Canon

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Canon1.jpg

Ne vous faîtes pas avoir, ceci n'est pas un canon mais un porte-cigare.

Le canon est une arme à feu tubulaire de grande taille destinée à lancer des boulets, ou des nains à très grande distance, dans le but de faire exploser des trucs comme des châteaux forts, des châteaux de cartes ou les vertèbres du nain qu'on avait mis dans le canon. L'usage du canon est quelque peu tombé en désuétude de nos jours, ce qui explique en très grande partie la recrudescence des boulets, et des nains. Et qui dit recrudescence, dit hausse des prix à la pompe. C'est donc dans un but plus déflationniste que déflagrationniste que nous allons coiffer le canon au peigne fin, exposer ses objectifs plutôt que de les exploser, et continuer à nous moquer des nains, qui en plus d'être d'excellentes chairs à canons, sont petits et personnellement, me font assez peur.


Invention du canon

Chinoispong.jpg

Halte aux préjugés sur les chinois !

Contrairement au bon sens et à l'entendement commun, le canon a été inventé bien après la poudre à canon, tout comme le beurre a été inventé après le fil à couper le beurre, l'allumette après le briquet, le cheval après l'expression aller à la selle, la charrue avant les boeufs, ou encore Mozart avant la mozarella.


La poudre à canon a donc été inventée au VIIe siècle par les Chinois. [1] C'est plus précisément un médecin alchimiste de Chine sous la dynastie des Tang, du nom de Sun Simiao qui la décrit pour la première fois.[2] Voici un extrait de son cahier d'expérimentations :[3]

Extrait du cahier d'expérimentations du médecin Sun Simiao (581 - 682, 孫思邈 sūn sīmiǎo), dit le chinois.

  • 11 octobre de l'année du tigre : Bon j'ai décidé de changer d'objectifs. Cette idée de dosettes à café me paraît compliquée à mettre en oeuvre, compte-tenu du fait que le café a pas été encore découvert, et que Georges Clooney ne va pas naître avant presque 1500 ans. Tant pis pour l'idée de nom Sunseo.


  • 15 juillet de l'année du cheval : Oh purée faudrait peut-être que je me remette à bosser moi. Bon je vais essayer d'inventer une potion d'immortalité, pour attendre la naissance de Georges Clooney. J'ai déjà quelques idées d'ingrédients : du soufre, du charbon de bois, des fruits de pavot, de la résine de cannabis, et il doit me rester 1 kg de Maïzena et du riz Uncle Ben's, normal.


  • 16 jullit ed l(zannée dze phoque qui ba,nde lol : ptuain la résnie de cannabis mlangé avce la maïtena c vahcment bien mdrrr. je pnese que jai tourvé la poton dimmmotralité l) lol. Je vias tsesté sur mon fils qui ena prisq aussi on vera bien si jarriv àle tuere mdrrtrr; bizz lol


  • 22 juillet de l'année du cheval : J'expérimenterai demain un mélange soufre, charbon et salpestre. J'aurais aimé le faire avant mais les obsèques de mon fils m'ont retardé.


  • 23 juillet de l'année du cheval : La poudre obtenue après mélange ne semble pas provoquer l'immortalité. J'abandonne cette idée, je vais aller jeter cette saloperie dans la cheminée, je reviens.


Sardoucanon.jpg

Quoi de pire que d'avoir la mèche de travers quand on chante en canon avec un boulet ?

Le journal s'arrête à cet endroit. C'est donc d'un mélange sulfureux, charbonnique et salpestrier que l'on a créé la poudre à canon, en Chine donc. Ce n'est qu'au milieu du XIIe siècle que cette poudre arrive en Europe, après de très longues années de marche [4], ou de reptation [5], je connais pas trop le moyen de locomotion de la poudre à canon.

Les plus brillants inventeurs d'Europe vont alors se creuser la tête pour trouver ce que l'on peut bien faire d'une poudre à canon. Après des essais dans le lait au petit déjeuner, on se rend rapidement compte que la poudre à canon n'est pas du Nesquik. Après des essais dans un tourne-disque, on se rend rapidement compte que la poudre à canon n'est pas le dernier album de Michel Sardou. Les uns et les autres, mais surtout les uns, tombent finalement d'accord sur le fait que la poudre à canon doit être utilisée dans un canon. On se décide alors à inventer le canon.


Descriptif et mode d'emploi

Anatomie

Le canon de base, le bas de gamme, se décompose en trois principales parties : le tube, les roues, et le truc pour le tirer derrière. Évidemment, des options peuvent être ajoutées pour les plus riches, comme les entretoises, le frein de tir, un fauteuil passager, ou encore le sapin sent-bon à accrocher au canon pour que ça sente bon dedans.

  • Le tube ou plus pompeusement appelé la bouche à feu est la partie importante du canon. D'une longueur variable suivant la taille du canon, pouvant aller jusqu'à plus de dix mètres, le tube est l'endroit d'où vont partir les boulets, ou les nains. C'est aussi à ce tube que le dispositif de mise à feu est relié, avec notamment la mèche. L'usage veut que la mèche soit mise sur le côté, mais aucune caractéristique technique ne l'impose. L'inclinaison du tube va déterminer la portée du tir, il est donc nécessaire de bien calculer l'angle que le tube forme avec le sol, en fonction de la cible. Un angle de 45° correspond à un optimum pour atteindre la plus grande distance. Un angle de 90° correspond à un suicide.


Canontube.png

Cet ancien tube de canon est maintenant utilisé comme étui pénien.


  • Les roues, dont le rôle est essentiellement locomoteur, ne sont apparues que très tard sur le design du canon. On a rapidement compris que l'inconvénient principal du canon était son manque de mobilité. Diverses idées virent le jour pour pallier ce problème : on pensa d'abord à le faire tracter par des boeufs, mais il s'avéra que les animaux obstruaient la mire du canon, et se faisaient dégommer au premier tir, rendant impossible les déplacements ultérieurs du canon. On abandonna donc l'idée de la traction par des boeufs, qu'on remplaça par la traction par des chevaux. Cette idée, bien meilleure sur le papier - le cheval étant bien plus efficace et plus rapide - se solda également par un échec. On opta ensuite pour des techniques à base de portée. Les premiers porteurs de canon apparurent vers le XIVe siècle, ils étaient au nombre de quatre par canon. Cependant, on se rendit vite compte qu'une certaine catégorie de personnes excellait dans cette tache : les personnes aux cheveux roux s'appelant Maurice. Pendant de longues années, les canons furent donc portés par des personnes rousses se nommant Maurice, faisant du canon le premier véhicule à quatre roux Maurice. Puis, un jour, on eut l'idée de mettre des roues sur le canon.


ROU0058.JPG

La Roue de la Fortune a connu cinq présentateurs : Christian Morin, Alexandre Debanne, Bernard Montiel, Olivier Chiabodo, et Christophe Dechavanne. Oui tout le monde s'en branle mais ça m'énerve de savoir ces choses là et de jamais avoir l'occasion de les dire.



Sapinvoiture.JPG

Dans cette situation, je dois :

A. Ralentir mon allure
B. Changer mon arbre magique et prendre celui goût citron.
C. Pointer mon rétro intérieur et dire à mes passagers : « Hey ! Ca sent le sapin ou quoi ?! mdr ! »

Mode d'emploi

Canonfeu.jpg

Deux canons qui en allument un troisième : aucun doute, nous sommes en plein film porno.

Ce mode d'emploi vise à répondre à la question que de nombreuses personnes se sont posée : Comment tirer un coup avec un canon ?

Pour cela, nous supposerons que vous disposez déjà du matériel suivant :

  • Un canon.
  • De la poudre à canon ou du Nesquick.
  • Un boulet ou un nain.
  • Une gousse d'ail.
  • Une mèche.
  • Un briquet, ou une torche, ou des allumettes, ou un lance-flamme, ou un dragon, ou tout autre instrument pouvant produire du feu.

Un bon tir de canon passe d'abord et avant tout par un matériel de qualité. On dit souvent que les bons canons font les bons tirs, et bien moi je suis pas d'accord avec ça. Vous pouvez avoir le meilleur canon du monde, si vous mettez un nain de mauvaise qualité dedans, vous aurez un tir très décevant. Soyez donc très attentifs à la qualité de votre nain (ou de votre boulet), le mieux étant d'aller se fournir chez un marchand de nains. Certes vous paierez le prix, mais vous sentirez tout de suite que vous êtes passés dans la gamme du dessus, c'est pas compliqué.

Ensuite la mise en œuvre est assez simple. Vous disposez votre boulet ou votre nain dans le tube du canon, avec évidemment la poudre à canon ou le Nesquick. Pour éviter de vous salir, vous pouvez utiliser un truc en plastique dont on se souvient jamais du nom qui sert à sortir les cornichons du bocal sans y mettre les doigts, en l'ayant préalablement enlevé de votre sapin sent-bon, lui-même désolidarisé de votre rétroviseur intérieur de voiture, lui même préalablement retiré de votre canon, lui même étant en train d'être préparé à l'emploi, lui-même dont le taux est en forte baisse en France ces derniers temps, lui-même plutôt maussade aujourd'hui à Nancy. Vous disposez ensuite la mèche à l'endroit prévu, en la mettant de préférence sur le côté. Vous l'allumez au moyen de votre instrument producteur de feu, et vous laissez mijoter.


Précautions

  • Utiliser des boules quiès est recommandé : le son émis lors du tir est très fort, surtout si le nain que vous avez utilisé est doté de la parole (au contraire de Passe-Partout ou Passe-Temps).
  • Bien nettoyer le tube du canon : avant et après usage.
  • Ne pas utiliser de préservatifs : même si la vanne peut être drôle, une capote sur un canon, genre c'est un zizi, mdr, cela obstrue le départ du boulet, et peut provoquer de graves accidents, dans les 97% des cas où la capote fonctionne effectivement.
  • Ne pas laisser à portée des enfants : il est également déconseillé de se servir d'un bébé comme boulet ou comme nain, car les nourrissons n'ont pas la consistance suffisante pour résister à la violence du tir.
Bruitcanon.jpg

On voit bien sur cette photo le bruit assourdissant émis par le canon. Et encore si vous pouviez entendre l'odeur qui émane du tir !

FAQ

  • « J'ai acheté un canon récemment et j'en suis très satisfait. En revanche, mon voisin d'en face menace de porter plainte si je continue à démolir sa maison. Est-ce de l'intimidation ou risqué-je vraiment quelque chose ? »
Il est probablement incommodé par le bruit de votre canon. Le mieux est peut-être de lui faire essayer, ou de lui proposer les boules quiès.
PS : Bien joué le risqué-je, jolie tournure ;)


  • « J'ai un jardin très grand et pas souvent le temps de jardiner, à cause de mon travail. Puis-je utiliser mon canon pour lancer des laitues ? »
Je vous conseille d'essayer, et de vous poser la question : Tes laitues naissent-elles ?, et de constater avec moi l'amusante sonorité de cette phrase. On dirait que c'est de l'arabe ou un truc comme ça hein ? mdr.


  • « Vous avez mis une gousse d'ail dans le matériel nécessaire mais vous ne l'utilisez pas ! »
Oui à la base je voulais faire des jeux de mots sur le jet d'ail, ou le retour du jet d'ail ou des machins comme ça, mais j'ai abandonné.


  • « J'ai actuellement le modèle canon MP160 et je me trouve face à un problème : j'ai installé des cartouches neuves PG 4O (black) et CL 41 (color) de marque Canon et après avoir bien installé selon les instructions,la DEL m'indique: E,5. Je me suis reporté au manuel en ligne et j'ai effectué toutes les manipulations nécessaires pour le fonctionnement, or cela ne marche toujours pas et le pire est qu'à présent même les touches du panneau de configuration ne fonctionnent pas (sauf celui de la touche ON/OFF). Le scanner non plus ne fonctionne pas, arguant :"Maintenance de l'imprimante en cours.Attendez la fin pour numériser . Code : 2,114,0." » Aaron34000
Il faut suivre la démarche suivante de remise à zéro des compteurs d'encre:
1- Éteindre l'imprimante. (Jusque là pas de soucis)
2- Appuyer sur le bouton "resume" (cercle rouge dans le triangle), et, sans relâcher(le bouton rouge), appuyer sur "power".
3- Relâcher le bouton "resume" (mais gardez le bouton power enfoncé).
4- Sans relâcher le bouton "power" appuyer deux fois sur "resume" et relâcher les deux boutons.
5- Appuyer sur "resume" quatre fois. Appuyer sur power pour valider.
6- Réappuyer sur "power" pour redémarrer l'imprimante.


  • « Je n'arrive pas à faire fonctionner mon canon ! Déjà il n'a pas la forme que vous décrivez : il est rond et dispose de six trous au lieu d'un seul. Ensuite lorsque je mets un boulet dedans, il se met à fondre mais aucune explosion ne se produit. Aidez-moi ! »
Vous n'avez pas acheté un canon mais un appareil à raclette.


  • « Vous n'avez pas l'impression de reprendre le même principe de la FAQ de votre article sur la guillotine ? »
Oui, mais il faut avouer que les sujets sont proches, et de toute façon personne ne l'a lu cet article.

Canons célèbres

La Grosse Bertha

Bertha1.jpg

Voici une photo de la Grosse Bertha. Au réveil, visiblement.

Capable de percer des murs de bétons, des mâchoires de lettons et des omoplates de teutons, la Grosse Bertha, pièce d'artillerie allemande de la Première Guerre Mondiale s'il en est, reste célèbre dans l'histoire pour son efficacité, autant que pour son élégance. Alliant la poésie à la barbarie, mélange Guillaume Apollinaire et Guillaume II, la Grosse Bertha nous emmène dans les hautes sphères de l'art canonnier, là où l'ivresse du ch'tit canon est mêlée à celle du gros, là où l'abus d'alcool se confond à l'obus d'Alcools, là où plus aucune mélodie ne survit à celle du tir, puisque, forcément, si vous avez pas mis les boules quiès, ça vous a explosé les tympans.

Pour preuve de l'effroi que provoquait ce canon dans les troupes françaises, voici une lettre d'un soldat français, rédigée depuis les tranchées, en 1915, et adressée à sa femme.

Oh, avant l’armée, j’étais armé

Dans le quartier, j’ai formé, l’équipe la plus cramée

Les keufs étaient alarmés

Zarma ! On a cané les mecs les plus starbés

Shrab je n’ai pas peur de t'fumer pour m’affirmer

Ensuite, trois ans fermes, la prison on m’a enfermé

J’ai vu ceux qui m’aimaient mieux qu'au travers d’une paire de Cartier

Des pleurs j’vais t’épargner en m’engageant au front

J'voulais tourner la page avant que l'on me retrouve contourné.

Du Rwanda au Proche Orient, j'me suis inspiré le Darfour m'a bien changé des courses à Carrefour

J'écris sur mon carnet le déroulement de chaque jour

pour que tu puisses comprendre ce que je ressens durant mes journées.

T'inquiètes la salat, j'ai pas détourné, tu me connais je suis borné, l'odeur de la mort m'y a enfermé.

Déjà un an que je suis parti.

Pfff le temps il passe chan-mé.

J'écris cette lettre entre l'assaut d'un cocktail molotov.


Ah non merde ça c'est les paroles d'une chanson de Sefyu.

Attendez faut que je retrouve le papier, c'est un peu le bordel chez moi, vous m'excuserez... Ah voilà !

Cher Corinne, ma femme,

Ici les journées sont longues. STOP. Sommes sous le feu des allemands. STOP. Ne tiendrons pas très longtemps. STOP. Pense fort à toi et au petit. STOP.

Bon ok ça rend con le style télégraphique.

La situation est critique. Les allemands nous bombardent tous les jours.

On dit qu'ils auraient un nouveau canon surpuissant, la grosse Giulia ou un truc comme ça. A ce qu'il paraît, elle enverrait des obus de 20 kg, la Grosse Têta. Tout ça c'est que des on dit, parce que j'ai accès à aucune information moi ici, on ne nous dit rien. Je sais pas si on gagne ou si on perd cette guerre, je sais pas si tu reçois bien mes lettres, je sais pas qui a été éliminé de Koh Lanta la semaine dernière, bref je sais rien. Tout ce que je sais, c'est que ces salopards d'Allemands ne lâchent rien. Non je déconne j'en sais rien, je dis ça juste parce que ça fait très Lettre du front de dire ça. En tout cas, on aura pas retrouvé le calme tant que la Grosse Carla continuera à crier ses obus. Oui ça veut pas dire grand chose mais je trouvais que ça sonnait bien.

Oh tiens d'ailleurs, j'ai composé un début de chanson, je sais pas si tu vas aimer, c'est un peu jazzy (et je sais que tu préfères le hip-hop ;)). Voici les paroles :

« Y a des jours, tu sais pas pourquoi,
ça devrait marcher, ça marche pas.
Y a des nuits tu sais pas pourquoi,
tu devrais dormir mais, tu dors pas.
Tu voudrais être éclaboussé par le soleil
mais t'as les boules, pas la frite
t'as les abeilles !
Elles sont cuitas, les bananas...
découpées en dos, les patatos.
Cuitas, les bananas...
découpées en dos, les patatos. ». —

Voilà je vais devoir te laisser, les tirs s'intensifient, et j'ai bien peur que ça soit ma dernière lettre. Oui parce qu'en fait j'ai bientôt plus d'encre dans mon bic quatre couleurs, d'ailleurs c'est pour ça que je t'ai écrit en vert, désolé.

++, Richard.


PS : Un de mes camarades, Guillaume Apollocride ou un truc du genre, essaye d'écrire des poèmes pour faire comme moi avec mes chansons, et c'est de la grosse merde mdr. Allez ciao.

C'est tout pas d'autre canon célèbre

La prochaine fois on parlera des boulets... ou des nains... promis !

Le Boulet affiche.jpg

Notes

  1. Vous avez remarqué comme on ne personnalise jamais les inventions des Chinois, genre « Ouais oh c'est une invention d'un chinois, n'importe lequel de toute façon c'est tous les mêmes ». Idem avec les Chiliens. Ah non eux en fait c'est parce qu'ils ont rien inventé.
  2. Maintenant que j'y repense les Chiliens ils ont inventé les Red Hot Chili Peppers peut-être.
  3. En tout cas c'est pas les Perses qui les ont inventés, ils le disent eux-mêmes : Red Hot Chili peu-Perses.
  4. Oui il faut un peu de temps pour arriver à pieds par la Chine.
  5. Oui il faut un peu de temps pour arriver à garer sa Chine dans un rampe.


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Affichages
Outils personnels
Navigation
Forums
Partage sur...
Boîte à gants
wikia