Comment crever ses boutons

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Moi, quand je m'attaque à mes boutons, ils crèvent.

-Sacha Guitry à propos des mauvaises blagues


Les boutons d'acné vous gâchent la vie ? Ils vous empêchent de vous réaliser pleinement, de sortir au grand air et de dire OUI à la vie ? Ils viennent incessamment ruiner le plus petit des fantasmes concernant votre vie amoureuse avec votre harem de mannequins scandinaves ? Ils vous donnent le goût de devenir emo ? Vous êtes tellement pauvre que vous ne pouvez même pas vous achetez du Clearasil, ou alors ce sont vos boutons qui vous enlaidissent au point que vous n'osez même plus marcher jusqu'à la pharmacie où repose cet élixir sacré ? Alors ne cherchez plus, cet article est pour vous ! Oui, vous, qui en êtes rendu à un tel état de désespoir que vous passez votre misérable temps sur la sencyclopédie ! Cet article et sa méthode révolutionnaire viendront regonfler la baloune pétée de votre vie !

Acneimage.jpg

Si l'image ci-dessus a provoqué chez vous un brusque sentiment de dégoût, de haine, d'agressivité et d'oppression, ainsi que le douloureux souvenir d'une certaine publicité de Spectro Jel, alors cet article est pour vous.











[modifier] Quoi ? Comment ? Serait-ce possible ?

Eh oui, cette méthode est géniale, gratuite et à satisfaction garantie ou argent remis ! Boutonneux du monde entier, suivez les étapes décrites ci-bas.

[modifier] Les étapes (tel qu'indiqué)

  • Étape préparatoire : Tout d'abord, assurez-vous d'avoir un lecteur CD chez vous (ou téléchargez sur Internet, ça fait pareil), puis faites jouer du bon métal agressif et violent pour vous donner la rage animale dont vous aurez besoin. Du Children of Bodom, voire même du Cannibal Corpse, est de mise (ou du Claude François, mais ça, c'est pour les gros durs).
  • Approchez votre visage d'un miroir, puis en regardant directement le bouton que vous souhaitez crever dans les yeux, hurlez-lui (et à voix haute s'il vous plaît) : "Toé, là, l'gros crisse ! Ouan, toé, l'gros plein d'marde ! M'en vas t'péter la yeule !"
  • Après avoir déstabilisé votre adversaire à l'aide de votre cri de ralliement, commencez à bien le serrer dans une enclave formée par deux de vos doigts (préférablement les index) et à augmenter la pression pour le faire céder. Surtout, abstenez-vous de frapper l'ennemi d'un coup de poing, car, par une vile et fourbe manœuvre, celui-ci va redistribuer toute la puissance du choc sur vous plutôt que sur lui.
  • Après quelques secondes, ou parfois quelques minutes, de cet exercice (surtout, ne cédez pas à cause de la douleur !), le fléau acnéen auquel vous vous attaquez devrait finir par s'épuiser et craquer. Cela se manifestera par une brusque et purulente explosion de sa part, autre manœuvre qui a pour but de vous déconcentrer de votre tâche première: DÉTRUIRE ! Surtout, gardez l'enclave de votre libération maintenue et patientez encore avant que du sang ne commence à sortir de la carcasse suintante de votre adversaire, et dites-vous que la fin est proche.
  • En apportant le coup vindicatif à votre rival, ne vous abstenez surtout pas de pousser un cri bestial qui ébranlera les congénères du vaincu.
  • Bravo, vous avez terminé ! Maintenant, arrêtez la musique pour calmer vos instincts primitifs, condition essentielle à la prochaine étape, qui est de prendre une boîte de papiers mouchoir (oui, une boîte) et d'essuyer les ravages de la bataille épique jusqu'à ce que le sang ne coule plus.
  • Si vous voulez continuer votre campagne épique contre l'acné, assurez-vous de bien remettre la musique de fond pour préserver le Néandertal en vous.

[modifier] Le bestiaire de l'acné

Il serait logique d'inclure avec ce mode d'emploi un certain petit guide pour aider le chasseur de boutons amateur à identifier ses ennemis de façon à ce qu'il puisse mieux les combattre et poursuivre son principal objectif : DÉTRUIRE !. Voici donc une liste des différentes espèces de boutons.

[modifier] Le gros épas

C'est le plus facile à identifier. Son QI de -8 (quand même supérieur à celui des méchants de Mission Impossible) ne lui permet pas grand-chose : il tend à s'établir en plein milieu du front ou de la joue du boutonneux moyen et à tenter de former le plus de pus possible. Son liquide de vie peut être récupéré et utilisé comme puissant aphrodisiaque par certaines tribus nomades du Texas.

[modifier] Le très gros épas

Plus gros que le gros épas, il prend un espace sensiblement plus gros et cause des crises de vomissement ininterrompues chez les personnes sensibles qui entretiennent un contact oculaire avec lui. Il peut donc ruiner votre vie assez rapidement si vous ne connaissez pas de méthode de destruction massive comme celle décrite dans cet article.

[modifier] Le très très gros épas

Son existence étant contestée, le très très gros épas n'existe presque qu'à l'état de mythe, ayant, selon la légende, réussi à envoyer ses malheureuses victimes à l'hôpital. Il couvrirait le visage entier du boutonneux qui a le malheur de l'attraper et le seul moyen de le neutraliser sans risquer de tuer son hôte à 100% serait de soit utiliser une scie à chaîne, ou encore un sniper à longue distance.

[modifier] Le Titan Purulent (ou Mystique Anus de Shiva)

Il n'existe officiellement qu'un seul Titan Purulent sur Terre, et il est fièrement arboré par un fakir indien dont le nom comporte environ 59 caractères. Ce dernier ne conserve le monstre sur son corps (ce qui le condamne d'ailleurs à un état végétatif permanent) que pour rester dans le Livre des Records Guiness. Le Titan Purulent est la seule excroissance provenant d'un être humain visible de l'espace et est bien connu pour avoir perturbé le trafic aérien au-dessus de l'Inde, du Népal, du Bangladesh ainsi que d'un autre pays dont l'auteur de cet article a du mal à se rappeler le nom. L'armée américaine a même pensé effectuer des tests nucléaires sur le Titan Purulent durant le Guerre froide. Pour admirer le Titan dans toute sa purulence, allez sur Google Earth.

Important : Si vous voyez un ami avec un Titan Purulent sur son visage, gardez vos distances, prenez-en une photo si vous voulez devenir célèbre et parlez-en à l'armée. À moins que vous ne soyez au Lichtenstein ou encore au Canada, les forces militaires locales devraient être en mesure de rendre à votre ami sa mobilité.

[modifier] Le fourbe

Le fourbe est le parfait exemple du bouton qui fait chier. Les trois chercheurs sur la Terre qui ont consacré leur temps à l'étude de ce bouton comprennent encore mal pourquoi il tend toujours à s'approprier toujours les positions les plus difficiles d'accès pour les doigts du boutonneux moyen. Parmi ses sites de prédilection, citons la lèvre supérieure, l'arrière de l'oreille, les ailes du nez, ou encore la joue (cette partie du visage étant normalement molle, il est très difficile de le percer) et même l'intérieur des narines quand il veut faire son frais.

[modifier] L'Archonte Scrofulant de Niveau 36

Ce bouton très particulier ne semble s'attaquer qu'aux adeptes de Donjons et Dragons (surtout les Nains de classe Marchand de Pâtisseries), leur proposant un défi qu'il juge de leur calibre. Il s'établit de préférence sur le menton de son hôte et lui jette des maléfices de Chatouille. Pour le terrasser, il s'agit d'alterner les Attaques Physiques de niveau 6+ et les Charmes de Purification Supérieure de niveau 18+, en espérant obtenir 11+ sur le D20 qu'il est préférable d'utiliser. Note : L'expert de D&D suggère de s'allier d'un Guérisseur ou d'un Mage pour venir à bout de cet adversaire, qui peut s'avérer ardu lorsque votre mana est à un niveau peu élevé.

[modifier] Le Psycho-Bouton

Il s'agit du bouton le plus difficile à annihiler. Ses crimes, ainsi que ses victimes, ont atteint un statut de véritable légende urbaine qui, en fait, est véritable. L'auteur de cet article a bien du mal à aligner les caractères tant il est effrayé par ce qu'il va vous révéler. Le Psycho-Bouton, après des millions d'années d'évolution, a atteint un niveau de dégoûtanterie inégalée parmi ses congénères: il possède un QI estimé à 780 en moyenne. Sa méthode d'attaque consiste à, après s'être établi dans le front de sa victime comme le ferait n'importe quel Gros Épas en développement, générer un tissu nerveux qui atteint le cerveau de l'hôte, puis, oh ! horreur immonde, à en prendre le CONTRÔLE !!!!. Dès qu'il a été infecté par un Psycho-bouton, le boutonneux manifeste un sérieux changement de comportement :

  • Désintérêt total de la campagne épique contre les boutons d'acné.
  • Lassitude généralisée dans l'attitude de vie : il se ne couche toujours à 17 heures environ que pour se lever à 16 heures 45 minutes du jour suivant, quel que soit le jour de la semaine. Le Psycho-Bouton, bien qu'à peu près aussi intelligent et lucide que Dieu, entend par là prouver son pouvoir.
  • Crises de somnambulisme pendant lesquelles la victime s'adonne à des actes qu'elle n'aurait jamais faits auparavant, comme plonger dans une piscine durant la période hivernale ou se recouvrir de lait caillé et crier : HAHAHA !! JE SUIS LE BOUTON LE PLUS PUISSANT AU MONDE !! REGARDEZ COMME JE SUIS PLEIN DE PUS !!
  • La victime tend aussi à ne déchiqueter ses CD préférés avec ses dents que pour aller s'acheter tous les disques de Britney Spears au disquaire le plus près de chez elle, puis à écouter ses nouvelles acquisitions sur son système de son avec le volume au maximum tout en gesticulant d'une façon désordonnée.

Malgré tous ces faits regrettables, les hôtes d'un Psycho-Bouton à l'orgueil très développé peuvent parfois profiter du QI de leur parasite : certains d'entre eux sont devenus de brillants champions d'échecs, de Génies en Herbe ou même de Starcraft du jour au lendemain. Important: Si vous reconnaissez les symptômes ci-dessus mentionnés chez un ou une de vos amis, la meilleure façon de le libérer de son fléau est de l'enchaîner à une chaise puis de tenter (à vos risques et périls) de crever le Psycho-Bouton alors que sa victime vous crache au visage en vous insultant d'une façon qui fait très mal à l'orgueil, il faut l'avouer.


Des guides illustrés, sympas, pas chers et aux couleurs chatoyantes
 L'École de la vie dÉsencyclopédique
 Une source essentielle de fiches pratiques pour tous les singes lettrés dans tous les domaines, notamment la fiche toi-de-ma-gueule.

 Voir aussi : Guide zoologique



Aiguille.png  Portail de Mes Deux Seins  •  Nul logo.png  Portail pour les nuls

Qu'avez-vous pensé de l'article "Comment crever ses boutons" ?
 
163
 
91
 
34
 
27
 
52
 
17
 

Ce sondage a été créé le septembre 1, 2007 13:23 et 384 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia