C'est toi le

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« C'est toi le connard ! »
~ Chuck Norris à propos d'un désaccord avec M. Sarkozy
« C'est toi la serviette ! »
~ Servietsky à propos de Cartman
« C'est toi la pouffe ! »
~ Une blondasse à propos de son siège bas et rembourré.
« C'est toi le lino ! »
~ Bill à propos de son parterre tout neuf.
« C toa le gé »
~ Kevin à propos de son intolérance et sa connerie omnipotente.
« C'est toi le singe ! »
~ Moi à propos d'un singe qui se croit savant.

Le nouveau millénaire, en plus de nous apporter son fameux Bug, nous a aussi donné l'une des plus belles expressions qui soit : le célébrissime C'est toi le.

Allez ! Souvenez-vous ! Une personne que vous connaissez l'aura sûrement employé :
Cesttoilenomsouslequellefichierseraenregistré.jpg

Un site qui semble avoir tout saisi à l'état d'esprit.

Exemple de dialogue 1

Vous : Salut !
Lui/elle : C'est toi le Lu !

Remarquez que la réponse n'a rien à voir avec l'affirmation de premier interlocuteur. C'est ce que nous autres considèreront comme une réponse dite : "Low Level". Pour faire une bonne intervention, il faut bien choisir son moment, de préférence lors d'une discussion très sérieuse (Un discours politique, une récompense officielle, une émission sur Arte). Et surtout le point essentiel, bien choisir le nom que l'on va employer.

Leçon n°1

Cesttoilec.jpg

Il a pas tort vous savez ?

Comme vous avez pu le remarquer, le principe est d'interrompre son interlocuteur tout en lui ressortant un C'est toi le + nom. Ici, "nom" définit un nom commun auparavant cité par votre victime. Toutefois, faites attention ! Avec un nom trop court, vous vous adonnerez à de l'intervention "Low". L'échelle est la suivante :

  • Moins de trois syllabes dans le nom: Low
  • Plus de trois syllabes dans le nom: Middle
  • Plus de cinq syllabes dans le nom: High
  • Plus de dix syllabes dans le nom: PGM

Leçon n°2

Oh bien sûr, si la chose était aussi simple... Mais cela n'est pas tout d'utiliser cette arme qu'est le C'est toi le. Encore faut-il bien choisir son moment.

Exemple de dialogue 2

Le prêtre : Puisse Dieu veiller sur son âme. Puisse-t-elle reposer en paix... !
Vous : C'est toi le pet !

Aïe, aïe, aïe ! Certes vous avez bien obtenu le silence que vous souhaitiez. Toutefois, en plus d'être une intervention Low, vous apprendrez qu'il y a des circonstances pendant lesquels un tel humour n'est point apprécié.

Leçon n°3

Autre mise en garde ! Votre intervention (certes idiote) doit absolument couper court à la discussion immédiatement, et en bonus vous obtiendrez peut-être un silence gêné.
Cesttoilev.jpg

Pouvez-vous l'imaginer sortir un "C'est toi le vieux" ? Si oui... Vous êtes sur la bonne voie.

Votre victime ne doit pas continuer sa phrase, sinon l'art du C'est toi le reviendrait au même que toutes ces interventions inutiles que le citoyen lambda de base lance avec ses potes du bureau en sirotant son café. Mais vous et moi savons que nous sommes bien plus que cela ! Donc, soyez ferme et modulez votre ton afin que tout le monde comprenne que vous avez un humour de merde, mais qu'ils se taisent en signe de respect.

Exemple de dialogue 3

Votre ami : Ma femme m'a raconté une histoire amusante à propos des menstruations de sa...
Vous : C'est toi la menstruation !
Votre ami : ...grand mère.

Voilà, un poil trop tard ! À vous d'agir à l'instinct, tel un trappeur qui traque sa proie. Surveillez les moindres instants de faiblesse.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
C'est toi la faiblesse...



Leçon n°4

Lorsque vous aurez enfin passé le stade du Low et atteint un niveau dit Middle voire High pour les meilleurs. Mais aussi appris à vous maîtriser en fonction de la situation (décès d'un proche... En effet si ce n'est pas un proche lâchez vous !), tout en détectant le moment propice pour lancer sa vanne. Vous pourrez maintenant peaufiner votre technique... Avez vous déjà remarqué que certains mots sont difficiles à prononcer ? Prenez notamment tout le jargon scientifique. Croyez-moi, il n'y a rien de pire que de se foirer devant ces foutues grosses têtes.

Exemple de dialogue 4

Le scientifique : Il s'agit d'une isomérisation...
Vous : C'est toi l'imosérizasation !

Bam ! Et là c'est le drame ! En plus de passer pour un débile profond qui ne sait pas parler, la pique lancée aura l'effet inverse de celui recherché. Pauvre de vous ! Mais fallait pas chier dans la colle aussi...

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
C'est toi la colle ...



Leçon n°5

Cesttoilep.jpg

Celui-là semble apprécier les douches collectives.

Passons maintenant à une variante bien connue, prisée des professionnels qui ne se contentent plus des noms communs. Certains énergumènes arrivent aussi à placer les adjectifs. Difficulté accrue car la forme passe de C'est toi le à C'est toi qui es ou C'est toi qu'es pour ceux qui aiment tronquer. Mais n'oubliez pas ceci :

« C'est double plaisir de tronquer le tronqueur. »
~ Michael Jackson à propos de la tendance qu'ont les jeunes gens à mâcher leurs mots.
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
C'est toi le tronqueur!



Voilà donc un exemple de l'utilisation d'un adjectif. Reprenons notre ami scientifique...

Exemple de dialogue 5

Le scientifique : Il s'agit d'une isomérisation énantiosélective...
Vous : C'est toi qui es énantiosélectif !

Et hop là boum ! Vu le niveau High et la difficulté de la manœuvre, votre interlocuteur va s'arrêter net et se demander quelles sont les raisons possibles expliquant votre présence à ses côtés...

Leçon n°6

Ça vous dit une autre variante ? De toute façon je m'en tape de votre avis. Parlons alors de la technique qui consiste à ne garder qu'une petite partie du mot précédent. Et comme rien ne vaut un bon exemple, enfin si une bonne bière c'est mieux.

Exemple de dialogue 6

L'autre imbécile : Putain mais t'es casse-couilles !
Vous : C'est toi la couille !

Hop débat clos, et en plus c'est vous qui remportez la manche ! Bon, personne ne va vous donner de bon point pour une si belle réplique. Mais ce qui est important lorsqu'on utilise cette expression, ce n'est pas le fait d'avoir rembarré clairement son interlocuteur, et ce avec classe. C'est surtout la satisfaction d'avoir accompli quelque chose de bien de sa journée. Un sentiment de bien être et d'accomplissement, que seul un disciple du C'est toi le peut ressentir.

Leçon n°7

Variante interrogative. Comme l'ont montré les émissions télévisées comme le loft story et compagnie, la plupart des gens sont très curieux. D'aucuns auront donc adapté l'expression c'est toi pour la transformer en une question, la mettre sous forme interrogative. Elle devient donc: C'est pas toi le + "nom" ?

Exemple de dialogue 7

L'autre imbécile : T'as vu la photo de mon semi-remorque ?
Vous : C'est pas toi le semi-remorque ?

La manche n'est pas terminée, puisque l'adversaire est invité à répondre, mais il ne pourra que difficilement faire autrement que se taire ou répliquer un petit "non" peu percutant.

Une liste de quelques adaptations conjointe à la variante interrogative ont été listées ci-dessous.

Quelques adaptations libres

L'autre imbécile : T'as vu la photo de mon semi-remorque ?
Vous : Ce ne serait pas un peu toi le semi-remorque ?
L'autre imbécile (ayant une mère) : T'as vu la photo de mon semi-remorque ?
Vous : Ce ne serait pas plutôt ta mère le semi-remorque ?
L'autre imbécile (ayant une sœur) : On irait pas manger un sandwich au boudin ?
Vous : C'est pas un peu ta sœur le boudin ?

Allez vous entraîner bande de sous-quiches lyophilisées

C'est toi la sous-quiche lyophilisée !

Maintenant que vous en savez plutôt pas mal sur l'art du C'est toi le, allez donc énerver vos familles, vos amis, vos maîtresses, vos avocats... Mais me faites pas chier...

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
C'est toi qui fait chier!



Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia