Comment tuer deux pierres avec un oiseau

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« To fuck a duck or to duck a fuck, that is the question. »
« Je n'ai jamais réussi à tuer une femme par lapidation ou citation. Mais maintenant, grâce à ce guide, je sais que je prenais le problème à l'envers. Merci Désencyclopédie! »
« Heureusement que Martin Luther King est mort — il aurait affranchi les pierres de leur condition de simples mortelles dans l'Alabama, en Caroline du Sud, en Géorgie, en Louisiane, et les lumières de ce guide n'auraient jamais percé à travers les montagnes de la liberté. »
« Montrez-vous bons et doux. Utilisez des oiseaux aux fibres souples pour alléger la peine de vos pierres. »
~ Mahomet à propos de l'usage du fouet pour punir les chiennes de pierres insoumises.


   
Comment tuer deux pierres avec un oiseau
C'est la danse des grosses pierres

Qui en émergeant de leur coin Se font saigner de belles gerbes Et font coin-coin

   
Comment tuer deux pierres avec un oiseau


L'art de tuer des paires de pierres avec un seul oiseau (canarder dans le jargon) dérive du besoin universel de s'abstraire des conjonctures de non-renouvellement et de pénurie des réserves de projectiles ornithologiques, un oiseau étant une ressource par essence "volatile", en particulier sous le point de vue balistique. En général, la valeur extrinsèque de cet art est indexé sur le stock mondial des pierres et des oiseaux.

L'oiseau, seul ou attiré hors d'un groupe, est un parfait support de la discipline, d'abord par sa disponibilité (par voie aérienne, terrestre voire même maritime), puis par son adéquation, et surtout une légitimité historique articulée par des millénaires de pratiques et de coutumes folkloriques, en particulier à l'occasion de la Saint Jean et la Saint Joseph (cf. Les Pierres à oiseaux).

Si l'on privilégiera généralement l'usage de son oiseau comme d'une matraque (contrairement à la croyance populaire, le martinet ne répond pas forcément à cet usage), le lancer d'oiseau compte des avantages inscrits dans le pool génétique de la faune ornithologique :

  • Fuselage aérodynamique
  • Aéroportance à laquelle contribuent les plumes et l'ossature creuse
Emperor3.jpg

Admirez la parfaite tenue aérodynamique de ce manchot empereur.

Parmi les oiseaux "lançables en principe" figure également le manchot. Même s'ils ont une vie essentiellement terrestre (c'est-à-dire avant votre arrivée sur la banquise), les manchots "descendent" des espèces volantes. Par conséquent, ils ne marchent pas mais volent bas (par analogie, on peut inférer également que nos ancêtres volaient tous comme Icare). Néanmoins, ils ne constituent pas un projectile viable à un niveau de lancer expert (cf. L'oiseau idéal).

Notez que l'utilisation des oiseaux de chasse spécialement élevés pour la traque aux cailloux est mal vue en général par les pratiquants de ce sport.

Prélude philosophique

À chaque pierre se confond un animisme, et chaque pierre a un réel corolaire organique. Lorsque vous abattrez votre oiseau contre la paire de rochers, vous susciterez des gerbes de vrai sang et des cris animaux dont la couleur et l'amplitude varieront avec le type de votre armement ornithologique et son mode d'utilisation (cf. Arrangements ergonomiques). Les rochers pourront faire "Coin", "Couac!" ou "Eeeeek!!!". Ces variations ne sont pas là pour vous distraire mais pour patiemment orienter votre projet de destruction.

Principe de l'action-réaction

La vie d'une pierre se démontre généralement par le principe d'action-réaction. Si votre manchette ornithologique meurt, votre paire de pierres aussi.

La réaction est seulement un type d'action, non une nature différente. Vous pouvez confirmer cette logique sur le terrain de l'expérience en pratiquant l'art inversement proportionnellement noble de tuer un oiseau avec deux pierres. L'oiseau mourra sous le jet de pierres, et par réaction inverse à ce fait, il apparaît clairement que la mortalité s'applique dans des proportions égales aux pierres sous le jet d'oiseau. Si à l'encontre de toute logique, vous décidiez d'un principe d'action-réaction asymétrique, vous répondriez de fait à l'aporie de l'œuf et la poule, qui, on le sait, est insoluble[1].

Critique des critiques de la pratique

On ne peut jamais prouver la non-mort d'une pierre, et dans tous les cas on ne peut jamais décemment vous dissuader d' essayer de tuer des pierres. (Et si l'on essayait, pensez-vous vraiment qu'il vaille la peine d'y répondre ? Les moralistes de tout crin sont l'espèce la plus débasée qui soit dans la perception, le jugement et le bon sens commun.) Même si vous n'y arrivez pas, rien en principe ne s'oppose à une éventuelle réalisation dans des conditions légèrement différentes et donc à la réalisation sous la présente condition. Le fait que vous le fassiez pour cette condition n'est qu'une forme de la nécessité de contingence comme dirait Jean-Paul Sartre.

Supposons par exemple que vous essayiez d'abattre un mur de vos poings. Vous vous mettez à saigner et à pleurer de souffrance, mais en quoi pourriez-vous décemment vous convaincre que le mur ne tombera pas dès que vous atteindrez le point de rupture de vos os ? Ou celle des os d'un autre plus robustement constitué encore ? Croyez-moi, si vous avez essayé de dé-murer de vos propres mains sous nos avisés conseils, vous vous convaincrez aisément d'essayer jusqu'à perdre l'usage de vos mains.

L'oiseau idéal

En général, tout spécimen vulnérable fait l'affaire, en particulier les individus blessés, ou encore dans l'apprentissage du vol: pie, coucou, corneille, oie, eider à duvet, moineau, aigle, vautour, autruche, tinamou, fou, goéland, cormoran, troglodyte, sterne, flamand rose, cygne, ptérodactyle, guillemot, poule, faisan, grèbe, rouget de lisle, manchot, toucan, martin-pêcheur...

Critères de sélection

Recommandations sur les différentes alternatives ornithologiques
Type d'oiseau Conseil
Mousse de canard À ne pas confondre avec une synthèse entre Mickey Mousse et Donald le Canard. Conseillée seulement si encore dans sa boîte d'origine et appliquée à des paires de pierres immobiles, car pierre qui roule n'amasse pas mousse.
Oiseau isolé sur son récif Une configuration idéale. Un groupe d'oiseaux sur rocher ne marchera pas car il suffit que l'un s'alerte pour entrainer les autres dans son sillage, à moins que vous transportiez sur vous des paires de projectiles (ce qui est toujours conseillé). L'expérience s'améliore significativement si par quelque miracle l'oiseau était assez con pour y faire son nid.
Bird-rock-3.jpg

Cette paire de rochers émergents n'a plus longtemps à vivre.

Oisillon(s) à peine éclos sur leur rocher Nourrissez-les au sang du rocher.
   
Comment tuer deux pierres avec un oiseau
Aux armes citoyens !

Formez vos bataillons Marchons, marchons Qu'un sang impur Abreuve nos oisillons

   
Comment tuer deux pierres avec un oiseau

—center

Carrizo2 bird rock.jpg

Oh le joli petiou ! Dis coucou aux rochers !

Pingouins et manchots Les raquettes sous vos pieds feraient de bien meilleures options.
Canard WC À part pour cambrioler des banques, un canard WC ne vous servira probablement à rien. Les roches calcaires ? Qui a dit ça? Savez-vous que j'ai un canard WC en main ?
Cigogne Similaire au cas de l'oiseau isolé sur son récif, à la nuance près qu'il apporte son propre récif dans un baluchon.
La combinaison Canard WC sur récif gel citron Odorante et probablement inutile.

Préparatifs

Le canardage a la particularité de mettre plus l'accent sur les préparatifs que sur la perfection d'exécution, aussi appelée "mise à exécution" et par abus de langage, "exécution du projectile", malgré qu'il soit clair qu'on essaie de tuer des paires de pierres cibles.

Masse projetée

Intensifiez l'impact de vos projections en tassant des débris caillouteux concassés dans l'œsophage de votre oiseau. Devant l'élévation de ses protestations, clouez-lui littéralement le bec. Postérieurement, vous voudrez également le farcir avec soit de gros spécimens rocailleux, soit des poignées granulées. Dans ce dernier cas vous suturerez l'anus pour endiguer les convulsions anales excrétives.

Aérodynamisme

Allure

Pour heurter la sensibilité d'une pierre, les trajectoires empruntées par votre oiseau doivent suivre des courbes régulières et contrôlées. À cette fin, vous procèderez par un polissage des aspérités de surface, sans excès, en aplanissant à coups de marteau. Faites attention à ne pas briser la colonne vertébrale en particulier, charpente de la bonne tenue balistique.

Pénétration aérodynamique

Lacérez votre oiseau dans le sens du corps en maintenant celui-ci verticalement: les stries de sang coagulé améliorent la pénétration dans l'air, comme une référence aux magnifiques colonnes des orgues basaltiques.

250px-Columnar basalt Sudurarhraun.jpg

Ces orgues basaltiques constituent de bonnes gouttières naturelles de sanguinolence.

Si votre oiseau ne saigne pas assez, vous pouvez également tendre des plaquettes de tôle incurvées sous le derme, les bords incurvés étant indifféremment orientés vers l'intérieur ou l'extérieur.

Arrangements ergonomiques

Améliorez facilement votre rendement en adaptant l'oiseau à votre mode de vie.

Si vous lancez

Sectionnez une patte, l'autre servant de prise et le cou de levier.

Si vous matraquez

Sectionnez les deux pattes, puis adaptez un long manche en aluminium dans l'œsophage, que vous manierez comme un fléau.

Panache à la finition

Plantez un drapeau national dans le dos de l'oiseau. Vous serez envahi par un sentiment d'enivrement et d'engouement patriotique lorsque vous révasserez dans la contemplation du flottement du drapeau le long de la parabole du lancer avant le fatras d'une réception proprement rédemptoire.

Bien choisir sa cible

En général, vous ne voudrez pas tuer des paires de pierres secondaires, tels que cailloux, galets et autres pavés. Pour ce qui vous concerne, ce genre de pierres n'est pour vous qu'une curiosité de plus en provenance d'une Nature capricieuse.

Votre préférence portera plutôt sur des rochers au relief rugueux, abrupte et échancré. Que ces pierres soient plus vivantes est corrélé par le meilleur rendement sanguin provoqué par vos abattages d'oiseau.

Théorie de proportion

Privilégiez toujours de grosses pierres monolithiques — par exemple une paire de saillies sur le flanc d'une falaise (celle-ci ayant l'effet de bord de vous soustraire aux regards indiscrets) ou des pièces du patrimoine de l'UNESCO: statues, sites touristiques, peintures de pierre en plein air ou en musée.

Suivez également les traces de vos ancêtres en fracassant vos crânes d'oiseau au centre de l'arrangement circulaire de Stonehenge, où le balancer d'oiseaux, prédécesseur du lancer de poids et discipline olympique originelle, consistait à lâcher l'oiseau sans distinction de direction selon la technique de jet centrifuge.

Image Stonehenge Closeup.jpg

La géométrie de Stonehenge convient parfaitement au lancer d'oiseau.

Les Pierres à oiseaux

Près du Massif Central en Haute Marche, vous pouvez admirer des Pierres à patronymes, comme les fameuses Pierres Jaumâtres de Georges Sand, la plupart associées à des rituels saisonniers ornithologiques pendant équinoxes et solstices, tels que chants, parades nuptiales...

"Pierre aux Oiseaux", "Pierre du Mariage des Oiseaux", "Table de Mariage des oiseaux" [1]: convenez d'un oiseau habillé pour la circonstance — par exemple le guillemot de Troïl, le pingouin ou le Chopin, afin de mieux faire ressortir l'aspect sanglâtre.

L'alternative sur le marché du haut débit: Daffybox de Daffy

Daffy propose un forfait alléchant pour les amateurs de tuerie: des pierres de qualité formées à la hotline et au conseil de clientèle, sont livrées et installées à domicile, et sont renouvelées à votre rythme au fur et à mesure des décès. Dommage cependant que les oiseaux ne soient pas compris dans le forfait.

Daffy box.jpg

La DaffyBox: Une cible privilégiée.


Confusions possibles

  • L'abbé Pierre et la pierre tombale de l'abbé Pierre. Selon le cas votre homicide passera pour une profanation de sépulture ou une sépulturation de profane.
  • L'Église de pierres et les pierres de l'Église, la différence étant celle-ci: vous pouvez bâtir votre œuvre de destruction sur les pierres de l'Église alors que l'Église elle-même EST l'œuvre de destruction bâtie en pierres. Le passage d'un point de vue à l'autre est, heureusement, totalement laissé à la discrétion des profanateurs de monuments religieux.
  • Les pierreries et Pierre-Henri. Les Pierre-Henri ont des capacités de riposte judiciaire bien au-delà de celles de matières sèches inertes. De plus, la ligne de défense consistant à proclamer que vous ne vouliez que tuer des pierreries ne vous montrera pas sous votre meilleur jour, même si pour ce faire vous avez employé des oiseaux, d'où les philosophies réactionnaires de tout grands penseurs tels que Nietzsche ou Jean-Claude Van Damme devant la couardise et la bassesse vicelarde de notre système judiciaire. En fait, elle contribuera plus qu'autre chose à vous faire interner dans un asile psychiatrique obscur.

Dissimulation du crime

Motivations

La nécessité de dissimuler les hauts faits de l'exécution ornithologique de couples de pierres vient avant tout de l'incompréhension d'une société dépassée par votre bravade innovatrice. Comme d'habitude, la portée de votre acte ne résonnera que plusieurs générations après votre mort, lorsque les oiseaux n'existeront plus.

L'autre utilité de la dissimulation est d'éviter la naissance d'une nouvelle religion monothéiste basée sur des pierres saignantes, comme le judaïsme ou Sathya Saï Baba.

Procédure

Mettre la paire de pierres dans l'oiseau (par l'anus; s'il est suturé, le défaire) et jeter au loin dans une rivière. Ajouter d'autres pierres si nécessaire pour que seule une opération de drainage puisse découvrir votre honteux acte.

Dans les jeux vidéos

Les jeux vidéos ont souvent mis en scène des canards et des oies sauvages. D'une interprétation à l'origine anthropomorphique du canard, ils ont peu à peu commencé à refléter le meurtre de paires de pierres avec un oiseau considéré comme instrument d'affliction.

Le précurseur: Quack Shot

Quackshot.jpg

Pochette du jeu Quack Shot.

À l'origine sur Sega Megadrive, le canard faisait "couac" en pétrifiant ses ennemis avec un jeu de débouchoirs à ventouses en couleurs. Les ennemis pierrifiés étaient ensuite tués d'un agile saut sur leur crâne.

Ce prédécesseur, hautement inefficient et soporifique, ne faisait que paver la route vers des horizons nettement plus subtiles.

Le successorat: un panorama inégal

Les inséparables: Duck Nukem 3D et Quack

Il est impossible de séparer ces deux jeux sur PC constituant la crème des simulations existantes: Duck Nukem 3D et Quack. Dans les deux, le joueur manipule l'oie comme une matraque.

Quack atteste de l'efficience de l'oiseau comme matraque dans un monde gothique infesté de monstruosités lovecraftiennes. L'immersion dans l'acte de manipulation de l'oiseau lui-même était corrélé par la jauge de vie représentée par le taux d'ensanglantement visible de l'oiseau, quand celui-ci est l'arme courante. Le seul inconvénient de l'oiseau était la réduction du champ de vision, le joueur passant alors son temps à fouetter l'air dans le vide par manque d'anticipation. Remarquablement, tomber dans la lave avec l'oie transformait l'arme en une caisse pharmaceutique régénératrice.

Duck Nukem.jpg

Duck Nukem: Ces paires de piliers devant vous vont avoir du mal à vous contenir. Un de leurs défenseurs vient d'en faire la douloureuse expérience.

Quake tenebrae 08.jpg

Quack: Les 3 opposants devant vous n'ont aucune chance de survie (celui du milieu étant masqué par votre arme), comme l'indique votre jauge de vie. Observez comment les développeurs du jeu Quack n'ont pas suivi les conseils illuminés de ce guide: l'oiseau a encore toutes ses pattes. Paradoxalement, sectionner les pattes serait un upgrade bienvenu de votre arme.

Super Mario Quack

Il faudra attendre le jeu de karting Mario Quack pour pouvoir lancer des oies. Le personnage de Mario pouvait lâcher une oie contre des couples rochers parsemés sur le bord de la chaussée, principalement pour faire passer le temps.

Super Mario Quack.jpg

Irrémédiablement dernier, Mario se désintéresse complètement de la course et balance une oie contre une paire de rochers en profitant de son élan. Un exemple à suivre.


Courrier des lecteurs désespérés

Nous recevons de nombreuses lettres de lecteurs soumis à des cas extrêmes n'entrant pas dans le cadre des discussions précédentes. Étant donné notre expérience ici à Désencyclopédie, nous estimons qu'il est de notre devoir de diffuser au mieux notre connaissance aux héritiers de la noble pratique de la mise à mort ornithologique des pierres.

Je n'ai trouvé qu'une seule pierre à tuer !

Hmmm... que dire... vraiment dommage... Mais dans le cas où vous ne pourriez éviter cette désolante conjoncture dans l'immédiat, contentez-vous de cette pierre en y concentrant et redoublant vos coups d'oiseau. Il n'y a jamais pas assez de pierres pour commencer: voilà notre devise.

J'ai découvert un oiseau sur son récif au large comme décrit dans ce guide (que je trouve extrêmement au point et totalement pertinent en passant), mais je n'ose pas m'approcher. Je suis assez intimidé et je ne sais pas pourquoi...

Vous avez une réaction naturelle issue d'un mécanisme psychologique connu et documenté. Le scepticisme devant une oasis inespérée découle du jugement de trop belle opportunité, assimilable à une situation où votre pire ennemi juré vous remettrait de ses mains propres l'arme de sa propre destruction. Malgré la confusion occasionnée, pensez à cette morale universelle: si l'on donne à un chimpanzé un pistolet, on ne condamne pas le singe pour avoir tué quelqu'un avec, mais celui qui le lui a donné. Dans notre cas, il est évident que vous êtes encore moins respectable qu'un chimpanzé à vouloir tuer des pierres. Ainsi non seulement vous devez exécuter le récif, mais également ne pouvez pas vous en vouloir. Déshinibez-vous en conséquence.

Le seul canard du coin est enfermé dans un enclos grillagé au zoo municipal et gardé par le service de sécurité !

Le seul canard du coin... coin coin mdrrr. Blague à part, n'oubliez pas le principe de l'action-réaction: si vous ne pouvez tuer deux pierres avec un oiseau, tuez un oiseau avec deux pierres. Attirez votre proie en semant de la mie de pain imaginaire à la façon des touristes (les canards ne perçoivent que le geste) puis jetez sur elle vos galets, ou le cas nécessitant, des petits cailloux à travers le grillage. Veuillez cependant à toujours lancer vos cailloux par paires, ou vous ruineriez la tradition historique et l'esprit de cette discipline sportive.


Je suis devenu un canard !!

Fuyez.


Notes

  1. L'aporie de l'poule et de la œuf a été posée justement parce qu'elle est insoluble. Sa fonction est juste de faire réfléchir à l'idée d'un ordre des choses purement mathématique.


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Des guides illustrés, sympas, pas chers et aux couleurs chatoyantes
 L'École de la vie dÉsencyclopédique
 Une source essentielle de fiches pratiques pour tous les singes lettrés dans le domaine de la zoologie, notamment la fiche toi-de-ma-gueule.

 Voir aussi : autre guides


Comment combattre le complot des fourmis ?  •  Comment faire miauler un chien  •  Comment noyer Lassie, chien fidèle  •  Comment noyer un chat  •  Comment se débarrasser d'un essaim de criquets  •  Comment se faire passer pour un chien  •  Comment survivre avec un hamster intellectuellement supérieur  •  Comment tuer le hamster de ses enfants  •  Comment tuer son premier cochon  •  Comment vivre avec une blonde en toute sécurité ?  •  Guide des chants d'oiseaux

Qu'avez-vous pensé de l'article "Comment tuer deux pierres avec un oiseau" ?
 
131
 
24
 
14
 
13
 
52
 
76
 

Ce sondage a été créé le mars 31, 2007 17:13 et 310 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia