Comment devenir un mendiant

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« J'offre à chaque clochard du MONDE une version de Windows Vista Intégrale à moitié prix ! »
~ Bill Gates à propos de son engagement pour le tiers-monde
« Un mendiant, ça ne mange pas de pain ! »
~ Sacha Guitry à propos des cas sociaux
« Va, lève-toi et mendie ! »
~ Raël à propos de son message pour un nouveau monde


Ce guide a la vocation d'accompagner quiconque le souhaite sur la voie ardue et courageuse de la clochardisation. Se voulant efficace et accessible aux débutants, il vous aidera à mieux cerner les besoins et les enjeux, afin de faire de vous le mendiant le plus adapté à votre sensibilité.

Bien sûr, il ne prétend pas être complet, il faudrait pour cela avoir la contenance en mémoire de 98741 disques durs SATA de 500 go : empilés, cela constituerait la hauteur de la tour Eiffel ! Nous indiquons ainsi les bases de la mendicité, chacun étant libre par la suite de créer son propre style, car bien évidemment, il n'y a pas deux mendicités identiques.

[modifier] Introduction à la vie mendiante

Mendiant.png

La mendicité, un métier vieux comme le monde !

Vous sentez que vous êtes trop aimé ? Vous avez l'impression que les gens vous démontrent trop d'affection ? Voir vos parents le soir à la maison vous donne la nausée ? Devoir être ensuite obligé de dire bonsoir à votre sœur vous approche encore plus du seuil de l'évanouissement ? Répondre au téléphone pour parler à votre chérie (qui n'a jamais rien à vous dire ce qui explique logiquement les trois heures de forfait qu'elle y consacre) vous donne ensuite envie de crier "VA TE FAIRE FOUTRE !!!", de jeter l'appareil à terre puis de le piétiner virilement ? Vous êtes tout simplement écœuré de vous installer confortablement devant la télé en étant parfaitement détendu ? La déprime vous envahit lorsque vous voyez votre animal de compagnie batifoler gaiement dans la cour arrière, votre petite sœur lui tordant la patte en gazouillant de bonheur et en bavant dans l'herbe ? Avoir une piscine creusée, un ordinateur, un système de son haut-de-gamme et même un vélo de compétition vous donne des accès d'hystérie et vous donne envie de vous tourner vers le satanisme ? Vous en êtes rendu à éditer Wikipédia ? Et en plus, vous êtes paresseux ? Alors n'attendez plus, ce guide est pour vous !! Oui !! Grâce à ce manuel rédigé par des professionnels du domaine sur la sencyclopédie, vous n'aurez même pas besoin de CV pour occuper un poste à l'emploi le plus lucratif par rapport à l'effort qu'il demande sur la Terre : celui de Mendiant.

[modifier] Mais pourquoi devenir un mendiant ? - Les enjeux

L'auteur de cet article se demande bien pourquoi vous, en particulier, n'y avez pas pensé avant. Il s'agit en effet d'une occasion unique pour vous de faire partie d'une communauté en constante progression sur la Terre (eh oui, elle progresse même plus vite que celle des Témoins de Jéhovah), et de profiter comme elle des différents avantages de l'exclusion sociale. Nous vous brossons ici les enjeux de base, mais chacun retira son propre enrichissement, ses propres bénéfices de la CVA (clochardisation volontaire appliquée).

[modifier] Les enjeux familiaux

  • Ne plus avoir à suivre les règles, ou à subir l'amour possessif et envahissant de vos parents.
  • Ne plus être reclus dans votre maison comme un cadre dans son bureau.
  • Ne plus avoir à changer de vêtements de jour en jour. Un sweat marron-gris (seule solution pour qu'il ne change pas de couleur à l'avenir), des chaussures de sport et un bon vieux jeans vous prouveront qu'ils peuvent tenir de longues années !

[modifier] Les enjeux sociaux

  • Ne plus avoir à essayer de garder vos amis. Finies les conversations débiles sur MSN, les dates anniversaires à ne pas oublier et les soirées-télé !
  • Ne plus avoir à embrasser votre amie de cœur, c'est fatigant à force, et comme elle est moche en plus...

[modifier] Les enjeux quotidiens

  • Ne plus avoir l'obligation de perdre du temps précieux à manger trois fois par jour.
  • Ne plus avoir à vous brosser les dents, à vous laver, ou même à devoir vous déplacer pour aller aux toilettes. Les règles d'hygiène ne s'appliquent effectivement plus après un certain degré de dégénérescence, vous allez enfin pouvoir vous adonner à la joie de pisser sur la voie publique !

[modifier] Les enjeux profitationnels

  • Profiter à vie du soutien indéfectible et robuste qu'offrent ces bons vieux trottoirs en béton mastoc.
  • Se la jouer Mac Gyver, en transformant des chaussettes en bonnets, en se curant les dents avec des seringues, en buvant dans son chapeau : les ressources semblent illimitées...
  • Dormir à la belle étoile dans un square, avec ses autres amis clochards, et se faire pisser dessus par le clébard.
  • Faire peur aux petits enfants et aux personnes âgées : quelle joie de pouvoir les agresser sans motif et sans complexes !
  • Vous ne devrez plus jamais rien au fisc.

[modifier] Les enjeux extramédiateurs

[modifier] Conditions préalables d'embauche

Le métier de mendiant propose de multiples avantages, mais ils ne sont pas offerts sans remplir quelques conditions essentielles au fait d'être un mendiant. Pour faciliter votre accession au statut de clochard, ce qui n'était pas trop compliqué pour vous en particulier au départ, ce guide vous présente quelques-unes de ces conditions importantes:

  • Tout d'abord, il vous faudra avoir une grande ville à votre disposition non loin de chez vous, idéalement là où vous habitez. St-Georges-de-Beauce n'est donc pas un endroit propice à la mendicité car les clochards n'y sont pas très crédibles et ne peuvent donc pas y engranger beaucoup de profits. Si vous vivez dans un tel hameau, considérez de partir vers une grande ville comme Paris ou Montréal, emportant avec vous votre baluchon à pois nécessaire à votre future fonction.
Vetementusage.jpg

Si votre garde-robe ressemble à ça, vous êtes sur la bonne voie.

  • Ensuite, il faut que vous assuriez que les vêtements que vous portez présentement ne demeurent en parfait état pas plus d'un jour après votre établissement en fonction. Sinon, votre image ne sera pas très crédible aux yeux de vos clients et vous ne ferez pas beaucoup de profits. À cet effet, prenez en considération une veste trouée et un jean que vous n'avez pas mis depuis cinq ans. L'usure volontaire de vos habits de travail est aussi recommandée, moyennant l'usage d'une flaque de boue, d'un incendie volontaire ou du rutilant bouledogue des voisins ("imagine is everything" disait Shakespeare). Sinon, vous aurez à revêtir un habit totalement différent, probablement constitué d'une robe de chambre et d'un chapeau de cow-boy pour solliciter l'intérêt et, espérons-le, les profits de vos clients.
  • Le métier de mendiant est facile, certes, mais demande de votre part certains efforts quant à votre logement et votre nutrition (bien moindres que lorsque vous viviez dans une maison, il est vrai). Il faudra que vous trouviez, ou que vous apportiez avec vous une robuste boîte en carton brun pour loger à l'intérieur durant les difficiles nuits d'hiver et ainsi avoir l'espoir de ne pas tomber malade. La boîte en carton brun offre notamment de multiples avantages par rapport au lit de votre vie ancienne, en voici quelques-uns :
    • Plus besoin de fournir l'effort de ramener les couvertures sur soi lorsqu'on est couché.
    • Plus besoin de laver quoi que ce soit lorsqu'on a été malade dans son lit. D'ailleurs, la morve sur la moustache deviendra vite pour vous une seconde peau.

Voilà pour votre logement. Pour ce qui est de la nutrition, vous aurez besoin des contributions amicales de vos clients, parfois en voyant diminuer vos profits directs. Mais comme dans n'importe quel emploi, c'est grâce à ceux-ci que vous pourrez éventuellement aller dans un restaurant pour y commander un repas sans avoir à fournir l'effort nécessaire à une bagarre. Considérez donc d'abord le McDonald (on sait, c'est difficile au début, mais on s'y fait lorsqu'on est habitué après trois mois).

  • C'est bien d'être situé dans une grande ville, mais c'est encore mieux de se placer aux endroits qui vous profiteront le plus. Généralement, les gens riches d'une ville ne sont pas snobs du tout et adoreront devenir des clients réguliers pour vous, multipliant les contributions de 100$ et plus à votre égard. Et surtout, ils viennent toujours dans les mêmes quartiers !! Alors établissez vos quartiers d'activité en face du magasin Chanel le plus près et voyez comme votre fortune s'agrandira !
  • N'oubliez pas d'adopter un chien, ami fidèle, qui restera avec vous pour partager vos goûts culinaire en matière de boîtes alimentaires. Ne choisissez pas un Yorkshire ni un Beauçeron purs race, ils ne feraient pas assez pitié à la petite vieille avec son caniche brushingué qui vous donnera une pièce, "juste pour le toutou, hein ? pas pour boire, hein ?". Choisissez de préférence un bâtard improbable (type teckel/berger allemand) avec un pelage se rapprochant du rat musqué ammoniaqué. Bébé, il attendrira petits et grands, plus vieux, il fera pitié (ou peur). Mangez-le dès que son état visuel vous desservira.
  • Et finalement, l'élément essentiel, sans lequel vous ne pourriez engranger quelque profit que ce soit !! Il s'agit d'un objet creux. Sachant ce qui doit être en votre possession, l'auteur de cet article vous recommande fortement soit une tasse de café, un verre en plastique ou bien un sympathique chapeau décharné. Il ne vous suffira que de vous asseoir sur le trottoir, puis de tendre cet instrument à l'aide de votre bras de longues heures durant pour voir apparaître des profits. Vous n'aurez peut-être qu'à gémir des "S'il vous plaît" ou dans les cas extrêmes des "T'es belle toi" à intervalles réguliers. Voilà tout le charme de la vie de mendiant. Par contre, si vous utilisez le fameux chapeau, n'oubliez surtout pas de retirer les ronds argentés qui s'y seront amassés à la fin de la journée avant de la remettre sur votre tête.

[modifier] Aperçu de votre vie de mendiant

Tout bon guide sur les mendiants ne saurait se passer d'une sorte de modèle de la vie de mendiant. Ainsi donc l'auteur de cet article vous propose un petit guide concernant vos activités de futur clochard, élaboré après plusieurs essais sur le terrain.

  • 1er jour : Alors ça alors, félicitations ! Vous avez vraiment suivi ce guide ! Bon, trouvez-vous un coin où vous voyez que beaucoup de gens riches passent et asseyez-vous y d'une façon peu recommandable pour votre dos. De 8h00 à 12h00, mendiez (tendez votre objet creux). Ensuite, essayez d'utiliser vos gains pour vous acheter de quoi manger au McDonald's le plus près. Si les caissiers ne veulent rien savoir de vous à cause de vos habits décharnés, proposez-leur de leur faire une petite danse slave contre laquelle vous pourriez avoir une tasse de café. De 13h00 à 21h30, reprenez vos activités, puis installez-vous dans votre joyeuse boîte en carton et restez-y jusqu'à ce que vous vous endormiez.
Mendiant1.jpg

Le commun des mortels y voit un pauvre mendiant. Vous devez voir un de ces milliers de collaborateurs, qui cherche comme vous à répandre sa vision d'un monde nouveau.

  • 2e jour : Si vous vous réveillez dans un poste de police, vous avez échoué. Vous serez probablement redirigé vers le confort totalitaire de votre maison, pauvre vous. L'auteur de cet article espère au moins que ce ne sera que pour tenter d'accéder au statut de mendiant une seconde fois ! Sinon, c'est que vous vous êtes réveillé dans la rue !! Bravo !! Vous avez réussi ! Bon, vous devez avoir amassé assez de profits pour pouvoir échapper à vos fonctions aujourd'hui. Profitez de la journée pour arpenter la ville. Rencontrez d'autres mendiants et proposez-leur des échanges (c'est du troc : une des ficelles du métier !), ou arrêtez des gens dans la rue et proposez-leur de leur raconter des mauvaises blagues contre de l'argent. Dites-vous que si cela ne marche pas, vous pouvez toujours kidnapper le membre le plus jeune des groupes que vous rencontrez tout en fournissant une demande de rançon accompagnée de l'adresse de votre boîte. Vous vous assurerez ainsi le profit, mais avec un peu plus de travail, il est vrai. Vous n'avez pas besoin d'utiliser vos profits pour manger, car il existe, disséminées de par la ville, des stations d'approvisionnement pour les clochards comme vous. Ces stations sont gérées par la municipalité qui tente par là de supporter le fonctionnaire que vous êtes. Retounez à votre lieu de fonction en fin de journée. S'il n'a pas été démoli par des concurrents jaloux, vous pourrez y mendier encore un peu, puis retourner dans votre fidèle boîte.
  • 3e jour : Aujourd'hui est un autre jour d'expédition. Vous allez tenter de trouver un moyen d'augmenter sensiblement vos profits. Mais avant, allez justement dépenser tous vos gains à la taverne la plus proche (une autre ficelle du métier). Ensuite, arpentez les rues de la ville à la recherche d'un musicien, reconnaissable au grand bout noir qui lui sort du dos. Vous devez lui subtiliser. Commencez par vous approcher de lui, puis attaquez vous à lui de dos. Donnez-lui des coups de poing et des coups de pied (visez l'entrejambe !) jusqu'à ce qu'il soit bien assommé. S'il n'a pas répliqué, et surtout si personne ne vous a vu, saisissez l'excroissance noire qui sort de son dos et partez avec. Ensuite, retournez à vos quartiers d'activité et ouvrez-la pour y découvrir une guitare, et plus rarement un accordéon, ou bien encore un harmonica . Wow ! Vous avez trouvé un item intéressant ! Il s'agit d'un instrument de musique. Installez-vous confortablement et commencez à en jouer. Ce n'est pas grave si vous ne savez pas comment, vos clients s'en foutront et augmenteront considérablement les contributions à votre cause. En fin de journée, rencontrez volontairement un policier et tentez de vous acoquiner avec lui. Si vous avez été chanceux, il vous donnera peut-être sa bénédiction pour exercer votre emploi en toute sécurité. Si vous n'avez pas été chanceux, en revanche, vous pourrez toujours tenter de danser comme Michael Jackson ou faire des pirouettes arrières. Recommencez donc l'aventure pour profiter des avantages indéniables de la vie de mendiant !

Bon, avec ces savoirs de base, vous devriez être capable de vous débrouiller tout seul. Ne tentez pas de joindre l'auteur de cet article à propos de vos progrès, il ne sera jamais là quand vous l'appellerez.

[modifier] Un succès étonnant

[modifier] Napoléon

Napoléon s'appelait vraiment Napoléon parce qu'il disait toujours qu'il s'appelait Napoléon. Il vivait avec des tas d'amis comme lui dans une grande bâtisse aux murs blancs, avec la plage et les vahinées aux alentours proches. Napoléon parlait toujours à ses amis qui lui parlaient souvent de sa main, qu'il plaçait incessamment dans le rebord de son veston. Napoléon vivait en paix, et parfois partait en campagne contre les Russes quand il était enfermé dans sa chambre depuis trop longtemps. Un jour plusieurs amis sortirent de la bâtisse, et Napoléon en faisait partie. Depuis ce temps il a établi ses quartiers généraux dans une grande ville du Québec et il n'est pas peu fier de mener ses campagnes contre les passants dans la rue.

[modifier] Premières manifestations officielles

Enfantsdedonquichotte.jpg

Un pari risqué !

A Paris, la réussite de l'opération Paris-Plage a lancé une dynamique socio-humaniste, et un nouveau projet, tout aussi brûlant - et très médiatisé - a pu prendre corps : les Enfants de Don Quichotte. Le concept est simple : fournir des tentes aux PVC (Populations en Voie de Clochardisation) pour les aider à franchir le premier pas. En effet, il a été prouvé, par expertise scientifique en laboratoire, que rare sont ceux qui osent se lancer de leur propre mouvement dans ce nouveau type de vie, et se reportent alors sur un état de parasitisme social dégénéré, vivant aux crochets de leur famille, des allocations et faisant du marché noir. La mairie de Paris s'est fixée l'objectif de décomplexer une première vague de plus de 100 000 personnes pour les faire devenir des clochards opérationnels d'ici 2010.

Cet exemple devrait très certainement produire des émules. Cependant, certains soutiennent qu'il ne serait qu'une vulgaire resucée édulcorée du squat de Cachan, premier grand mouvement de clochardisation de masse selon eux. La controverse est ouverte, l'essentiel étant, selon la mairie de Paris et l'école Normale Supérieure de Cachan, qu'une progression concrète de la clochardisation se fasse. Comme l'a dit l'astronaute, nous rappellent les scientifiques de Cachan, c'est un petit pas pour l'homme, mais un grand pas pour l'humanité.

[modifier] Conclusion

Maintenant que vous savez quoi faire, allez, allez au loin et devenez un mendiant. Arborez haut vos couleurs ! L'auteur de cet article en est sûr, c'était là votre destin depuis toujours. Grâce à ce guide, vous avez une bonne idée de ce qu'est la vocation de mendicité, au jour le jour, dans toute son homérique et modeste grandeur.

Sachez que le mouvement est en marche, et qu'il est parti pour laisser en marge tous les autres modèles de vie, aussi désuets que les hippies, aussi éphémères que les idéalistes, aussi fatigant que les derniers des samouraïs ou aussi promis à une fin terrible que les capitalistes. Les haillons et les trous vaincront, grâce à l'inflexibilité de la puanteur !

Des guides illustrés, sympas, pas chers et aux couleurs chatoyantes
 L'École de la vie dÉsencyclopédique
 Une source essentielle de fiches pratiques pour tous les singes lettrés dans tous les domaines, notamment la fiche toi-de-ma-gueule.

 Voir aussi : Guide zoologique



Couteau-suisse.png  Portail de la Vie Quotidienne  •  Logoemploi.png  Portail de la recherche d'emploi

Qu'avez-vous pensé de l'article "Comment devenir un mendiant" ?
 
102
 
34
 
22
 
13
 
9
 
8
 

Ce sondage a été créé le juin 26, 2007 10:15 et 188 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia