Calais

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Désolé... pas de calais....

[modifier] Géographie

Calais se situe dans Le Pas-de-Calais, qui fait partie de la région Nord-Pas-de-Calais. La ville se situe en bord de mer, ce qui tombe bien, puisqu'il y a un port a Calais. Le bout d'eau qu'on voit (par beau temps), s'appelle le détroit du Pas-de-Calais... (Eh ben, il se sont pas foulés pour les toponymes...) Il y a des habitants à Calais, ainsi que des rues, des maisons, des immeubles, des arbres et des animaux.

[modifier] Histoire

Calais est la seule ville française encore sous le joug des monarques despotiques britanniques. En effet, ils ont laissé croire aux Français qu'ils s'en allait et hop, ni vu, ni connu, P&O Ferries était créé pour réinstaurer une majorité anglophone sur ce bout de territoire françois. Vous ne me croyez pas, allez sur le parking des supermarchés calaisiens.

Les Allemands, friands de belles plages ont occupé la région calaisienne vers 1940 et l'ont parsemé de "très jolis" bungalows en béton, enfin jolis, si on aime le style allemand d'architecture de l'époque. Ils étaient si bien installés sur la côte d'Opale que les troupes américano-anglaises de l'époque, jalouses de cette installation, ont envahi les plages de Normandie pour ne pas être en reste.

[modifier] Politique

Dernier république satellite de l'URSS jusqu'à ces dernières années, les calaisiens ont depuis peu tenté de reprendre goût à la démocratie en élisant un maire issu du mélange improbable de l' UMP, du PS, des Verts et autres forces politiques locales. (NDR : A noter que la droite n'existe pas dans le NPC, et qu'il faut procéder par décallage dans le sens des aiguilles d'une montre pour obtenir la couleur politique d'un parti : UMP = PS, PS = NPA etc. Vous verrez, on s'y fait vite !)

Dans les figures locales, vous noterez la présence de l'ancien ministre de la culture Jack Lang, qui, grand ami des arts locaux n'hésitera pas vous faire faire l'éloge en privé des "spectacles de bouseux", illustrant la parfaite image qu'un spectateur parisien pourrait se faire de nos municipalités attenantes à la ville des bourgeois. (NDR : D'ailleurs, je ne m'explique toujours pas comment les marxistes ont pu laisser cette statue devant leurs bureaux aussi longtemps? On a pas du leur dire ce qu'elle représentait...)

C'est sans doute cela le paradoxe de la politique Calaisienne, donner envie à tous de venir y trouver un refuge, aux communistes, en échange d'une non concurrence aux municipales lilloises, aux anciens ministres socialistes n'ayant plus d'électorats chez eux, à nos amis de tous les pays en conflit (ou pas) de la planète qui égayent nos gares depuis la fermeture de leurs centres d'accueil. Calais, plus qu'une terre d'accueil, un territoire d'adoption !

[modifier] Économie

La ville dépend économiquement de la trésorerie de Sa Majesté Élizabeth II. En effet, les seuls revenus des commerces de la ville provenant des achats d'alcools et de cigarettes par les sujets de la sus-dite Majesté.

Le tunnel sous la manche, engrange aussi de grands bénéfices : les 3 quarts vont à la Couine et l'autre au cinéma Gaumont de la Cité-Europe.

Sans ces revenus d'Outre-Manche, la cité sombrerait comme le reste du NPDC dans la misère et le chômage (remarque : ils y sont déjà, dans la misère et le chomage! )

A noter la présence d'industries innovantes tout de même, telles qu'une usine meccano (jouet à la mode dans les années 80), des fabriques de dentelle (oui, bon, elles sont plus chères qu'en chine, mais c'est de la dentelle de Calais quand même...Vous verrez quand ça reviendra à la mode d'en porter ! Chemises en dentelle, pantalon en dentelle... La classe !), même si ces dernières restent loin derrière la municipalité de Calais en terme de bassin d'emplois (1er budget en dépenses de communications de France, devant Paris, si ça, c'est pas une ville qui en veut !).

[modifier] Lieux Touristiques

Cité Europe et Auchan ou on vend de l'alcool et du tabac.

Les terminaux du ferry et de l'Hovercraft.

La Plage, mais alors pour les téméraires uniquement.

Le Stade de l'Épopée, qui sert une fois dans l'année pour une porte ouverte,trop chère d'entretien pour l'équipe locale.

La ZUP, lieu de rassemblement international des kékés et des kévins

La CAF (autochtones uniquement), lieu de villégiature très prisé surtout en début de mois. Bilingue Français-Chti.

La Tour du Guet, classée monument historique, aussi connue comme un excellent spot pour effectuer une bonne miction à l'abri des regards.

La Cité Internationale de la Mode et de la Dentelle, avec un étage consacré à ta mère, pour public éduqué exclusivement.

La plus grande mégalopole française sans kévins, Guemps, 697 habitants.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia