Chaudière

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Cette meuf, c'est une vrai chaudière !! »
~ Sacha Guitry à propos D'une bonnasse

La chaudière est une machine thermique qui transfère de l'énergie d'origine diverse (électrique, chimique ou nucléaire) à un fluide caloporteur, sous forme de chaleur.

On peut classer les chaudières par domaine d'utilisation. La forme la plus répandue est la banale trapanelle qui produit l'eau chaude pour les radiateurs, dite chaudière individuelle. Sa production pricipale, outre quelques calories dans la tuyauterie, est un morne ron-ron qu'il est de bon ton de trouver enuyeux en demi-saison. Ce à quoi plus personne ne se risque en hiver passé 3 secondes de réflexion, eu égard à la température qui règne au dehors.

Dasn un domaine déjà plus élaboré, on trouve la chaudière à vapeur. Genre on met de l'eau, il sort de la vapeur et c'est normal. On classe ces fourbis en deux sortes : ceux à vapeur humide et ceux à vapeur surchauffée.

La vapeur humide tu sais c'est quoi ? Toi aussi tu peux en faire avec une casserole d'eau et une cuisinière. Tu poses la première sur la seconde et tu attends. Quand ça bout (vers 100 degrés Celsius) tu vois comme un brouillard qui s'échappe de la casserole : c'est de la vapeur humide. Pourquoi humide ? PARCE QUE !

La vapeur surchauffée ou vapeur sèche : tu ne peux pas la bricoler toi-même ; ce serait con et dangereux. Con parce que premio : tu n'en a pas l'usage et deuxio : c'est dangereux.
Dangereux parce que bon, faudrait réchauffer la vapeur qui sort de la casserole. Chais pas si tu vois bien le truc. Je ne suis déjà pas certain que tu aies pu mener à bien la première partie sans t'ébouillanter, alors tu ne vas pas risquer de faire sauter ta carrée pour des clous, maintenant.

En effet la vapeur surchauffée, de même que le sodium liquide (utilisé dans certaines chaudières nucléaires), est un fluide peu ludique. Et on voit tout de suite qu'essayer de maîtriser ce genre de bazar se classe davantage du côté des trucs à se faire frire la gueule que parmi les passe-temps amusants.

[modifier] Pièges à cons notoires sur chaudières individuelles

Oublier la soupape de sécurité. Le rôle de cet organe est de s'ouvrir pour tout cracher à l'extérieur afin d'empêcher la pression de tout faire péter. Sa taille doit être adaptée au débit de fluide à gerber.

Oublier la vanne d'isolement. Sinon, on est obligé de vidanger tout le circuit du pavillon pour faire une bricole sur la chaudière. Par exemple pour poser une soupape de sécurité, au cas où un con aurait procédé à une telle omission.

Oublier d'ouvrir la vanne d'isolement. Si le fluide ne circule pas, sa température est mal mesurée et le système de chauffe risque de faire tellement monter la température que le fluide va bouillir et monter en pression. Une soupape de sécurité judicieusement posée empêchera la chaudière (et la cabane) de sauter, en attendant que le ou les con(s) qui aurai(en)t oublié d'ouvrir la ou les vanne(s) ne vienne(nt) rétablir la situation. En personne, au cas où il faudrait passer la serpillère.

[modifier] Piège à cons notoire sur chaudières à vapeur humide à brûleur

Oublier d'alimenter en fluide. Si le liquide à évaporer vient à manquer, la production de vapeur cesse et la pression ne peut plus augmenter. Comme c'est la pression qui pilote la puissance de chauffe, celle-ci se poursuit de plus belle. Au bout d'un certain temps, la carcasse de la chaudière est chauffée au rouge. Elle se ramollit sous l'effet de la température et cède. S'il reste de la pression du côté fluide, il passe du côté "flamme". Arrivé là, il prend la forme qui lui convient (vapeur ou liquide) pour se répandre dans la chaufferie et foutre un bronx maximum. Inutile de préciser que passer la serpillère à plusieurs ne suffira pas à tout remettre en ordre.

Note : si la chaudière et électrique, la surchauffe grille les résistances et le disjoncteur coupe alors l'alimentation (si ton installation électrique est conforme, petit coquin !). Tu en es simplement quitte pour une batterie de résistances neuves, sacré veinard !

[modifier] Accessoirement

Le Chaudière est une unité de mesure de la température, ou plus précisément «Comment chaud y fait.» Son inventeur, Saint-Rémy(*), fit un voyage en Nouvelle-France (maintenant le Canada) et s'aperçut de l'unitilité du system FarenheightFerrenheitFahrenheit et conclut qu'il avait probablement été inventé par un analphabète en état débriété (i.e de débris) qui ne savait même pas épeler son nom. Il inventa donc une échelle binaire qui avait comme base pd -20°C (0 Chaudière) et un état 1 (1 Chaudière), généralement nommé «Y fait assez chaud». Ces nuances reflètent assez fidèlement le climatla culture canadienne.

(*) Sa naissance fut prophétisée en ces termes : "Sache que la femme qui s'appelle Ciline mettra an monde un fils du nom de Rémy, qui délivrera son peuple des attaques des méchants(**) !" C'est dire...

(**) Dès qu'on parle des méchants, on est très certainement dans le vrai.

Partage sur...
wikia