Calixte II

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Calixte II est un pape, né pape à 69 ans (chiffre symbolique) et meurt 5 ans plus tard en 1124 selon les historiens catholiques et sérieux.

Calixte II.jpg

Le pape au rire de cheval

[modifier] Avant Calixte

Bon, on ne va pas tout raconter, parce que c'est extrêmement compliqué, mais sachez que l'empereur du Saint Empire Germanique, Henri V, ne supportait pas d'être l'inférieur hiérarchique du pape. Un jour à Rome, on élit un gars qui s'appellera Gélase II. Il ne plait pas à l'empereur. Et hop on le fout en tôle dès le lendemain de son élection avec des grosses chaînes sur tout le corps. Mais ses potes viennent le libérer peu de temps après... Il s'installe sur le trône du Vatican quand un jeune éphèbe (Gélase II aimait beaucoup les jeunes éphèbes) vient lui annoncer que l'armée d'Henri V galope à vive allure sur Rome. Du coup il prend ses couilles à son coup et s'enfuit en France. Mais vlatipa qu'il tombe malade et aussitôt arrivé en Bourgogne et après avoir sifflé une bouteille de Gevrey-Chambertain, il se met à délirer... (à suivre)

[modifier] Pendant ce temps à Rome

Et bien pendant ce temps à Rome, l'empereur, sa femme, son cheval et le petit prince sont arrivé, il a dans ses bagages un copain, nommé Maurice Bourdin qui comme son nom ne l'indique pas est un archevêque espagnol. On place donc Momo sur le trône papal, il hésite à se faire appeler Maurice 1er et choisit de se faire appeler Grégoire VIII parce que ça fait plus sérieux. Nous voilà donc avec deux papes, mais ce n'est pas fini.

[modifier] Retour en Bourgogne

Gélase délire de plus ne plus, on le couche on lui met une bouillotte, mais il faut se rendre à l'évidence, il est en train de passer l'arme à gauche. Deux évêques et la famille de Bourgogne viennent à son chevet et le pape se met à chanter "la belle de Calixte". L'assistance se demande qui cela peut bien être. "C'est Dieu qui par sa voix, choisit le nom de son successeur !" dira Gui (sans y) de Bourgogne. "Mais qui c'est ?" Demande encore l'assistance ! "C'est moi !" Répondit Guitou. L'assistance se tut, on n'allait tout de même pas discuter la parole de Dieu. Donc Gélase meurt, les deux évêques qui étaient là se réunissent en conclave tous les deux et désigne Guitou comme pape qui prend le nom de Calixte II, car le nom avait déjà servi... Donc on a toujours deux papes...

[modifier] Bataille de papes

Calixte II monte une armée et marche sur Rome. Il prend la ville et capture Grégoire VIII, on le fout à poil, on le flagelle, on le promène dans la ville sur un chameau et la population est invité à lui lancer des tomates et des oeufs pourri, puis direction le cachot où il restera jusqu'à la fin de ses jours ! Pauvre Momo !

[modifier] Son action

Alors... rien, sinon d'avoir eu l'idée pour renflouer les caisses du Vatican qu'il vida dans des somptueuses fiestas dès son arrivé de vendre des almanachs avec le nom des saints. Il fit aussi un peu dans le tour-opérateur en organisant des voyages organisées vers Saint-Jacques de Compostelle.

[modifier] Vie sentimentale

A la fin de sa vie il s'amouracha de Goldevaine de Navarre, une aventurière qui a force d'intrigues devint sa favorite et remit à la mode l'expression "la belle de Calixte"

[modifier] Postérité

Célèbre par son rire de cheval, il fut canonisé par l'église. L'église canonise toujours les papes qui ont une vie exemplaire. Sinon, calixte est devenu un insulte au Québec.

N.B. L'insulte «Câlisse» utilisée par les gens au Québec réfèrent à une mauvaise prononciation du mot «Calice» (Celui qui est utilisé lors des célébrations religieuses) et non du nom du pape Calixte.


ArmesVatican.png
ArmesVatican.png

des Papes, des Papes...

Habemus Papam, en habemus en veux-tu en voilà

· Habemus des Papes officiels : Liste complèteSaint Pierre (30-67) • Lin (67-76) • Corneille (251-253) • A. Régnier 1er (604-606) • Calixte II (1119-1124) • Calixte III (1378-1458) • Paul II (1468-1471) • Alexandre VI (1492–1503) • Jules II (1503–1513) • Léon X (1513-1521) • Pie IV (1559-1565) • Sixte V (1585-1590) • Pie VII (1742-1823) • Pie IX (1846–1878) • Léon XIII (1878-1903) • Pie X (1903-1914) • Benoît XV (1914-1922) • Pie XI (1922-1939) • Pie XII (1939–1958) • Jean XXIII (1958-1963) • Paul VI (1963-1978) • Jean-Paul Ier (1978) • Jean-Paul II (1978–2005) • Benoît XVI (2005-2013) • François (Depuis 2013)
Habemus des Papesses : Papesse Jeanne (855-857) • Dame Marozia (926-932) • Olimpia Maidalchini‎ (1644-1655)
Habemus des Papes scissionnistes : Marcel III (1970-1991) • Yéku (1978-1999) • Léon XIV (depuis 2005)
Habemus des Papes parallèles : Film X (1723-1727) • Patine (?-?) • Pie XIX (2549) • Pie-Trois XIV (1276-1277) • Sancho VII (1730-1740)
Et habemus des Papes bouddhistes : Tenzin Gyatso, le Dalaï Lama (depuis 1940)
Quoque videre : ConclavePortail:Irreligion

Vaticano.jpg


Icône religion.svg  Portail de l'Irreligion


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.

Partage sur...
wikia