Comte Encula

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Encula.jpg

Le Comte Encula, seigneur de la Pédosylvanie

Le Comte Encula, alias Vlad Pedes ou "Vlad l'Enculeur", est le premier pédophile historiquement documenté. Au XIVe siècle, il fut le seigneur de la vallée de Pédosylvanie, située entre la Transylvanie et l'Hétérosylvanie.

[modifier] La vie du Comte Encula

Au cours de son règne sanglant et d'enculation, Vlad Pedes fit enculer environ 999 999 Pakistanais avec des pieux de bois. Cela le rendit fort célèbre dans sa vallée de la Pédosylvanie, jusqu'au jour où un crieur public fit éclater au grand jour la nouvelle voulant qu'un des Pakistanais enculés fût âgé de 17 ans, 11 mois et 25 jours.

Le Comte Encula fit immédiatement enculer le crieur public, mais le geste ne fit qu'augmenter le scandale, puisque la victime était un écolier qui occupait l'emploi de crieur public pour payer ses études.

Les paysans de la Pédosylvanie prirent d'assault le château du Comte Encula, et lui administrèrent une justice sans pitié : en effet, Vlad Pedes purgea une peine sévère, devant brasser de la sauce à spaghetti à l'auberge du village.

Ébranlé par sa punition, le Comte tenta tant bien que mal un retour dans la vie publique, en organisant des séances d'enculage de Pakistanais sur les murailles de son château. Soucieux de ne pas se faire reprendre, Vlad Pedes exigea deux preuves d'âge de la part de chaque Pakistanais condamné à être enculé.

À sa grande surprise, tous les soldats de l'armée Pakistanaise étaient âgés de moins de 18 ans, même si parfois ils semblaient en avoir 75. Dégoûté, le Comte Encula se retira de la vie publique, et mourut dans l'obscurité quelque temps plus tard.

[modifier] Encula au cinéma

La vie de Vlad Pedes inspira plusieurs écrivains d'Hollywood, et c'est en partie grâce aux films de pédophiles des années 30 que le mythe d'Encula parvint jusqu'à nous. Plusieurs films furent tournés sur le mythe d'Encula, notamment :

  • Encula (1931)
  • Encula, Pince des Tétines (1965)
  • Billy the kid vs Encula (1966)
  • Encula et les enfants (1968)
  • Santo contre Encula (1968)
  • Blencula, le pédophile noir (1972)
  • Encule, Blencula, encule (1973)

En 1992, Francis Ford Coppula ramène le personnage d'Encula à l'avant de l'imaginaire collectif, en réalisant Boy Stroker's Encula (1992). Par la suite, quelques films moins réussis apparaissent sur les grands écrans :

  • Encula, bandé et heureux de l'être (1995) réalisé par Mel Boobs
  • Encula 2001 (2001)
  • Encula, pages tirées du journal d'une vierge (2001)
  • La passion d'Encula (2004) réalisé par Mel Gibson

[modifier] Encula dans les jeux vidéos

Suite au succès d'Encula au cinéma, il était naturel qu'il fasse ses débuts dans les jeux vidéo dans la très célèbre série : Castlevagina. Chose amusante : les fans de la série ne se sont même pas rendus compte que leur héros favori ne va pas du côté obscur de la force.

[modifier] Voir également


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia