Chuck Norris

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Tétine
Si vous cherchiez une forme d'humour un peu plus puérile, la dÉ-sencyclopédie vous propose d'aller vous faire voir ailleurs. Par exemple ici ou encore .

Carlos Raymond Norris (n. 1940), mieux connu sous son surnom "Chuck", était un homme ordinaire mondialement renommé comme on en avait pas connu depuis Bernard Lavillier. Bien qu'il jouissait d'une formidable omnipotence lui permettant de perpétrer toutes les actions imaginables, qu'elles fussent humainement possible ou non, sa réputation a été quelque peu ternie ces dernières années par des soupçons de consommation de stéroïdes. En fait, en dépit du fait que ses actions soient géniales, certains sont sceptiques quant au fait qu'il ait jamais fait quoi que ce soit de notable. Cependant ces allégations ont été tenues sous silence jusqu'à récemment en raison d'une crainte irrationelle qu'il ne les châtie en usant de ses pouvoirs.

Son enfance

Ville-aftermath

Dans son enfance, Chuck Norris distribuait des journaux ; il n'y eu aucun survivant.

Chuck est né d'une manière relativement banale. Sa mère, Wilma Scarberry, avait 18 ans et avait été mise en cloque par Ray Norris. Différentes rumeurs attribuent plutot la paternité à Dieu, John Locke ou Jack Bauer, mais ces allégations clairement érronées ont été réfutées par la très sérieuse Conservapedia et par la non moins sérieuse science. En fait, cette naissance fut tellement quelconque que le père saoûla la sage femme dans une tentative désespérée de la rendre moins ennuyeuse. Plus tard, lorsqu'on lui fit remarquer l'irresponsabilitée de cet acte, il rota.

Carlos dut endurer ce sort pendant les 11 premières années de sa vie. Vivre une vie totalement banale et l'absence de son père qui travaillait énormément le poussa à vouloir apprendre les arts martiaux et causa chez lui une détresse qu'il fallut guérir par des soins psychiatriques. Ce gouffre financier toucha durement la famille, dont le nombre d'enfants était passé à 5 avec la naissance de Weiland et d'Aaron, et causa le triste divorce des parents de Chuck.

Cette tragédie familiale causa un dommage sérieux à la santé mentale de Chuck. Ses résultats scolaires en furent sévèrement et durablement affectés. Sa famille prit la décision qu'on ne peut que qualifier d'imprudente de déménager en Californie. Chuck interrompit ses séances chez le psychiatre et se consacra corps et âme aux arts martiaux. Il poursuivit ses études et parvint médiocrement à obtenir un diplôme (dernier de sa classe).

Il tricha pour son profil psychologique et entra dans les forces de sécurité de l'armée de l'air des Etats-Unis en 1958. Son désir de s'engager dans l'armée était lié à son envie de botter des culs. Il commença a exceller dans le domaine des arts martiaux et obtint la ceinture noire en Tang Soo Do ainsi que le surnom Chuck. Ce surnom le suivit pour le reste de son existence et on pense que c'est grâce a lui qu'il devint célèbre.

Ascension vers la gloire

Roundhousekick2

Chuck Norris démontrant sa technique de la mort.

De retour de Californie, Norris décida de tenter sa chance au jeu de la célébrité. Ça ne marcha pas, et après cinq renvois de recruteurs de talents marginaux, il abandonna. Une des lettres est reproduite ici :

   
Quote1
Cher Mr. Norris,
       Nous sommes dans le regret de vous informer que votre apparition lamentable au casting n'a pas donné les résultats escomptés. Certes, nous avons noté votre capacité à renverser des objets avec une étonnante facilité, mais la seule autre chose remarquable chez vous c'est votre nom hispanique alors qu'à l'évidence vous n'êtes pas hispanique. Merci d'avoir postulé chez nous, et veuillez trouver ci-jointe la facture pour les dommages que vous avez causés pendant votre démonstration d'art martial.

Je vous prie d'agréer l'expression de mes sentiments les plus distingués,
J & M Talent Management
   
Quote2

Sombrant à nouveau dans la rage et la dépression, Norris avait aussi besoin d'argent pour repayer à J & M les pots qu'il avait cassés. Il entra dans des compétitions de karaté pour se faire un revenu. Ceci résulta en plusieurs désillusions, puisqu'il perdit ses deux premiers tournois. Son boulot d'appoint, beaucoup moins connu du public, en tant que chanteur de karaoké s'avéra bien plus lucratif pendant 2 ans, sans parler d'un boulot comme geisha pour lequel il éprouva les pires difficultés.

Cependant, très tôt, il renversa l'infortune, et gagna 65 tournois de karaté d'affilée. Il vengea toutes ses défaites, un accomplissement qui le rendit très fier et orgueilleux. Cette attitude le conduisit à créer sa propre forme d'art martial, le Chun Kuk Do. Cette forme, qui ressemble à s'y méprendre à n'importe quel autre art martial jamais créé, devint quelque peu populaire à Hollywood dans les années 70. Ce sont les leçons qu'il donna au fils de Steve McQueen qui lui donnèrent envie à nouveau de devenir un acteur célèbre.

WTR

Oh mon Dieu ! Je vous en supplie, éloignez ça de moi !

La renommée

Rapidement, il se prostitua auprès de Cannon Films, un studio spécialisé dans la production de films de série B. Selon certaines sources, il avait impressionné par son style de combat, avec lequel il « pourrait aisément flanquer une râclée à n'importe quel asiatique de passage. » Cette affirmation était en parfaite opposition à son premier film, où il joue le rôle du méchant face à Bruce Lee (et se fait prévisiblement humilier). Cependant, passant outre cette incongruité, le succès les conforta dans leur analyse. De 1977 à la fin des années 80, il fut l'acteur principal de multiples films à budget.

Néanmoins, même s'il fallut près de 5 ans, les gens commencèrent à comprendre que tous ces films étaient toujours les mêmes. Les recettes tombèrent instantanément, et très vite Cannon Films fit banqueroute. Incapable de se résoudre à redevenir le chanteur de karaoke déguisé en prostitué asiatique qu'il était, il se lança dans plusieurs flops au box-office pour un bénéfice négligeable. Finalement, il sentit sa fin proche, et retourna à la case départ. Coulant sa vie dans la boisson et les confrontations dans les bars pour de l'argent, Norris toucha le fond. Mais, lors d'un coma éthylique durant lequel il commença à proférer des injures anti-sémites, il se vit offrir un poste qui allait changer sa vie.

Ce poste était le rôle de Cordell Walker dans la production chrétienne Walker, Texas Ranger. S'inspirant du format de ses films d'antan, cette série télévisée, basée sur Chuck, suivait une recette familière. Les variations étaient si minimalistes que si l'on excepte l'accent sudiste qu'il affectait si subtilement, l'émission pouvait aisément passer pour des films tels que Missing in Action, Missing in Action 2, Missing in Action 3, and Missing in Action: The Musical. Malgré cela, la série remporta de multiples prix d'associations chrétiennes pour leur caractère éthico-moral, et dura 8 saisons avec un franc succès.

Une superstar usée

Mais chaque chose a une fin. Il s'ensuit logiquement que toute chose de mauvaise qualité a aussi une fin, un théorème qui fut confirmé avec l'annulation de Walker, Texas Ranger's. Bien que la série tourne encore parcimonieusement sur certaines chaînes de syndication, elle est largement passée de mode.

Ceci mina profondément Norris, bien qu'il ne sombra pas à nouveau dans l'alcool, les lamentations sur le sort, et l'argent facile. Au contraire, il se vautra dans les excès de la luxure, formula toujours plus de stupides conseils de savoir-vivre, et dépensa à l'aise l'argent qu'il avait accumulé tout au long de sa carrière. Ces actes égocentriques signifiaient tout au plus qu'il avait momentanément perdu son public, mais cette occasion de liesse ne perdura pas longtemps car un coup de théâtre allait changer la face de monde pour l'éternité.

Wankermag

Dans un acte que certains considèrent comme le sommet de la perte d'intégrité, Chuck Norris figura à la une de Masturbation Aficionado. Citation: « Les mecs biens se la touchent. »

La vie en tant que phénomène virtuel

À une date et une heure non précisées quelque part au 21e siècle (certains pensent que c'est autour de 2005), Chuck Norris devint plus bas que bas : il devint un phénomène Internet. La polémique commença quand, en 2004, Conan O'Brien inaugura un segment spécial dans son émission télévisée dans lequel il appuyait sur la "sonnette Chuck Norris" et Chuck Norris apparaissait sur le plateau pour aller rosser un membre du public au hasard. Un jour, Chuck Norris en eut marre et, après avoir été sonné, alla assommer Conan lui-même.

Conan — dont la réputation de combattant était précédemment inégalée — et son fan-club étaient sous le choc. Plus rien ne se passa jusqu'à ce que les fanboys de Chuck, qui cherchaient désespérément un moyen de refaire parler de leur dieu, postèrent sur leur site web la "liste des faits de Chuck Norris". Cette liste, comme on peut s'en douter était en fait mal nommée, car les "faits" était tout au plus de beaux rêves. Un example de "fait" dans la même veine – "Les pistolets ne tuent pas les gens. C'est Chuck Norris qui tue les gens" – prouve à la fois un évident déficit d'éducation en grammaire, et l'absence de tout sens de la réalité (tout le monde sait que les gens tuent les gens, c'est juste du bon sens !).

Malheureusement, la plupart des esprits n'étaient pas très articulés dans leur jugement, et ils vénérèrent les "faits". Comme le titre de cette section pourrait le suggérer, ils devinrent un phénomène Internet, ce qui signifie qu'il devint quasiment impossible de passer un jour sans entendre un fait Chuck Norris. Le phénomène se répandit comme une traînée de poudre, chacun voulant être à la mode. Ceci conduisit de plus en plus de gens sans humour à sortir des "blagues" du chapeau. Cela résulta en des blagues hilarantes comme "Chuck Norris c'est mon pote", "Chuck Norris conduit le camion du marchand de glaces couvert de crânes humains", et "les cercles de culture sont la façon à Chuck Norris de dire au monde que parfois les plantes ont besoin de se coucher."

La légende

Quand on pense à Chuck Norris, on pense immédiatement à "star de films d'action" (en souvenir des nombreux films dont il fut l'acteur principal), "phénomène Internet poney" (en souvenir du phénomène Internet poney sus-cité), "star du petit écran" (en malheureux souvenir du non moins malheureux "Walker, Texas Ranger"). Cependant, et au désarroi de tous ces gens à qui il manque véritablement le moindre sens de l'humour ou de la vie de tous les jours, il n'est rien de plus que cela. Une célébrité comme une autre. Il est aussi banal qu'on peut l'imaginer, et c'est très bien. Il est indubitable que lui-même voudrait la réalité autre.

Bestof v1

Meilleurde
Cet article a été voté dans le "best of" de la Désencyclopédie!
Qu'avez-vous pensé de l'article "Chuck Norris" ?
 
3331
 
1729
 
2255
 
977
 
971
 
1065
 

Ce sondage a été créé le novembre 27, 2007 17:00 et 10328 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia