Classes préparatoires aux grandes écoles

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Les classes préparatoires aux grandes écoles (ou prépa) sont une branche du système universitaire français que le monde entier nous envie (c'est d'ailleurs pour ça que ça n'existe qu'en France et au Zimbabwé). Elles servent à sélectionner les fils à papa et les enfants de prof pour éviter qu'il n'aillent à la fac où ils risqueraient de fréquenter des pauvres. Ceux qui sont le mieux formatés entrent ensuite dans des Grandes Ecoles (avec un grand G et un grand E) où ils peuvent rester entre eux en se plaignant qu'on ne les aime pas.


Les Prépas scientifiques

On y étudie :

Les élèves de Classes Préparatoires scientifiques sont appelés les taupins en double références aux lunettes derrière lesquelles ils se terrent et au fait qu'ils effectuent une longue hibernation de quelques deux années (trois pour les plus chanceux).

Après ces longues années d'isolement extrême, le taupin cherchera toute sa vie à se réintégrer dans la société.

Les Prépas littéraires

Les prépas littéraires sont peuplées respectant la formule suivante: Soit ratio1 le ratio homme/femmes en scientifiques, alors pour la classe littéraire on a la variable ratio2 suivant:

Ratio1=1/(ratio2)


C'est là ou les scientifiques iraient chercher leurs copines, s'ils avaient le temps.


Les Prépas commerciales

Appelé aussi Prepa Ktole, les stages de terrains se font en général entre porte de Clignancourt et rue du Sentier.

Les Prépas alternatives

  • Prepa Perasse : incontournable, il faut passer par là pour prétendre à l'ENA. Le programme a changé. Avant, cette préparation se faisait en une année et consistait à la manipulation du cachet. Un premier cycle inculquait la méthode de visée, le but était d'atteindre le tampon encreur sans éclaboussures. Le deuxième cycle permettait, avec une perfection des gestes, d'acquérir une précision redoutable pour apposer le cachet en bas à droite du document administratif.

Maintenant, avec les progrès technologiques, il faut deux ans de préparation. La première année permet d'inculquer les rudiments du clic gauche. Un examen est obligatoire pour passer en deuxième année. Les recalés sont nombreux, prétextant des crampes plus ou moins imaginaires. Les chanceux vont apprendre, durant la deuxième année, toutes les subtilités du clic droit. Ce cycle se termine en apothéose avec une maîtrise parfaite du double-clic.

  • Prepa Rtouze : cette prépa n'est pas obligatoire, mais conseillée pour Médecine.
  • Prepa Gaille : elle permet de former les agents SNCF, RATP et Postiers aux rudiments de la grève sauvage. Très difficile de rentrer dans la Grande Famille pour ceux qui voudraient l'éviter.

En pratique

Evidemment, tout contact d'un être humain avec un élève de prépa peut avoir des conséquences déplorables, ainsi que l'histoire nous l'a montré. Il est donc nécessaire d'apprendre à le reconnaitre, pour pouvoir l'éviter. Un point positif : le taupin sort peu, et n'est souvent pas à l'aise en société (c'est-à-dire s'il n'est pas tout seul). Néanmoins, il peut arriver que la faim, les intégrales impropres ou Platon lui impose de prendre l'air. N'oublions pas non plus qu'ils doivent rejoindre leur lycée le matin vers 8h, et le quitter le soir, emplis de cette inaltérable sensation du devoir accompli, vers 19h.

Ensuite, il se déplace souvent en bande, et les conversations tournent autour de blagues mathématiques, de mots d'esprit sur la physique. Si vous entendez un jour ce type de discours, changez de trottoir. Vous avez peut-être encore une chance. Le taupin moyen a le bouton facile et la peau grasse. Si vous croisez un jour un clochard (ou un inadapté social) qui rentre dans un lycée, de deux choses l'une : c'est un pion en réinsertion ou un taupin. Passez votre chemin. Ne reprenez plus jamais cette rue.

Ne perdez pas de vue qu'avant de rentrer en prépa ces gens là étaient (presque) normaux. Physiquement, malgré les disgrâces inhérentes à certaines personnes chez qui l'intellect à pris le dessus (à confirmer), la majorité des taupins peuvent passer inaperçus parmi le reste du monde. Il est donc nécessaire d'opérer le test du difféomorphisme pour savoir où classer la personne avec qui vous venez d'engager la conversation (remarque : si c'est une jolie fille bien maquillée, elle n'est sûrement pas en prépa, parlez-lui plutôt du dernier numéro de Closer)

Le test du difféomorphisme

La réussite de ce test va grandement dépendre du naturel que vous mettrez en lançant, à la cantonade, la première phrase.

Vous : Le passage en polaire est un difféomorphisme de \mathbb{R}^2 dans lui-même.

Dès lors, deux réponses sont envisageables :

Sujet sain : Hein ? C'est quoi ton skyblog ?

Sujet taupin : Ah mais pas du tout ! Pour passer des coordonnées cartésiennes aux coordonnées polaires (qui possède une base mobile, d'ailleurs, c'est rigolo n'est-ce pas ?) il est nécessaire d'enlever une demi-droite qui se termine en zéro. Sinon le difféomorphisme n'est pas bijectif, et entre nous, on raconte n'importe quoi. C'est clair car l'on perd directement l'injectivité de l'application et le théorème d'inversion globale ne s'applique plus !

Ce test est radical et à ce jour marche avec 100% des taupins. Revers de la médaille, vous êtes embarqué dans un logorrhée verbale de votre interlocuteur, et les plus longues n'étant pas fini à l'heure où j'écris (21h31). De plus, si le sujet est sain, c'est vous qui passerez pour un cinglé. Consolez-vous en vous disant que vous êtes un martyr de la science et un bienfaiteur de l'humanité. Dernier effet secondaire indésirable notable : certains taupins se moqueront alors de vous et de votre inculture mathématique. Souvenez-vous qu'être moqué par un taupin, c'est un peu comme si Loana vous reprenait sur votre orthographe.

Une variante

Il existe une variante plus efficace du test du difféomorphisme, celui-ci restant utilisé pour des raisons historiques.

Vous : Un plus un égal zéro

Sujet sain : Non.

Sujet taupin : modulo 2 !

A ce stade le taupin pense avoir trouvé en votre personne un compagnon de jeu intellectuel à sa hauteur, puisque vous avez amorcé une des plus vieilles blague mathématique qui soit. En fait, il s'agit d'infiltration, les taupins utilisant ce code entre eux pour se reconnaitre. Une fois le sujet classé comme élève de prépa, n'hésitez plus : un crochet du gauche et un uppercut suffiront souvent à le mettre à terre, où des pieds serviables finiront ce qui a été commencé. N'ayez crainte, le taupin est en général chétif, blet et couard.

Il peut arriver que vous entendiez également un sujet vous répondre ainsi :

Vous : Un plus un égal zéro

Sujet : Oui, dans l'anneau ℤ/2 ! (se prononce zéd sur deux zéd)

Dans ce cas là il s'agit aussi d'un taupin, mais qui vraisemblablement a passé plus d'une année en classe préparatoire. Non content de pouvoir se dissocier du reste du monde, le taupin de deuxième année tient à se démarquer des plus jeunes préparationnaires par un jargon des plus imbuvables. A ce stade avancé de le la période de taupe, nous vous conseillons cette fois-ci de mettre un terme immédiat à la discussion sans chercher plus loin, sans quoi vous pourriez être pris de confusion sans avoir eu le temps d'en voir arriver les premiers signes.

Variante de la variante

Une fois effectuée ce premier test et si vous voulez vous assurer de l'ampleur des dégâts, nous vous proposons ici d'essayer une dernière variante.


Vous : Un plus un égal un

Sujet sain ou mi-sain : Nan.

Sujet taupin stade sévère : Oui ! Dans l'algèbre de Boole

Si le sujet vous donne cette seconde réponse, vous êtes en face d'un cas redoutable et relativement rare de taupinite très avancée. Dans ce cas, vous pouvez avec raison vous inquiéter, au moins pour l'individu questionné !

Jargon des Classes Prépas

  • Khôlle : Une colle version prépa (comme pour les mauvais lycéens, sauf qu'en prépa personne n'est bon ; elle s'adresse donc à tous). C'est une sorte d'ile aux esclaves, c'est à dire que les rôles sont inversés : le prof est à une table d'élève et les trois taupins sont au tableau, résolvant chacun un exercice. Dommage que la métaphore ne soit pas plus poussé, car à la fin de l'heure c'est invariablement le professeur qui note la prestation de ses étudiants.
  • Khrâss : Désigne les lycéens. Ceux qui sont sales, pas encore nettoyés de leur grossière inculture.
  • Kharré : Les secondes années. La dernière ligne droite. Aussi dit "3/2" en prépa scientifique.
  • Khûbbe : Les troisièmes années. La deuxième dernière ligne droite. Aussi dit "5/2".
  • Bikhârré : Faut pas exagérer quand même !
  • Trivial : Se dit d'une démonstration (surtout en maths) qui ne dépasse pas 2 pages.

Phrases récurrentes en prépa

« Totalement inutile, donc absolument indispensable »
~ Moi à propos des mathématiques
« Cette démonstration est hors programme, mais je la fais vite fait, ca vous distraira  »
~ Un prof à propos du théorème de Schwarz

Voir Aussi

  • Les CÉGEPs, Les institutions d'éducation préparatoire à l'université et les fournisseurs de drogues du Québec
  • les SEGPA , prépa d'élité secrète
Qu'avez-vous pensé de l'article "Classes préparatoires aux grandes écoles" ?
 
194
 
360
 
329
 
46
 
75
 
60
 

Ce sondage a été créé le avril 6, 2007 15:16 et 1064 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia