Christoph Blocher

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Hey natourèlment! les étrangers, ils sont pas bien! Hein! »
~ Christoph Blocher à propos de tout

Christoph Blocher est le plus grand homme politique suisse du monde et le premier dictateur de ce petit pays alpin.

Nuvola apps important.png
Faites attention !
Cet article parle d'un personnage politique suisse! Outre les propos choquant, il est possible que les sales étrangers criminels, tels que les français, les québécois ou les belges, ne comprennent pas.


[modifier] Enfance et entrée à l'UDC

Née un beau jour de guerre dans un pays oublié de tout dans une riche famille amicalement (pas plus!) liée au IIIème Reich allemand, il grandit entre de nombreux pays, baigné dans la douce langue des ses parents, ayant déjà compris la pureté de son pays, il ne comprend et ne parle aucunes autres langues. C'est dire s'il a beaucoup communiqué dans son enfance. Grandi de toutes ces vertus, il se retrouve à l'âge de quatre ans dans la capitale du monde, Zurich pour étudier et acquérir les compétences nécessaires à sa future grande vie (il va à l'école, quoi).

Il y trouva ce qui lui a permis de comprendre les rites bizarres et l'histoire de la Suisse que l'on raconte aux bambins. Par la suite il prit directement le chemin des affaires sans même commencer le cycle d'orientation en mettant en place un énorme trafique de chocolats en Suisse. Aujourd'hui la police n'a pas encore réussi à réunir assez d'éléments pour l'inculper, ils pensent le prendre sur de petits délits comme Al Capon, mais comme il a son parti, il légalise les infractions avant de les commettre.

Quelques années plus tard, Christoph Blocher, ayant accumulé un tas de pognon et devenu millionnaire (voir milliardaire), décide de s’acheter son propre parti politique. Il regarde alors au supermarché de Bern quel parti serra le plus adapté, il cherche d’abord à gauche, mais les Communistes n’ayant rien compris à la politique refusèrent l’argent et les Socialistes avaient déjà trouvé d’autres financiers. Ensuite il regarda à droite : le PDC voulant garder une mixité de financement entre les grandes banques, les assurances, les grandes entreprises, les électriciens etc. ont eu la même réaction, les Radicaux-Libéraux avaient, quant à eux, déjà été achetés par les grandes banques, il lui restait donc qu’un petit parti : l’UDC. Ce parti était tout aussi con que les Communistes et avait refusé tout financement auparavant, il ne comptait que sur les paysans desquels il était proche. Christoph Blocher leur a promis monts et fortunes (ce qui va vachement bien avec la Suisse (l’adjectif « vachement » aussi)) et a pris le contrôle total du parti, qui n’a maintenant plus rien à voir avec les paysans (même s’ils n’ont pas changé leurs habitudes de voter UDC). Il a prit ensuite le reflexe de faire voter, même contre leur volonté, ses parlementaires exactement de la même manière que lui, virant ainsi tous membres du parti ayant ne serait-ce qu’une idée légèrement différente de la sienne. Ce qui fut, plus tard, à l’origine du schisme entre PBD et UDC qui coupa le parti en deux.

En décembre 2003, il fut élu Conseiller Fédéral en prenant la place d'une candide brebis. Et comme ses parents, il répand, depuis, ses idées de vertus et d'amour universel et fait beaucoup parler de lui. Il devient alors dictateur de la Suisse.

Sa verve et son accent tonique si particulier lui valent aujourd'hui un énorme succès dans un pays qui a compri qu'il faut se soulever face à l'oppression européenne. Actuellement, il est tellement ouvert aux idées qui font l'avenir qu' il a refusé la télé en couleur... et la télé en noir et blanc. Aussi, c'est pourquoi il a inventé sa propre télévision : "téléblocher" qui lui convient parfaitement, tant au niveau technologique qu'au niveau politique.

[modifier] Histoire récente

En 1998, il aurait été arrêté par les forces de l'ordre pour possession illégale de Ricolas goût LSD cependant lors de son jugement il aurait tout nié en bloch ce qui lui aurait permis de gambader à nouveau allègrement dans les collines du Grütli.

En Janvier 2003 il passe dans l'émission "les records du monde insolitement incroyables" en effet il a dépassé le nombre record de Nein ! prononcés en une vie, établi par A.H., il a actuellement plus que décuplé ce nombre, ce qui lui a valu le doux surnom de Non-Non.

Lors de la campagne présidentielle de 2007 en France, Jean-Marie Le Pen a pris la politique des étrangers et de l'asile de Christoph Blocher en exemple. Que son ami humaniste parle comme ça de lui et de ses idées fascinantes, ça lui a fait un choc, il a même eu quelques larmes. Mais aujourd'hui, l'idole des jeunesses nationalistes françaises n'est plus Christoph Blocher, c'est Oskar Freysinger, dont la fan absolue s'appelle Marine Le Pen, mais entre Christoph Blocher et Oskar Freizinger, c'est vert choux et choux vert (de même qu'avec Marine et Jean-Marie).

[modifier] Conflit avec Stress

En 2007, un rappeur suisse (Si, ça existe, il s’appelle Stress) décide de vanter les mérites de Christoph Blocher, selon lui, expert en coït anal, dans un merveilleux clip musical.

Plus tard, le dieu vivant de l’UDC déclare qu’il n’est pas d’accord avec le rappeur, ce différent n’a rien à voir avec le fait que la chanson s’appelle "Fuck Blocher" mais surtout parce que la chanson sous-entend que c’est le marabout suisse qui se fait sodomiser alors que c’est en réalité Blocher qui encule les Suisses (désolé, je ne trouvais pas d’autres paraphrases). Mais aussi car être sodomite implique que l’on soit homosexuel (puisque ce ne sont que les animaux de cette race qui pratiquent ce genre de vices sataniques).

[modifier] L'éviction du conseil fédéral

MoutonNoir2.jpg

Affiche de l'UDC qui veut répandre l'amour et la paix partout dans le monde (malheureusement, certains États fascistes et belliqueux l'on interdite).

Fin 2007, suite à des élections fédérales menées sous le signe de l'exclusion du mouton noir (méchantes bêtes qui terrorisent les moutons blancs de l'endroit où le sol est tout rouge avec une croix blanche), Christoph Blocher obtient gain de cause. En effet, son comportement marginal de mouton noir, toujours contraire à la politique suisse (ne pas avancer en gueulant, plutôt que de ne pas avancer en se taisant), lui a valu d'être tout simplement expulsé de son poste de ministre par ces moutons blancs de politiques qui suivent le courant. Christoph Blocher est sorti du Bundesrat dans un état que personne n'avait connu avant lui.

Lors du non-renouvellement de son CDD, au moment-même de l'annonce des résultats du vote des parlementaires (en Suisse ce sont eux qui élisent les ministres) le grand maitre a énoncé un fameux : "Schweinerei" qui marquera à jamais la politique suisse.

[modifier] Le Retour

Après la victoire du parti à la vache et au bouque de deux votations, celle du fongicide à minarets qui poussent partout sur le drapeau suisse et celle des criminels étrangers (Raus !!!) Le Monstre a décidé de sortir de la léthargie comateuse dans laquelle sa non-réélection du conseil fédéral l’a mis. Christoph Blocher a décidé de sortir de sa tombe, une nuit hivernale de pleine lune, dans un cimetière inquiétant, en grognant Vengeance (prononcé Fanchansssssse!!) sous le tonnerre et les éclaires (nombreux en 2011), pour reconquérir le parlement et peut-être, même, obtenir ce qu’il n’a jamais réussi à prendre : un deuxième mandat au conseil fédéral. (Musique inquiétante) Ensuite il prendra le pouvoir et continuera ce qu’il n’a pas fini et imposera à la Suisse son programme, c’est-à-dire, le nihilisme.

[modifier] Doctrine

Sa doctrine : l'amour et la paix, dans cet ordre ou dans l'autre. Pour ce faire, il n'a pas hésité à prendre le pouvoir d'un parti politique, l'UDC (ou Union Démagogique des Comploteurs[1]), une coquille à l'époque vide, et à la remplir de ses idées pleines de bon sens humaniste basées sur l'idée que la Suisse est un pays parfait que l'on doit préserver de tout changements et agressions extérieures en en faisant une sorte de parc naturel entouré de murs très hauts avec des gardes forestiers qui tireraient au moindre mouvement extérieur. Depuis il milite activement pour que la Suisse soit fichée comme patrimoine mondiale de l'UNESCO mais il faut d'abord en extraire tout ce qui a changé depuis le pacte du Grütli de 1291 et sortir de l'ONU.

[modifier] Note

  1. selon la une d'un hebdomadaire sérieux appelé l'Hebdo (Voir la réaction d'un blogueur d'extrème droite, je n'ai rien trouvé d'autre, désolé... l'article)

[modifier] Voir aussi



Qu'avez-vous pensé de cet article sur Christoph Blocher ?
 
9
 
24
 
9
 
1
 
6
 
1
 
11
 
17
 

Ce sondage a été créé le septembre 18, 2011 14:05 et 78 personnes ont déjà voté.


Tous les trucs qui peuvent te faire très mal mais pas te tuer ou alors, si c'est ton cas, t'as vraiment pas de chance !
Bobo.jpg

Alphabet - Barack Obama - Bébé mort - Big Brother - Quatrième Reich - Bill Gates - Capitalisme - Oskar Freysinger - Christoph Blocher - Coca-Cola - Communisme - Coussin péteur - Disneyland - Frite - Gros - Hélice - Ici - Jacques Chirac - Ku Klux Klan - Lapin - Livre - Mickey - Non - Oui - Patate - Pet - Pipi - Rien - Ta prof de Maths - Ta queue - Ta soupe - Ta vache - Ton ami - Ton couteau suisse - Ton école - Ton singe - Ton zèbre - Toi - Triangle - UDC - Wagner - X - Y
Exceptions notables:
- Le Ku Klux Klan a tué plusieurs noirs mais ça fait longtemps qu'on en entend plus parler.
- En 2008, un singe thaïlandais s'est révolté contre son maître et l'a tué en lui lançant des noix de coco.
- Un jour, un homme s'est noyé dans sa soupe en tombant dans les pommes.
- Le 25 mars 1996, Un homme fut tué par ses pets durant son sommeil car il suivait un régime constitué exclusivement de choux et de flageolets.
- En 1997, un américain escalada un pylône électrique avec 6 cannettes de bières. Au moment de boire la sixième cannette, il décida d'uriner ce qui l'électrocuta. La police le trouva avec de la fumée sortant de sa braguette et une cannette de bière à la main.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia