Comment démarrer votre République indépendante

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Vous n'avez pas de vie ? Vous êtes un véritable minable ? Vous êtes tout petit, impuissant, aveugle, stupide, bègue ou encore vous vous appelez Théophile ? Et vous êtes assez stupide pour penser que vous pouvez devenir chef d'État ? Ce guide est pour vous ! Il est là pour libérer l'habile le stratège politique ou encore l'impitoyable dictateur en vous, en vous montrant comment démarrer votre République indépendante.

[modifier] Les étapes

Bien entendu, démarrer votre République est bien plus difficile que vous décrotter le nez avec une pièce de matériel scolaire et demande plusieurs étapes, expliquées ici :

[modifier] 2- Choisir votre régime politique

Il est important de bien déterminer au préalable le programme politique que vous souhaitez infliger à votre République. Vous avez ici quelques choix :

  • Le capitalisme : Vieux classique, généralement considéré par les dirigeants en devenir comme vous comme étant réservé aux minables. Le capitalisme comporte un sérieux désavantage, la démocratie, qui est la principale chose à mettre en cause votre prise de pouvoir, après le bon sens. Passons au choix suivant.
  • Le fascisme : Probablement le meilleur choix pour vous. Avec le fascisme, vous véhiculez un message de fierté à votre peuple qui, s'il est pauvre et désespéré, ou tout simplement adolescent, l'accueillera à bras ouverts. Centralisez votre discours sur quelque chose comme la supériorité des Gens qui ont des Trous sur leurs Chaussettes, et dénigrez le groupe de personnes qui est le seul à pouvoir contester votre soudaine ascension politique, soit celui des intelligents.
  • Le communisme : Assez efficace, vous sacrifiez une partie du pouvoir que vous auriez par le fascisme pour un message qui touche plus facilement le petit peuple que vous aurez à soudoyer. Si vous choisissez un tel régime, pensez à réserver une petite pièce avec beaucoup d'objets métalliques qui bougent dedans pour ceux qui protesteront contre vous.

[modifier] 3- Vous trouver une population

Puisque vous déclarer dictateur et unique habitant de la République de votre Chambre à Coucher ne sera amusant que durant les minutes où vous ne vous serez pas encore rendu compte que vous avez oublié la nourriture, l'eau et les revues pornos en dehors du pays, il est essentiel que vous désigniez une population pour votre République. Si vous allez à l'école, les membres de votre classe feront l'affaire. D'ailleurs, avant de prendre le pouvoir, pensez donc à parler de votre entreprise à certaines personnes choisies dans votre population, en particulier le gars dans le fond de la classe qui passe son temps à se mettre des trucs dans le pantalon, vous vous assurerez ainsi une partie de l'appui populaire et vous pourrez éviter un coup d'État dirigé contre vous dans le futur.

[modifier] 4- Démarrer votre coup d'État

Il s'agit là de la partie la plus difficile de toute votre longue ascension au pouvoir, et la plus cruciale : si vous échouez avec celle-ci, vous n'aurez plus aucune chance de fonder votre République indépendante et vous risquez même de finir en prison, et probablement dans un asile dans votre cas.

Prenons comme exemple que vous agissez dans une classe d'école. Après plusieurs mois de propagande, le gars dans le fond de la classe qui passe son temps à se mettre des trucs dans le pantalon est fortement conditionné à vous adorer avec votre régime politique et vous soutiendra. Alors, en plein milieu du vibrant monologue du professeur de biologie sur l'utilisation des clés dichotomiques, levez-vous et affirmez votre domination sur le professeur avec un tout-puissant mouchoir imbibé de chloroforme. Le chloroforme est important ici, parce que sans ça, votre mouchoir n'aura pas les effets d'un épisode des Belles Histoires des Pays d'en Haut, mais plutôt ceux d'un album de jazz-fusion joué avec le volume au maximum sur votre professeur.

Ensuite, commencez à vous adresser à votre population par un vibrant discours sur votre régime politique (le fascisme, j'espère) et l'ère d'illumination qui arrive. La population ne devrait rien remarquer, et cela est quand même un plus pour vous, parce qu'elle vient d'être conditionnée par le cours de biologie. Assurez-vous au moins que le gars dans le fond de la classe qui continue à se mettre des trucs dans le pantalon est en train d'applaudir.

[modifier] 5- Asseoir votre puissance

Bon, maintenant que toute votre population est avec vous (du moins espérons-le), et avec l'exemple de la classe, commencez par bloquer toutes les issues potentielles de votre pays naissant (c'est pour éviter une intrusion des forces du Potentat Maléfique de la Direction de Votre École et un arrêt subit de votre coup d'État) : à cet effet, fermez la porte et accotez une chaise en bois sur sa poignée. Expliquez bien à votre peuple votre rôle de chef suprême et faites-lui comprendre qu'il est juste que vous ayez un harem choisi parmi la population. Ensuite, assurez l'approvisonnement en nourriture de votre populace. Vous vous rendrez probablement compte que vous avez oublié tous les sandwiches au beurre d'arachide en dehors de la classe, mais ne paniquez pas ; avant de vous en remettre au gars dans le fond de la classe dont le pantalon commence à déborder, pensez donc à trouver une façon de canaliser l'eau de pluie jusqu'à vous par les fenêtres. Ces mêmes fenêtres vous seront bien utiles également pour "régler le compte" de vos potentiels adversaires ou contestataires au sein même de votre population. Essayez quand même de garder votre population au-dessus du seuil des trois individus. Ainsi vous pouvez d'ores et déjà demander, voire exiger, à votre population de procréer. Je vous laisse vous débrouiller avec ça.

[modifier] 6- Démarrer vos conquêtes

Après environ trois jours de votre heureux règne, votre population doit avoir bien envie d'exercer la pression de sa nationalité particulière sur les peuples environnants. Sinon, c'est que le Potentat Maléfique de la Direction de Votre École a réussi à défaire la solide barricade qui servait de frontière à votre pays. En espérant (très fort) que ceci n'est pas arrivé, il s'agit alors de conquérir les territoires environnants, en commençant, dans cet exemple, par l'État non libre de la classe voisine.

Voici votre plan d'attaque. Tout d'abord, formez un commando d'action dont vous serez le chef incontesté. Arrangez-vous toutefois pour ne pas avoir à vous battre, en expliquant à votre peuplade que ceci est impératif à la réalisation du Peuple des Gens qui ont des Trous sur leurs Chaussettes. Ils devraient vous croire. Ensuite, regroupez dans votre commando les membres les plus habiles de votre population, en particulier dans le domaine de faire des wedgies aux autres.

Ensuite, envoyez votre commando à l'assaut de la Classe Voisine et profitez pendant ce temps de la compagnie de votre harem. Le commando, de son côté, devrait s'occuper de tout. Dites-lui de s'arranger pour mettre le gardien illégitime (le professeur) de la classe voisine hors d'état de nuire (tant qu'à trouver de nouveaux usages aux fenêtres !) et d'ensuite de l'informer de votre vision politique. Après tout, la classe voisine est composée d'Adolescents stupides qui s'empresseront de se joindre à votre cause, parfois sous la forme d'une révolution. À ce point-ci, votre population devrait compter un peu plus d'intelligents. Commencez donc dès lors un programme de ségrégation fondée sur le quotient intellectuel contre ces dangereux contestataires.

[modifier] 7- Étendre votre territoire

Après l'élimination des intelligents, votre population ne devrait être composée que de joyeux drilles prêts à faire la Révolution et à exiger par la violence leur souveraineté sur leur territoire. La population originale de votre classe, d'ailleurs, doit être à ce jour tellement affamée qu'elle est même prête à se nourrir délibérément des stocks de nourriture de votre prochaine cible, la cafétéria.

La cafétéria en question est un point névralgique des défenses de votre principal ennemi, le Potentat Maléfique de la Direction de Votre École, car elle n'est gardée que par une ou deux divisions de dames bien enveloppées. Partez tout de même vers votre cible avec la totalité de votre population comme armée, mais laissez quand même un patriote fidèle dans la classe au cas où : le gars dans le fond de la classe qui n'arrive plus à marcher fera l'affaire. En route, faites bien attention de ne pas vous faire surprendre par un détachement d'agents de la Direction de Votre École, car cela signifierait pour vous au moins deux cents bonnes heures de retenue. Pour éviter cela, et si jamais un tel détachement se présentait, ordonnez à vos forces de le combattre. Pour éviter vous-même de vous blesser, faites-vous donc faire une litière à porteurs au préalable, tant qu'à ça.

En arrivant à la cafétéria, ordonnez à vos troupes de s'emparer immédiatement des ressources naturelles de l'endroit, soit des agents chimiques de nature douteuse qu'on qualifie à tort de "nourriture", de façon à les utiliser contre les dames bien enveloppées qui gardent l'endroit. Arrangez-vous quand même pour qu'il reste assez de cette "nourriture" pour vous soutenir en vie, vous et votre armée, pendant quelques jours (ce n'est pas grave s'il ne reste qu'un seul pot de mayonnaise périmée ou un bol de soupe à la colle, toutes les Révolutions se passent comme ça de toute façon).

Une fois la cafétéria prise, maintenez des gardes tout alentour de votre position et commencez à rationner la mayonnaise périmée pour que tout le monde en ait. Il s'agit maintenant de continuer la campagne contre le Potentat Maléfique de la Direction de Votre École. Ce Potentat est maintenant en état d'alerte car vous lui avez coupé les vivres en vous emparant de sa cafétéria et il ne vous reste plus qu'à vous assurer le contrôle d'un seul point stratégique dans ses positions : les Locaux de la Direction. Vu qu'il s'agit d'un endroit très bien gardé, il vous faudra un système d'armement plus efficace pour le prendre : les épées en PVC du club de Donjons et Dragons. Généralement, vous emparer de ces armes est plutôt facile car elles ne sont gardées que par quelques boutonneux qui vous menaceront de vous lancer une Boule de Feu Cosmique de Niveau 14 si vous les attaquez. Vous expliquer comment mener cette bataille serait une insulte à votre intelligence (insulte justifiée, toutefois).

Maintenant que vous êtes équipé de la technologie de pointe du monde de D&D, rendez-vous avec votre armée aux Locaux de la Direction et, assumant que cette Direction est assez stupide pour ne vous avoir pas encore arrêté dans votre suite de conquêtes, la bataille ne devrait pas être trop difficile. Vous avez de toutes puissantes épées en PVC ; eux, ils n'ont que des stylos et des agrafeuses à vous tirer dessus. La défaite du Potentat Maléfique de la Direction de Votre École signifie pour vous la prise du contrôle sur la totalité de votre école. Maintenant que votre légitimité en tant que dictateur suprême du peuple des Gens qui ont des Trous sur leurs Chaussettes est unanime (assumant que tous les dissidents et contestataires ont été jetés par les fenêtres), vous avez bien plus d'avantages : fin du blocage de certains sites Internet très intéressants sur les ordinateurs de l'école, possibilité de faire des concours de destruction de dictionnaires à la bibliothèque (enfin !), et fin de la limitation sur le nombre de demoiselles dans votre harem.

[modifier] Et ensuite...

Dites-vous bien que la prise de votre école n'était qu'une étape dans la création d'un empire qui, avec une quantité impossible un peu de chance, s'étendra sur toute la surface du globe. Par contre, souvenez-vous bien d'une chose : si jamais on vous demande qu'est-ce qui vous a poussé à devenir Dictateur Suprême de la Terre, vous ne savez même pas ce que "Désencyclopédie" veut dire.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Comment démarrer votre République indépendante" ?
 
48
 
23
 
9
 
5
 
2
 
5
 

Ce sondage a été créé le novembre 9, 2011 22:16 et 92 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia