Carlos

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Carlos, de son vrai nom Chrisostophe Chrisostophe, est un chanteur gastronomique français. Il est à l'origine de la faim dans le monde.

[modifier] Biographie

Carlos.jpg

Le terroriste Carlos.

Carlos est le fils de Françoise Dolto et de Maïté. De cette curieuse ascendance, il aurait déclaré : « Avoir deux mères, ça a jamais été un problème, j'ai toujours eu peur d'avoir un complexe d'Œdipe. »

Carlos et son frère caché Antoine ont inventé le concept du chanteur barbu barbant.

Carlos est mort le 17 janvier 2008 (qui a été déclarée journée nationale des gros chevelus) et emporte avec lui tous ses projets :

  • Une tournée avec Demis Roussos qui devait s'appeler : Deux gros poilus valent mieux qu'un
  • Un album duo avec Carla Bruni pour l'anniversaire de Nicolas Sarkozy
  • Une autobiographie sur le dernier poilu qui n'a pas fait 14-18
  • Une chirurgie esthétique pour ressembler complètement à une bouteille d'oasis

[modifier] Œuvre artistique

Rien à dire de ce côté là : le Tirelipimpon (avec la tête, avec les bras !) est, de loin, la chanson préférée d'André Manoukian avec Kamini.

[modifier] Terrorisme

Durant son adolescence, Carlos a commis plusieurs actions terroristes. Après avoir purgé deux jours de prison, il a été gracié car avait vidé le frigo des gardiens.

Il a également été mis en examen pour avoir braqué une viennoiserie, mais après s'être transformé en boule et avoir défoncé le mur de sa cellule, il réussit à s'enfuir. Il a été relaxé par la suite grâce à ta mère qui semble être passé sous le juge, les jurés, les avocats et le laveur de vitres.

[modifier] Carrière

Chrisostophe Chrisostophe aurait pu travailler à l'Île aux enfants — sa mère Françoise l'avait présenté plusieurs fois au casting de Casimir — ou à la cantine de l'école où avait essayé de le placer sa mère Maité.

C'était sans compter sans son sens du commerce hors du commun. Carlos fut en effet le créateur de la chanson gastronomique. Le concept est simple : faire des chansons qui parlent de bouffe ou de boisson et qui se chantent quand on bouffe et on boit. On peut noter que l'idée est assez proche du concept open source de la chanson de mariage. Mais il renouvela le genre et améliora le concept en lui adjoignant deux ingrédients spécifiques : tout sur la quantité et les chemises à fleur.

« Il y a du Bill Gates chez cet homme. »
~ Victor Hugo à propos de Carlos

À partir de là, tout s'enchaîne...

Son premier album, Stade oral, ne rencontre qu'un succès d'estime. Des titres comme Vous reprendrez bien une petite tétée ou Le saindoux c'est vraiment doux dénotent encore trop l'influence de ses génitrices. On notera une rareté, Les pruneaux c'est pour le pot, et puis voilà. La couverture du CD le représente en tenue de rugbyman devant un énorme buffet. Les chemises à fleurs sont encore loin.

Bouffe fait réellement décoller la carrière du gros. Tous les ingrédients sont réunis : rythmiques à base de cuiller, tintements de verre, rots plus ou moins discrets... Rimes en -ouf, -olo et -ouille attirent immédiatement la sympathie du public. La Ratatouille à la cantine reste vingt-neuf semaines au hit parade.

Ses deux mères ayant divorcé, Carlos reste chez Françoise qui s'est mise avec Henri Salvador. La collaboration des deux est fructueuse. L'album suivant, T'as ti eu du Punch, Coco ?, présente l'artiste au sommet de son art. Tout y est : choix astucieux de mots de deux syllabes maximum, imitation d'accents régionaux, grimaces hilarantes, références systématiques au triangle symbolique : coco, filles, punch et, bien sûr, chemises à fleurs.

La même année, plusieurs professeurs de primaire de Carlos se suicident.

Françoise témoigne de cette période : « Il y a un rapprochement symbolique évident avec son frère caché, Antoine. Vous trouverez tous les détails de la symbolique dans ce livre-ci, et puis le récit des retrouvailles avec son frère dans ce livre-là. »

Ayant racheté Pam-Pam, Fanta, Orangina et la plupart des distilleries des Antilles, Carlos se tourne ensuite vers le marché infantile avec ses séries de videos, déclinées en CD Bordel à la cantine, dont on compte aujourd'hui 23 numéros. Il achète Dorothée qu'il revendra quelques années plus tard.

Une fois le marché saturé, il tente de s'attaquer au dernier secteur disponible : le troisième âge. Dans l'émission des Grosses Têtes sur RTL, il réalise un numéro de ventriloque avec sa marionnette Bouvard. L'idée, intéressante en soi, est un flop vu qu'on est à la radio.

Dans le futur, faute d'être reconnu comme un grand homme, Carlos pourrait devenir le type même du gros homme du XXe siècle.

[modifier] Actualité

En ce moment, il doit être en train de manger à la table de Dieu en compagnie de sa mère. Depuis le 17 janvier 2008, il mange aussi les pissenlits par la racine six pieds sous terre. Paix à son âme, aussi dodue soit-elle.

Il aurait pour projet de sortir une nouvelle chanson intitulée Tout raide, tout bouffé.


Photo Bio.png  Portail des Gens  •  Edward Khil.png  Portail de la Musique  •  Logo fines herbes.png  Portail de la Grande Cuisine

Qu'avez-vous pensé de l'article "Carlos" ?
 
39
 
114
 
34
 
17
 
22
 
10
 

Ce sondage a été créé le juillet 11, 2007 19:01 et 236 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia