Bourges

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Bourges est la capitale du Cher

[modifier] Géographie

Bourges est la ville du Centre. Située en région Centre, en plein centre du Cher, elle est aussi réputée pour être la ville la plus au centre de France, devançant de quelques centimètres Paris et Lyon, qui payent de nombreuses études de géographes hors-pair pour contester cette prétention. Bourges est située sur la rivière l'Auron, du latin "A Uronis", soit "sans urine". Les plus grands historiens se sont penchés sur la question de cette toponymie, sans toutefois y apporter de réponse convaincante. Pour certains, il s'agirait d'une rivière sacrée dans laquelle il était interdit de pisser.

La ville est divisée en plusieurs quartiers, reliés entre eux par des chemins boueux qui n'ont d'avenue que le nom. Au nord, les quartiers de la Chancellerie (on y aurait trouvé les quartiers d'hiver des chanceliers allemands)et des Gibjoncs, véritables ghettos où personne n'ose s'y vraiment s'y aventurer par peur de la criminalité. On y a dénombré plusieurs agressions de nonagénaires en effet. Le quartier du val d'Auron, tout comme celui de l'aéroport, est celui en pleine expansion, grignotant sur les terres des agriculteurs, qui, pour se venger, brûlent des voitures et rejettent leurs pesticides dans le lac artificiel. Les classes moyennes bourgeoises s'y entassent. Les quartiers est sont caractérisés par l'hôpital, qui contraste avec les quartiers pauvres des bourgeois environnant. L'avenue qui y mène, récemment renommé François Mitterrand (pour faire plaisir aux socialos), est si longue qu'il faut deux jours de charrette pour la parcourir, et qu'on a le temps d'y mourir en ambulance du SAMU. Le centre-ville est bordé par les fameux marais, dans lesquels chaque bourgeois qui se respecte a possède une parcelle de terrain.

[modifier] Habitants

Les habitants de Bourges sont communément appelés bourgeois, et plus rarement berruyers. Parfois même, dans un discours mélioratif, on les qualifie de consanguins, sans vraiment savoir pourquoi. Leur nombre est de 70 000 environ (impossible à compter précisément du fait du grand nombre d'enfants non déclarés). Ils sont composés à moitié de bourgeois, et à moitié de pauvres, mais bourgeois aussi.

[modifier] Histoire

On raconte que la ville a été fondée par Jacques Coeur. Ah non, pardon, ça c'est plus tard. Donc la ville a été admirée par César, qui dit dans la guerre des Gaules : "Bourges est si petite et si moche que je ne sais pas si ça vaut le coup de la conquérir." Finalement, il l'a quand même conquise. Ensuite, on sait que des termes ont été construits, qui ont donné du fil à retordre aux ingénieurs actuels.

Au Moyen-Age, Bourges devient capitale de France pour le bâtard de France Charles VII. En fait, c'est juste que Bourges était la dernière ville qui n'était pas encore conquise par les anglais pendant la guerre de Cent-Ans. Finalement, c'est la seule fierté des bourgeois.

Depuis, il ne se passe plus rien.

[modifier] Économie

La ville est extrêmement riche puisque capitale du Cher. De plus, tous les habitants sont appelés "bourgeois", témoignant d'un passé glorieux et prestigieux de la ville. Comme son nom le montre bien, elle a tiré sa fortune des bourgeois, donc du commerce. On ne sait pas trop de quoi, par contre, et les historiens se battent encore pour savoir ce que la ville pouvait bien échanger, car elle n'a aucune richesse réelle.

De nos jours, la ville vit du chômage et aides que les assistés touchent de l'Etat, en grande partie. Sinon, quelques usines d'armement sont toujours en activité, afin de défendre les richesses des bourgeois contre les communistes, présents à Vierzon.

[modifier] Loisirs

Bourges est célèbre dans le monde entier pour son absence de loisirs. Néanmoins, il faut noter :

  • Un cinéma
  • Une patinoire (apparemment, elle est pas ouverte, il reste le film protecteur sur les murs)
  • La base de loisirs du Val d'Auron, mais la légende veut que ceux qui s'y aventurent ne reviennent jamais.

[modifier] Culture

La ville dispose de plusieurs musées, qui rivalisaient d'audace avec le Louvre il y a quelques années. Mais le manque de fréquentation a grandement nui à leur réputation. Le musée du Berry est la fierté nationale du Berry. On y trouve les 4 tableaux peints dans ce pays, ainsi que 3 statues et les vestiges d'une glorieuse civilisations disparue, au grand dam des berrichons.

Une fois l'an, au printemps, la population bourgeonne et la ville reçoit un des plus grand concours de fumette, agrémenté de quelques musiques populaires. Appelé "Printemps des Bourges" (car très cher), ce concours de fumette permet également à la population d'écouter des jeunes jouer du djembé, un instrument maléfique très en vogue chez les hippies. La ville reçoit en même temps le prix de la ville la plus crade, tant on trouve de cadavres dans les rues.



.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia