Compagnie de Jésus

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La Compagnie de Jésus est une congrégation catholique mystérieuse et puissante, et tout porte à croire qu'elle cache des secrets terribles derrière une façade de bonhomie de bon aloi.

Mais on ne nous la fait pas à nous. Des faits, voilà notre mot d'ordre à la sencyclopédie. Et on va vous en donner des faits, dans ce documentaire-reportage inédit, brossant un portrait précis de l'ordre, interrompu de temps en temps par les interviews de notre envoyé spécial merde c'est quoi son nom déjà ? bah c'est pas grave de toute façon Stagiaire Bénévole.

Stagiaire Bénévole : À moi le prix Pulitzer ! Sur les traces d'Albert Londres, Ernest Hemingway et Émile Zola ! À moi la gloire ! À moi les enquêtes et les investigations dérangeantes, car, non, la Vérité ne souffre pas d'atermoiement ! Elle doit éclater au grand jour, et ce par le truchement du bientôt fameux journaliste...

Et ce café, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ?

Origines

Ignace de Loyola, militaire de carrière et gentilhomme basque, décide un jour de tout claquer. Mais un problème se pose à lui, les minivans ne sont pas encore inventés et pour aller à Katmandou se ressourcer spirituellement, il faut prévoir un voyage de trois ans à dos de mulet au milieu de royaumes ennemis. On raconte l'histoire de types qui sont partis et qui sont morts en chemin, à cause de la rigueur du climat sur les routes, et peut-être un peu à cause d'un coup de cimeterre dans le foie.

Aussi Ignace, qui est un malin, fonde avec quelques amis la Compagnie de Jésus, parce que le nom est pimpant, et aussi parce que les Mignons du Christ, ça sonne bizarrement. De toute façon c'est déjà pris.

L'un des premiers compagnons relate ces premiers instants gravés dans sa mémoire dans ses mémoires Mémoires de ma mémoire.

Aujourd'hui, je suis prêt à révéler ce terrible secret qui m'a brûlé les yeux le jour maudit de sa découverte. J'avais alors fait le serment de n'en jamais rien dire, mais tandis que mes derniers instants approchent, il est de mon devoir de prévenir la postérité et de la mettre en garde contre cette horreur sans nom. J'ai passé des vingt dernières années dans cet asile à faire des cauchemars qui auraient rendu fou de terreur n'importe quel autre homme.

Une bien belle aventure se dessine donc entre ces joyeux compagnons, et devant tant d'enthousiasme, le pape confirme quelques années plus tard la Compagnie. C'est le début d'une incroyable expansion.


Ignace Loyola.gif
On s'accorde aujourd'hui à penser qu'Ignace de Loyola était en réalité une marionnette en bois

Interview du Professeur Sourire, historien des religions

Stagiaire Bénévole : Bonjour Professeur, dites-moi, quelles sont les spécificités de cet ordre par rapport aux autres ordres catholiques ?
Professeur Sourire : Eh bien, en plus des quatre, non, des trois vœux habituels de pauvreté, de chasteté et d'obéissance, ils prononcent un troisième vœu, je veux dire un quatrième, qui est le vœu, de, euh...
Stagiaire Bénévole : Le vœu de ?
Professeur Sourire : Attendez, ça va me revenir...
Stagiaire Bénévole : Prenez votre temps.

Professeur Sourire : Ah oui, ça y est :
♪ Les quatre vœux de l'ordre jésuite-eu ♫
♪ Sont l'obéissance et la chasteté ♪
♫ La pauvreté, et puis ensuite-eu ♪
♪ L'obéissance à la papauté ♫

L'obéissance au pape, voilà.
Stagiaire Bénévole : Et à part ce fait (fait étrange, et qui provoque ma méfiance), quelles autres caractéristiques possède cet ordre ?
Professeur Sourire : Des rumeurs courent sur eux, des rumeurs terribles. On raconte des choses. On dit par exemple qu'ils sont surentraînés en dialectique et qu'ils évitent toujours de répondre aux questions qu'on leur pose. Aussi, je vous en supplie, faites attention à vous.
Stagiaire Bénévole : Intéressant. Je ne vous remercie pas, j'ai votre chanson dans la tête.


JesuitFather.jpg

L'avantage d'avoir un grand chapeau, c'est qu'on peut mettre des gâteaux pour le goûter dedans

Phase d'expansion

Dans les années 1540, les jésuites s'installent en Inde, chez les Chinois ; puis chez les Chinois du Japon peu après, et quelques années plus tard encore chez les Chinois, en Chine cette fois. Un demi-siècle plus tard, poursuivant cette logique, ils ouvrent leur première mission chez les Indiens d'Amérique.

Le père Matteo laisse une trace de cette épopée humaine dans son journal :

Puisse le Seigneur m'accorder l'oubli, après ces années passées dans un mélange de terreur et d'épouvante. Mes compagnons ont sombré dans la folie, à part certains des plus chanceux qui ont rejoint leur destin prématuré, au cours de cette funeste journée où nous avons rencontré cette peuplade d'êtres repoussants et primitifs et assisté au spectacle horrible de leurs rites sanglants et dégénérés. Fasse le ciel que l'intérêt que certains membres de notre très sainte congrégation se soit éteint après cet enthousiasme soudain qui a semblé les habiter au cours de ces célébrations impies et idolâtres. Ils profanaient alors la sainteté intrinsèque de l'homme au cours d'orgies ineffables et de séances de dévotion à un dieu abominable, partie chauve-souris, partie pieuvre, partie homme, et qu'ils désignaient sous un nom imprononçable et que je ne peux rendre qu'imparfaitement, et malgré mon dégoût et ma peur : CTOULOUH CHTOULOU HCHTHUHLHUH CTHULHU je crois.

L'empereur Charles Quint, témoin de cette franche réussite, aimerait les appuyer dans leur avancée dans les nouvelles possessions de la couronne espagnole, mais il en est empêché par les guerres européennes, les problèmes politiques, l'avancée de la Réforme et ce d'autant plus qu'il est mort depuis bientôt un siècle.


Jesuite.gif

Les historiens sont aujourd'hui unanimes : les missionnaires jésuites transportaient toujours des muffins dans leur petite trompette de voyage pour convertir les indiens.

Interview du Père Philippe

Stagiaire Bénévole : Bonjour mon père, comment allez-vous ?
Père Philippe : Permettez-moi de vous retourner la question.
Stagiaire Bénévole : Pas trop mal, mais il fait salement froid, vous ne trouvez pas ?
Père Philippe : Et vous qu'en pensez-vous ?
Stagiaire Bénévole : Non mais c'est moi vous demandais... Écoutez, nous sommes partis sur de mauvaises bases, recommençons depuis le début. Vous pouvez vous fier à moi. Je suis votre ami. Répondez-moi, vous n'aurez pas affaire à un ingrat. Bon. Reprenons.


Stagiaire Bénévole : Bonjour mon père, comment allez-vous ?
Père Philippe : Et vous-même ?
Stagiaire Bénévole : Non, vous ne jouez pas le jeu, je le vois bien. Vous n'avez pas confiance en moi. Allons, parlez-moi comme à un vieil ami. Laissez sortir cette réponse qui vous brûle. Ça vous fera du bien, vous verrez. Je suis votre ami, dites-moi tout.

Phase de soucis

Mais après cette phase de gloire, les jésuites se rendent comptent que pas mal de gens sont jaloux de leur influence et de leur style vestimentaire impeccable qui accorde à merveille le grand chapeau avec la cape de voyage écrue et le bâton pour se gratter les pieds sans avoir à se baisser. Sur un registre sans aucun rapport, on dit aussi qu'ils cachent des secrets au sein de leurs conclaves mystérieux.

Le père Théophile écrit vers cette époque :

Malgré ces idées novatrices, le pape fait interdire l'ordre en 1773, mais en 1814, il dit qu'en fait, c'était pour rire.

Interview du Père Gontran

Stagiaire Bénévole : Bien, reprenons encore une fois. Nom prénom, âge, profession.
Père Gontran : Allons mon fils, pourquoi ne vous calmez-vous pas ?
Stagiaire Bénévole : LA FERME, ORDURE ! C'EST MOI QUI POSE LES QUESTIONS ICI ! Les types dans ton genre, je les brise, c'est compris ?
Père Gontran : Est-ce que la compréhension mène au pardon ?
Stagiaire Bénévole : Alors tu as réponse à tout, hein ? Tiens tiens tiens, comme ça se trouve... SILENCE ! Je vais te raconter une histoire. Mon père était un type bien, un homme sans histoires. Mais voilà qu'un jour, il va voir un jésuite... Je me souviens, l'histoire l'avait bouleversé... Il nous la racontait... C'était terrible... Le pauvre, après ça, il n'a plus jamais été le même...
SJ-flashback.png


Stagiaire Bénévole : C'est pour ça que j'ai voulu faire ce boulot. Pour éviter que les ordures dans ton genre ne s'en sortent toujours.

Tendances spirituelles

Les jésuites accomplissent des exercices spirituels pour se maintenir en bonne forme spirituelle. Le programme typique de la journée :

Lever à 5 heures, 50 pompes spirituelles.

Ensuite, principalement pauvreté, chasteté, obéissance et obéissance au pape, y compris pour ce qui concerne les tâches pas rigolotes comme faire la vaisselle, ou sortir le chien. Alors que c'est quand même le chien du pape.

En soirée, rituels étranges et pervertis.


Le père Friedrich évoque cette discipline dans un graffiti inscrit dans une salle souterraine oubliée par le temps et maculée de taches rougeâtres dégageant une odeur nauséabonde :

CHCH FFFFR AAARH... GGAAARR... GNNNNNNNRRRRR

Ça a vraiment l'air d'une ambiance bon enfant.


SJ-creole.jpg

Mais quelle bande d'apôtres.

Interview du Père Xavier

Stagiaire Bénévole : Alors, raclure, tu vas parler, oui ?
Père Xavier : Ne voulez-vous pas vous confesser à moi ?
Stagiaire Bénévole : C'est ça, fais le malin. Tu sais ton collègue t'a déjà donné. Il a mangé le morceau. Une vraie balance. Alors au point où on en est, tu ferais mieux de te mettre tout de suite à table.
Père Xavier : Ne dit-on pas que la colère est mauvaise conseillère, mon fils ?
Stagiaire Bénévole : Très bien, éteignez la caméra et coupez le micro, je vais faire parler ce salopard à l'ancienne.

Enseignement

L'une des activités principales de la congrégation est l'enseignement : ils fondent des lycées, des collèges et des écoles où l'on peut apprendre dès 3 ans la chasteté.

La discipline est un peu dure, mais il faut bien ça pour mater ces petits satyres obsédés.

À ce propos, le père Felipe relate avec nostalgie ces années où il était enseignant dans son Addendum au Necronomicon, écrit sur du parchemin préparé à partir de peaux humaines :

إن لم يمت الخالدة التي يمكن أن تقع
والغريب مرات حتى الموت قد يموت

Eh bien, tout cela est bien sympathique ma foi !


SJclasse.jpg

Le petit Jérémie va être puni pour cette grossière erreur. Il va devoir le copier 20 fois sans faute.

Interview du Père Paterne

Stagiaire Bénévole : T'as trouvé ton maître, hein ? Tu fais le plus le fier-à-bras ?
Père Paterne : Arrêtez, je vous en prie.
Stagiaire Bénévole : Alors tu vas tout me raconter, hein ? C'est fini la comédie ?
Père Paterne : Oui je dirai ce que vous voudrez, mais laissez-moi tranquille.
Stagiaire Bénévole : COMMENT ÇA VA, CONNARD ?


SJdevoirs.JPG

Cette histoire va mal se terminer pour le petit Jérémie. Ça va être : punition supplémentaire, mise en retenue, corvée de nettoyage du tableau pendant trois semaines, passer deux heures au coin, être dévoré par un Grand Ancien, lettre aux parents et convocation devant le père directeur.

Au revoir

Nous laissons les dernières paroles à notre apprenti journaliste qui nous aura guidé tout au long de cet intéressant reportage.

Enfermé dans cette chambre capitonnée, je suis la proie d'hallucinations terrifiantes et j'espère qu'une mort rapide viendra me délivrer de cet enfer de visions de destructions et d'horreurs sans visage. Un temps infini semble s'être écoulé depuis la découverte du culte immonde auquel se livraient ces sectateurs bestiaux. J'écris ces quelques lignes pour soulager ma conscience. Soulager ma conscience, dis-je, et non pas avertir mes pareils, car l'issue abominable ne laisse pas de doute.

Ahahah, sacré Stagiaire Bénévole, toujours le mot pour rire. Il est vraiment impayable.

Icône religion.svg  Portail de l'Irreligion


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia