Comment se débarrasser des enfants

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« J'ai toujours eu un coeur d'enfant...dans un bocal sur mon bureau. »
~ Sacha Guitry à propos de son amour des enfants.
« Lutons pour le droit d'interdire les droits des enfants ! »
~ Un concurrent de la Société protectrice de l'enfance à propos des enfants.
« J'en ai vu beaucoup, et pourtant je ne m'en lasserai jamais. »
~ Michael Jackson, en direct de sa tombe à propos de sa relation avec les enfants.

Aaah...les enfants.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Beeeerk !



Ces êtres semblables à la race des nains, peuvent se retrouver dans deux catégories bien distinctes : les enfants d'âge et les enfants d'âge mental. Il faut avoir en tête la différence entre les deux avant de vouloir s'en débarrasser.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Je vais prendre des notes, j‘en ai besoin…



[modifier] Les catégories d’enfants

[modifier] Les enfants d'âge

Les enfants, en général de la naissance vers les 10/11 ans (voir plus tardivement pour certains), sont une reproduction miniature de l'être humain. On peut facilement les assimiler à des maquettes. En effet, ils sont suffisamment stupides pour croire naïvement tout ce que l'on raconte. Les manipuler est chose très aisée !

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ou comment faire croire qu'il est possible de voler en sautant du 5e étage. Hin hin…



De nature intriguée (et intrigante), inexpérimentés dans l'art de vivre, ils vivent quasiment tous, sauf exception selon une chronologie bien définie :

  • De 0 à 3 ans : apprends les commandes de base = se déplacer, ramper, sauter, frapper, bref tout le nécessaire.
  • De 3 à 6 ans : La maternelle = apprentissage du maniement du bâton coloré, de codes chiffrés et de divers stratagèmes.
  • De 5 à 13 ans (moyenne exhaustive en fonction de la capacité de l’élève à s’infiltrer une année supplémentaire dans la même classe) : L’école primaire = apprentissage approfondi des méthodes vues à la maternelle, avec application plus poussée dans le décodage de données chiffrées.

En moyenne, le stade « enfant » s’arrête à ce stade.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Hélas la moyenne devient une minorité.



J’en vois beaucoup d’entre vous qui disent : « À mé nn mé lé zenfan c tro bi1 tro Bo tro inocen ! »

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Bouuuuuh !!!



Pauvres incrédules… Les enfants sont tout SAUF innocent ! Ils déversent avec abondance toute la cruauté humaine sans vergogne ! Ce sont de petits êtres rusés et fourbes ! En plus, ils sentent mauvais, ont tout le temps de la morve verdâtre qui coule du nez, hurlent, sont geignards,… Bref, ce sont des horreurs sur patte.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
J‘ai peur !



Ne vous inquiétez pas, nous verrons comment nous débarrasser de ces incarnations et adorateurs du diable (voir diablesse dans le cas présent). Définissons d’abord l’autre catégorie d’enfants.

[modifier] Les enfants d’âge mental

Ne vous trompez pas, malgré la connotation humoristique que cela peut causer, cette catégorie d’enfant est au moins 100 fois plus dangereuse !

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
J‘y crois mal…



Comme vous vous en doutez, l’état d’enfant se rompt en moyenne avec l’entrée au collège (vu qu’ils y commencent à se droguer et à fumer). Cependant, une minorité de plus en plus croissante n’arrive pas à se libérer de l’emprise de l’âme d’enfant. Ce sont les enfants d’âge mental, communément appelés attardés.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ce n‘est pas franchement équivoque… Pourquoi sont-ils pires ?



Pour la simple et bonne raison que leur mâle est difficilement curable, voir totalement impossible.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Non…ne me dis pas que…



Eh si. C’est de là que naissent les plus grands cas sociaux. De plus, bénéficiant de la force et de la taille d’une personne plus évoluée (physiquement, cela va de soi), dans les cas les plus généraux, finissent par devenir des wesh. (les autres wesh seraient le résultat d’expériences génétiques dans un trou paumé oriental). Les conséquences sociales sont dévastatrices : diffusion de la connerie, augmentation de la délinquance (car évidemment un gamin trouvera drôle d’égorger quelqu’un pour 20 centimes, alors qu’une personne normale trouverait drôle d’égorger quelqu’un sans raison), et bien d’autres cataclysmes.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Nous sommes impuissants ! Rendons-nous !



Eh non ! Car l’heure est venue de dévoiler…nos armes de combats !

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
J‘adore la baston ! Laissez m‘en quelques uns !



[modifier] Moyens de combat

Il existe énormément de méthodes de combat contre les enfants. Majoritairement sans défense, ils ne peuvent pas résister bien longtemps. Nous allons donc énoncer des manières ludiques de les massacrer (même si le fait de les massacrer est assez ludique en soi).

[modifier] L’appât

Pour cette méthode vous avez besoin :

  • d’une sucette, de préférence d’un goût universel, genre chocolat ou fraise (optionnelle).
  • d’une vieille camionnette (vous pouvez varier avec un camion ou un 4x4, mais choisissez de préférence ceux ayant un espace assez suffisant).
  • d’un gentil monsieur (ou dame).
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ok, j‘ai tout réuni. Que faut-il faire ?



Rien de plus simple ! Prendre le gentil gentil monsieur, le mettre à proximité d’un enfant dont vous souhaitez vous débarrasser, et dites-lui d’agiter la sucette. L’enfant, stupidement gourmand par excès, ira sans hésiter vers le gentil monsieur qui l’emmènera dans sa camionnette (dans laquelle vous serez pour ne rien manquer au spectacle). Il ne vous reste plus qu’à choisir un lieu désert, où le gentil monsieur s’occupera convenablement de l’enfant, pendant que vous regardez en grignotant quelque chose.

Attention : ne pas oublier d’achever l’enfant et de laisser, par exemple, son corps dans la forêt ou dans une rivière.


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Oh, trop facile !



[modifier] L’alligator domestique

Comme dans de nombreux cas, les enfants adorent les animaux. C’est une piste à exploiter. Achetez-vous au préalable un alligator d’appartement que vous aurez entrainé à avaler lentement des morceaux de viande de grosse taille. Invitez ensuite l’enfant chez vous (s’il refuse, ressortez une sucette). Une fois chez vous, préparez vous en vitesse quelque chose à grignoter, le temps que l’enfant rencontre l’alligator. Le temps de les rejoindre, l’alligator devrait avoir commencé à mastiquer l’enfant (des cris se feront entendre si vous êtes en retard). Saisissez-vous rapidement de la tête de l’enfant et mettez-lui quelque chose de volumineux dans la bouche pour qu’il ne puisse plus crier (je vous vois venir…) et alerter les environs. Ensuite, asseyez-vous et grignotez quelque chose en regardant l’enfant disparaitre dans l’alligator.

Attention : munissez-vous au préalable d’une bonne quantité de javel car il risque d’y avoir un peu de grabuge.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ça tombe bien : Nestor mon alligator avait besoin de se faire les crocs !



[modifier] Le salon d’électroménager

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Je vois mal où tu veux en venir là…



Cette solution ne marche que si votre enfant est de petite taille (donc jeune ou avec un problème de croissance). Rendez-vous avec lui dans un salon d’électroménager. Allez dans les stands de présentation d’appareil, et plus particulièrement de micro-ondes. Avant même que le vendeur n’ait le temps de présenter les capacités de son micro-ondes, insérez-y discrètement l’enfant que vous aurez attaché/assommé/endormi selon vos goûts.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
On peut faire les trois ?



Bien sûr ! Tant qu’il n’est pas mort…Bref, une fois l’enfant inséré discrètement, attendez une démonstration : le vendeur activera ce micro-ondes qui commencera à chauffer à très haute température l’enfant, qui, au bout de quelques minutes, va exploser. Vous en serez débarrassé et pourrez vous faire du Chili con carne le soir même.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Génial, j‘adore ça !



Attention : la méthode marche bien mieux si le vendeur est un complice. Attention² : évitez cette méthode si vous êtes fragiles d’un point de vue gastrique.

[modifier] L’arme à feu

Malgré le fait que ce soit facile et rapide, une arme à feu, intelligemment utilisée, peut également offrir du plaisir.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Même si c‘est sympa, tirer une balle dans la tête n‘offre pas tant de plaisir que ça.



C’est justement là l’erreur !

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ah ?



Oui ! Il ne faut pas tirer dans la tête, mais dans des parties du corps non vitales, suffisantes pour entrainer une douleur intense.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Où par exemple ?



Eh bien, les pieds, les épaules (attention au cou), les bras et les mains. Un seul coup et l’enfant se tortillera au sol tel un ver de terre apeuré. Une fois que sa douleur sera atténuée, tirez à un autre endroit, puis un autre…Jusqu’à ce qu’il décède d’une hémorragie.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ouah, ça me plait bien cette méthode !



Attention : prévoir un grignotage conséquent du temps d’attente, selon que l’enfant soit résistant ou non.

[modifier] Les variantes de la méthode arme à feu

La technique de la visée dans des parties non vitales ne s’appliquent pas forcément aux armes. Vous pouvez en effet varier les plaisirs comme par exemple :

  • couper des membres.
  • planter des crochets et les tirer vers l’extérieur.

N’oubliez pas : toujours dans les parties non vitales citées plus haut.

[modifier] L’estomac de l’enfer

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Rien que le nom me plait beaucoup.



Cette méthode très longue et amusante, simple à réaliser, s'impose dans notre guide de survie en milieu enfantin. Vous avez juste besoin d’un couteau coupant et de quoi attacher l’enfant. Suspendez-le par les pieds, et une fois solidement attaché, percez un trou avec le couteau au niveau de l’estomac, par en-dessous. Ceci aura pour conséquence de libérer le suc gastrique et de dissoudre lentement les organes de l’enfant, qui soufrira atrocement sous votre regard satisfait. Il en décèdera plus tard.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
De quoi passer un bon après-midi !



Sachez que vous pouvez renouveler la méthode et, au lieu de lui trouer l’estomac, lui faire avaler un nombre conséquent de puissants laxatifs. Il décèdera d’une occlusion intestinale puisque, pendu par les pieds, ne pourra pas chier. Il souffrira également, et vous en serez toujours aussi content !

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ouaiiiiiis !!!



[modifier] Le voyage

Rien de mieux qu'un voyage pour se détendre dans la vie ! Quand le boulot ou les études prennent trop de place, mieux vaut changer d'espace !

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Rien de mieux que déguster des moules en Bretagne.



Mais avant ce long moment de détente, quelques problèmes s'imposent : le trajet, et les enfants. Le premier se résolvant relativement sans problème, restent les enfants. Je vais vous dire : puisque vous avez deux problèmes, pourquoi ne pas les résoudre ensemble ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Les abandonner sur la route ? Trop facile, et ils seraient capables de donner nos noms aux flics ces p'tits enfoirés !



Mais non, il y a encore bien mieux : à l'aide d'une corde solide ou d'un câble de bonne longueur, attachez l'enfant par la taille à l'arrière de la voiture. Il ne vous reste plus qu'à démarrer. En effet, aussi sportif que puisse être l'enfant, lancé à 130 km/h sur l'autoroute (minimum), il sera tiré (et raclé) sur le bitume. En plus de vous en débarrasser, vous aidez la communauté en refaisant les lignes au sol, mais cette fois en rouge, pour que ce soit plus fashion. Vous pouvez aussi ici grignoter quelque chose, mais seulement si vous savez bien conduire d'une main.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Si en plus on peut être utile, c'est génial !



Petite astuce : si vous partez en voyage de noce, il peut être amusant de déguiser votre enfant en boite de conserve et de le mélanger à de vraies attachées derrière la voiture. Attention : prenez le soin de faire ceci avec une voiture à vitre teintée si vous ne voulez pas avoir de problèmes. Si vous vous en foutez, faites-le avec une décapotable pour entendre les cris de l'enfant.

[modifier] L'apprentissage des armes

Comme dit précédemment, l'enfant, durant son année de maternelle, apprend les commandes sociales de base. Il peut être intéressant d'apprendre le maniement d'armes utiles en milieu sauvage urbain.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
J'ai plein d'armes, mais je refuse de souiller avec les empreintes digitales couvertes de morve de ces petites horreurs !



C'est seulement pour quelques minutes !

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Non ! En plus ils sauront se défendre et on ne pourra plus les battre !



C'est là la subtilité de cette méthode.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Je vois pas où tu veux en venir...



C'est simple, durant l'apprentissage d'une arme de préférence tranchante (couteau de combat, sabre, épée, ...), veillez à avoir l'enfant à portée de vous (pas longtemps ne vous inquiétez pas). Faites alors le mime d'un mouvement ample de l'arme qui ira se loger "accidentellement" dans le corps surpris de l'enfant. Deux options sont possibles à partir de ce point :

  • Si vous voulez que le plaisir dure (et grignoter quelque chose), visez les parties non vitales. Une attaque d'estoc (dans les épaules et/ou les jambes/bras) serait bien plus appropriée alors.
  • Si vous voulez vous débarrasser le plus rapidement possible de cette immonde chose le mouvement circulaire ample en direction du cou sera suffisant.
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Malin, hypocrite et sournois... Tu veux pas sortir avec moi ?



Attention : tout ceci suppose que votre arme soit aiguisée.

[modifier] Résumé

Vous avez donc largement de quoi vous défendre à présent. Sachez que rien ne vous empêche de créer vos propres techniques pour les faire souffrir.

Gardez seulement ceci : le but final d’une torture est que la victime vous supplie de l’achever. Voilà. Amusez-vous bien !


Qu'avez-vous pensé de Comment_se_débarrasser_des_enfants ?
 
243
 
58
 
10
 
10
 
19
 
36
 
7
 

Ce sondage a été créé le septembre 28, 2010 18:47 et 383 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia