Coccinelle

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Coccinelle.jpg

"Je suis le roi du monde !"
dit-elle avant de mourir sous le paquebot Titanic.

La coccinelle est un insecte de l'ordre des coléoptères. Mais assez parlé des coccinelles. Bonjour, chère lectrice[1]. On ne vous a jamais dit que vous étiez mignonne ? Non ? Il se fait justement que je ne fais rien ce soir. Et vous, vous faites quoi ce soir ? Non non, je dis ça comme ça, mais j'apprécierais beaucoup votre compagnie. En tout bien tout honneur, bien sûr. Allez, laissez-vous tenter par un petit verre. Entre amis. Seuls tous les deux. Dans mon appartement. Allez. Allez, quoi ! Mais bordel, fais pas ta pute ! Putain, tu te ramènes ou quoi ? Ah ouais ! Ah ouais ! Salope !


Comment la petite coccinelle survivra t-elle à l'attaque incéssante de l'abeille ravageuse? La suite au prochain épisode! quoi pffff! OH elle est trop bien mon histoire!


Origine

La coccinelle a été inventée en 1765 par Cletus Kdrwjk, un jardinier bricoleur avec de tout petits doigts et du temps à perdre. Kdrwjk voulait en effet créer un insecte permettant de se débarrasser des pucerons. Avant d'arriver à son chef-d'œuvre qui allait révolutionner l'écosystème et aider l'humanité entière, il a ainsi créé, par méthode d'essais et d'erreurs, les doryphores, le phylloxera, les criquets, les termites, les poux, les rats, les vélociraptors et la peste.

Voiture coccinelle.jpg

Contrairement à ce qu'on raconte, cette chose n'est pas du tout une coccinelle, car, bien qu'elle ait deux paires d'ailes, il lui manque une des deux antennes et les six pattes.

Lorsqu'elle arrive sur le marché, en 1767, non seulement Cletus Kdrwjk se fait lyncher par une foule en colère, mais en plus, la coccinelle n'a pas beaucoup de succès. Il faut dire que sa consommation excessive de plutonium et son mode d'emploi exclusivement en un dialecte d'Europe centrale disparu en 432 n'attire pas le public.

Ce fut en 1783 que Margaretha Borlikosky, ingénieur russe, apporta les modifications majeures à la coccinelle, faisant de cet insecte celui que nous connaissons aujourd'hui, réduisant son encombrement de 3 mètres cubes à l'équivalent d'un tic-tac[2]. Cette femme magnifique qu'était Margaretha a ainsi permis l'introduction de ces charmants insectes dans nos jardins. Margaretha avait des longs cheveux dorés, soulevés par le vent tels des épis de blé, dévoilant des épaules parfaites d'une blancheur diaphane. Sa peau douce et chaude appelait à la caresse. Son corps svelte et callipyge était une invitation aux plaisirs de la chair. Et sous sa fine robe translucide se trouvaient des cuisses fermes, parcourues des minuscules frissons du désir charnel qui l'envahissait soudain par les moites journées d'été, quand seule dans sa chambre, lascive sur son lit, elle enlevait doucement sa robe et ...

Étymologie

Moto et casque.jpg

Coccinelle faisant de la moto (sous le casque).

Il est très difficile de retrouver l'origine du mot "coccinelle", car son inventeur fut lynché par une foule en colère. Cependant, de nombreux spécialistes, se basant sur les notes difficilement déchiffrables de Cletus Kdrwjk, qui écrivait avec une asperge plongée dans du sang de cochon, allez savoir pourquoi, ont émis différentes hypothèses.

L'hypothèse la plus courante fut que Kdrwjk était bourré, ce qui a aussi le mérite d'expliquer pourquoi il n'utilisait pas de bic.

L'hypothèse pas la plus courante, mais qui vient juste après la plus courante, pas très loin derrière, et même qu'il n'y en a pas d'autres entre celle-là et la première, ce qui fait d'elle la deuxième dans l'ordre de la courantitude des hypothèses, c'est que Kdrwjk était bourré. Les tenants de la première hypothèse protestent vivement: « La deuxième hypothèse est totalement fausse, contrairement à la nôtre ».

Personnellement, je pense que "coccinelle" signifie la pureté écarlate des élytres de cet insecte. Un rouge pur et puissant. Puissant tel la virilité débordante d'un jeune homme en face de Margaretha. Tellement débordante qu'il ne pourrait s'empêcher de la prendre dans ses bras, et d'arracher sa robe d'un geste sec et précis. Pur et puissant tel que l'excitation dans les yeux de Margaretha, ayant soif d'accueillir en son sein un amour inextinguible. Pur et puissant tel que l'odeur âcre de ces êtres entrelacés, gémissant dans la langueur de leur pulsion bestiale. Rouge et puissant tel que le sexe du jeune homme qui...

Description

Coccinelle schema.png

Pour les abrutis qui n'ont jamais vu de coccinelle, voici un schéma.

La coccinelle a six pattes, deux paires d'ailes et deux antennes, ce qui fait d'elle une digne représentante des insectes, pas comme ces enfoirés de diptères. Elle ne possède pas de triangle de signalisation ni d'extincteur, et ne peut donc pas être utilisée comme véhicule sur l'autoroute. Par contre, elle a en général des points, ce qui la rapproche déjà un peu du permis de conduire.

Son corps est divisé en trois segments:

  • la tête. Celle-ci est équipée de mandibules, pour déchiqueter et ingurgiter les pucerons. Elle contient également les yeux et les antennes, permettant à la coccinelle de repérer les pucerons. Finalement, on y trouve aussi le cerveau, dont l'activité principale consiste à répéter inlassablement "Manger pucerons ! " ;
  • le thorax. Celui-ci sert à relier la tête qui, rappelons-le, sert à ingurgiter des pucerons, à l'abdomen qui sert à digérer les pucerons[3] ;
  • l'abdomen. Constituant la partie la plus volumineuse de la coccinelle, cette région sert principalement à convertir les énormes quantités de pucerons hachés absorbées en merde de coccinelle, largement utilisée dans l'industrie alimentaire ;

En bon coléoptère, ses élytres recouvrent entièrement son abdomen. Celles-ci sont habituellement tachetées de points noirs pouvant aller jusqu'à 25. Sous l'abdomen se trouve une glande sécrétant un liquide amer dissuadant les prédateurs et permettant à la coccinelle de se la péter en étant rouge vif. La coccinelle est un des insectes les plus courants de nos jardins. L'été, on peut en voir sur, par exemple, les feuilles des rosiers. Reflétant le soleil, leur mésothorax luit dans la chaleur moite de la plante. Ses pattes lisses et fines repliées sous elle, elle se prélasse lascivement. Approchez-vous ! Oui, approchez-vous pour admirer les miracles de Mère Nature de plus près ! Comment rester insensible à ce spectacle ? Comment ignorer ces antennes de trois segments, tendues vers le ciel tel un phallus d'ébène ? Comment ne pas être excité par cet exosquelette chitineux ? Comment ne pas avoir envie de la saillir, cette coccinelle, comme ça, sur son rosier, et de baiser, baiser toute la nuit, parmi les branches et les épines ? Oh oui, les épines, qui me fouettent et me flagellent !

Mœurs

Meurs ! Meurs ! Saleté de coccinelle.

New york old.jpg

La terrible invasion de New York par les coccinelles en 1927.

Développement

Larve de coccinelle.JPG

Cette horrible larve va devenir un horrible insecte. Comme c'est étonnant !

Comme les autres insectes, la coccinelle n'est pas foutue de naître bien formée. Il en résulte donc une espèce de truc moche, mal proportionné, tout mou, qui sécrète de drôles de substances verdâtres ou brunâtres, qui a du mal à s'orienter et qui n'est pas très malin. Après un temps déterminé[4], l'imago - puisqu'il s'agit là de son petit nom - sort de sa phase nymphale comme dans le film Alien.

Il s'agit d'ailleurs d'un truc que j'ai jamais vraiment compris. Comment font les coccinelles pour se reconnaître après la métamorphose ?

Gregor : Salut Franz. C'est moi, Gregor.
Franz : Mon cul, oui, on dirait plutôt une coccinelle.
Gregor : Déconne pas, Franz ! Puisque je te dis que je suis Gregor.
Franz : Ah oui ? Il est pas comme ça, pourtant, Gregor. Vous, monsieur, vous ne lui ressemblez pas du tout.
Gregor : M'enfin, Franz, on est pote pourtant. D'ailleurs tu me dois toujours 600 balles.
Franz : Ah je vois. Et vous croyez que je vais vous donner de l'argent, en plus ! Vous ne seriez pas plutôt un immigré venu profiter de notre sécurité sociale ?
Gregor : Caramba, ouncore raté !
Ceci était un communiqué du ministère de l'immigration. Remplissez votre devoir de citoyen en faisant acte de délation (ou en brûlant vos rosiers).

Mais laissons tomber les bidons d'essence. Moi, ce qui m'intéresse, c'est le sexe. Oh oui, le sexe ! J'aime le sexe. J'aime le pratiquer dans toutes les positions, avec n'importe qui, n'importe où, n'importe quand ! Et même que ... raah ...

Classification

Les coccinelles se divisent en ...

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Excusez moi. Je cherche le Best Of.


Pas de problème mademoiselle. C'est juste .

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Oh ! Merci infiniment. Je vous trouve vraiment très très gentil.


Euh, merci. Donc, les coccinelles ...

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Vous ne voulez pas m'accompagner jusque-là ? Vous comprenez, je me sentirais plus en sécurité avec un homme de votre carrure à mes côtés.


Ben, c'est que je suis en plein article, là, et ...

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Oh s'il vous plaît. Faites-le pour moi. J'ai tellement envie que vous m'accompagniez.


Oui mais et l'article alors ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Vous verrez, je saurai me montrer très reconnaissante.


Ouais mais en plus, il faut encore que j'ajoute les images pour la suite et tout. Et puis, je dois téléphoner à mon dentiste. Et j'ai de la soupe sur le feu. Et 'faut aussi que je nettoie la salle de bain.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Si vous m'accompagnez, je ferai tout ce que vous voulez. Tout !


Mouais, bon, d'accord. Je pourrais vous demander de nettoyer la salle de bain. Allons-y.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Nettoyer la salle de bain ? Ce n'est pas ce que j'avais en tête. Mais après tout, ce que j'avais en tête peut aussi être très amusant dans la salle de bain.


Tant que vous ne faites pas trop de bruit, parce que pendant ce temps-là, je téléphonerai à mon dentiste.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ah mais non, voyons. Il faut que vous veniez avec moi. C'est beaucoup plus drôle à deux.


Mais c'est une petite salle de bain, ça va pas être évident d'être à deux à laver la baignoire.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ce n'est pas la baignoire que je compte laver, voyons.


Si vous voulez laver le four, 'faut pas aller dans la salle de bain, hein.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Qu'est-ce qu'il fait chaud. Je vais enlever mon t-shirt.


Ah bon, moi non, je trouve qu'il fait bon.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Oh, qu'est-ce que je suis bête ! J'avais oublié que je ne portais rien sous mon t-shirt.


Euh, oui, effectivement, vous n'êtes pas très maligne.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
J'ai soudainement très froid. Serrez-moi dans vos bras.


Hum, 'faudrait savoir.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Oh ! Prenez moi ! Prenez moi ici ! Faisons l'amour comme des bêtes !


Pardon ? Ça va bien, mademoiselle ? Bon, euh, ben je vais vous laisser, hein. Le Best Of est juste là, en dessous de la rubrique Désinformation. Allez, au revoir. Et si j'étais vous, je remettrais mon t-shirt.

Épilogue

Carl Friedrich Gauss.jpg Le conseil de Carl Friedrich Gauss :
« Excusez-moi, mais je pense que vous avez perdu votre bidon d'essence. »

Oh oui ! Prends-moi avec le bidon d'essence !

Bibliographie

G. Biedronkowate, "L'encyclopédie des coccinelles", in Revue of Nature, 1993
G. Biedronkowate, "Ma vie parmi les coccinelles", in Revue of Insects, 1994
G. Biedronkowate, "Les coccinelles sont mes seules amies", in Revue of Coccinelles, 1995
G. Biedronkowate, "J'aime les coccinelles", in Playboy, 1996

Références

  1. Ne t'en fais pas, cher lecteur, ton tour viendra aussi.
  2. Notez également que certaines coccinelles (celles goût "sauterelle") contiennent moins de 3 calories.
  3. En fait, le thorax contient le jabot et l'estomac. Mais franchement, moi, je trouve ça super mal fait. Moi, j'aurais tout mis dans l'abdomen. En poussant un peu, il y a moyen. Et dans le thorax, on aurait alors eu la place pour un lecteur DVD.
  4. Si vous voulez savoir combien de temps exactement, allez ouvrir un bouquin, feignasse.
PommierPDN.png  Portail des Sciences de la nature

Les tout petits bugs qui encombrent la sencyclopédie
Crrrr crrrr crrrr Abeille tueuse - Blatte/Curly - Bousier bernois - Cafard - Comment tuer une mouche ? - Comment tuer une tique - Criquet - Daniel - Doryphore - Drosophile - Fourmi - Fourmi arbre - Guêpe pepsis - Inspecteur du FISC - Luciole - Mille-pattes - Mouche - Moucheron - Moustique - Papillon - Pou - Punaise - Tique

À voir aussi : Oiseaux - Mammifères - Mollusques - Poissons - Reptiles

Bzzzzz bzzzzzzz


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia