Cimetière

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Les caramels au ketchup Pire©, en vente partout sauf dans les cimetières ! »
~ Brossedur.
« Tu choisis: mon poing gauche c'est l'hôpital, mon poing droit c'est le cimetière... »
~ Un gros dur patibulaire.

[modifier] Qu'est-ce que c'est ?

Cimetière.jpg

Un cimetière typique.

Un cimetière est le nom donné aux quartiers résidentiels pour seniors de plus de 130 ans qu'on construisait autrefois au pied des églises -ce n'est plus le cas depuis qu'il existe des gothiques, qui brûlent les églises justement. Un des plus connus est le cimetière de Highgate à Londres, mais au village de Chasseproule-sur-Biloute, on a juste le cimetière de Huguette. beaucoup moins classe mais on vous y propose le chti canon local, ce qui ma foi est fort appréciable. Et puis, il y a aussi Ginou avec son petit accordéon.



[modifier] Comment c'est ?

Crypte.jpg

Un logement social type dans un cimetière.

Les cimetières, c'est chouette, ça a un petit côté ancien régime ; on fait tout en pierre bleue ou en marbre, il y a des statues en cuivre sur les façades et jamais d'agitation en rue. Les seuls petits jeunes qui traînent dehors le soir sont les gothiques, et franchement, pourquoi devrait-on avoir peur d'une bande de clowns blancs suicidaires, disent les pensionnaires ? Les cimetières comportent généralement un HLM en leur centre, qu'on appelle alors charnier ou ossuaire ; les conditions de mort dans ces immeubles de rapports sont alarmantes, et la promiscuité y est insoutenable. Mais que fait le gouvernement ? La révolte gronde dans les banlieues des cimetières, va-t-on y envoyer les CRS décédés encore en service ?

La saviez-vous ? Le Corbusier n'a absolument rien à voir dans la conception architecturale -certains le regrettent, pas moi.

[modifier] D'où ça vient ?

Le concept de cimetière est la conséquence de l'urbanisation ; à l'instar des habitations isolées qui se sont regroupées en villes dès le Moyen-Âge, les tombes isolées se sont regroupées en cimetières dès le Naquada. Con mais véridique. Quant au mot en lui-même, c'est une altération de scimeterre, qui date des guerres sarrasinnes, où les gens avaient pour habitude d'avoir un scimeterre planté dans le pneu comme dernière vision avant de changer de résidence.

Partage sur...
wikia