Colonel Olrik

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Bouncywikilogo.gif
Pour nos lecteurs coincés du cul, les soi-disant experts de Wikipedia ont un article à propos de Gaspard.

Le Colonel Olrik est un agent quasi-secret suisse et balte (ou russe) ayant pour but de dominer le monde et de faire manger à tout le monde des saucisses de Francfort et de Tijuana, matin, midi et soir et au petit-déjeuner, car je cite : " les cornflakes y'en a marre !". Il fait partie de la branche armée du Conseil d'Administration au sein de laquelle ses relations sont plutôt électriques avec Jack l'éventreur et éclectiques avec Pipo Inzaghi et The DÖ.

D'après des études menées par une demi-équipe de scientifiques japonais, il serait constitué de mal à 100% et de 10% de cynisme brut de pomme. Deep Throat et surtout l'orgueilleuse Angela Merkel racontent qu'il habiterait encore chez ses parents, dans leur bunker secret de Francfort en Allemagne (oups!), situé sous la route principale entre la Grande gare et la Bourse, à plus ou moins 50 mètres sous le sol environ, mais c'est pas sûr.

[modifier] Enfance

Né à Pékin, ayant grandi entre Tarascon et Bombay, c'est son enfance new-yorkaise qui semble-t-il l'a amené à choisir la carrière que nous connaissons (ou pas). Bien qu'Éric-Emmanuel Schmitt ait consacré 43 livres à cette période difficile (ou à cause de cela), nous n'avons aucune information sur l'enfance de Pablo (prénom donné par sa grand-mère maternelle ivre sur son lit de mort). Seuls subsistent de cette époque quelques gribouillages enfantins attribués plus tard par erreur et Dali à Pablo Picasso (ceci pouvant expliquer cela ou inversement son contraire). Toujours d'après cette même grand-mère, qui a donné une interview à Bernard Pivot lors de son Saturday Night Live du 12 octobre dernier, c'était je cite de mémoire de DEA : « Un bon petit diable ».

Plus tard, la légende rapporte que Pablo Olrik aurait mangé un donut au chocolat ainsi que plusieurs crêpes. Mais là encore les experts divergent, alors que Apollinaire parle de onze mille. Comme disait Mike Brant (le chanteur pas la machine à laver) dans un français mâtiné de chuintements et avant de vérifier la solidité de son balcon : « Qui saura ? ».

[modifier] Post-enfance et pré-vieillesse

Comme nous ne l'avons pas précédemment constaté, c'est suite à une déception amoureuse qu'il quitte la série à succès Jo, Zette et Jocko pour rejoindre la sitcom britanico-brésilienne Blake et Mortimer (après, pour être tout à fait presque complet, quelques caméos dans Urgences - ER pour le titre original roumain-). Peu chti à peu chti, des remontées acides, une répulsion maladive pour le serpolet et son amour du jaune d'œuf et des saucisses le font abandonner une carrière prometteuse de Chef cuisinier à Lille.

Corrélativement ses désirs normaux, sains et compréhensibles de domination, pouvoir et Tucs salés le font entrer au service de Basam-Damdu (petit jaune complexé, amer et quasi-imberbe) en tant qu'agent secret ou presque.

C'est alors la rupture avec Blaky et Morty, accélérée par les manifestations innombrables et quotidiennes des tares des deux perfides habitants d'Albion. La plus notable conséquence de cette dégénérescence fut l'attribution injuste du surnom moqueur de "Colonel" au pauvre Olrik. Saint Jean rapporte d'ailleurs l'histoire de cette anecdote apocryphe dans son livre "Oui-Oui et la voiture jaune". Il raconte comment Pablo hérita de ce surnom après avoir été pressenti pour le rôle de John Rambo dans le film éponyme et vit le rôle lui échapper au profit d'un trans-sexuel chilien dont l'histoire a oublié le nom.

Freud a magistralement souligné que la préférence des deux rosbifs pour le pudding à la menthe, leurs moqueries répétées ainsi que leur obstination à parler de "chips" au lieu de frites était de nature morte à créer également et rétrospectivement une surchauffe naturelle du surmoi, conduisant à des actes désespérés de vengeance borgne et de méchanceté sonnante et trébuchante.

Suite à de nombreux échecs, avec Gary Kasparov et Booba comme complices, pour renverser le gouvernement Tony Blair, Pablo Olrik déclina de se consacrer seulement pour deux heures au Hold'em poker (qu'il considérait comme une variante texane, plouc et triste du vrai Poker).

Le désormais "Colonelllll" Olrik n'abandonna pas pour autant-lara et continua la dure lutte contre la bien-pensance et le politiquement correct. Il participa ainsi, entre-autres, à la non-élection d'Al Gore au Bundestag, joua un rôle dans la mort de Bambi et conseilla The Rock dans le choix de ses rôles au cinéma.

Mais sa plus grande réussite reste incontestablement à ce jour la création du microkini.

[modifier] Vie privée

Bien que ses parents lui aient trouvé très tôt, vers 6 mois-15 ans, bottes à son pied et cherché à le fiancer aux plus grandes fortunes des Vanuatu, Gaspard (Pablo en portugais bantou) préféra chercher l'Amour en Russie et ailleurs.

En effet, refusant tout con promis et préférant les dindes, il chercha à prendre femme parmi le cheptel Hilton ce qui le conduisit à de grandes désillusions, parties fines et autres vidéos compromettantes.

Désappointé par ces malheureuses aventures (disponibles en Dvd piraté, langue papou uniquement) ... il se tourna.

Depuis lors il porte moustache fine, monocle et fréquente assidument le Club 54.

Le reste ne nous regarde pas.

[modifier] Actualité

Toujours en confit ouvert avec les deux canards rosbifs pré-cités, vers le 3 juillet à 18h70 après la date limite de consommation, Pablo décida de faire un break (Peugeot selon certaines sources de Wattwiller) et de partir pêcher l'espadon, bien entendu.



Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia