Brice Hortefeux

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

L'EnfAncE

Brice Hortefeux, né à Reich-sur-moselle en 1922. Collaborateur volontaire dès l'âge de 5 ans. dénonce son premier immigré clandestin à la rentrée de L'école primaire ("m'mdame, Mbamboula a pas de papiers, il ne peut pas rentre en classe, m'mdame..."). Mbamboula est arrété par la police française puis renvoyé à la nage, les mains coupées) dans son pays. (pour la petite histoire, Mbamboula tiendra le coup, se fera blanchir a l'eau de javel à son arrivée à DAKAR (après 78 jours de nage intensive) et deviendra Johnny Weismuller, le fameux acteur tarzanais). Jusqu'à l'age de 13 ans, ce ne sont pas moins de 4 500 étrangers que le petit Brice dénonce tantôt aux "hirondelles" - ces antiques flics en bicyclette - tantôt aux gendarmes de la maréchaussée ou à la soldatesque. Il consigne dans un petit carnet chacune de ses tentatives (elles se revélent toutes infructueuses, les gens d'alors étant sympa...) et jure qu'un jour il sera un grand "explulseur" .

L'AdOLeScEnCE

Le jeune Brice se marie à l'age de 13 ans avec sa cousine germaine , Henrietta Von Gross KaKa .Vers l'age de 14 ans celle-ci donne naissance à Jean-Karl et Philippe-de-risoli autrement plus connu sous le pseudonyme de Philippe Risoli.
La Jeune Henriette décèdera un an après des suites de ses blessures , le hasard faisant tout de même "souvent bien les choses".

Les PuLsIoNs du jeune BrIcE

Urinoir.jpg

Un des urinoirs utilisé pour le "jeu de la baguette"

Très rapidement le jeune Brice semble s'orienter vers la scatophilie et la coprophagie. Adepte du "jeu de la baguette", consistant à manger une baguette trempée dans un urinoir parisien pris au hasard, il rencontre de nombreux cadres de droite. Parallelement, il commence la création d'un fichier personnel regroupant les personnes "non francaises de souche". avec l'arrivée au pouvoir des Nazis, le jeune Brice vend ses fichiers, dont notamment le "fichier ivoirien" à Werner Von Kloug le responsable des bases de données du III eme Reich, mais ces derniers ne l'utiliseront jamais.

Les AmItIéS

De 1933 à 1945 nul ne sait ce que fit le jeune Brice. Toujours est-il qu'en aout 1945, il déclare à sa mère. "Je te vengerai, A.H !". Cette phrase reste auréolée de mystère car nul ne put identifier avec certitude le nommé "A.H(?)".

Très ami de 1945 à 1955 avec un certain préfet Parisien nommé Maurice Papon ( rencontré lors de soirées "baguettes" ) , Brice consolide ses amitiés dans des restaurants servant de superbes daubes rôties et autres coulis de diarrhées

1955-1956 : L'homme qui ne se nourrit plus que d'excréments arrive à expulser 220 jeunes immigrés au corps et à l'esprit sain que les mamies et pépés de nos maisons de retraites de l'époque ne sauraient tolérer. Il pleure devant son echec mais un fantôme lui tapote dans le dos et lui dis "Ne T'EN FAIS PAS, CHE SAIS, CH'EST DUR MAIS TU Y ARRIVERAS". Brise se redresse et dit "Merci Adolphe"...

(Mais qui était ce mystérieux Adolphe sacrebleu ?)

La tranSFORmation

Brice.jpg

Article paru dans France-Soir le 7 Juin 1956

Le 6 Juin 1956, Brice Hortefeux décède en plein meeting des suites de ses mauvaises pratiques alimentaires. Rien de bien étonnant à priori. Le corps est transféré à la morgue de Paris pour y subir tout de même une autopsie et faire avancer la science. à 2:23 du matin , alors qu'il avait procédé à l'ablation de nombreux organes, le Professeur René Libellule a une vision d'horreur : "IL" est vivant ! Brice est devenu un zombie. Brice se jette sur l'assistante du Professeur, une jeune blonde à gros seins nommée Tania Kolokonova - qui se trouve être une ukrainienne en situation irrégulière - et la décapite d'un revers de la main. Il s'empare de sa tête et dévore son cerveau devant l'assistance médusée.

Les MYstéRES de PaRiS

Rerd.jpg

Une équipe du TRAFEETES dans le RER D

Le zombie s'enfuit dans les rues de Paris et nul ne le retrouve. On croit le voir Place Léon Blum, prés de la mairie du XIe eme arrondissement de Paris en 1971. Un témoin japonais rapporte en 1975 le cas d'un "cadavre vivant" vu en train de dévorer vivant un petit chien dans les toilettes des galeries commerciales du Louvre, à Paris dont la description ressemble à celle de "celui que l'on nommait brice". Les services de TRAque Francaise des Entités Extra-Terrestres Et Surnaturelles, le TRAFEETES pense pouvoir le trouver dans les couloirs du Métro et le 1er octobre 1976, à la station Gambetta, les forces des TRAFEETES se livrent à une bataille acharnée contre Brice le zombie. Il y aura 17 morts et 45 blessés ayant eu un morceau de leur corps mangé par le zombie... C'est donc un échec car Brice s'enfuit en ricanant.

BriCe Le ZomBie en 2oo8

De 1976 à 2007 on estime à 14.000 le nombre de victimes parisienne du Zombie. L'on s'apercevra que TOUTES ses victimes sont des étrangers en situation irrégulière. En 2007, le gouvernement légifère et propose que le zombie Brice soit classé "espèce protégée", ce à quoi le Maire de Paris, Bertrand Delanoë est évidemment farouchement opposé. Des vidéos prises par des caméras de surveillance circulent sur Youtube ou l'on y voit Brice dévorer des rames entières du RER D à 5 heure du matin. Quand tout cela s'arrêtera-t-il ?

Qu'avez-vous pensé de l'article "Brice Hortefeux" ?
 
143
 
109
 
42
 
27
 
50
 
185
 
21
 

Ce sondage a été créé le novembre 20, 2008 19:43 et 577 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia