Carré

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Nuvola apps important.png Attention : ceci n'est pas un carré. C'est un triangle à bords rouges avec un point d'exclamation dedans.

[modifier] Définition

Le carré est une forme géométrique de la famille des quadrilatères. Notez quand même que si vous demandez à un carré s'il est de la même famille qu'un rectangle, qui n'a même pas tous ses côtés égaux, qu'un losange, qui n'a même pas d'angles droits ou qu'un trapèze avec ses deux pauvres côtés parallèles (non mais franchement), il le prendra comme une insulte. D'ailleurs, le carré est tellement au-dessus de ces tristes figures que son nom est associé à ce qu'il y a de plus grand. Vous imaginez un trapèze Hermès, un rectangle d'as ou une Isabelle qui s'appellerait Losange ? N'importe quoi…

Ceci dit, il paraît que certains polygones réguliers se la pètent sous prétexte qu'ils ont plus de côtés. Eh, pentagone, ils sont où tes côtés parallèles et tes angles droits ? Alors, ferme-là.


Smiley1.png

Cercle insupportablement satisfait de lui alors qu'il n'est même pas un carré

La seule forme géométrique qui aurait pu très éventuellement prétendre rivaliser avec le carré est le cercle (parfois aussi appelé "camembert très aplati et sans odeur, quoique" par les carrés). En effet, un cercle peut se voir comme un polygone régulier ayant une infinité de côtés de longueur nulle et parallèles deux à deux. Sauf que les carrés ont démontré qu'en réalité ils n'ont qu'un seul côté courbe, pour ne pas dire tordu, en tout cas pas droit, et ne se gênent pas pour le dire aux cercles. Et là, habituellement, un rectangle s'interpose et dit "Allons mes amis, nous sommes tous égaux en angles droits". Le carré, qui a perçu l'ironie, surenchérit : "oui, arrêtons de nous chamailler, il faut voir la vie du bon côté (unique)". Alors le cercle, qui commence à comprendre qu'on se fout de sa gueule, veut essayer de leur clouer le bec en sortant une phrase spirituelle contenant un jeu de mot avec "parallèle" mais c'est dur alors il ne dit rien, devient tout rouge et s'en va penaud. Pourtant, il devait y avoir des réparties qui tuent à inventer avec "par allèle", "para l'aile", "peu ara laid le" ou des trucs comme ça. Mais bon, trop tard maintenant.

Etymologiquement, carré vient de "kiri", fromage grec de la même forme, qui était justement utilisé dans l'antiquité pour dessiner des carrés (on posait un kiri sur un parchemin et on essayait de tracer un "kiri" en suivant le contour). Il est facile d'imaginer les quelques petites déformations successives qui ont permis la dérivation de "kiri" en "carré" au long des siècles mais c'est bien plus ardu[1] d'expliquer le parcours qui a mené de "babybel" à "cercle" et de "portion de vache qui rit" à "triangle".

[modifier] Intermède de qualité

Fille-blue girl dirk struve .svg La nana aux cheveux bleus dit :
Le carré est champion, il faut remettre la coupe au carré. Hi hi.

Ha ha.

J'aime bien tes cheveux. C'est qui ton coiffeur ?

[modifier] Histoire

Blanc.jpg

Carré blanc sur fond blanc (Malevitch, 1915). Oui, on ne voit pas bien les côtés du carré, du coup.

Le Déjeuner sur l'herbe.jpg

Le déjeuner sur l'herbe (Manet, 1862). Pas un seul carré sur cette croûte. La femme à poil ne compense pas.

C'est Kasimir Malevitch qui le premier invente le carré. Avant, personne n'avait réussi à dessiner et encore moins à peindre des carrés. Jusque là, le carré était resté une idée, un concept totalement abstrait. Les tentatives de le concrétiser à l'aide d'un kiri produisaient invariablement un résultat pitoyable dont son auteur lui-même ne pouvait que se gausser. [2] Vous pouvez examiner attentivement les grottes de Lascaux, vous ne verrez que des formes d'animaux et d'humains. Pas super bien dessinés en plus. Et même pas carrées. Et plus tard, que des héros et dieux grecs, des petits Jésus, des paysages bucoliques. Pas un peintre capable de tracer 4 segments égaux parallèles deux à deux. Franchement, Malevitch, respect. Tu ouvres la voie à Vasarely, qui ira jusqu'à mettre des carrés dans des ronds et des ronds dans des carrés et là ça atteint un tel niveau de complexité et de raffinement que ça donne le tournis.


L’œuvre de Malevitch carré blanc sur fond blanc a un tel impact sur les esprits que tout le monde veut son carré blanc chez lui. On en met partout, surtout sur les sols et aux murs des salles de bains. La mode du carrelage était née et elle perdure jusqu'à nos jours.


Dans les années soixante, le carré blanc a un tel succès qu'il est diffusé à la télé dans des émissions spéciales. Croyant que fixer un carré pendant de longues minutes est susceptible de lasser le téléspectateur, les dirigeants de l'unique chaîne de l'époque ont l'idée de réduire sa taille et de diffuser des scènes un peu olé olé dans le reste de l'image, pour égayer. Beaucoup de téléspectateurs furieux de ce parasitage esthétique s'en plaindront amèrement aux autorités mais le puissant Lobby de Dissolution des Moeurs de la Jeunesse aura raison d'eux. Petit à petit, le carré blanc diminuera en taille et se verra relégué dans le coin inférieur gauche de l'écran, jusqu'à complètement disparaître en 1996. Et après on s'étonnera que notre Jeunesse soit devenue nulle en math (en plus d'être sourde).

Blanc.jpg

Début du carré blanc à la télévision : il recouvre l'intégralité de l'image, préservant parfaitement la Jeunesse de l'époque.

Blanc.jpg

Plus tard, le carré blanc devient beaucoup plus petit. Sur cette image, il recouvre uniquement le membre en érection de ce jeune éphèbe reluquant sa cousine en pleine ablution. Ah non, je me suis trompé, j'ai remis l'image d'avant. Tant pis.

Blanc.jpg

Le carré blanc à la télévision vers 1996: il n'apparaît plus qu'en tout petit en bas à gauche de l'image, laissant voir entièrement cette scène scandaleuse où des pom-pom girls prennent une douche collective dans les vestiaires après le match. On peut aisément constater leur état d'excitation due au fait que leur équipe a gagné. Zut, je me suis encore trompé. Pourtant, j'avais passé beaucoup de temps à chercher une photo attrayante pour cet article qui manque cruellement de femmes nues.

[modifier] Intermède j'espère meilleur que le précédent

Fille-blue girl dirk struve .svg La nana aux cheveux bleus dit :
Il est trop fort ce carré, c'est un as, un carré d'as. Hihihi.

Mouahaha. (Oui, ben, j'ai invité la nana aux cheveux bleus à faire des intermèdes dans l'article car j'essaie de me la faire. Il paraît qu'elle a des gros seins, ce qui compense son côté verbal.)

[modifier] Fabrication du carré

Il existe de nombreuses techniques de fabrication industrielle du carré. Les techniques traditionnelles utilisent le cube comme matière première. Le procédé le plus ancien consiste à aplatir un cube en tapant bien verticalement dessus avec un maillet en fonte. La principale difficulté est qu'un carré possède une épaisseur nulle et qu'il faut donc taper fort ou longtemps. Par ailleurs, en s'aplatissant, le cube s'élargit, et quand l'épaisseur est nulle, la largeur est devenue infinie, ce qui pose des problèmes de stockage. Une technique plus récente consiste à partir d'un cube et à le râper en fines lamelles d'épaisseur nulle. Ce procédé est très économique car la nullité de l'épaisseur du carré laisse le cube intact. Par contre, on ne peut fabriquer que des carrés dont la longueur des côtés égale celle du cube. Il faut donc au préalable fabriquer un cube par type de carré, en râpant un hyper-cube de même longueur de côté.

Un deuxième type de technique consiste à partir d'autres figures géométriques qui serviront de matière première. Ainsi, deux triangles rectangles isocèles que l'on fusionne par leur hypoténuse forment un carré. Mais on voit la diagonale si la fusion n'est pas parfaite. Sinon, on peut aussi amputer un pentagone régulier d'un de ses côtés et refermer l'ouverture en espérant que ça va bien cicatriser. Et, pour pas gâcher, on ajoute le côté extrait à un triangle équilatéral. Ainsi, à partir de deux sous-figures, on en produit deux parfaites.[3]

[modifier] C'est pas un peu fini ces intermèdes ?

Fille-blue girl dirk struve .svg La nana aux cheveux bleus dit :
Le carré est premier, il est en tête (au carré). Hihihihi.

Oh toi alors ! (j'espère qu'elle fait au moins du 95E)


[modifier] Typologie

Si vous demandez à un cercle (vexé), il vous dira que les carrés sont justes carrés et se ressemblent tous. Eh non, tous les carrés ne sont pas pareils. Y en a des magiques, c'est-à-dire encore plus extraordinaires que les carrés dits "normaux".

Un carré magique d'ordre n est composé de n^2 nombres entiers généralement distincts, écrits sous la forme d'un tableau carré. Ces nombres sont disposés de manière à ce que leurs sommes sur chaque rangée, sur chaque colonne et sur chaque diagonale principale soient égales. Dit comme ça, ça a l'air ennuyeux et compliqué, comme du wikipedia (d'ailleurs j'ai copié-collé la définition), mais en fait non. Enfin, moi j'aime bien. A mon avis, c'est un allemand qui l'a inventé le carré magique. Si c'est carré, déjà, au départ, ça doit être allemand. Mais alors un carré comme ça, il doit être au moins ouest-allemand.

Sinon, il y a aussi le carré latin : un tableau carré de n lignes et n colonnes remplies de n éléments distincts dont chaque ligne et chaque colonne ne contient qu'un seul exemplaire (merci wikipedia et encore bravo). Et là, mais alors comme-par-hasard, on voit qu'on est déjà plus au Sud : plus de contrainte sur les diagonales. C'est moins fatigant à fabriquer.

Maintenant, on ne s'étonnera pas qu'il n'existe pas de carré arabe. Ah ah, je vois déjà d'ici la définition de wikipédia : "un carré arabe est un tableau carré voire rectangulaire dont il manque parfois un côté, composé de nombres entiers en quantité variable selon s'il fait trop chaud ou pas" (ils sont racistes sur wikipedia je trouve[4]).

Et le carré subsaharien ? Tu prends des cailloux ou des coquillages et tu les disposes un peu comme tu veux, puis tu retournes te reposer dans ton hamac.


[modifier] Conclusion

Je laisse la parole à la nana aux cheveux bleus pour conclure.

Fille-blue girl dirk struve .svg La nana aux cheveux bleus dit :
C'est vrai ? Il y a encore de la place pour que j'en dise une dernière excellente ?

Faut voir, tu ne pourrais pas remonter dans ton cadre pour que je vérifie quelque chose ?

Nana1.png La nana aux cheveux bleus dit :
Comme ça ?

Ahhh, parfait. Vas-y, nous t'écoutons les yeux grands ouverts.

Fille-blue girl dirk struve .svg La nana aux cheveux bleus dit :
Non mais dis-moi, tu crois que je n'ai pas compris ton manège ? Tu me prends pour qui ?

Un 95C ?

Nana1.png La nana aux cheveux bleus dit :
Mais non, je fais du 95D, mets tes jumelles !

Ok alors vas-y balance ta vanne et ensuite on va chez toi.

Fille-blue girl dirk struve .svg La nana aux cheveux bleus dit :
Ton double décimètre[5], tu sais où tu peux te le carrer ?

[modifier] Notes

  1. C'est ardu mais faisable. Mais je ne le ferai pas pour plein de bonnes raisons dont certaines que je n'ai pas encore inventées.
  2. Victor Hugo traite d'ailleurs de ce sujet dans son roman "L'homme kiri".
  3. Oui, je maintiens : sous-figures. Je sais bien, égalité, diversité et gnagnagna. Ah mais pardon, je suis tolérant avec toutes les autres figures géométriques, je souhaite simplement qu'elles n'existent plus.
  4. Mais qui suis-je pour juger ?
  5. Oui, c'est l'auteur de l'article qui, pour des raisons relatives au maintien de son succès auprès de la gente féminine, a eu la main sur la version finale de cette déclaration.
691px-Pi-CM.svg.png  Portail des Sciences sérieuses


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia