Comment faire manger du porc à un islamiste

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
  • 11 Septembre 2001 : visite d’un quartier d’affaires à New York
  • 11 Mars 2004 : voyage en train à Madrid
  • 7 Juillet 2005 : périple dans le métro Londonien
  • 1er Octobre 2005 : on se dore la pilule à Bali
  • Juillet 2010 : balade bucolique dans le désert Saharien avec de charmants humanitaires français

La vie d’un islamiste ressemble en tous points à un véritable rêve.

Outre les voyages permanents qui, c’est bien connu, lui confèrent une ouverture d’esprit unique, il a droit où qu’il aille à toutes sortes d’activités aussi passionnantes les unes que les autres : détournement et pilotage d’avion, stage de conduite en voiture-bélier, stand de tir, spectacle pyrotechnique interactif, etc.

Explosion-l.jpg

« Oh ! La belle rouge ! » disent les spectateurs émerveillés qui ne sont pas au beau milieu.

Et pourtant...

C’est assez méconnu et surprenant, mais les islamistes ne sont pas heureux de leur existence. Ceci est certainement dû au fait que dans leur religion, tous les produits à base de porc sont prohibés. Imaginez un peu... Adieu saucissons, pâtés, jambons, andouillettes, boudin, cassoulet, tartiflette, grillades, régime Dukan, etc. C’est sûr, il y a de quoi être frustré, les pauvres...

Ils en veulent donc à la terre entière, et sont extrêmement jaloux des fidèles des autres religions. Ils sont même devenus légèrement agressifs, et ont été stigmatisés par l’opinion publique, en témoignent les nombreux reportages à la télévision sur les menaces terroristes d’Al-Qaida, le conflit Israélo-palestinien ou encore les effarantes publicités Justin Bridou où des mecs font une soirée à connotation homosexuelle où ils dégustent un sauciflard en chahutant dans l’herbe.


Nous allons donc voir comment remédier à cette situation problématique, et ceci uniquement dans le but de faire progresser la paix dans le monde.


Interdiction du porc

Question.png
Saviez-vous que...
On ne dit pas « copains comme cochon », mais « amis comme des gens normaux qui s’entendent très bien et ne sont en aucun cas des animaux de la famille des porcins ».

Tout d’abord, il convient d’étudier le fond du problème : pourquoi une telle interdiction ? Mahomet était-il végétarien ?

Était-il effrayé par ces animaux insolites au groin disgracieux, à la queue en tire-bouchon et à l’odeur marquée, à la manière des automobilistes qui ont des sueurs froides à la seule vue des poulets ?

Entretenait-il, comme beaucoup d’hommes de nos jours, des relations sexuelles non tarifées et hors-mariage avec une cochonne qu’il voulut protéger ?

En réalité, il n’en est rien. Écoutez plutôt.

Histoire

À l’instar de Jeanne d’Arc, Mahomet avait réussi à nouer des contacts privilégiés avec son dieu, Allah. Ils se parlaient tous les jours, mais puisque les Anglais n’étaient pas encore arrivés jusqu’en Arabie Saoudite, le « guide » n’avait personne à bouter hors du territoire.


Sixtine.gif

« Si tu m’entends, touche mon gros doigt là », disait souvent Dieu à la belle Jeanne (belle dans le film de Luc Besson en tout cas, enfin ça va quoi).

La teneur des discussions concernait donc essentiellement la façon de s’adonner à la nouvelle religion qu’ils avaient décidé de créer :

Mahomet : Salut Allah. Tu m’entends ?
Allah : Salut Momo. Bien sûr, je suis omniscient, je te rappelle. La forme ?
(Ndlr : « Momo » est un surnom sacré encore utilisé de nos jours, notamment chez les vendeurs de kébabs)
Mahomet : Ouais, tranquilou. Écoute, j’ai eu une idée pour notre religion là.
Allah : Vas-y, je t’écoute mon pote.
Mahomet : Alors voilà. Hier, je me suis pris une cuite phénoménale, j’étais rond comme une queue de pelle. Et ce matin, en me réveillant, j’avais ultra-mal au crâne, comme si j’avais des oursins à la place du cerveau. Du coup, je me suis dit qu’on pouvait considérer les oursins comme ennemi absolu de la religion, et tous les buter ! Comme les chrétiens, les juifs et les femmes un peu, tu vois.
Allah : Ah ah, sacré gros pochard. Mouais. On pourrait supprimer l’alcool plutôt, comme ça nos fidèles n’auraient jamais plus de migraine post-soirée. Ce seraient des sortes de surhommes en somme !
Mahomet : Oh putain, bien vu. J’y avais pas pensé. On fait ça alors ? Je peux aller répandre la nouvelle comme une trainée de poudre ?
Allah : Allez, oui. Ça roule, tope là !
Mahomet : ...merde, tu m’as encore niqué. J’oublie tout le temps que tu n’existes que dans ma tête !
Allah : Lol


Et voici comment l’alcool fut interdit, par exemple.

Ce guide aurait très bien pu traiter de la façon d’administrer une dose d’alcool à un islamiste, mais son ingestion rend parfois les gens violents, même les plus innocents (les talibans par exemple), et nous préférons ne prendre aucun risque.

Concernant le porc, les écrits sacrés ne le précisent pas en détails, mais on peut supposer que ça s’est passé de la même manière, dans un débat informel :

Mahomet : Ah bordel, je viens de manger un truc DÉ-GUEU-LASSE ! T’es là Allah ?
Allah : Oui, oui. Comme d’hab. C’était quoi ? Désolé, normalement je vois tout, mais là j’étais parti pisser.
Mahomet : Pas de souci, mec. Enfin, dieu. C’était des pâtes carbo. Berk, infâme !
Allah : Ah ouais, normal. Vous avez pas encore inventé les pâtes et la crème fraîche... C’est que du porc en fait.
Mahomet : Berk figure-toi que je l’ai vomi, cet animal de malheur. Allez basta, on l’interdit !
Allah : Pff, t’es pas marrant comme prophète. Si t’interdit l’alcool, la bonne bouffe et le sexe avant le mariage, je crois qu’on va pas avoir beaucoup de fidèles, enfin... de croyants... ou alors uniquement des pédés et des femmes frigides au régime...
Mahomet : Mais si t’inquiètes, j’ai prévu d’ajouter une activité « guerre sainte » dans le Coran pour attirer les mecs.


PIMpede.jpg

« Hihihi, on a failli être musulmans ! À deux doigts, si tu vois ce que je veux dire !  »

Risques et sanctions

Pour un musulman, il est très risqué de transgresser les règles fixées par sa religion :


Tableau des sanctions pénales prévues pour non-respect du culte islamique
Fautes/Crimes concernés (classés par degré croissant de gravité) Sanction prévue
Être une femme Selon le degré de féminité et la propension à assumer son excès d'œstrogènes, par exemple en osant faire pousser des seins, les sanctions vont du mariage forcé à la lapidation au parpaing.
Regarder une femme avec envie Petite tape sur la main, avec un sermon solennel du type « C’est pas très bien. Oh ! ». En cas de récidive, le juge est en droit de faire les gros yeux au criminel.
Manger du porc Désinfection du système digestif du fautif avec de l’eau de javel, du DesTop, une ventouse et du miel (pour le goût : c’est vachement bon les côtelettes de porc au miel).
Être « occidental » (synonyme de chrétien) Là, ça commence à plus trop rigoler : passible d’insultes, de lapidation par jet de chaussures et de peine de mort par attentat terroriste.
Être homosexuel Pareil qu’au-dessus, avec en plus la peine de mort par fusillade, par torture, par noyade et par touze.
Être Elton John MDR ! Allez on continue.


Question.png
Saviez-vous que...
Afin de ne pas léser les éleveurs qui les vendent aux petits enfants, les cochons d’Inde sont appelés « gros rats dégueulasses » dans les républiques islamistes.

Vous avez bien pu constater à quel point c’est impitoyable. Du jamais vu chez les chrétiens depuis l’Inquisition ! Comme disent certains papis nostalgiques : « Ah, c’était le bon temps. Je peux te dire qu’il y avait plus de monde à l’église. Et puis les jeunes filles ne s’habillaient pas comme des étalages de prostituées bas-de-gamme comme aujourd’hui, de peur de finir sur un bûcher d’inénarrable apocalypse. Enfin, quelque chose dans le genre... Franchement, vous les néo-chrétiens, vous êtes devenus de sacrées pédales ! »

Et ils n’ont pas tort, ces vieux débris séniles. Prenons Judas, par exemple. Franchement, c’est complètement aberrant qu’il soit devenu une star (star of the berger ;-) c’est une blague chrétienne anglicane désolé si vous comprenez pas) en trahissant le prophète de la religion. Vous pouvez tenter l’expérience en demandant le nom des apôtres à un chrétien. Il vous sortira Judas avec aplomb, puis se mettra à hésiter, et à sortir des trucs improbables, genre Pierpoljak, le chanteur, Thomas, Stanislas, Ulysse, Casimir, et tous les prénoms pourris qu’il connait jusqu’à ce que ça fasse 12. Pas terrible sérieux.


PIMcasimir.jpg

« Venez sur l’île aux enfants »... Heureusement que Casimir n’était pas catholique (et Irlandais).


Tableau des sanctions pénales prévues pour non-respect du culte chrétien
Fautes/Crimes concernés (classés par degré croissant de gravité) Sanction prévue
Tenter d’assassiner le pape Oh ! Ce n’est pas très gentil. C’est même plutôt méchant, je trouve. Mais allez, Dieu est miséricorde alors tu es tout pardonné, mon pote ! ;-)
Brûler une église Oh ! C’est notre lieu de culte, il faut pas y mettre le feu dis donc ! Mais allez, Dieu avait omis de préciser dans ses 10 commandements « Tu ne crameras point d’église », alors tu vas devoir réciter 3 « Notre Père » et 2 « Je vous salue Marie ». Fieffé coquin. ;-)
Avoir une relation sexuelle Putain ! Attention ! On ne rigole pas avec ces choses-là : Adam et Eve, le serpent et le fruit défendu de Franky Vincent. C’est un des passages les plus noirs de la bible, et on voit bien que ça énerve beaucoup Dieu. D’ailleurs, si possible, évitez d’enfiler un préservatif, sale bâtard non désiré, afin que le châtiment divin nommé SIDA vous frappe. Merci, salut, et joyeux Noël. Connard.

Comment reconnaître un islamiste

Question.png
Saviez-vous que...
Manger et dessiner comme un cochon sont des activités tolérées par les islamistes. Un bien bel exemple d’ouverture d’esprit.

Bien entendu, afin que ce guide porte ses fruits, il convient de faire consommer du porc à un véritable islamiste, et pas quelqu’un que vous prendriez pour un islamiste alors qu’il est profondément innocent et laïc, comme par exemple... Robert Hue ou... euh... Dieudonné.

Apparence

Pour les parties suivantes, afin de rester dans une démarche scientifique pure destinée à optimiser vos chances de succès, nous nous baserons sur les clichés selon lesquels un islamiste possède absolument un « dresscode » et un look universels, à la manière des festayres tous en rouge et blanc dans les férias du Sud-Ouest : ce sont tous les mêmes.

Bien entendu, il s’agit là d’un préjugé frôlant le racisme, mais après tout, mon guide deviendra plus célèbre s’il crée la polémique (on appelle cela le principe de téléréalité).

Barbe

Question.png
Saviez-vous que...
Dans la version islamiste du conte des trois petits cochons, le loup choisit dès le début de l’histoire de devenir végétarien, au grand dam du cochon-maçon qui s’est cassé le cul à construire sa baraque.

Bien évidemment, la barbe est LE critère à vérifier, l’accessoire indispensable de tout islamiste qui se respecte, au grand dam des entreprises Gillette et de maquillage de clown, notamment. Il se dit communément qu’un islamiste sans barbe, ce serait comme un manouche sans guitare, comme une rose sans pétale, comme une fumée sans feu, comme jamais deux sans trois, voire même comme une foule sans timentale.


PIMbenlad.jpg

« Personnellement, j’ai opté pour les mèches rousses, évoquant les flammes de l’Enfer. En plus, ça fait un peu bicolore, comme les Malabars là. Lol »


La barbe façon islamiste se doit d’être très fournie et hirsute. En effet, dans leur communauté, le bouc n’est pas très populaire en raison de la confusion qu’il génère : en effet, comment différencier dans ce cas le bouc des jeux enfantins du genre « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette » du bouc que l’on encule à défaut de trouver mieux ? Cette méprise est très fréquente, et si l’on n’y prend pas garde, on en arrive à se retrouver poursuivi par une horde de religieux vindicatifs armés de cailloux pointus, alors que l’on souhaitait simplement obtenir du lait de chèvre pour faire du fromage, avec une technique de traite archaïque traditionnelle qui consiste à incorporer notre bite dans son cul.

Cet avertissement lexical doit également être pris en compte si vous souhaitez fumer un Chiite (genre un Iranien). C’est plutôt dangereux.

Bref, la barbe doit être une vraie barbe. Exemple : un clochard qui serait devant un magasin E.Leclerc, à Grenoble.


Robe et chapeau

Mouais. « Robe et chapeau », ça fait un peu drag-queen du Marais dit comme ça. Voire Geneviève de Fontenay à la rigueur, ce qui revient plus ou moins au même. Ce que je voulais dire, c’est que les islamistes portent une tenue traditionnelle, qui est composée :

  • d’une robe, qui a un nom spécial. Je voulais caser une blague avec un mot-valise rigolo composé de « djellaba », avec comme préfixe « Daddy DJ », mais c’est trop pourri, désolé (ça aurait fait « Daddy DJllaba », juste pour info) ;
  • d’un chapeau, qui a un nom spécial.
Question.png
Saviez-vous que...
Concernant la version islamiste de Winnie l’ourson, il est communément admis que Porcinet est en réalité un bouledogue imberbe.

Au niveau esthétique, la robe doit être de couleur neutre, mais surtout ample et de matière légère. L’islamiste aime en effet jouir d’une grande liberté de mouvement, qui lui permettra de se promener confortablement à Guantanamo par exemple.

Le chapeau est quant à lui composé d’une serviette enroulée savamment sur la tête, un peu comme s’ils avaient pris un caillou sur le caillou (ou l'inverse) qui nécessiterait une protection optimale de la boîte crânienne. Franchement, c’est le genre d’accessoire qui provoque plus un fou-rire qu’autre chose, mais bon, demander à un intégriste religieux d’avoir un jugement personnel objectif sur son accoutrement revient à solliciter des conseils gastronomiques de la part d’une mouche à merde, voire de Cyril Lignac.

Il n’y a qu’à voir la dégaine des Juifs et du pape avec leurs tout petits bols dont ils se servent de casquette, ou les moines bouddhistes qui semblent s’habiller au rayon « rideaux » de Monsieur Bricolage...


PIMamour.jpg

Scène tirée d’un film érotique islamiste (on voit nettement les mollets de l’homme, observez !)

« Comment puis-je être absolument certain qu’il s’agit d’un islamiste ? »

En lui demandant poliment, pardi.

Nota bene : même sans lui demander, s’il possède une barbe et une tenue vous paraissant follement originale, qu’il ne s’agit pas de Sébastien Chabal ou du Père Noël, et qu’il vous pointe avec une arme à feu en vociférant « Allah Akbar ! Allah Akbar ! », vous pouvez être certain qu’il s’agit d’un islamiste.

Techniques de porcinophagie forcée

Vous savez désormais comment vous procurer un islamiste de qualité, un vrai de vrai, qui a même des babouches et qui a sans doute lu au moins la moitié du Coran. Il est donc temps de passer à la pratique, et de leur faire consommer de l’animal honni.

On considèrera que vous avez déjà entamé la conversation, du genre :

— Salam alikoum mon frère.
— Cousin. Bien ou bien ?
— Euh, bien je dirais.
— Ah bon ?! (étonné)

Enfin, il est important pour la suite que vous fassiez passer pour un islamiste vous aussi, afin de ne pas éveiller les soupçons. Pour ce faire, rien de compliqué : promenez-vous dans la rue en brûlant un drapeau américain, si possible en hurlant de sinistres discours inintelligibles. Inspirez-vous pour cela des allocutions télévisées du Hamas par exemple, ou lisez ceci « Walala chrrrrrokan Allah Allah bilili Obama frrrrelier Michel Rocard » en articulant avec autant de soin que Jean-Paul Belmondo depuis son AVC. Cela éveillera un élan de sympathie à votre égard, condition nécessaire pour certaines des techniques exposées ci-après.

PIMahmadinejad.jpg

« Mon programme politique ? Les USA, niquez vos mères, et puis vive le nucléaire ! Hé vous avez vu ? Mon programme politique rime. » Et cet homme fut élu Président très démocratiquement. Inspirez-vous en.

La surprise

Bien entendu, les islamistes que vous croiserez auront tendance à ne pas vouloir consommer volontairement du porc à cause de leurs croyances, il faudra donc utiliser des moyens détournés. La surprise en est un de choix.

Dans notre plan, il est nécessaire que vous avisiez un sympathique terroriste dans la rue, par exemple en lui parlant de Monsieur Laden, votre ami commun (bien entendu, tout ceci est faux, vous n’avez jamais fricoté avec ce cruel personnage, c’est du bluff : regardez des vidéos de Patrick Bruel ou du colonel Khadafi pour vous exercer). La conversation suivra alors son cours, et vous devriez aborder successivement le sujet de la meilleure façon de s’immoler et des derniers crimes contre l’humanité en vogue en Occident, tels que Mozart l'Opéra Rock et le bikini.

Coupez-lui alors subitement la parole pour placer une intervention exagérément incongrue, piochée parmi les propositions suivantes :

  • « C’est une maison bleue, adossée à la colline, on y vient à pied. On ne frappe pas, ceux qui vivent là ont jeté la clé. »
  • « Give me a sign, hit me. Baby one more time! Oh baby, baby! The reason I breathe is you! Oh pretty baby. »
  • « J’ai vu ta mère sur Chatroulette. »
  • « J’ai vu une femme. »
  • « Une femme. »

Il devrait rester bouche bée, désemparé, et sombrer dans la stupéfaction la plus totale, ne sachant si c’est du lard ou du cochon. Profitez-en pour lui enfourner une côtelette bien profond dans sa gueule logiquement entrouverte, en prenant bien soin de la déposer après la glotte, pour être sûr qu’il l’avale.

PIMeton.jpg

Visez bien entre les deux rangées de dents.

C’est gagné !


Le petit + qui fait la différence :
Équipé d’un petit cric ou d’un bâton d’esquimau, vous pourrez bloquer la mâchoire de votre interlocuteur, et ainsi lui faire avaler autant de porc qu’il vous plaira.

À éviter :

  • Vous devrez agir dans la précipitation, mais soyez tout de même précis. Lui balancer un morceau de viande dans l’œil en préparant déjà votre fuite vous ferait rater votre objectif ;
  • À trop vouloir être consciencieux, on peut prendre des risques inutiles : ne passez pas des heures à déposer délicatement le porc dans sa bouche, en calculant de fait la meilleure position afin de favoriser sa digestion et d’optimiser le goût, car vous risquez de vous faire mordre. La surprise causant l’entrebâillement de l’orifice buccal ne dure en effet qu’un laps de temps très court, à moins que votre cible soit sur le plateau du Téléthon.


La philosophique

Il est de notoriété publique que le Coran demeure un ouvrage très mystérieux, auquel on peut associer de nombreuses interprétations différentes, et parfois contradictoires. L’islamiste a par essence une confiance aveugle en ces écrits auxquels il donne un sens arbitraire, un peu à l’image des gens qui perçoivent de l’agressivité alors qu’on les salue poliment avec le majeur.

Il est alors possible de jouer sur ce phénomène, en proposant une alternative crédible à la façon de vivre l’Islam actuellement. Il suffit de débarquer dans une mosquée spécialisée dans l’intégrisme, en déclarant avec aplomb : « ah merde les gars, Mahomet disait en fait que c’est du pou qu’on pouvait pas manger lol c’était mal écrit mes potes ;)) allez sus aux chipolatas ! »

PIMccoran.jpg

Franchement vous êtes d’accord non ? C’est mal écrit, on comprend rien.

Et vous pouvez être sûr qu’ils vous remercieront chaleureusement. Quoique... Après mûre réflexion, il vaut toutefois mieux éviter le « sus aux chipolatas » final, sans quoi votre message pourrait, dans ce contexte particulièrement hostile aux sous-entendus coquins pédés, être mal interprété, ce qui serait un comble.

PIMfoul.jpg

Vous voyez ce mec au centre ? Il a dit : « Encore eut-il fallu que je SUSSE où il haBITE désormais. » Depuis, il a des problèmes.


Le petit + qui fait la différence :
Munissez-vous d’un Coran que vous aurez vous-même écrit, afin de prouver scientifiquement votre message. Cette version devra être, si possible, écrite sans faute d’orthographe, sans gribouillis et sans tâche de « bout de pizza qui est tombé dessus merde lol c’est crado tant pis », dans un souci de crédibilité.

À éviter :

  • Éclater de rire en le disant : un peu de sérieux, dois-je vous rappeler que vous œuvrez pour le bien de l’humanité ? Selon de récentes études scientifiques, se marrer comme une baleine dans un tel cas serait considéré comme « pas cool » par l’auditoire (Source : mon Sciences & Vie Junior). À proscrire donc.
  • Les jurons catholiques : « Bon Dieu ! », « Doux Jésus ! », « Dieu merci », et toutes les expressions de ce genre vous trahiraient sûrement, et votre manœuvre serait alors aussi fine, incognito et discrète qu’un canular téléphonique de Gérald Dahan.


La kamikaze

Les kamikazes sont plus ou moins les émos des islamistes, à part qu’au lieu de rédiger des poèmes merdiques préconisant de se suicider dans une baignoire en raison d’un amour impossible/perdu/mort (selon la disponibilité de l’élu – rayez les mentions inutiles), ils ne rédigent rien du tout mais se suicident quand même.

Leur passe-temps favori consiste à retapisser avec leur intestin grêle toute sorte de lieux publics, avec tout de même un attrait particulier pour les bus. Malgré la diabolisation qu’ils subissent dans les médias, je peux vous assurer qu’ils ne sont pas très différents de nous (les gens normaux) : là où vous diriez à un ami « Viens au bar ce soir, on va se foutre une mine ! », ils préfèreront « Viens dans le bus 24 cet aprem, je vais y foutre une mine antipersonnel ! », ce qui est sensiblement la même chose.

C’est là que vous interviendrez, grâce à votre gadget ultime : la ceinture d’explosifs en saucisse ! Bien entendu, vous n’allez pas la vendre comme tel, et une préparation du discours commercial en amont est nécessaire. Inspirez-vous donc de ce qui se fait de mieux en matière de publicité mensongère, comme la SNCF (« Nous allons vous faire préférer le train. ») ou Télé Shopping. Voici des pistes :

PIMkamikaze.jpg

Déjà, niveau esthétique, c’est très class.

La ceinture de So-6, une puissance IN-CRO-YA-BLE :

L’arme ultime, utilisant un principe bactériologique ayant déjà tué 18 138 personnes. (Source : OMS – nombre de victimes du virus H1N1) Efficacité garantie !

La ceinture de So-6, absolument IN-DÉ-TEC-TA-BLE :

Grâce à sa composition 100% naturelle et biodégradable, votre ceinture de So-6 passera sans encombre tous les portiques de sécurité des aéroports !

La ceinture de So-6, une maniabilité FA-BU-LEU-SE :

Nombre de terroristes se seraient certainement plaints du fonctionnement d’une ceinture d’explosifs classique, s’ils n’étaient pas morts. Déclenchements par mégarde, pannes inopinées,... C’en est terminé avec la So-6 : il suffit de croquer dans un bout de votre ceinture, et hop ! C’est l’apocalypse !

Conclusion : achetez vite la ceinture de So-6 !


Le petit + qui fait la différence :
Remplacer la traditionnelle saucisse par des merguez très épicées donnera au terroriste une variété de possibilités supplémentaires, comme le rôt incandescent ou le terrible « attentat au caca qui brûle », obtenu en bouchant les toilettes du bus à l’aide de gros cailloux par exemple.

À éviter :

  • Prendre en échange sa précédente ceinture : eh oui, l’erreur de débutant classique. Il serait dommage, et plutôt tragique, que vous fassiez exploser tout votre quartier en préparant votre prochaine choucroute. Quitte à ce que vous mourriez, autant que ce soit grâce au cholestérol et sans vos connards de voisins.
  • Décliner cette technique : remplacer le C4 par du pâté, ou un pistolet par une côtelette audacieusement sculptée peut vous traverser l’esprit, mais ce sont de très mauvaises idées. Le pâté se mange en effet avec du pain, et on a déjà utilisé la côtelette dans la technique « surprise ».

La fashion

Déambulant allègrement dans le Bagdad nocturne, méconnu et mystérieux, à la recherche de boites de nuit, le guide du Routard précise qu’il est possible de croiser de jeunes islamistes consommant de la bière. « Comment ? », me direz-vous certainement avec un air certainement tout aussi ahuri que réprobateur, « Horreur et damnation ! Puis-je en croire mes yeux ? Suis-je réellement le témoin d’une perversion aussi totale de l’âme humaine ? Oh, juste ciel ! De la bière ! Un breuvage estampillé mécréant qui leur causera du tort, à n’en pas douter. Et un breuvage interdit, du surcroît ! »

Eh oui, votre indignation trahit votre incompréhension concevable : l’alcool n’est-il pas prohibé par leur livre sacré ? Il se trouve que si, justement. Seulement, on observe dans les faits un étrange sentiment d’impunité lorsqu’on aborde le sujet, avec des réponses comme « Ouais, je pense sincèrement que le prophète n’a pas interdit l’alcool. Le passage du Coran traitant de ce sujet est vraiment très occulte, avec plein d’interprétations possibles, comme tu disais au paragraphe philosophique là. »

PIMcoran.PNG

Vraiment très occulte, en effet.

PIMcoran.PNG

« Mais qu’est-ce cela signifie donc ? Est-ce qu’on doit consommer un point d’alcool ? Ça ne veut strictement rien dire, et c’est même plutôt incohérent. »

PIMcoran.PNG

« Aller vazi ces bon je vat me pinté la guel. ;) :p »

Vous l’avez sans doute remarqué, il s’agit d’un cas typique de gros foutage de gueule.

En réalité, la mode et les effets de groupe jouent un rôle prépondérant. Pour vous, cela veut dire qu’il suffit donc de redoubler de génie pour être considéré comme l’instigateur de mode chez les islamistes, le Jean-Paul Gaultier de la religion (mais pas aussi pédé évidemment), le John Galliano du culte d’Allah (mais pas aussi tolérant évidemment). Une fois votre réputation faite, rendez la consommation de porc à la mode, comme l’est l’alcool actuellement. Pour ce faire, soyez créatifs et ingénieux : Pig party sur les yachts, trafic de lardons à fumer, mettre des publicités télévisées pour le jambon Madrange avec Julie Lescaut dedans qui se trémousse comme une gogo-danseuse en mal de reconnaissance en croquant dans une tranche... Bref, ne vous bridez pas, le mot « ridicule » n’existe d’ailleurs pas en mode. Ceci se remarque facilement lors des défilées quand débarquent les top models toutes vêtues de plumes et de cuir, à la manière d’incongrus volatiles sortant tout droit d’une soirée à connotation sado-masochiste. Donc lâchez-vous !


Le petit + qui fait la différence :
Faites apparaître du porc dans tous les films à succès, les fameux blockbusters. À noter que le consommateur devra forcément être le héros ou le super-méchant, mais en aucun cas les sous-fifres genre le mec obèse, moche ou stupide qui meurt comme une merde au bout de 2 minutes. Question de prestige. Très bon exemple : Homer Simpson dans le film « Les Simpson », avec Spider Cochon (« il peut mar-cher au pla-fond ! » mdr terrible). Très mauvais exemple : le mec en costard rose dans les pubs françaises (« Je vais sur la côte... » « DE PORC ! Ça fait : la côte de porc ! Allez, rigolons ! ;) ;) ;) ;) ;) » Mouais bof, pauvre connard).

À éviter :

  • Choisir des ambassadeurs has-been : choisissez des célébrités adulées de tous, à l’image irréprochable chez les jeunes islamistes. Paris Hilton, par exemple. D’après mes études basées sur une enquête de Télé Loisirs, le manque de succès actuel de la viande provient essentiellement du fait que Julie Lescaut, c’est de la merde.
  • Julie Lescaut : 20h45 sur TF1, des fois. Et dans les pubs de Madrange en robe de soirée sa mère la pute ça fout trop la gerbe.

Conclusion

Une grotte, Pakistan : dimanche 1er Mai 2011, 21h30


Une réunion au sommet des cadres d’Al-Qaeda a lieu ici, non loin d’Islamabad. Les pontes de l’organisation sont présents, afin de traiter les sujets d’actualité, et de dégager des lignes directrices pour les actions terroristes à commanditer pour l’année 2011. Les affaires courantes, telles que les bombardements de drones américains, sont rapidement expédiées. Aujourd’hui, tout le monde attend avec impatience la question cruciale de la décoration de la grotte : faut-il poser des rideaux ? Décorer les murs avec des peintures, comme à Lascaux ? Comment faire pour accrocher un lustre aux stalactites ?

Soudain, une voix se lève dans l’auditoire. « C’est une maison bleue, adossée à la colline, on y vient à pied... » C’est la stupeur générale. Une côte de porc à fragmentation est alors utilisée. La victime n’a rien vu venir, et se tient déjà la gorge, s’étouffant sous le poids de la viande. Bientôt, elle s’écroule, libérant l’impitoyable sentence :

Oussama Ben Laden a été assassiné. Le monde est en paix. C’est la fête !

PIMbenladmort.PNG

Il est décédé. Snif.

Ce fantastique guide arrive donc à son terme. Retrouvez prochainement notre nouvel ouvrage certifié pour le bien de l’humanité : « Apprendre à enfiler un préservatif, pour les catholiques, les africains et les pédés »


Des guides illustrés, sympas, pas chers et aux couleurs chatoyantes
 L'École de la vie dÉsencyclopédique
 Une source essentielle de fiches pratiques pour tous les singes lettrés dans tous les domaines, notamment la fiche toi-de-ma-gueule.

 Voir aussi : Guide zoologique



Icône religion.svg  Portail de l'Irreligion  •  Nul logo.png  Portail pour les nuls


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Qu'avez-vous pensé de l'article "Comment faire manger du porc à un islamiste" ?
 
700
 
121
 
33
 
7
 
24
 
116
 
20
 

Ce sondage a été créé le mai 2, 2011 21:45 et 1021 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia