Casse toi, pauvre con !

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Ma bite.png
Cet article est plus court que ma bite.
Ce singe savant est sévèrement peu burné, visitez sa page sur Big Brother pour l'envoyer ou non à la poubelle.
Note : tout singe qui enlèverait ce bandeau s'expose à un bannissement.
ÉlyséeFronton.jpg

Casse toi, pauvre con ! est la devise latine de l'Empereur français Nicolas Sarkozy quand il reçoit certains convives dans son empire.

[modifier] Analyses

[modifier] Analyse littéraire

Aucun mot de l'empereur Sarkozy n'est choisi au hasard. De ce fait, une analyse de ses propos semble tout à fait judicieuse.

« CaaAaasse touaaAaa, paaAaa-ovre KaaAaa-on »

  • On observe une assonance en a que l'on retrouve dans le nom des personnes qui lui sont le plus proches : Carla, Bonaparte, Vladichou ou encore Kärcher.

« Casse toi » devient « What sac » quand on transpose en verlan, appelé aussi langage des personnes à kärcheriser.

  • L'Empereur Nicolas Sarkozy a encore du mal avec la langue de son pays qu'il chérit tant, il privilégie de ce fait le franglais. Littéralement, on pourrait traduire en français par « Quel sac ? »... De quel sac parle t-il ? D'un sac Louis Vuitton, bien entendu.
  • Virtuose de la langue française et du beau-parler, l'Empereur Nicolas Sarkozy a plus d'un tour dans son sac pour accueillir ses convives immigrés comme il se doit. Ainsi, le mot sac fera écho avec le mot con grâce à des mots accueillants et chaleureux tels que sac à merde.

[modifier] Analyse médicale

Soucieux de l'accueil de ses convives pour qui il a même aménagé un ministère entier avant de les emmener voyager vers des paysages ne les dépaysant pas trop, l'Empereur Nicolas Sarkozy a des tics et des tocs quand cela n'est pas parfait. En plus de ses tics répétitifs tels que son majestueux mouvement de l'épaule, on observe à travers cette phrase des symptômes de la maladie de Gilles de La Tourette.

Partage sur...
wikia