Les emmerdeurs au fond du donjon à gauche

Un article de la désencyclopédie.

(Redirigé depuis Boss)
Aller à : Navigation, chercher

Le dossier des grands méchants

« Attention ! Voilà le boss ! » Cette phrase pourrait évoquer pour vous le signal de détresse indiquant qu’il faut fermer votre navigateur Internet branché sur un site douteux comme celui-ci car votre patron a soudainement la bonne idée de vérifier à l’improviste que vous êtes bien en train de faire votre travail.

En l’occurrence, nous ne parlerons pas de ces patrons tyranniques puisque le thème de cet article est celui des grands méchants maléfiques que l’on appelle communément dans le langage vidéoludique Boss.

[modifier] Tout d’abord, révisons la définition d’un boss.

Un boss est généralement rencontré au bout d’un donjon, d’un labyrinthe, d’une grotte, d'une bande dessinée appelée Le journal de Spirou, d’une forêt ou de tout autre lieu infesté de monstres en tout genres et dont la taille réelle est dix fois plus grande que la taille indiquée sur la carte (dans le cas où le joueur a la chance d’en avoir une). Le boss est plus puissant que les ennemis ordinaires. Il possède des pouvoirs parfois plus puissants que ceux du héros. Son apparence est souvent exagérément monstrueuse et abominable (voire parfois grotesque). Il est insensible à certains pouvoirs ou armes des héros mais son point faible est parfois une partie insignifiante de son corps qui, pour une raison inconnue, est extrêmement sensible (comme chez le mâle en fait). Quelques boss utilisent la technique dite de : « Si je meurs, tu meurs aussi. », technique qui consiste à déchaîner un pouvoir surpuissant juste avant de rendre l’âme. D'autres boss servent également de piliers ou de murs porteurs, autrement dit, si ce genre de boss meurt, le donjon qui l'abritait s'écroule automatiquement... Le joueur remarquera toutefois avec joie que ces boss, tous puissants soient-ils, ne se rencontrent toujours que dans un ordre bien précis : du plus faible au plus puissant, histoire que vos héros ne finissent pas en charpie dès les premières heures de leur aventure (Shadow of the Colosseus est particulièrement un bon exemple, mais dans ce jeu on ne bat que des boss (méchants pas beaux d'ailleurs), des fruits ou pauvres petits lézards à queue blanche (ou pas) qui ne font que la perdre (évidemment, ce n'est pas cette queue dont nous parlons, le héros de ce jeu est fort mais pas au point d'être aussi précis à l'arc) comme si ils n'avaient que ça à foutre !). Notez aussi que dès que vous avez trouvé son point faible, le boss ne cherche absolument pas à le protéger, il continue de faire comme si vous ne l'aviez pas eu. Problème de fierté ? Mémoire à court terme défaillante ?

[modifier] À présent, nous allons voir les différents types de boss.

1) Les grands méchants qui enlèvent les princesses et qui attendent l’arrivée du héros pour que celui-ci sauve la princesse, permettant au méchant de l’enlever à nouveau.

Je crois que le titre en indique beaucoup. Cet étrange comportement peut-être constaté avec Bowser dans la série des Super Mario Bros et Super Mario World, Ganondorf (ou Ganon pour les intîmes) dans la série des Zelda ou encore Jafar dans Prince of Persia. J’ai pensé que ce comportement pouvait être le résultat d’une solitude dépressionnaire à tendance voyeuriste. Le résultat est une maniaco-séducraptorie qui incite le sujet à enlever la belle et séduisante copine d’un héros. Mais ce qui est le plus étrange dans ce comportement, c’est le fait qu’une fois qu’il a capturé sa princesse, le boss ne tente absolument RIEN sur elle et il attend patiemment l’arrivée du héros.

2) Les abominables méchants sadiques cyniques hypocrites et pathétiques qui cherchent à obtenir le pouvoir ultime.

Ce sont les plus répandus. Le point commun de tou(te)s ces bosses est de souffrir d’un sérieux complexe d’infériorité depuis une enfance tourmentée se traduisant par une recherche obsessionnelle et maladive du pouvoir qui les rendra plus fort que quiconque. Certains vont même jusqu’à souhaiter que le monde entier soit détruit. Je conseillerais bien aux héros de leur payer un bon psychologue au lieu de partir aux quatre coins du monde pour dégoter des objets et des pouvoirs invraisemblables mais je doute qu’à ce stade de leur folie, ce soit possible...

3) Les monstres à l’apparence exagérément immonde, abominable, voire grotesque, dont l’unique but est de tout détruire.

Ceux-ci sont des êtres sans intelligence dont le but est de tout détruire. Ils arrivent bien souvent au moment où l’on souhaite le moins leur présence et leur force est proportionnelle à leur taille. Ils peuvent être l’outil d’un autre méchant ou tout simplement agir d’eux-même.

Il existe bien sûr d’autres boss qui n’entrent pas dans ces trois catégories.

Maintenant je m'en vais décrire les boss les plus connus de l’univers du jeu vidéo et ceux qui m’ont le plus marqué. Zoooooooooouuuuu !!!

[modifier] Dr Robotnik

Robotnik

Dr. Robotnik, ou Dr. Eggman, qui essaye de relancer la mode de la moustache

Catégorie : 2

Apparence : Grotesque

Taille : Celle d’un œuf de gros dinosaure.

Poids : Obésité avancée.

QI : 300

Jeux : Sonic 1, 2 et 3, etc...

Bricoleur de génie et pollueur infâme, cet homme n’est pas du tout apprécié de Sonic le hérisson qui, à l’inverse de Robotnik, est un éternel écolo. Dr Robotnik est rond et chauve comme un œuf. Il a d’ailleurs été renommé Eggman (mais personnellement, je trouve que le nom Robotnik a plus de charme).

Il est capable de construire une armée toute droit sortie de son cerveau de 300 Q. I qui peut détruire tout ce qui bouge et ne bouge pas mais il se fait cependant détruire par un hérisson minable.

[modifier] King K. Rool / Kap’tain K. Rool / Baron K. Roolenstein / King Krusha K. Rool

King K. Rool

Ouagnégné !

Kategorie : 2

Apparence : Groteske

Taille : Un tonneau et demi, au moins. Attention au plafond.

Poids : Mettez vos pèse-personnes à l’abri.

KU-I : 10

Jeux : Donkey Kong Country 1, 2 et 3, Donkey Kong 64 K. Rool (ki s’amuse à changer de titre à chake jeu ?)

C'est un krokodile ki souffre d’un terrible problème de poids. Pour y remédier, son médecin lui a preskrit un régime à base de bananes. Le problème, c’est ke toutes les bananes de la région sont la propriété d’une famille de primates gourmands. N’ayant pas envie de payer pour se faire rendre de la monnaie de singe, K. Rool a demandé à ses fidèles serviteurs d’aller les voler. Ce n’est évidemment pas du goût de Donkey Kong et de ses amis ki se lancent à la recherche de leurs bananes. Alors vous allez me dire qu'il aurait pu planter des bananiers. Oui, c'est pas con, mais de toute façon on s'en fout parce que cette histoire, je viens de l’inventer.

K. Rool se sert d’une kouronne, d’un tromblon, d'une vulgaire kanette de koka bon marché ou de gants de boksse pour se battre. Ses nombreuses konfrontations ratées avec les Kongs lui ont donné une obsession maladive ki est de vouloir absolument les éliminer et de détruire leur île. La principale manifestation de cette obsession est d’ékrire la lettre "k" à chake fois k’il en a l’okkasion. Selon une rumeur, cette manie l'aurait définitivement associé au Ku Klux Klan. Il possède également le réflekse de feinter d'être mort pour ékzaspérer le joueur.

[modifier] Kefka (Ou Kefca)

Kefka

Z'avez vu ma zolie cape ?

Catégorie : 2

Apparence : Clown pixelisé

Taille : 16 pixels sur 24.

Poids : 1, 17 ko

QI : 30

Jeu : Final Fantasy VI

Un homme bête et méchant. Il n’hésite pas à tuer des milliers de gens pour s’amuser et il n’a aucun remord. Kefka est un môme gâté. Quand il voit quelque chose qui lui plait, il le veut et s’il ne peut pas l’avoir, il le détruit. Lorsqu’il voit quelque chose qui ne lui plait pas, il le détruit. Il aime faire souffrir les gens. Plus pitoyable que ça, tu meurs...

[modifier] Ansem/Xehanort

Xehanort

L'une de ses nombreuses apparences

Catégorie : 1, puis 2, puis 3

Apparence : Un bonhomme avec une cape marron, un emo tout de violet vêtu, un grand méchant basané qui exhibe ses abdos, un bateau/monstre zarb, un autre basané en robe noire, un minet en blouse blanche et un vieux croulant.

Taille : 1m50 quand possède riku, 1m80, puis 10m de haut pour 30 de long

Poids : Personne n'a gardé son cœur assez longtemps pour le lui demander.

QI : S'tun scientifique, non mais ! Disons 160.

Jeux : Kingdom Hearts, Kingdom Hearts : chain of memories, puis revient dans kh2 sous la forme d'un double « Il faut que je retrouve mon cœur, pourquoi vous-êtes si méchants ? *snif* ah ben non merde je peux pas pleurer j'ai pas de cœur ». Reviendra dans les prochains en vieux et par l'intermédiaire de Riku. Bref, Nomura a pas d'autres idées de méchant.


Donc, en fait c'est pas le vrai Ansem, mais son élève Xehanort qui lui a piqué son nom parce que c'était plus joli, et qui a perdu son cœur en ouvrant la Porte bizarre qu'il avait dans sa cave. Il possède Riku (le meilleur-copain-ténèbreux-qui-attire-les-fangirls du héros), lui fait être tout vilain, enlève la godiche du service, et se sert de lui pour réapparaitre avec un gros machin noir pas beau derrière lui pour se battre à sa place. Après s'être fait buter proprement par un gamin hérissé avec une énorme clé, il va fusionner avec sa bestiole pour devenir un monstre gigantesque de la mort qui tue.

Dans kh2, on apprend que son "Simili" (son double, quoi) est le chef de l'Organisation XIII, et qu'il veut récupérer son cœur en volant celui des autres gens. Il finit aussi buté par Sora et Riku.

Et voilà que dans Birth by sleep, qui raconte l'histoire d'avant le premier opus, on apprend qu'un vieux fossile machiavélique porte le même nom (son "vrai" nom, Xehanort), et s'habille comme lui. Apparemment le vieux a eu un genre de délire à la Orochimaru et a voulu être immortel, et a essayé de posséder le corps (comme par hasard musculeux) d'un autre, qui veut pas, et ça a fait le Xehanort qu'on connait depuis le début.

Selon Nomura, KH3 marquera la fin de son règne des ténèbres, mais au rythme où ça va on en a encore pour une petite décennie.

[modifier] Mithos/Yggdrasil

Mithos

Put1, je suis tro staïle ac mé aile d tte lé couler mé jsui tro discriminé koi dc jvé mbatr !

Catégorie : Autre/3

Apparence : Môme de 15 ans

Taille : Nain de 15 ans

Poids : Très lourd pour un gamin...

QI : 90

Jeu : Tales of Symphonia

Mithos est un demi-elfe victime d’une très forte discrimination ayant engendré une terrible guerre dans son monde. Pour sauver les siens et arrêter la guerre, Mithos parvient à faire un pacte avec tous les Esprits originels du monde et à séparer le monde en deux grâce à leurs pouvoirs. Le problème, c’est que dans le feu de l’action, sa sœur, Martel, a été blessée et s’est retrouvée dans le coma. Mithos kidnappe alors l’une des héroïnes du jeu pour y transférer l’esprit de Martel. Un conflit entre les héros du jeu et Mithos s’engage. Mithos en soi n’est pas réellement méchant. Mais ses méthodes et sa manière de voir les choses ne sont pas en accord avec la vision du héros. Il est le seul méchant "crédible" que je connaisse. Son seul problème provient de sa faculté à se transformer, il est soit un gamin pitoyable soit une grande tarlouze en costume moulant, les ailes multicolore n'aidant pas la chose.

[modifier] La cible d’entraînement

Catégorie : 0+

Apparence : Une citrouille, un épouvantail, un arbre, (varie selon les désirs sexuels du producteur)

Taille : La tête est au même niveau que ton arme (comme ça tu peux peut être y arriver)

Poids : Assez léger pour voler en plein de petits FX lors des démo a l'E3 où plein de japonais lubriques feront "ooooooh"

QI : à peine plus que toi ^^ ...

Jeux : tu, il, nous, vous, ils.

La cible d’entraînement est comme son nom l'indique... le premier ennemi (tu as dit « une cible d’entraînement » avoue) C'est un boss dans la mesure où, quoi que tu fasses, il est toujours là, mais il ne peut pas être un PNJ car il est assez con pour se prendre des coups d'épées, donc c'est un boss (thèse, antithèse, prothèse). La cible d’entraînement utilise la méthode jésus, elle ne répond jamais à vos coups, alors lâchez vous. Je pense aux joueurs lvl 100 qui s'amusent encore sur la cible à coup de "météor dash" (non ce n'est pas une lessive).

[modifier] Stabilo Boss

Boss

Stabilo, le boss de tous les stylo !

Catégorie : 1

Apparence : Petit truc rectangulaire insignifiant.

Taille : 1/4 d'une pomme.

Poids : Idéal pour le penspinning.

QI : On ne s'attardera pas là-dessus.

Pas plus de commentaire sur cet objet injustement appelé Boss, du fait qu'il n'en est pas un…


Rubik  Portail des jeux et jouets


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia