Comique de répétition

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Ce qui est, est. Ce qui n'est pas, n'est pas. »
~ La tautologie selon Parménide
« Glop ! Glop ! Pas glop ! Pas glop ! »
~ La tautologie selon Pifou le chiot, fils de Pif le chien
« Hi ! Hi ! Ha ! Ha ! »
~ La tautologie selon Chang Chang
Les-dalton.jpg

Vous marrez pas tout de suite, c'est la première occurrence.

Le comique de répétition (running gag en anglais) est une forme de comique (comic form) dont la forme répétitive (repetitive form) est la cause du comique. Bien qu'il soit souvent confondu avec le comique de répétition, on peut affirmer qu'il n'y a aucune différence (no difference) entre ces deux concepts (two concepts).

C'est bien évidemment (evidently) l'incongruité (incongruity) de cette répétition qui est comique, pas ce qui est répété (repeated), bien qu'évidemment (evidently) il soit possible que ce qui a été répété (repeated) ne soit pas drôle en lui-même, c'est évident (evidently).

Ce qu'il ne faut pas faire

Bien qu'apparemment simple (simple), cette forme d'humour est difficile à manier et peut s'avérer d'un maniement plutôt difficile malgré son apparente simplicité. Plusieurs écueils sont à éviter si on veut éviter (avoid) les écueils :

  • Croire qu'il suffit de répéter n'importe quoi pour que ce soit drôle.
    • Premier contre-exemple : Toc toc toc ? (Knock knock knock ?)
    • Autre premier contre-exemple (le même) : Toc toc toc ? (Knock knock knock ?)

Vous remarquerez qu'aucun des deux exemples (two examples) n'est drôle en lui-même, ni les deux dans leur succession. Ce sont des exemples de comique de répétition qui ne fonctionnent pas. On ne peut donc pas vraiment parler de comique ici.

  • Attention à ne pas répéter trop souvent la même chose. La première occurrence peut ne pas être comique, la deuxième l'être, la troisième peut-être, la quatrième peut-être, la cinquième peut-être mais la sixième certainement pas, la septième non plus, la huitième non plus, la neuvième non plus. Normalement, la dixième non plus.
  • A l'inverse, la répétition doit être effectuée plus de zéro fois sans quoi son effet se trouve grandement amoindri.
  • Mais surtout, attention à ne pas répéter trop souvent la même chose (the same thing). Sinon ça devient trop répétitif (too repetitive).
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Oui, attention aux répétitions excessives !



Ok, merci, c'est noté.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Attention à être attentif !



Ok, merci, je crois que c'est clair maintenant.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Merci de votre attention.



C'est nous qui te remercions pour ton intervention.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Merci à toi. Merci à tous.



Tout le plaisir a été pour nous. Merci encore.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ok. Si à un autre moment tu as besoin de moi, n'hésite pas (don't hesitate).



Ok, merci. Heureusement que tu étais là, j'avais peur de devenir lassant.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Et surtout, n'hésite pas si tu as besoin de moi. Mais à un autre moment, ok ?



Ok.

Nuvola apps important.png Faites attention !
Avant de continuer, je me permets de vous conseiller de prendre garde. On n'insiste jamais trop sur le fait qu'il ne faut pas trop se répéter.


Nuvola apps important.png Faites attention !
J'espère que vous êtes bilingue Français-Anglais (English-French) sinon vous n'allez pas pouvoir apprécier tous les gags à leur juste valeur (just value).


Ce qui a été bien fait (good job)

L'Histoire de la Comédie regorge d'exemples de comique de répétition.

Premier exemple

A tout seigneur, tout seigneur, notre premier exemple sera tiré des Fourberies de Scapin de Molière, Roi de la Comédie, fin orfèvre en la matière. La tirade « Que Diable allait-il faire dans cette galère ! » est restée célèbre. Elle est répétée pas moins de six fois, sans compter « Ah maudite galère ! » énoncée deux fois, sans compter d'autres paroles que Géronte ne dit qu'une seule fois donc ça ne compte pas. Ici, la répétition matérialise le blocage psychologique de Géronte qui aimerait que son malheur ne lui soit pas arrivé, et qui, à chaque fois qu'il s'agit de concevoir de payer la rançon de son fils, revient mentalement en arrière au moment où il apprenait que son fils avait été enlevé.


Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte : six fois (six times) ! Sans lasser. Alors que normalement trois fois est difficile à dépasser, là c'est six fois !

Eh la nana aux cheveux bleus ! J'ai besoin de toi pour continuer le gag ! Oh eh !

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


Euh, t'es qui toi ? J'avais demandé la nana aux cheveux bleus... C'était pour une répétition alors c'était mieux avec la même nana qu'avant...

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


Bon, pas grave. Eh bien Géronte il répète sa tirade six fois !

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


Ouais ! Six fois ! C'est fou non six fois quand même ?

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


Je te crois. Moi aussi j'en reste sans voix !


Premier exemple ex-aequo

Les-dalton.jpg

Les six Monty Python (sauf deux).

Notre deuxième exemple provient de la série Monty Python's Flying Circus des Monty Python, Rois de la Comédie, fins orfèvres en la matière. A mon avis, leur plus beau morceau de bravoure dans ce registre est l'épisode de l'Inquisition Espagnole (Spanish Inquisition), mais ce n'est que mon avis. Dans cet épisode, au milieu d'un sketch ayant lieu au XXe siècle, un personnage se plaint de l'insistance de sa femme et déclare qu'il ne s'attendait pas à une telle inquisition espagnole (but he tells it in English because the Monty Python are English and therefore speak English). C'est alors que surgit un groupe d'inquisiteurs espagnols dont le meneur s'exclame « No one expects the Spanish Inquisition! Our chief weapon is surprise, fear and surprise; two chief weapons, fear, surprise, and ruthless efficiency! Er, among our chief weapons are: fear, surprise, ruthless efficiency, and near fanatical devotion to the Pope! Um, I'll come in again... » (là, les lecteurs que je sais attentifs auront remarqué que je n'ai pas traduit de l'Anglais (j'avais pas envie (no envy))). Ils sortent donc et refont leur entrée "surprise" mais échouent lamentablement une nouvelle fois, d'une façon similaire. Plus tard dans l'épisode, ils réapparaîtront et le même manège se produira. Cet exemple met en jeu le comique de répétition de manière très diverse : répétition de mots, de phrases (avec des variations), de séquences dans une même scène (avec des variations aussi), de la macro-séquence dans des scènes différentes (bien que cette fois-ci ils introduisent des variations). Je me demande même si le meneur ne bégaierait pas mais je ne m'en souviens plus car je l'ai oublié.

Alors, si ça c'est pas du comique de répétition de classe mondiale ! Je n'exagère donc pas quand je dis que ce sont les Rois de la Comédie, même si on peut aussi attribuer le titre à Molière. Mais ça ne dérange pas qu'il y ait plusieurs rois, vu qu'ils sont de nationalités différentes. Molière est français donc ça fait un roi français et les Monty Python sont anglais donc ça fait des rois anglais. Ok, plusieurs rois anglais en même temps, c'est un peu bizarre. On n'a qu'à dire qu'ils sont des rois anglais d'époques différentes. Sauf que c'est quand même très con et très faux donc on va pas dire ça. C'est dommage parce que Molière était d'une époque différente aussi. S'il avait fait partie des Monty Python et qu'un des Monty Python avait été Molière, on aurait résolu le problème pour au moins un des membres des Monty Python. Tant pis, je vais réfléchir et trouver un truc pour arranger ça.

Premier exemple depuis le précédent

Les-dalton.jpg

Les deux Dupondt. Plus les deux Monty Python qui manquaient sur l'image précédente.

Notre troisième exemple est personnifié par les Dupondt (appelés Thomson et Thompson en version anglaise), personnages célèbres des aventures de Tintin (Tintin en version anglaise), dessiné par Hergé, Roi de la Comédie, mais belge donc c'est ok, fin orfèvre en la matière. Quand un des jumeaux dit quelque chose, l'autre le répète mais en le faisant précéder par "je dirai même plus". Bien sûr, il ne répète pas toujours forcément exactement ce qu'il dit sinon ça serait lassant comme on vous l'a déjà expliqué (mais on insiste jamais trop sur le fait qu'il ne faut pas se répéter). Ce sont plutôt des variantes très proches de ce qui est dit. D'ailleurs, les frères jumeaux ont des noms légèrement différents (Dupont et Dupond), ce qui est absurde (et comique), et des moustaches différentes, mais ça n'a rien d'absurde (mais c'est quand même comique mais pour une autre raison).

Dans Au pays de l'or noir, les Dupondt sont perdus en jeep dans le désert et finissent par trouver des traces de pneus qu'ils vont suivre en espérant que leur prédécesseur sait où il va. L'assurance qu'ils ont de ne pas s'être trompé augmente heure après heure car leur chemin est souvent rejoint par d'autres traces de pneus, jusqu'à ce qu'ils tombent sur un objet qu'ils avaient perdu. Ils ont donc tourné en rond répétitivement et on en rit. Ah mais zut, ce n'est pas du comique de répétition ! On ne rit pas après chacun de leurs tours mais parce qu'ils ont fait tant de tours ! C'était un contre-exemple ! Tant pis, j'en ai un avec le professeur Tournesol.

Dans Vol 714 pour Sydney, voici le premier dialogue :

Capitaine Haddock : Où Sommes-nous ? Mais je vous l'ai dit : à Djakarta.
Pr Tournesol : C'est curieux : j'aurais juré que c'était Djakarta.
Capitaine Haddock : Mais C'EST Djakarta, mille milliards de mille millions de mille sabords !
Pr Tournesol : Chandernagor ? Vous voulez rire !
Capitaine Haddock : Je vous répète, tonnerre de Brest ! que c'est Djakarta ici, DJAKARTA ! Vous allez finir par m'énerver...
Pr Tournesol : Ah ! Nous sommes arrivés ? Il fallait le dire tout de suite.
Tintin : Non, Professeur, ce n'est pas encore Sydney : c'est Djakarta.
Pr Tournesol : Oui, j'ai bien compris. Mais je croyais que nous étions à Djakarta.

Quatre cases plus loin, en voyant le panneau "Djakarta" sur le mur de l'aéroport, Tournesol se scandalisera qu'on ait pu lui soutenir l'inverse de ce qu'il avait bien dit.

Cette fois, c'est bien du comique de répétition, mais ce n'est quand même pas hyper-drôle. Du coup, ça n'étaie pas mon affirmation comme quoi Hergé est le roi belge de la Comédie. Disons prince ou duc, voire vicomte à la limite. Mouais, chevalier ou même écuyer, plutôt. Allez, palefrenier de la Comédie, ha ha. D'un autre côté, je ne connais pas d'autre belge qui puisse prendre sa place initiale de roi. Il faut dire que la Belgique est quand même un petit pays (je ne sais même pas pourquoi il existe) et que les gens y ont une réputation dont nous nous sommes inspirés pour créer pleins d'histoires drôles. Donc, au vu de ces considérations, topons-la : Hergé reste roi de la comédie dans son petit pays de simplets.

Premier exemple aussi pour pas qu'il y ait de jaloux

Le comique de répétition peut être purement gestuel. Par exemple, quand tu es avec ta co-pine et que tu places ce qu'il faut à l'endroit prévu à cet effet, chaque impulsion a un effet comique dont la répétition se matérialise rapidement par une succession de "Ha!" de contentement (parfois poli) qui a tendance à monter crescendo (si le show est bien rythmé) jusqu'à l'explosion finale (enfin il paraît, mes copines n'ont jamais eu d'humour). Chez les rois de l'humour (comme moi), fins orfèvres en la matière, et de nationalités différentes des autres précédemment cités, il n'y a pas toujours besoin de contact pour produire un effet puissant et immédiat : les plus courtes étant les meilleures, il suffit parfois que l'on baisse son propre slip pour que sa partenaire s'esclaffe.

Premier exemple en partant de la fin

En fait, je ne donnerai pas d'autre exemple car ça fait déjà pas mal de rois à gérer donc je m'arrête là. Néanmoins, je pense qu'en supposant qu'un autre Monty Python était en réalité une femme, on se retrouve avec une reine et on avance progressivement vers une solution à mon problème. D'ailleurs, des fois un Monty Python se déguise en femme dans leurs sketchs. J'incline à croire que ce n'était pas un déguisement, vu que les Anglais ont quand même une réputation

Un peu de théorie

Je ne voudrais pas être trop théorique mais si on veut vraiment bien comprendre les choses en profondeur, il faut en faire un peu (de théorie).

Comment une répétition peut-elle être comique ? Pour commencer à répondre à cette question, il faut d'abord que cette question soit posée, mais il faut surtout ensuite se demander ce qu'est le comique puis en quoi spécifiquement la répétition est un moyen adéquat de parvenir à faire rire grâce à la répétition.

Le rire (qui résulte du comique)

Pour ce qui est du rire, je ne peux que me référer à ce qu'en dit Henri Bergson, référence en la matière, dans son essai sur le rire intitulé Le rire : du mécanique plaqué sur du vivant, une interférence entre deux séries d'événements indépendants, une réaction collective face à ce qui dérange l'ordre social, et autres aspects que j'ai oublié mais que vous connaissez par cœur sauf si vous n'avez pas lu plusieurs fois le bouquin. Ouais bon, c'est vrai que j'ai rien compris au bouquin, que je trouve un peu trop théorique. Vous, lisez-le et vous saurez ce qu'est le rire.

La répétition

Quant à la répétition, elle est est socialement dérangeante notamment dans les circonstances où elle dérange. Par exemple, il a existé des sociétés où lorsque des jumeaux naissaient, l'un des deux était mis à mort. Ceci peut s'expliquer par la peur du double, figure de la rivalité, source de violence mimétique, comme l'a si bien expliqué René Girard dès son premier livre et après dans tous ses autres livres[1]. On retrouve cette gêne de la répétition à l'écrit, où l'on se doit de ne pas répéter un mot plusieurs fois sous peine de soi-disant lourdeur, ce qui oblige à se creuser la tête pour trouver un synonyme alors qu'il serait si simple de réutiliser le même mot pour dire la même chose sans se creuser la tête, même si c'est lourd[2]. Donc, si on résume, la répétition crée un malaise. J'espère que j'ai pas été trop théorique jusqu'à présent.

Théorie du comique de répétition

Nous abordons maintenant le cœur de notre propos. Après avoir longtemps réfléchi, j'en suis arrivé à l'équation mathématique suivante :

comique + répétition = comique de répétition

Oui, je sais ça a l'air simple une fois qu'on l'a trouvé mais je crois être le premier à l'avoir formalisé aussi précisément. Pas mal, hein ?


La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


N'est-ce pas ?

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


Non ?

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


Bon…


Autre théorie du comique de répétition (meilleure je pense)

On peut sans doute améliorer la théorie précédente en ajoutant que la répétition créant un malaise et le rire étant une réaction à ce malaise, c'est normal que la répétition fasse rire. Eh ouais. Examinons d'ailleurs le processus psychologique qui fait naître le rire :

  1. Surprise devant une situation surprenante.
  2. Malaise dû à la remise en cause du monde tel qu'on le conçoit.
  3. Compréhension qu'il s'agit d'une fausse remise en cause (pour rire).
  4. Rire : réaction d'expulsion qui fait du bien. Comme quand on éjacule (berk) pète (berk) fait pipi (berk) éjacule ah non je l'ai déjà barré éternue (dans un mouchoir, sinon c'est berk). Ou quand on lynche un coupable (mais pas un innocent sinon on s'est trompé).

En étudiant cette chaîne de réactions, on saisit bien pourquoi le comique de répétition est ardu : il faut répéter tout en continuant à surprendre. C'est pour ça qu'au bout de quelques répétitions, l'effet de surprise passe et seul le malaise subsiste. Eh ouais. Pour contrer cette difficulté, deux possibilités :

  • faire une pseudo-répétition : une variante suffisamment proche pour qu'elle soit assimilable à une répétition mais suffisamment éloignée pour que la surprise ait lieu.
  • préparer le terrain entre deux répétitions de façon à ce que la prochaine occurrence arrive quand même par surprise. Eh ouais.

Quelques exemples pour finir

Ah non, pas la peine. J'en ai déjà donné suffisamment dans la section "Ce qui a été bien fait". C'est vrai que celui des Monty Python soulève bien des paradoxes temporels sur la co-existence possible de plusieurs rois en Angleterre, mais, si on imagine un multi-univers à quinze dimensions (j'ai préféré en mettre beaucoup pour être plus sûr), ce que les nouvelles théories en Physique n'excluent pas, on doit pouvoir tranquillement positionner ces différents rois dans des univers parallèles, and the turn is played comme disent les américains (yankees).

Alors ? Il me semble que je m'en suis bien sorti finalement ?

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


Non ?

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


Ouais non finalement.

En guise de conclusion

Je pense que grâce à cet article (article), il est maintenant bien établi (workbench) que le comique de répétition est une forme (breast) de comique dont la forme répétitive est la cause (tomato ketchup) du comique, et qu'on le confondra moins souvent (underwind) avec le comique de répétition dont la forme est elle aussi répétitive mais qu'on ne peut absolument pas distinguer de lui (erotic magazine).

Parmi les Rois de la Comédie qui maîtrisaient la technique et dont on pourrait dire sans exagérer qu'ils étaient fins orfèvres en la matière, on peut citer Molière, Hergé et un seul Monty Python et à la limite un deuxième si c'était une femme, voire d'autres s'ils sont dans des dimensions parallèles ou s'ils se sont naturalisés, encore faut-il qu'ils ne se soient pas naturalisés Français ni Belge. D'ailleurs, il faudrait qu'ils ne soient pas tous naturalisés pareil, même togolais, sinon ça sert à rien. Disons un togolais, un australien, un argentin et un suisse. Je pense que le compte est bon maintenant. Bon, comme quoi, c'était pas si compliqué.

Pour vraiment conclure

Pour vraiment conclure, il suffit de s'arrêter là. Allez, salut maintenant.


La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


Oh non, quoi encore ? C'est fini j'ai dit. Tu peux partir.

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


QUOI ?

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


OH TA GUEULE MAINTENANT !!!

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Hein ? Mais j'ai pas ouvert la bouche !


Ouais hé hé. Je t'ai bien eu, j'ai réussi à te faire parler.

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Ah zut, tu m'as fait rater mon effet…


Ah ?

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Ouais, c'était du comique de répétition de rien ! Génial, non ?


Mouaif…

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Si quand même, normalement on répète quelque chose et là on répétait rien. Génial !


Bof.

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Attends, je suis sûre qu'on aurait pu continuer le gag pendant super-longtemps. Les six fois de Molière, ça me fait bien rire. Moi, je suis sûre que j'aurais pu tenir dix fois minimum et que ça aurait monté en puissance, les gens seraient morts de rire devant leur écran et je serais devenue célèbre, encore plus connue que la nana au cheveux bleus qui - soit dit en passant - occupe une place bien grande en ces lieux alors qu'elle n'a rien de plus que moi à part du bleu à la place du vert mais je ne vois pas en quoi ce serait mieux et que ça mériterait qu'elle soit si souvent au devant de la scène alors que...


OH TA GUEULE MAINTENANT !!!

La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


Allez, salut maintenant.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Oh mais pour qui tu te prends ? Tu l'as traumatisé !



Oui mais ça fait un ultime gag de répétition. L'art du comique de répétition mérite quelques sacrifices (d'autres personnes que moi).

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
En tant que personne de même sexe et de même handicap au niveau de la coloration capillaire, je ne peux qu'être solidaire avec la nana aux cheveux verts et t'exprimer ma désapprobation quant à ton attitude à son égard.



Et ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
D'autant plus qu'en tant que femme, c'était vraiment héroïque de sa part de tenir tout ce temps sans parler.



Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Ouais, elle a raison !


Oh mazette. La nana aux cheveux bleus, tu m'avais dit que tu viendrais si je t'appelais. Et là, je ne t'ai pas appelé.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Oui mais je suis une femme émancipée qui n'a pas besoin qu'un macho de ton espèce lui dise de rappliquer pour lui dire ce que je pense de ton attitude générale vis-à-vis de la gente féminine !



Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Ouais !



La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Whesh !


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Quoi "wesh" ? T'es idiote ou quoi ?



La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
C'était pour pas faire une répétition trop répétitive. Le monsieur a dit qu'il fallait pas.


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Mais on s'en fout de ce que dit ce phallocrate ! Pense un peu par toi-même !



Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Ouais !



La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Ah ?


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Eh ouais !



Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Eh ouais !



La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Ah bon ?


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ben ouais quoi !



Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Mais ouais hein !



La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :


La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Ah ouais ?


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ben ouais quand même ouais !



Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Certes, on peut dire quand même ouais hein !



La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Perdu !



La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Tu as perdu, tu as dit "non" !



La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Si, et tu l'as redit, ha ha !



La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Et alors ? Chacun sa technique. Bon, j'ai gagné quoi ?


La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Ben, c'est un lot spécial Halloween : une coloration pour avoir des cheveux verts comme la nana aux cheveux verts.


La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
...


En guise de ré-introduction

Si vous estimez à tort que l'article n'est pas très drôle, c'est simplement parce que vous ne l'avez pas encore relu. Je vous l'ai pourtant expliqué : c'est à partir de la deuxième occurrence que ça devient drôle. Eh ouais.

Notes

  1. D'ailleurs, je n'ai jamais lu un auteur qui se répétait autant. René Girard se répète tellement qu'il a un homonyme footballeur.
  2. C'est aussi pour ça que j'ai écrit cet article car ici j'ai le droit et c'est même pratiquement une obligation esthétique de me répéter. Donc non seulement je n'ai pas à chercher de synonymes mais je peux facilement allonger mon texte grâce à du copier-coller afin de contenter ceux qui estiment que la longueur compte.


PtitMonkee.jpg Article cradopoulo ma kif kif maousse costo
Cet article a sa place au soleil du Top 10 des articles de 2014.
Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia