Canon de beauté esthétique

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Quentin Massys 008.jpg

Vénus à Disneyland, de Sandro Botticelli.

On désigne par canon de beauté, les normes ayant cours à une certaine époque concernant ce qui est considéré comme beau, et ce qui ne l'est pas. Ces normes évoluent, et ce qui était considéré comme beau il y a un siècle, ne le sera plus forcément aujourd'hui. Les canons de beauté suivent l'évolution de la mode et sont dépendants de l'évolution des techniques, par exemple des techniques de maquillage ou de coiffage.

Sous l'Ancien Régime, les canons de beauté étaient d'avoir un teint le plus blanc possible. D'où le recours, abusif parfois, de fards, poudres de riz, mais aussi de mouches, faux grains de beauté, fait de mousseline noire, collées sur le visage ou la poitrine, pour faire ressortir cette blancheur du teint.

À l'époque actuelle, les canons de beauté seraient plutôt un teint hâlé, la minceur, la sportivité, etc.

Le peintre Sandro Botticelli a défini que l'unité de longueur entre le têton et le nombril, entre les deux têtons, et entre le nombril et l'entrejambe devait être maintenue pour que le corps ainsi représenté soit idéalement proportionné. Vous pouvez mesurer tout ça chez vous et constater que vous êtes d'ignobles thons ! Vous vous en doutiez sûrement déjà un peu... Mais ne vous en faites pas, comme nous entrons dans une nouvelle ère, les critères de beauté sont sur le point de subir de légers changements.

[modifier] La situation actuelle

Devito20danny.jpg

Un Maître de l'Univers.

Comme toutes les normes, les critères de beauté physique sont dictés à la population par la classe dirigeante. Autrement dit, celle qui possède l'argent et le pouvoir. Ceux qui définissent le canon esthétique de leur époque sont les Maîtres de l'Univers. J'entends déjà les lèches-boules du premier rang qui murmurent : les politiciens. Laissez-moi rire[1]. Haaa... Ça fait du bien. Bon, reprenons.
Les Maîtres de l'Univers sont les producteurs de cinéma et les publicitaires, enfin ! Et aussi les producteurs de télévision, bon, si vous voulez. Ces gens laissent aux politiciens une part du gâteau et en échange ce sont eux qui sont poursuivis par les journalistes, qui se font tuer et insulter et qui doivent tout le temps expliquer aux autres pourquoi le monde est tellement pourri[2]. Pendant ce temps, le producteur est tranquillement vautré sur une plage en train de savourer une fellation en se demandant combien de dizaines d'explosions on devrait mettre dans le prochain film qu'il va produire.

Et des fois, quand il a le temps, il définit la beauté selon des critères très stricts. Mais pourquoi, me direz vous, fait-il ça, alors que sa propre tronche est très souvent à l'exact opposé de ces critères[3] ? Aaaah laissez-moi rire encore une fois[4]...

En agissant de la sorte, il remet la beauté entre les mains d'un groupe très restreint d'individus. Le reste de la société, qui vendrait sa grand-mère pour en faire partie, donne tout son argent à des compagnies de cosmétiques, produits de régime, matériels de sport, etc... dans lesquelles les Maîtres de l'Univers possèdent des actions, voire même des parts majoritaires ! Et oui ! Le Maître de l'Univers est peut-être moche, mais il n'est pas con.

D'ailleurs tout le monde le sait, l'argent et le pouvoir, et même l'art, sont des trucs qui ont été inventés pour que les moches puissent s'amuser un peu eux aussi.

[modifier] Les causes de ce changement

Cependant, produire des films, des émissions ou faire des publicités, c'est un peu fatigant.
Explosion cérebrale.gif

Un Maître de l'Univers en pleine réflexion.

Les Maîtres de l'Univers se sont donc réunis récemment pour trouver une solution à ce problème. Une trop grande réflexion entraine malheureusement une explosion cérébrale chez l'un d'entre eux. Tous les autres applaudissent, car les Maîtres de l'Univers sont très férus d'explosions. À l'issue de la réunion, la conclusion est claire : il suffit d'inverser radicalement les canons de beauté pour pouvoir continuer de baiser tout ce qui bouge sans avoir besoin de travailler. CQFD ! On se demande pourquoi ils n'y ont pas pensé avant...

[modifier] Le changement en pratique

On sait désormais que le visage d'un homme, et son corps, influence directement sa personnalité. De même que les yeux sont considérés comme le miroir de l'âme, on peut dire que la beauté est bien souvent le miroir de la sociabilisation, de la confiance en soi, de la capacité à aimer son prochain, etc... En changeant le canon de beauté de leur époque, les Maîtres de l'univers s'engagent à modifier la personnalité de millions de gens à travers le monde.

Des études scientifiques prouvent qu'avant un âge situé entre seize et soixante-dix ans, l'individu est bien souvent incapable de définir par lui-même la beauté. Il peut cependant la reconnaitre quand on la lui présente, par pur réflexe social, cette dernière étant souvent mise en valeur. Comme les enfants qui rient à une histoire de Toto sans la comprendre, en repérant simplement la chute. Ainsi, en changeant d'un coup le type de beauté mise en valeur à travers les médias, on peut s'attendre à modifier totalement la mentalité de la population en l'espace d'un an.

Dans le but d'expérimenter cette technique sur un panel représentatif de la population, une projection-test est organisée.

[modifier] La projection-test

[modifier] La publicité avant le film

[modifier] Le film

Browning et les freaks.jpg

Tous les acteurs du film ont été choisis pour incarner le nouvel idéal de beauté.

Le film est une comédie musicale au scénario extrêmement banal. Joe, dit Tête de Gomme, est ouvrier dans une fabrique de gommes. Il tombe amoureux de la fille de son patron et ils finissent par être réunis bien qu'ils soient issus de milieux différents.

Un quadragénaire : Mmmhh... Elle chante bien la coquine. Et puis elle est bonne. Je lui salirai bien les cheveux...
Jean d'Ormesson : La coupe de cheveux de ce jeune prolétaire est tout à fait avant-gardiste. Je crois que je vais me faire la même. Je vais leur montrer, à l'Académie Française, que je suis encore dans la mouvance.

[modifier] Autour du film

Freaks-1932-10-g.jpg

Prince Randian et Bob Eckhardt

Après la projection du film, le public assiste à celle du making-off.

Celui-ci commence par une interview de deux des acteurs : Prince Randian et Robert Eckhardt.

Prince Randian : J'ai pour ma part un physique qui a tout de suite intéressé le réalisateur. En effet, je suis né sans bras ni jambes, car ma mère a eut la chance d'absorber un produit tératogène au début de sa grossesse - les membres se constituent au deuxième mois de vie l'embryon. Mais je ne suis pas dépourvu de tous mes membres ! Ma compagne, princesse Sarah, m'a d'ailleurs gratifié de quatre héritiers, héhé...
Robert Eckhardt : Moi je me suis coupé les jambes pour être plus attirant et rentrer dans le monde du showbiz...
Prince Randian : Arriviste !
Robert Eckhardt : Ça fait un peu mal mais bon... faut souffrir pour être beau. Sinon avant de devenir le sex-symbol d'une génération, j'ai composé des morceaux pour un orchestre de douze personnes. Et puis j'avais un hobby : je construisais des modèles réduits des cirques dans lesquels j'avais exercé.



Freaks.jpg

Entre deux couvertures de tabloïds,Amelie Bella continue son métier d'actrice.

En deuxième partie, une rencontre avec LA star du moment, Amelie Bella, qui vient présenter le film à Cannes, dans lequel elle incarne la méchante soeur de l'héroïne.

Vous sentiez-vous une responsabilité avec ce film ?
Amelie Bella : C’était intimidant de s’attaquer à une histoire aussi fortement ancrée dans l’inconscient collectif. Pour cette raison, je ne voulais pas être celle qui fait tout foirer. Pour être honnête, je ne pensais pas en être capable.

Pourquoi ?
A. B. : Je ne suis pas très à l’aise avec mes « talents » d’actrice. D’ailleurs, tout ça n’est pas tellement important. Dans quatre ans, j’arrêterai le cinéma pour faire de la politique et de l’humanitaire.

Votre beauté « bigger than life » a-t-elle été un handicap dans votre carrière ?
A. B. : Non, parce que je ne me vois pas comme ça. Quand j’ai commencé ce métier, en revanche, personne ne savait de quelle origine j’étais, on ne savait pas dans quelle case « exotique » me ranger. Je n’ai pas une beauté traditionnelle… Aujourd’hui, je préfère me concentrer sur mon intellect, essayer de me cultiver, de m’impliquer, de ne plus me sentir aussi ignorante en société.


On assiste ensuite à une passionnante biographie de la pulpeuse actrice.

Fille illégitime de Donald Duck et d'une mère inconnue qui s'est enfuie peu avant sa naissance, Amelie Bella connait une enfance difficile dans les hauteurs de Palm Springs, en Californie. Elle vend des moules et des frites au bord de l'auto-route jusqu'à l'âge de dix ans. Elle est alors recueillie par un brave ébéniste qui lui apprend à tailler de magnifiques pipes en bois de chêne etzzzzZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ... Agneee ?

Générique.jpg

Hmmm ?...Oh merde je crois que je me suis endormi ! J'ai loupé un truc ? Nan ? Tant mieux.

[modifier] Et voilà c'est fini

Je suis encore un peu vaseux, moi... Bon, une bonne clope et un p'tit café et puis ça ira mieux après. Bah c'était pas mal ce film, moi j'ai bien aimé... On parlait de quoi déjà ?

— Excusez-moi, vous auriez du feu ?

Bien sûr...AAAAAAAAAAAAAAHHHHHH!!!!

Brad pitt 01.jpg

Doux Jésus !! Quelle horreur !

Mais qu'est-ce-que c'est que cette tête, monsieur ? Vous avez eut un accident ? Ah non ?! C'est de naissance ! Et vous avez pensé à faire un procès à la sage-femme ? Et vous avez pas honte de sortir comme ça dans la rue, où tout le monde peut vous voir ?!

Vous faites pleurer mon bébé! Lààààààà... Lààààààà... C'est fini, c'est fini maintenant. Je suis là, le vilain monsieur ne peut plus te faire de mal.

C'est ça, t'as raison, casse-toi espèce de MONSTRE !

Les gens comme ça, on devrait les ENFERMER ! L et

[modifier] Références

  1. Hahaha
  2. D'accord, ils y contribuent largement, mais c'est un métier. Ça s'apprend.
  3. Exemple : Hitler ne correspondait pas non plus totalement aux critères de beauté aryenne.
  4. J'aime bien rire.
Qu'avez-vous pensé de l'article "Canon de beauté esthétique" ?
 
52
 
15
 
14
 
17
 
19
 
96
 
20
 

Ce sondage a été créé le mai 15, 2009 14:06 et 233 personnes ont déjà voté.


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia