Clint Eastwood

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Clint eastwood angelina jolie
Pauvre petite fille si innocente qui découvre à peine le monde et qui ne se rend pas compte que la bête a décidé de faire d'elle sa prochaine proie

Certains parlent de génie, d'autres parlent encore d'humaniste, Clint Eastwood, de part sa carrière et son aura, a fasciné des générations entières à travers ses différents films. Bien évidement, la plupart se cantonnent au côté superficiel des choses, mais si on essaye de dépasser les clichés et que l'on va au delà de la personne médiatique on se rend vite compte que derrière tout ça il y a Clint Eastwood : « l'homme ». Et même si Michel Polnareff a dit, je cite « je suis un homme quoi de plus naturel en somme au lit mon style correspond bien à mon état civil », il est difficile d'en dire de même pour Clint Eastwood. Certes beaucoup parlent de « Clint Eastwood le grand acteur » ou encore de « Clint Eastwood le talentueux réalisateur » mais la majorité se garde bien de parler de « Clint Eastwood le pédophile ».


[modifier] Naissance d'un pervers

Lourdes leon
La petite Paloma faisait certes un peu plus vieille que son âge à cause de sa pilosité abondante mais on ne peut que s'apitoyer sur le sort cette petite qui a perdu son innocence beaucoup trop tôt

le 31 mai 1930, à l'hôpital Saint Francis de San Francisco né le petit Eastwood. C'est à ce moment que ses parents durent prendre leur première décision en tant qu'éducateurs, à savoir lui trouver un prénom. Après avoir longuement hésité entre différents prénoms comme « Blondin », « Dirty Harry » ou « Rambo II », ils optèrent au final pour un prénom plus conventionnel et l'appelèrent « Clint » pour ainsi rendre hommage à Dick Rivers qui était à cette époque le chanteur le plus en vogue aux états-unis.

Tout commence bien pour Clint. Il part tous les jours à l'école en sifflotant et commence à développer une philosophie de vie qui lui est propre. Philosophie somme toute simpliste mais néanmoins incontestable, à savoir que quelle que soit la situation à laquelle on fait face, le monde se divise indubitablement en deux catégories. Soit bien qu'incontestable, cette philosophie lui apporta tout de même quelques déboires durant ses leçons de mathématiques où il apprit avec effroi qu'on pouvait également diviser les nombres par trois, quatre, voire plus. Il tenta alors d'expliquer à son professeur qu'il n'était pas possible de diviser quoi que se soit par plus de deux étant donné que le monde se divisait en deux catégories et que son professeur se fourrait le doigt dans l'œil jusqu'au tréfonds de sa moelle épinière. Ce fut là son premier acte de rébellion envers l'autorité et bien qu'étant persuadé que son professeur était dans l'erreur, il décida de passer outre les délires hallucinatoires de cet enseignant et Clint continua à étudier tout en campant sur ses positions. Chose qui lui valu bon nombre de F à ses différents contrôles de maths.

Toutefois, diviser le monde en deux catégories n'était pas la seul chose qui préoccupait le petit Clint. Alors âgé de sept ans il se rendit vite compte qu'il possédait un véritable sex appeal et que la plupart des filles de l'école n'avaient d'yeux que pour lui. Il se découvre alors un véritable talent de séducteur et c'est ainsi qu'il commence à sortir avec la petite Paloma, sa première petite amie officielle. Très fier d'avoir une petite amie, Clint se dépêcha d'annoncer la nouvelle à ses parents. Ce fut alors la douche froide, en effet la petite Paloma étant âgée de six ans et demi, les parents de Clint durent faire face à l'horreur de la situation à savoir que leur fils était un horrible pédophile qui ne pouvait s'empêcher de sortir avec des filles plus jeunes que lui. Complètement déconcertés par cette nouvelle effroyable, les parents Eastwood décidèrent de s'entretenir avec le prêtre de la paroisse. Très familier avec ce genre de déviances le prêtre leur expliqua alors que leur fils était possédé par un démon maléfique et que la seule solution pour le guérir du mal qui le rongeait était de pratiquer un exorcisme.

Clint-eastwood-3466
Au jour d'aujourd'hui Clint Eastwood est réputé comme étant totalement incontrôlable. Il n'est pas rare de le voir se pendre à des lustres la tête en bas afin qu'on lui urine sur le visage.

C'est ainsi que le prêtre tenta d'exorciser Clint selon les rituels de l'église catholique. Le rituel d'exorcisme de la pédophilie est plutôt simple, le principe est de pendre le sujet par les pieds pour qu'il ait la tête en bas et ensuite lui retirer tous ses vêtements. Une fois dans cette position, le rituel peut alors commencer. Après avoir fait les incantations d'usage, l'exorciste enfonce alors son pénis dans la bouche du possédé et c'est là que le géniteur doit uriner sur le visage de la victime afin de procéder à la purification de l'âme et ainsi extirper le démon de son corps. Il va sans dire que cet exorcisme marqua profondément Clint et lui laissa quelques séquelles psychologiques irréversibles, mais l'essentiel était accomplit, le démon fut renvoyé dans les abîmes de l'enfer. Alors rassurés, les parents de Clint remercièrent le prêtre d'avoir guérit leur fils de cette horrible affliction qu'est la pédophilie.

Le mal était cependant bien plus profond. En effet, Clint ne pouvait s'empêcher de réfréner ses instincts de prédateur sexuel. Un peu refroidit par l'exorcisme pratiqué sur sa personne il décida alors de cacher ses nouvelles conquêtes à ses parents. Il fut malheureusement rattrapé par le destin lorsque sa mère le surprit à l'age de douze ans en compagnie de sa petite amie de l'époque, la petite et frêle Jasmine âgée de seulement onze ans et dix mois. Clint tenta alors de se justifier en expliquant à sa mère que le monde se divisait en deux catégories, ceux qui sortent avec des filles plus jeunes et ceux qui sortent avec des filles plus âgées. La réponse de sa mère le plongea alors dans un profond désarroi quand elle lui expliqua qu'il existait une troisième catégorie : ceux qui sortent avec des filles qui ont exactement le même âge qu'eux.

Alors en total déni de la réalité qui l'entoure, Clint ne supporta pas que l'on puisse prétendre que le monde se divise en plus de deux catégories, c'est ainsi que dans un excès de rage il se saisit du couteau à viande et tua ses deux parents sans le moindre remord. Il prouva ainsi que le monde se divisait bien en deux catégories : ceux qui sont vivants et ceux qui sont morts. Tout le monde se garda bien de lui préciser qu'il existait une troisième catégorie : les gens qui sont dans le coma.


Analyse psychologique par Gérard Miller
GérardMiller
EastwoodMph


Alors bien évidemment on se trouve en face d'un cas d'école. Clint Eastwood n'a pas su dépasser sa névrose inconsciente qui consiste à avoir coûte que coûte une relation sexuelle avec sa mère, il tente alors de compenser cette névrose obsessionnelle en ayant des rapports avec des filles plus jeunes que lui. Il est évident que pour se libérer de cette emprise il doit forcément coucher avec sa mère afin de désacraliser l'image du père, c'est un cas somme toute classique. Je me suis également permis de faire une petite analyse morphologique de différents pédophiles afin que vous puissiez constater par vous même que les traits de ces personnes sont étonnamment similaires, avec leurs petits yeux de pervers on dénote tout de suite une forte propension à être attiré par tout ce qui est jeune et fragile. Il va de soit qu'aucun d'entre eux ne vote socialiste.



[modifier] Itinéraire amoureux d'un déviant

Clint-eastwood
Il ne recule décidément devant rien

Alors rejeté par la société et conscient d'être un paria, Clint ne pouvait cependant pas refréner ses pulsions pédophiles. Après avoir quitté le domicile de ses parents, il s'installe en Californie et se marie avec Maggie Johnson, évidemment beaucoup plus jeune que lui. Tout d'abord satisfait de sa nouvelle condition d'homme marié, Clint a de plus en plus de mal à supporter les regards inquisiteurs des personnes qui l'entourent. C'est alors qu'il prit la décision de vaincre le mal par le mal et même si sa nature profonde l'obligeait à sortir avec des femmes plus jeunes que lui, il décida de combattre cette terrible affliction en s'orientant vers la gérontophilie.

C'est ainsi qu'il mit un terme à sa relation avec Maggie pour s'engager avec Roxanne Tunis, de quarante huit jours son ainée. Bien décidé à combattre le mal qui le rongeait il dut néanmoins se rendre à l'évidence. Totalement rebuté par sa compagne avec sa peau flétrie et son visage ridé il lui était impossible de pratiquer le coït avec sa partenaire. Son existence morose prit alors un tournant plutôt inattendu lorsqu'il fit la connaissance de Roman Polanski. Grand fan de Dick Rivers, ce dernier se laissa vite attendrir par Clint Eastwood et lui dévoila alors toutes les techniques qu'il avait développé pour passer à travers les mailles du filet et ainsi assouvir ses instincts les plus bas.

Grâce aux différentes techniques de Roman Polanski, Clint se sentit pousser des ailes et plus rien ne pouvais désormais l'arrêter. C'est ainsi qu'il décida de quitter Roxanne Tunis pour Frances Fisher, de vingt deux ans sa cadette. Avec elle il pouvait enfin assouvir ses plus basses pulsions. Le seul problème c'est que le temps passe et Frances vieillissait de jour en jour. Au bout d'un moment, ne supportant plus de vivre avec cette vieille peau tout ridée et alors totalement décomplexé, il décida de la quitter pour Dina Ruiz, plus jeune que lui de trente cinq ans. À l'heure actuelle ils sont toujours ensemble mais nul doute que le pervers ne s'arrêtera pas en si bon chemin et les rumeurs insisteraient sur le fait qu'il aurait déjà trouvé sa nouvelle proie.


Analyse psychologique par Gérard Miller
GérardMiller


Effectivement, en étudiant le comportement de ces différentes jeunes femmes on constate tout de suite une profonde névrose qui les pousse à avoir des rapports avec des hommes plus âgés. Névrose certainement provoquée par le fait qu'elles n'ont jamais pu coucher avec leur mère et n'ont en conséquence pas pu désacraliser l'image du père, c'est évident. Il va de soit qu'aucune de ces femmes ne votent socialiste.


[modifier] Filmographie

CharlieSheen
Jamais vraiment remit de son tournage avec Clint Eastwood. Charlie Sheen sombra dans la drogue et l'alcool et n'a jamais vraiment réussi à remonter la pente.

Au commencement de sa carrière professionnelle, Clint se dirige tout naturellement vers le monde du cinéma. Il décide de s'installer à Hollywood, berceau du 7ème art et surtout des studios disney qui produisent de nombreux films pour enfants. Clint commence par faire des films de cowboys, car tout le monde sait que les enfants adorent se déguiser en cowboy, grâce à ce subterfuge grossier Clint avait trouvé un moyen simple mais efficace pour pouvoir approcher en toute impunité les petits enfants. Il enchaine de nombreux films de cowboys ou il peut laisser s'exprimer son talent et cela lui permet également d'exposer sa vision de la vie à travers le grand écran à savoir que le monde se divise en deux catégories. Bien que comblé, Clint ressent tout de même une certaine frustration. Voulant à tout prix réhabiliter la pédophilie, les réalisateurs avec lesquels ils tournent refusent en bloc d'exposer les idées contre nature de Clint. Qu'à cela ne tienne, il décide alors de passer derrière la caméra.

Son premier film significatif en tant que réalisateur s'appelle « la relève ». Film avec Charlie Sheen où un vieux policier fait équipe avec une jeune recrue et lui apprend toutes les ficelles du métier. Les spectateurs ne furent cependant pas dupes et se rendirent vite compte du message abjecte suggéré par le film, un être innocent et frêle qui commence à peine à découvrir le monde se voit formé par un vieux pervers qui l'oblige à adopter sa vision du monde pour le dominer totalement tant sur le plan physique que mental. Inutile de préciser que le film fit scandale. Charlie Sheen quant à lui refuse toujours d'évoquer le tournage du film certainement dû aux nombreux sévices que lui aurait fait subir Clint eastwood. Devant le tollé général Clint décida alors de réfréner un peu ses ardeurs en réalisant des films plus conventionnels.

Après avoir réalisé un bon nombre de films sans intérêts et l'épisode houleux concernant la relève commençant à dater, Clint décide de passer à la vitesse supérieure avec « Un monde parfait » en n'hésitant pas à mettre en scène l'histoire de Philip, un petit garçon qui se fait kidnapper par des malfaiteurs. Totalement aveuglé par sa perversion il alla jusqu'à projeter ses propres fantasmes sur l'écran en obligeant le petit Phillip à se déguiser en casper le petit fantôme. Inutile de préciser que le film fut très mal reçu tant par la critique que par les spectateurs.

Space cowboys
Space cowboys fut reconnu comme le film réunissant le plus grand nombre de détraqués au mètre carré

Il tente alors de brouiller les piste avec le film « Sur la route de Madison » qui parle de la naissance d'un amour entre un séduisant photographe et une vieille rombière décrépie. Cette étape dans la vie de l'acteur reste sa prestation la moins convaincante. incapable de retranscrire la moindre émotion il lui était impossible de se faire à l'idée d'avoir un quelconque rapport avec cette vielle peau toute flétrie qu'est Meryl Streep. Cela lui permit toutefois de calmer la ligue de protection de l'enfance qui commençait à s'intéresser un peu trop à lui.

Le film qui fit couler le plus d'encre est sans nul doute « Space Cowboys ». Dans un premier temps, tout le monde fut soulagé lorsque Clint dévoila son scénario car ne mettant en scène aucun enfant. Mais l'horreur et la consternation prirent vite le dessus lorsqu'il dévoila le casting du film qui rassemblait les acteurs les plus ignobles et abjectes qui végétaient sur la côte ouest. Comme à son habitude Clint Eastwood s'était octroyé l'un des premier rôle mais il fit également appel à Tommy Lee Jones, très connu pour ses actes répétés de cannibalisme, Donald Sutherland également appelé « l'étrangleur de Saint-Jean », adepte de relations sado masochistes en tout genre, il n'hésitait pas à étrangler ses victimes une fois le coït accomplit. David Carradine en fit l'amère expérience. Et enfin James Garner, l'un des pire pervers que le septième art ait jamais connu, qui n'hésitait pas à utiliser des bretelles pour faire tenir son pantalon.

Avec « Mystic River », clint eastwood franchit un nouveau cap en faisant ouvertement du prosélytisme pour la pédophilie. Pour ceux qui ne connaissent pas ce film, il est préférable de faire un petit résumé afin de clarifier les choses.

MysticRiver
Comme pour la plupart des films de Clint, le tournage de Mystic river fut émaillé par de nombreux incidents. Notamment lorsque Sean Penn tenta de péter la gueule à Clint Eastwood lorsque ce dernier lui urina sur le visage sous prétexte de le délivrer du mal qui le rongeait.

Acteurs principaux de « Mystic river » :

  • Kevin Bacon[1]
  • Tim Robbins
  • Sean Penn

Tout commence lorsque trois jeunes garçons jouent dans la rue, c'est alors que l'un d'entre eux se fait embarquer par des faux policiers qui sont en réalité des pédophiles, ils séquestrent alors le jeune garçon et le violent[2]. On retrouve ensuite les trois compères à l'âge adulte. Kevin Bacon est devenu policier et grand adepte de danse moderne, Sean Penn est un truand qui divise le monde en deux catégories et Tim Robbins est une lopette. C'est alors que la fille de Sean Pen est retrouvée assassinée et violée. S'ensuit une longue enquête compliquée et totalement dénuée d'intérêt.

Tim Robbins est alors fortement soupçonné du meurtre de la fille de Sean Penn, pour se venger, ce dernier décide de l'exécuter aux abords d'une rivière un peu mystique. Sean Penn découvre alors que ce n'était pas Tim Robbins qui avait assassiné sa fille et qu'au contraire c'est lui qui avait exécuté le véritable violeur. Au lieu de culpabiliser, Sean Penn part à Haïti aider les pauvres déshérités tandis que Kevin Bacon exécute une chorégraphie endiablée sur la musique de footlose[3]

Scène coupée au montage final de Mystic river :



La morale de ce film est que si Tim Robbins s'était laissé faire étant enfant, il aurait pu dépasser son traumatisme et aller de l'avant plutôt que de s'apitoyer sur son sort, en conséquence de quoi il n'aurait jamais assassiné le violeur de la fille de Sean Penn qui aurait pu continuer à vaquer à ses occupations. Avec ce film, il est indéniable que Clint toucha définitivement le fond. Totalement décomplexé, Clint Eastwood continue à réaliser des films en toute impunité et inonde le monde du septième art avec ses créations abjectes, la rumeur court qu'il aurait déjà posé une option pour faire le remake d'un flic à la maternelle. Mais dans quel monde vit-on ?

Analyse psychologique par Gérard Miller
GérardMiller


En étudiant ces différents acteurs il saute aux yeux qu'ils n'ont jamais réussi à coucher avec leur mère. Enfermés dans ce cocon de frustration suggéré par leur inconscient ils n'ont de par ce fait jamais pu désacraliser l'image du père. Nous faisons certainement face à des personnes qui rejettent en bloc les idées du parti socialiste.


[modifier] Anecdotes

EastwoodSpielberg
J'en connais une qui va morfler ce soir.

Le parcours de vie de Clint est assez tumultueux. Accablé par ses névroses il est un habitué des services de police ainsi que des tribunaux et c'est là tout le paradoxe du personnage. Car bien qu'étant un déviant notable il est également l'un des acteurs qui a apporté le plus au cinéma d'une part grâce à ses rôles de cowboys qui divisent le monde en deux catégories et d'autre part par ses films qui tendent à dénoncer les différentes dérives du système actuel. Il est l'auteur de nombreuses répliques cultes dans le monde du cinéma, répliques réutilisées par un grand nombre de scénaristes.

L'une des plus connue fut trouvée lors d'une partie fine chez Spielberg. Alors que la fête battait son plein Clint eastwood se coinça accidentellement les testicules dans le mixeur en voulant confectionner un gaspacho. Un peu gêné par la situation, il quitta la cuisine l'air de rien en laissant ses testicules broyés dans le mixeur. C'est alors que Spielberg entra dans la cuisine et récupéra le contenu du mixeur pour se faire un steak tartare. C'est ainsi qu'il ingurgita à son insu les testicules de Clint Eastwood. Ayant assisté cette scène pour le peu incongrue, Clint Eastwood ne put s'empêcher de lui sortir une de ces répliques dont il a le secret, c'est ainsi qu'est né la phrase désormais culte : « Eat my balls motherfucker » qui fut reprise dans de nombreux films.

Il est également impossible de passer sous silence la guerre menée par Clint contre la « National Riffle Association »[4]. Très féru d'armes à feu de part ses nombreux films de cowboys, Clint s'inscrivit tout naturellement à la NRA pour pouvoir pratiquer sa passion des armes. Cependant, il se rendit vite compte que quelque chose ne tournait pas rond, en effet les armes étaient divisée en huit catégories distinctes. Clint tenta alors d'expliquer aux instances de la NRA que le monde se divisait en deux catégories et pas huit et que cette attitude à vouloir diviser les armes en plus de deux catégories était complètement absurde. S'ensuit alors un long bras de fer entre Clint Eastwood et la NRA à base de procès, d'insultes et de relations sexuelles avec de jeunes personnes. Clint Eastwood perdit malheureusement son procès et les armes restèrent définitivement divisées en huit catégories au grand dam de Clint Eastwood.


Analyse psychologique par Gérard Miller
GérardMiller


Il va de soit que Clint Eastwood ne sera guéri que lorsqu'il aura une bonne fois pour toute couché avec sa mère et ainsi désacralisé l'image du père. C'est seulement une fois cette tâche accomplie que « Clint Eastwood le pédophile » aura entièrement disparu pour faire place à « Clint Eastwood le nécrophile », pratique qui rappelons le est nettement plus ancrée dans les mœurs. Et surtout, n'oubliez pas de voter socialiste.


[modifier] Notes

  1. Egalement l'un des acteurs principaux dans le film « Sleepers » qui raconte l'histoire de jeunes adolescents qui se font violer en prison. Décidément, tout se recoupe
  2. Dès le début du film, on constate que Clint Eastwood n'use même plus de métaphores pour mettre en scène sa perversion.
  3. Pour des raison de cohérence, de budget et de honte qui pourrait potentiellement rejaillir sur les familles de l'équipe du film, la scène fut supprimée
  4. NDLR : NRA


48px-Video-x-generic.svg  Portail du Cinéma  •  Photo Bio  Portail des Gens


Pensez vous que le monde se divise en deux catégories ?
 
156
 
38
 

Ce sondage a été créé le août 28, 2010 14:08 et 194 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia