Carte frigo

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Frénétiques, nos ordinateurs n'en peuvent plus de calculer des montagnes de chiffres. Au bord de l'épuisement, ronflants, ils transforment nos pièces en auditoriums où ils se voient les seuls solistes.

Nous n'avons eu de cesse de lutter contre leurs nuisances, avec tout le respect que nous devons à leur labeur quotidien. Et c'est pour cela que l'on s'honore et se réjouit des dernières grandes avancées que seul notre 21 ème siècle pouvait nous apporter.

[modifier] Le Water Cooling

Tout d'abord créé dans le but de redonner de la prestance aux anciens ordinateurs à lampes des années 1950 et 1960, le water-cooling - qui consiste à immerger les circuits de l'ordinateur dans un bain de tout ce qu'on veut - a permis de très belles oeuvres d'art.

Cependant, cette pratique réclame des réglages minutieux, et certains choix de températures: une expertise. Si vous travaillez sur des données synthétiques par exemple, on pourra vous recommander une eau à 40°C.

ArmoireDeBrassage.jpg

Une armoire de brassage

Les thuriféraires de cette technique clament que lorsque votre ordinateur fait ce qu'il doit mais que vous ne savez pas comment il y parvient, ou que vous utilisez Linux, vous pouvez obtenir de l'eau bénite. Ce qui s'explique très aisément: les opérations du Saint-Esprit étant aussi des opérations d'entrée-sortie.

Mais ses détracteurs en revanche, disent l'insalubrité due à une accumulation de bugs trop importante, que l'on aurait mal résolus, et qui transforment son contenu en un bouillon de culture. Voilà pourquoi l'usage d'eau de Javel a tendu à se généraliser, puis par la suite on a vu apparaître des trappes lessive et assouplissant.

De là aussi, cet abus de langage fréquent: "Ma machine mouline.", tandis que dans la réalité elle essore.

[modifier] La carte frigo

Si l'on prend en considération tous les problèmes d'étanchéité des flux de données, ainsi que ceux parfois insolubles de pressions minimales et maximales à respecter en différents points (une connexion peut-elle réellement s'établir entre un système situé au sommet d'un château d'eau et un ordinateur portable tombé dans une flaque d'eau? Quelle section de flexible faut-il prévoir pour permettre la circulation des informations?), on comprend que cette technologie n'est pas appelée à être durable.

De l'idée des pompes et compresseurs qui cherchent aujourd'hui à pallier avec difficulté aux troubles rencontrés est née celle de la carte frigo. Compression, condensation... qu'importe tous ces détails pour le profane, s'il sait qu'elle occupera cinq slots de son ordinateur pour un poids moyen de 25kg.

Mais avec tous bénéfices. Une instabilité réduite due à la difficulté pour les bugs de croître aux températures basses. Mais encore: le gel de processus de manière définitive ou la nouvelle notion de température de conservation des données qui permet de les classer de manière totalement différente.

Toutefois, la carte frigo est encore jeune et des réglages sont en cours pour la rendre définitivement fonctionnelle. Des utilisateurs disent parfois l'obligation qu'ils ont de démarrer leur ordinateur au feu de bois les jours où il s'est retrouvé pris par la glace. L'auteur rappelle que la matinale casserole d'eau chaude fait autant ses preuves ici que sur les pare-brises les jours de gel.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia