Code Lyoko

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Tron Code Lyoko, (en français コード・リョーコ, sur Wikipédia Trôn Code Lyokô ; en fait l'utilisation d'un mot japonais est une copie de Tokio Hotel), est une série télévisée française qui, pour mieux s'exporter aux États-Unis, n'existe qu'en langue japonaise. En effet, quand les Bioman ont été exportés en France, la fille gentille que les méchants attaquaient s'appelait Nathalie pour favoriser l'export. Personne n'a regardé Bioman. Du coup maintenant on fait l'inverse: on produit une série en France, on la fait dessiner en Chine avec des dialogues en martien, puis on exporte dans le monde entier en disant que c'est japonais, et pour le prouver on met une fille aux cheveux roses (il n'y a que dans les mangas que les filles ont les cheveux roses) avec une jupe comme il est interdit d'en porter sauf dans les collèges japonais et aussi un garçon moitié chat moitié violet.

[modifier] Synopsis

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Cette serie est sponsorisée par Orange et son forfait à la seconde dès la premiere seconde : avec Orange, une seconde suffit pour prévenir d'une nouvelle attaque de Ix-ah-èn-ah, et ceci autant de fois que vous le voulez !



244396942.gif

Les ninjas violets, qui ont inspiré le héros ; oui, c'est triste.

Tron (oui c'est bon on a compris >_<) Code Lyoko est l'histoire d'une bande de geeks qui passent leur temps dans un jeu vidéo. Au sens propre. Accessoirement ils sont les seuls à pouvoir sauver le monde. En fait le méchant les a attiré parce qu'il s'est dit qu'une bande de geeks seraient des ennemis faciles. Le méchant est lui-même un virus informatique domicilié dans un super-calculateur à énergie atomique planqué dans une usine Renault abandonnée (véridique). Et quand la pile d'uranium est vide, le méchant contrôle un détraqué mental pour qu'il braque un convoi de transport d'uranium qui passait par là.

Les héros ont tenté de se faire sponsoriser par Motorola, mais ceux-ci préfèrent soutenir Jack Bauer. Alors ils se sont rabattus sur Orange, qui a offert un portable Rose à la Nintengirl. C'est clair ou je répète ?

[modifier] Personnages et capacités

Samouraï.jpg

Le grand héros, poursuivi par celui qui veut lui piquer sa petite amie.

Un des gentils se transforme en samouraï quand il est dans le jeu vidéo et s'appelle Ulrich (c'est tout de suite beaucoup moins classe), malgré son nom très germanique, il se fringue en samouraï et kiffe grave la petite japonaise du jeu... L'alliance germano-japonaise, une alliance qui a toujours fait fureur; d'ailleurs à en croire les légendes anciennes, les premiers samouraï seraient en fait apparus durant un festival au bretzel à Francfort sur le Main. Il a toujours un air très mystérieux, troooo daaark <3, comprendre par là qu'il fait toujours la gueule comme un de ses compatriotes qui aurait appris le rachat de BMW par Citroën ou pire, par Lada. À cause de ça, il suscite les convoitises de toutes les demoiselles, dont la pouf de service, qui bien sûr sera la rivale de sa coéquipière, son véritable amour...

Un autre se transforme en chat violet, à cause d'un accident : il voulait imiter les ninjas, mais fantasmait trop sur Catwoman. En plus d'être fringué aux couleurs de Katy Perry, sa mèche mauve assortie avec sa coiffure de super-saiyen sont un indice troublant dévoilant par la même occasion l'orientation sexuelle palpitante de ce... cette chose. Comme si cela ne suffisait pas, il est doté de la voix d'un sosie de Mika. Son nom, Odd della Robbia, ne l'aide pas, puisqu'au delà d'avoir un prénom qui signifie in English «étrange» (d'un autre côté c'est cool, tes parents savent déjà petit, pas besoin de coming-out) cela véhicule l'ooooodieux cliché raciste que les Ritals sont tous de l'autre bord car ils écoutent trop de Rossini et se rincent le gosier avec du chianti. Pour couronner le tout, il possède un chien, et ce chien est en réalité un kiwi ; qui ressemble à... euh... en fait, vu qu'il ressemble à rien, on ne sait même pas si c'est vraiment un chien, mais en tout cas il est très moche et très con. De toute façon c'est comme Idéfix: ça peut pas être un vrai chien, un vrai chien ça tient pas dans une poche.

La première fille est une Geisha qui s'intitule Yumi (c'est assez jap pour faire fantasmer le fanboy de base, mais pas trop technique pour ne pas le perdre) et craque sur le séduisant Allemand, et l'autre une véritable Nintengirl. La Nintengirl, qui se nomme Aélita (les scénaristes ne devaient pas savoir que ça veut dire «j'ai violé ton phoque domestique» en aïnou) est très sportive, elle utilise souvent l'antigravité des tours activées pour faire des roulades, particulièrement lorsque ses amis sont sur le point de se faire tuer par un possédé mort de rire. Pendant ce temps, le programmeur hurle que les autres ne vont pas assez vite, et papote parfois longuement sur sa capacité à faire apparaître les véhicules en pianotant comme un détraqué sur son clavier. Vous remarquerez par ailleurs que de nouveaux éléments dans le jeu jusqu'alors inconnus apparaissent de saison en saison et que les personnages principaux font comme s'ils avaient toujours été là. C'est beau les jeux vidéos mais ça nuit à la santé mentale.

[modifier] Suivi scénaristique de la série

Tout le but du programmeur dans la saison 1 est de faire venir la Nintengirl dans le monde réel. Dans la saison 2, c'est de la faire retourner sur l'écran, parce qu'elle veut absolument l'embrasser et ça chez le programmeur, ça provoquerait une erreur système.

Dessindemon.jpg

Le Kolosse, boss de fin de la série ; moche mais gros, ça compense.

Dans la saison 1, Code Lyoko n'est pas considèré comme un manga. Dans la saison 2, on trouve une méduse qui emprisonne la Nintengirl dans ses tentacules. [1] On a bien affaire à une scène typique de Hentai, avec des tentacules phalliques. Et quand on pense que cette série est diffusée pour les enfants ! Ségolène, vite, fais interdire les mangas !

Tonpere.png

Traduction "Aelita, je suis ton père", "Non !". La phrase légendaire, plagiée par Star Wars

Dark Vador fait quelques apparitions dans la série, déguisé en un savant fou employant des dizaines de faux-noms (Frantzt, Frantz, Franz, France, Waldo, Malodo, Hopper, Ô Peur, Schaeffer, Chéffeur, Choux-fleur...). Il n'a dit qu'une seule phrase « Aelita, Watashi wa Kimi no Ooto-san desu. » Personne ne sait ce que cela veut dire. Serait-ce du chinois ? Comme Kenny dans South Park, il meurt souvent, mais seulement une fois par saison, se sacrifiant pour sauver le monde.


Dans le dernier épisode, tout est perdu. Le méchant est sur le point de tuer tous les gentils, il a failli tuer la Nintengirl mais Fran/tz/z/s/ce/[...] s'est sacrifié pour la sauver. Il n'y a rien à faire, le méchant dispose d'une centaine de bases, personne ne peut toutes les détruire. À ce moment-là, le programmeur découvre qu'il y a sur son clavier une touche « détruire le méchant ». Il appuie, et le méchant meurt, et tout le monde est sauvé, même Fran/[...], qui sort d'un scanner. À ce moment-là, le programmeur lui pulvérise la tête au cri de « Ah on en a bien chié à cause de toi. »

Voici une petite liste des attaques terriennes de Ix-ah-èn-ah, le grrrrrrraaaaaannnnnnndddddd méchant qui veut buter tout le monde.

Épisode 1: transformation d'un ours en peluche en ours en peluche modèle Godzilla. A noter que personne ne pense a y foutre le feu.

Épisode 2: tentative de destruction d'une centrale atomique qui se trouve juste a côté du collège des héros. Hyper-banal, quoi.

Épisode 3: prise de contrôle de gaz mortels qui se trouvaient dans un local du collège car utilisés comme détergents sous leurs forme liquide.

Épisode 4: contrôle d'un bus électrique pour balancer les collégiens dans une usine de produits chimiques. C'est la première que j'ai vu un bus aller a plus de 200 km/h.

Épisode 5: contrôle des aiguillages pour faire un accident de train. A noter que personne n'essaie de les faire dérailler.

Épisode 6: contrôle de bulldozers pour détruire l'usine où se trouve le super-calculateur contentant le méchant. Petite dépression, sans doute...

Épisode 7: Capture d'une gentille pour faire un clone parfait qui a la force de Mike Tyson.

Épisode 8: Contrôle d'un alien de film pour tuer les gentils. A noter que personne ne pense a enlever les piles de l'alien.

Épisode 9: Contrôle d'un satellite de guerre pour pulvériser une héroïne. Bien sûr, personne dans l'armée ne s'est aperçu que le satellite déconnait.

Le reste est moins passionnant: crashage de météorite, changement de gravité, contrôle de personnes qui pourraient voir et entendre a 3 km le spectre qui va les contrôler, attaque de zombies, montagne de bouffe ambulante... Il est d'usage que ces attaques rendent au moins l'un des héros indisponible, afin de compliquer la mission dans le jeu vidéo. En effet, pourquoi sauver le monde facilement et à quatre lorsqu'on peut le faire à deux au dernier moment avant que ses potes ne se fassent tuer ?

Enfin, une fois l'attaque stoppée, le héros programmeur tape une série de codes sur son ordi aussi facilement qu'il rédigerait un mail et un retour dans le passé s'opère, et tout le monde a tout oublié sauf la bande de geeks. Mais même si l'un des geeks a déjà essayé d'utiliser ce moyen pour faire gagner sa petite amie au loto, chaque retour vers le passé renforce le méchant.

[modifier] Le réalisme de Lyoko

Les geeks de la série ont besoin de se rendre dans le jeu vidéo pour désactiver des tours et sauver le monde des catastrophes banales décrites ci-dessus. Seule Aelita (la Nintengirl) peut désactiver les tours (mais elle le fait toujours au ralenti), et ses amis doivent détruire tous les monstres, tous plus réalistes les uns que les autres, qui essayent de l'en empêcher. Comme monstres il y a :

  • Le Mégablok : gros cube monté sur des pattes de 15cm mais qui le font avancer plus vite qu'un homme qui court. Il lance des rayons laser.
  • Le Crabe : crabe rouge de trois mètres de haut avec quatre pattes seulement. Il lance aussi des rayons laser.
  • Le Mégatank : sans doute le plus énigmatique : c'est une boule qui arrive à s'ouvrir en deux pour créer un mur rouge de dimensions illimitées qui avance à la vitesse du son en détruisant tout sur son passage.
  • Les Frelions : ce sont des guêpes, abeilles, enfin bon un truc qui vole, d'environ deux mètres chacun, qui se placent en vol stationnaire et balancent des rayons laser (ou de l'acide selon les épisodes) par le dard.
  • Les Rampants : sortes de vers de terre qui se maintiennent debout grâce à deux pattes, ils ouvrent la bouche et balancent des rayons laser.

Pour les tuer, les héros disposent d'armes normales : éventail-boomerang, sabre de samouraï, couteau d'un mètre de long, fléchettes qui sortent du poignet ou champs de force. Les héros d'ailleurs ne s'appellent pas Paul ou Théo, mais Odd ou Aelita. Jamais ils n'auraient l'idée d'utiliser de vraies armes, comme au hasard, un M16, un lance-roquettes ou même des grenades lacrymogènes remplies de l'haleine de Frédéric Beigbeder après cinq Martini dry. oué mé lé sabre japoné c tro klasss tg jalou je suis fort réceptif à ton argument mon cher Kévin, néanmoins sache deux choses 1) il existe plusieurs types de sabres japonais, et le jeune homme au nom très teuton utilise plus précisément un katana et que 2) il me vient une envie irrépressible envie de te suggérer d'aller inspecter le fondement d'une personne que tu connais bien. Enfin bon, tout cela n'est pas trop grave puisque la précision du tir laser des sbires xanesques vaut à peu près celle des soldats impériaux dans Star Wars, plus précisément -0,75 sur l'échelle serbo-tchonque de la Précision du Tir des Méchants Ostensiblement Neuneus (Quand On Les Attaque), ou PTMONQ-OLA. Bien sûr ça n'empêche pas ces dégénérés de geeks de se faire souvent écornifler la margoulette. Ah elle est belle la jeunesse.


Minitélé.png - Au programme de la dÉ ce soir - Minitélé.png

Qu'avez-vous pensé de l'article "Code Lyoko" ?
 
55
 
98
 
150
 
17
 
45
 
19
 

Ce sondage a été créé le décembre 19, 2007 22:35 et 384 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia