Communisme

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Tout ce qui est à toi est à moi, tout ce qui est à moi est à moi. »
State Coat of Arms of the USSR (1958-1991 version)

Logo des cocos

Le Коммунизм est une doctrine politique religion qui permet d'atteindre l'égalité entre les hommes en les rendant tous également pauvres, cons et alcooliques.

Depuis la chute du mur de Berlin, les résidents de Russie ayant fuit en Europe, la principale source de revenus du parti est la vente de merguez, de bouquets de muguet et de concerts de rock and roll.

[modifier] Les cocos

Communisme

Une bande de ptits communistes de merde.

Les cocos sont tous camarades, d'ailleurs ils finissent toutes leurs phrases par camarade ou tovaritch, par exemple « Passe moi le sel, camarade ! », « Il fait beau aujourd'hui, tovaritch ! ».

Le coco de base est doté d'une barbe, d'un couteau entre les dents et d'un blouson en jean (comme les syndicalistes). On en trouve un nombre conséquent dans les salles des profs.

[modifier] Les intellectuels

L'intelligence n'a pas cessé de détacher des hommes de la masse prolétarienne pour les ranger dans deux catégories bien distinctes :

  • Les intelligents rebelles, qui ont largement peuplé les camps d'amusement à la pioche en Sibérie (à l'exception des savants atomistes) ;
  • Les intelligents malins, qui ont largement peuplé les instances dirigeantes du Parti, les datchas et le Kremlin.

On peut toutefois signaler un certain Marcel, héros représentatif d'une chanson chantée en cœur par les agriculteurs, Marcel faisait partie des intellectuels ignorants utilisés par le Parti pour encourager les intellectuels de Sibérie à creuser des canaux pas assez profonds pour faire passer les bateaux ou autres travaux mégalomaniaques commandés par un mégalomane de renom.

« Marcel n'est pas ce qu'on appelle un intellectuel, etc. »

[modifier] Les cocos de mon lycée

« Les cocos ont envahi mon lycée et ils font des grèves à toutes les occasions. »
~ Monsieur de Ville, pain sec et eau (méfiez-vous des communistes).

[modifier] La symbolique communiste

L'usage du rouge dans la symbolique communiste semble inapproprié, d'autant que la couleur était déjà utilisée par les pompiers, et par le drapeau de la Pologne. Le rouge, qui représente le sang des intellectuels, est la couleur préférée des communistes, parce qu'elle est plutôt facile à reconnaître. C'est mieux que le rose du parti socialiste qui représente on ne sait plus trop quoi. Ça fait un siècle qu'il existe ce parti, mais qui est soutenue par une partie de ses "éléphants" comme Bertrand Delanoë. En France, les derniers communistes sont représentés par un Buffet et le dernier rescapé des 7 nains.

Les pro-communistes de St-Jérôme se plaisent à gâcher le paysage urbain avec leur slogan ridicule « Révolution : solution à la pauvreté ». Ce qui est grandement mieux que les petits nazis du même coin qui s'amusent à coller des affiches sur les écoles secondaires disant que la femme de race blanche est une espèce[1] en voie de disparition.

[modifier] Les deux camps

Dans le camp opposé au communisme, la critique n'a pas cessé de s'affiner, finissant sur ce verdict sans appel : Empire du Mal (recyclé plus tard en Axe du Mal). Craignant de ne pas être à la hauteur de la finesse de la civilisation américaine, les communistes ont longtemps résisté à l'arrivée de MacDonalds. Au grand désespoir des touristes altermondialistes, ils ont fini par céder, si bien que la Corée du Nord est maintenant le dernier lieu exotique (comprendre : sans McDo) au monde.

[modifier] Le communisme en Amérique

En Amérique, les communistes étaient pourchassés par un certain Mc Carthy, qui s'était lancé dans une chasse aux coco. Il est devenu fou et on l'a pendu. Cette période sera peut-être développée dans un autre article[2]. Le communisme n'a pas bien marché aux États-Unis parce que le zétazunien était déjà fortement frappé d’une autre connerie religieuse qui défendait chèrement son monopole.

[modifier] Le communisme pathologique

Le communiste est considéré par l'OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) comme l'une des trois causes majeures de décès après la syfilis et le tabagisme passif. Le patient contracte généralement le communisme par chantage, à cause d'un système immuno-mental défaillant. Des chercheurs canadiens de l'université de Cambridge (Pays-Bas) ont récemment découvert une parade au bacille communiste, mais la pression des lobbies gouvernementaux ont empêché tout aboutissement. La raison invoquée par le premier secrétaire à la Commission Rogatoire Sur Les Méfaits Potentiel D'Une Menace Telle Que Celle Là (la CRSLMPDUMTQCL) fut la dangerosité de telles recherches dans la lutte contre les discriminations, animales ou végétales. La thèse du caractère néfaste du communisme reste d'ailleurs soumise à controverse, comme en témoigne Josef Staline dans son discours à l'Olympia de 1996 « Non, le communisme [...] n'est pas dangereux ».

[modifier] Sondage : êtes vous communiste ?

L'organe central du Parti vous pose la question pour la dernière fois : êtes vous communiste camarade ?
 
1450
 
963
 

Ce sondage a été créé le août 10, 2010 14:33 et 2413 personnes ont déjà voté.

[modifier] Notes

  1. Belle considération de la femme…
  2. En d'autres termes, pas par moi.


ClownPolitique  Portail du Gouvernement


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia