les tolère tant qu'ils payent l'impôt révolutionnaire

  • Pétillon, n'a rien compris à la Corse, mais sa BD se vend bien et il nous verse 75% des droits. On l'autorise donc à dépenser le reste, du moment qu'il le dépense en Corse.
  • Guy Bedos, Fervent payeur depuis le commencement, il possède d'ailleurs la maison toujours debout après tant d'années...un record !
  • Jacques Dutronc, qui grâce à ses milliers de chats doit acheter beaucoup de nourriture et donne donc ainsi un nouveau souffle à l'économie Corse.

[modifier] Sans oublier, œuf corse et non pas of course

[modifier] Culture

La faculté d'arts plastiques de Corse est réputée dans le monde entiers et s'inscrit dans le mouvement artistique dit la nuit bleue.

[modifier] Administration

Capitale : Corte (il y a le musée et la fac!)

Départements cotisant pour l'indépendance de la Corse (sinon ils se font flinguer)



France
Pinard.gif
Baguette.gif
Pays
du vin, du pain
et des râleurs.
Pinard.gif
Baguette.gif
Alsaciens * Antillais * Auvergnats * Basques * Bourguignons * Bretons * Catalans * Ch'tis * Corses * Normands * Parisiens * Occitans *Provençaux * Savoyards * Saint-Pierre-et-Miqueloniens* Vosgiens


  Régions françaises  
France Previsions.gif

France métropolitaine : Alsace · Aquitaine · Auvergne · Bourgogne · Bretagne · Centre · Champagne-Ardenne · Corse · Franche-Comté · Île-de-France · Languedoc-Roussillon · Limousin · Lorraine · Midi-Pyrénées · Nord-Pas-de-Calais · Basse-Normandie · Haute-Normandie · Pays de la Loire · Picardie · Poitou-Charentes · Provence-Alpes-Côte d'Azur · Rhône-Alpes


Régions d'outre-mer : Guadeloupe · Guyane · Martinique · Mayotte · Réunion

Qu'avez-vous pensé de l'article "Corse" ?
 
74
 
143
 
99
 
38
 
87
 
15
 

Ce sondage a été créé le juin 18, 2007 21:08 et 456 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia