Bouchon

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« T'es bouché ou quoi ? »
~ Un ivrogne auquel on a coupé l'eau parlant à ses toilettes
« Si tu va pas aux toilettes, Mamie elle va te mettre un bouchon ! »
~ Une vieille femme aimante à sa descendance constipée
« Dan la bouchon mé leu zgège ossi »
~ Ahmed par SMS à son petit-frère, jouant dans une cave avec ses camarades

Le Bouchon est un mot de la langue française sur lequel on aurait pu faire le jeu de mot suivant : « bout chond » si le mot chond existait. Aussi on se contentera de dire que ça bouche.

[modifier] Origines

Le bouchon bouche toute sorte de choses. En effet, il peut être :

  • de liège,
  • de Liège,
  • de Champagne,
  • de cérumen,
  • met un pénis dedans (bouchon est alors féminin),
  • de tube de colle,
  • débouché,
  • d'autoroute,
  • dans le siphon des chiottes,
  • dans certains anus constipés.

Par contre, une fois retiré, le bouchon perd toute utilité, puisqu'ensuite tout le monde s'en fout.

[modifier] Utilisations

Le bouchon est très utile, et s'utilise majoritairement comme suit (bien que l'utilisateur soit libre d'innover quant à sa finalité) :

Lorsque vous avez oublié un rendez-vous important voire un rencard de ouf parce que vous répétiez avec votre groupe de joueurs de bignou des reprises des plus grands hits de Passe-Partout (du Fort Boyard, qu'emmène les casse-cou, dans les traquenards) ou que vous essayiez de reprendre forme humaine après votre transformation en Death Panda ou en Death Musaraigne (ou en Death Drosophile, ou encore en Death Saumon), en gros vous êtes en retard, vous appelez la personne qui a du recommander 6 cafés au bar pour avoir le droit de rester et vous attendre (et qui par conséquent est assez peu encline à vous lâcher un bonjour radieux) et vous lui dites : « Désolé, je suis pris dans un bouchon ». Normalement, ça marche si ladite personne est très limitée, mais ça donne l'impression d'avoir une vraie excuse. À éviter formellement si vous habitez dans la Creuse (ça sera jamais crédible, même si les gens de la Creuse sont tous limités).

Lorsque votre conjoint(e) vous oppresse sans cesse, vous sollicitant pour savoir si les rideaux seraient pas mieux en vert un peu plus pâle mais pas trop, si vous pensez que le chef du service extrusion de matière plastique et soin du visage en 3 applications où il travaille est quand même un sacré connard, si vous trouvez pas qu'il faudrait souhaiter la bienvenue à la nouvelle voisine qui au passage lui rappelle bien Elisha Cuthbert, si vous l'écoutez au lieu de regarder le bigdil, si ce soir vous avez la migraine, si tout ça, et ben si vous avez à portée de métacarpe un pot de miel, mettez-en la moitié dans l'oreille afin de feindre un bon bouchon de cérumen. Ainsi, l'être aimé (un peu chiant quand même) ne vous dérangera plus. D'abord il va s'éloigner de vous à coup sûr parce que c'est quand même dégueulasse de se fourrer l'oreille avec du miel, et ensuite parce qu'avec la moitié du pot dedans vous entendrez aussi clairement qu'on voit un poisson rouge ayant la diarrhée dans son p'tit bocal. À éviter avec les obsédés sexuels qui y verront une invitation à quelques jeux pervers incluant de la nourriture et pensez aussi que s'il est scatophile et que votre oreille produit tous les cierges de Notre-Dame de Paris par jour, vous pouvez avoir un effet semblable à celui obtenu avec l'obsédé.


Couteau-suisse.png  Portail de la Vie Quotidienne

Qu'avez-vous pensé de l'article "Bouchon" ?
 
3
 
8
 
11
 
1
 
5
 
3
 

Ce sondage a été créé le avril 3, 2007 22:25 et 31 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia