Calendrier Discordien

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
  • « Quel jour on est ? »
    ~ Sacha Guitry à propos de la date.

Puissant outil de désorganisation, le calendrier discordien figure en bonne place parmi les inutilitaires développés au sein de l'Église des Sous-Génies pour le service de l'Empereur Norton.

[modifier] Une connexion cosmique pour une organisation sans faille

L'année discordienne dure environ 365 jours \frac{1}{4}, ce qui s'approche de manière assez intrigante de la période de l'orbite terrestre autour du soleil qui est de 365,24219 jours, comme chacun le sait ou non. Au cours d'une année discordienne, la succession implacable des aléa climatiques se décline en 5 saisons de 73 jours :

  • Chaos
  • Discorde
  • Confusion
  • Bureaucratie
  • Conséquences (Aftermath)

Le déroulement d'une saison est, lui, rythmé par l'écoulement soyeux des jours qui défilent accompagnés de leur traduction approximative, leurs parents n'ayant pu se déplacer :

  • Sweetmorn (Ça Craint)
  • Boomtime (Ça Chie)
  • Pungenday (Calembourde)
  • Prickle-Prickle (Piquant Piquant)
  • Setting Orange (Coucher d'Orange)


Le jour de l'an discordien et grégorien correspondent, en revanche le millésime discordien est en avance de 1166 ans.

La durée d'une année ne tombant pas pile-poil sur un nombre de jours exact, on doit l'ajuster de temps à autre en lui ajoutant un jour, si on veut qu'elle reste alignée sur le soleil pour plus d'élégance cosmique. Ainsi procède-t-on donc tous les 4 ans environ, et je vous conseille de vous concentrer un minimum pour suivre. Tous les 4 ans donc, sauf quand le millésime grégorien est multiple de 100, à moins qu'il ne soit multiple de 400. En pareil cas, le jour de la St Tibb s'insère avec grâce entre le 59ième et le 60ième jour de Chaos. Cette manière de procéder est beaucoup plus naturelle que l'ajout du 29 février courant tel un dératé derrière le 28, comme s'il craignait d'être rattrapé par le mois de mars.

De temps en temps, un événement tel que le jour du Mojo, ou encore la naissance de Mal-2 est fêté on ne sait trop comment ni par qui ; sans doute des buveurs.

[modifier] Au coeur de la technologie

Dans un souci d'informité totale et grâce à leur dextérité, les informaticiens ont réussi à connecter le temps discordien dans lequel calcule le noyau, et à le porter à la connaissance de l'utilisateur. Citons par exemple le module Date::Discordian du langage perl ainsi que le magnifique, le mirifique, le fabuleux, l'inénarrable programme ddate du système linux. My name is ddate; man ddate.

Partage sur...
wikia