Brian Molko

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Brian Molko est un intermittent du spectacle et le guitariste/chanteur/auteur/compositeur/DJ/membre bisexuel du groupe Placebo

« Je me fais chier au Luxembourg. »
~ Brian Molko à propos du Luxembourg
« Je me fais chier sur scène. »
~ Brian Molko à propos de ses concerts
« Je me fais chier en jouant Nancy Boy. »
~ Brian Molko à propos de Nancy Boy
« Je me fais chier en jouant Pure Morning. »
~ Brian Molko à propos de Pure Morning
« Je me fais chier en Europe. »
~ Brian Molko à propos de l'Europe

[modifier] Son enfance

Brian Molko naquit hermaphrodite à Bruxelles en 1972 d'une mère évangéliste et d'un père américain. D'abord baptisée Hewlett, en hommage à son père informaticien, ille demandera à changer de nom dès la naissance. Ille vivra le début de son enfance au Liban et au Liberia et ille passa le reste de son enfance à se faire chier au Luxembourg où ille fréquente la même école que Stefan Olsdal, bassiste de Placebo.

[modifier] Les débuts de sa carrière

Majorité presque acquise, Brian Molko se construit une passion grandissante pour le théâtre et finit finalement par se produire dans les cabarets les plus fréquentés de Pigalle, profitant de son statut d'hermaphrodite. Cette partie de sa vie est largement évoquée dans les paroles de Nancy Boy. Ille retrouve ensuite Stefan Olsdal (officiellement, il est dit qu'ils se sont retrouvés dans le métro londonien mais beaucoup affirment que c'était bien à Pigalle) et tout deux forment le groupe Placebo, avec un batteur hétérosexuel. Brian Molko aurait pu être un excellent Brand Manager en FMCG. Jouant sur une inexistante bisexualité ille a profité lors de ses glorieuses années (avant que les salles de concert ne se vide, que les albums cessent de vendre, que ses cheveux commencent à tomber et son ventre à gonfler) de sa notoriété pour multiplier les aventures avec des groupies et ainsi exhiber son petit pénis arqué. Brian Molko aime également qu'on lui touche le rectum. Brian Molko est donc aussi bisexuel qu'un homophobe, aussi rock'n roll que mère Thérésa. Too bas pour ille !

[modifier] Le succès de Placebo

Le groupe Placebo connaît un succès planétaire extra nord américain.

Comme Brian Molko s'est souvent fait(e) chier, ille décide de ne pas se faire chier pour le titre du premier album et l'appelle aussi Placebo.
BMH

Brian Molko avant son choix décisif.

Après le deuxième album du groupe, ille décide enfin de choisir son sexe, et devient un homme (nous ne connaissons pas l'origine de ce choix tardif.). Entre temps, le premier batteur a été remplacé à cause de relations mouvementées entre lui-même et Brian Molko. Comprenez par mouvementées qu'on ne veut pas vous donner plus de détails. Le groupe sortira plus tard un album dance s'intitulant "Sleeping With Ghosts". C'est alors que le groupe décolle en France. Brian Molko, qui parle le Français (il fallut bien qu'ille tente de s'occuper au Luxembourg) en profite pour sortir un single dans la langue de Diam's, s'intitulant "Protège-Moi". Le clip de cette chanson fut censuré suite aux pressions des Inrockuptibles qui le sortit ensuite en Hors série collector limité, à 10€ (pour 3 minutes de porno suggestif et 5 pages avec des captures du clip déjà présent dans le DVD fournit avec).

Après cette longue campagne de publicité, Brian Molko décida d'aller se ressourcer en Inde (Nous ne savons toujours pas s'ille s'y est fait chier).

[modifier] Son traitement médical

Brian Molko souffre de sinusite chronique aigue, ce qui a pour conséquence que son nez est toujours bouché. Après ses vacances en Inde, ille enregistra avec Placebo un autre album nommé "Meds", traduisez par "médocs", où ille y est surtout question de son traitement contre la sinusite chronique qui reste à ce jour inefficace (comme on peut l'entendre dans tous les albums de Placebo). Après une tournée de 1623 concerts aux USA et de 2 festivals en Europe, le deuxième hétérosexuel batteur est lui aussi écarté du groupe.

« Ils étaient hétérosexuels »
~ Brian Molko à propos des départs des deux batteurs successifs du groupe Placebo

[modifier] Ses collaborations et projets solos

Brian Molko a collaboré avec bon nombre d'artistes :

  • L'écrivain pornographique Virginie Despentes pour les paroles de Protège-Moi.
  • Le réalisateur de films pornographiques Gaspard Noé pour le clip de Protège-Moi.
  • Chanson à l'eau de rose avec Indochine
  • Chanson à l'eau de rose avec Jane Birkin
  • Doudou Guetta
  • Un album solo fictif dont les fans ont déjà écrit les paroles et dessiné la jaquette dès qu'ils ont eu vent de cette fausse information émanant d'un certain Nicola Sirkis, détracteur ami de Brian Molko.

[modifier] Ses fans

« Briaaaaaan »
~ Une fan à propos de Brian Molko
« Briaaaaaan »
~ Une fan à propos de Placebo
« Briaaaaaan »
~ Une fan à propos de Stefan Olsdal

Certaines fans de Brian Molko sont appelées Molkettes, au masculin un Molket. Ces gens ont la fâcheuse habitude de crier Briaaaaan lorsqu'ils sentent sa présence. Ils vont aux concerts de BRIAN, ils achètent les CD's de BRIAN. Certaines études sérieuses ont démontré que les Molket(te)s avaient en fait un champ de vision limité, ne leur permettant pas de voir les autres membres du groupe.

[modifier] Son comportement responsable

Brian Molko n'hésite pas à interrompre un concert, histoire de s'occuper, pour y faire régner l'ordre.

  • Si un des spectateurs provoque une bagarre par exemple. Brian Molko fait en effet preuve d'un grand sens de la répartie, d'une capacité exemplaire à faire régner l'ordre, et de beaucoup de bravitude.
« On va être un gentil petit garçon ? »
~ Brian Molko à propos d'un spectateur qui perturbe le spectacle
  • Aussi, ille n'hésite pas à surveiller la foule et à prévenir la sécurité lorsque qu'une méchante fan qui ne mérite même pas de l'être et qui a fait la file durant 26h sous la neige pour avoir une place pour le showcase concert de Placebo à la Laiterie à Strasbourg, mais qui dut finalement l'acquérir sur eBay à 1600€, tente de filmer son concert. Parce que les Bootlegs tuent, surtout ceux pris depuis la fosse qui bénéficient en général d'une qualité égale à une prise de vue professionnelle, et d'une meilleure qualité que le clip de "Protège-Moi". Il fut donc tout à fait normal que cette vilaine personne étant pleine de mauvaises intentions et voulant voler le travail de Placebo et ruiner Brian Molko se fasse rappeler à l'ordre. Il est aussi dit que Brian Molko n'aime pas les bootlegs car ille veut éviter que sa lassitude sur scène soit immortalisée.
« Les bootlegs, c'est chiant »
~ Brian Molko à propos des bootlegs
« Ca, c'est ce que j'appelle de l'ordre »
~ Nicolas Sarkozy à propos des concerts de Brian Molko

[modifier] Son amour pour le milieu juridique

Brian Molko déteste que l'on se fasse de l'argent sur son dos. C'est pour cela qu'ille a déjà poursuivi Voici, ce magazine de masse populaire, car celui-ci avait publié une photo de lui en train de jouer à la poussette avec sa femme fictive. Ille a aussi poursuivi l'auteur Sébastien Michaud, qui comme la personne mal intentionnée au concert de Strasbourg, avait tenter de ruiner la carrière de Placebo en publiant une photo de Brian Molko revenant des USA, où l'on pouvait noter une fréquentation abusive du Mcdonald’s. L'intérêt du groupe résidant principalement en Brian Molko pour bon nombre de fan (voir "Ses fans"), cette photo aurait pu être plus que compromettante pour Placebo.

[modifier] Voir aussi

Qu'avez-vous pensé de l'article "Brian Molko" ?
 
114
 
266
 
43
 
19
 
28
 
98
 
9
 

Ce sondage a été créé le février 4, 2008 17:16 et 577 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Autres langues
wikia