Bokassa 1er

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Bokassa Philippe, alias général Bokassa, bienfaiteur Bokassa, saint Bokassa, président Bokassa, empereur Bokassa, et on en passe...

Monsieur Bokassa a été envoyé sur terre dans le même projet que Coluche: répandre les bienfaits de la nature sur la planète.

Une différence subsiste néanmoins avec notre célèbre héros national au nez rougeaud : il décida de distribuer directement du métal précieux sur ses opposants pour leur montrer que son savoir est infini et qu'il a raison. Et même si il a tort, il a raison... Il s'exclamait souvent "Mon pote Coluche passe a la télé, les Français l'adorent... Je fais le même boulot et y a encore des aigris qui me chient dans les bottes".


[modifier] Son enfance

Bokassa naquit en 1908 à l'âge de 22 ans dans ce qui était alors une colonie française , le "onvouzabiennikélénoir" qui était alors administré par Pierre Laval futur gigolo d'Hitler. L'administration de Laval était particulièrement cruelle (enlèvement d'enfants, cours uniquement en français, pillage des ressources en particulier les godemichés) et ligua toute la population du pays contre elle.

D'abord surpris d'être tombé où il était tombé, il se disait blanc de couleur noire, un peu comme Michel Klaxonne et à l'inverse de Bernard Lavilliers. L'Afrique, ce libre continent sans grillage... Les historiens s'accordent sur le fait que c'est cela même qui l'énervait. Pas de grillage, donc pas de distinction entre riches et pauvres. Ça l'empêchait de faire son boulot à ce Coluche masaï.

Très vite il eut des démêlés au lycée avec les communistes... Pas de différence entre les gens ? Quelle drôle d'idée... Il savait qu'il fallait des pauvres pour qu'il ne reste pas au chômage.

C'est alors qu'il entama l'école de politique, s'orientant vers le libéralisme dictatorial afin de créer des pauvres pour ensuite anéantir ce fléau. Un peu à la manière des entreprises d'antivirus...

Son passage vers la responsabilité et l'âge adulte se fit avec une fille de joie, de peu de vertu, il en convient.

[modifier] La résistance

"Bokassa prit la tête du mouvement indépendantiste en 1976 à l'âge de 19 ans et mena la résistance (appelé mouvement pour la démocratie, la liberté, l'amour, l'amitié du Centrafrique (en effet ce pays est situé prés du trou du cul de l'Afrique d'où le nom de Centrafrique)) à la victoire . Le Centrafrique obtint son indépendance en 1960 après 3 siècle de révolte. Arrivé au pouvoir avec des promesses de démocratie, il instaura comme tout chef d'État africain qui se respecte, une dictature sanguinaire ."

C'est du moins ce que relatent les informations et autres presses malveillantes. Bien entendu, des pauvres, ça n'achète pas les journaux ni ne possède de télé.

Non non. La principale erreur de Bokassa fut de distribuer de l'argent par les fenêtres. Il avait vu ça à la télé, un homme riche balançait des billets du haut d'un toit. Il s'en inspirait et y mit sa touche personnelle, il y jeta des pièces d'argent. La masse se rua en bas de son perchoir, résultat 1200000 points de sutures comptabilisés dans la foule. Les pièces ne planent pas.

Sa vraie résistance est celle qu'on lui connaît avec l'alcool. Son surnom pendant ses études était "Le roi des boit-sans-soif". Mais son véritable combat fut sa résistance envers le comportement castrateur de sa mère. Le petit Bokassa ne pouvait sortir au delà de 23h35 précisément.

[modifier] Le pouvoir

La prise de fonction en tant que Président de la République du petit Philippe Bokassa se tenait dans un mouchoir de poche.

Il le doit en réalité à sa mère qui, de la factrice à la coiffeuse, à la voisine de la rue, ne cessait de crier que son fils Philippe c'était le plus beau...

A peine arrivé au pouvoir, il débaptise tous les lieux et les renomme Bokassa , la capitale devient Bokasaville, toutes les rues sont des rues Bokassa, les écoles des écoles Bokassa etc., bref on s'y perd et les Centrafricains donnent des surnoms aux lieux ce qui provoquent la colère du dictateur qui fait condamner à mort 17 personnes qui en demandant une adresse, ont osé répondre au policier "oui, mais quelle rue Bokassa ?" .

Il fallait effectivement là voir l'amour œdipien que portait Philippe et sa mère, Roselyne. Malheureusement les communistes ont fait passer ça pour de la mégalomanie libérale.

Blessé dans son amour propre, il s'auto-proclame empereur du Centrafrique sous le titre de Bokassa 1er. Pire, il interdit le culte traditionnel de Chuck Norris pour le remplacer par le culte de sa personne. Bokassa étant allé trop loin, Chuck Norris furieux assassina le dictateur en 1944 et s'empara de ses bijoux, cadeaux de son ami, le président français Valéry Giscard d'Estaing .

D'autre prétendent que Chuck Norris ne l'aurait pas tué mais aurait été très flatté qu'un homme politique tel que le grand Bokassa 1er utilise ses noms et prénoms comme pseudonyme. Il aurait dit je cite "Un homme tel que lui mérite de porter mon nom, j'adore cet homme qui sait faire régner l'ordre et la sécurité et qui prône les libertés tout comme moi dans Walker, et je pense même me faire rebaptiser Chuck Bokassa Norris."

D'après les même rumeurs il coulerait des jours heureux avec toute sa marmaille de consanguins à côté de la maison du plus grand acteur de tous les temps, son meilleur ami Chuck Norris. De plus l'un des fils de Bokassa, Clarence Gylard Jr. dit Boka est le coéquipier de Chuck dans la série maxi rediffusée tous les dimanches depuis 1854 par TF1, Walker Texas Ranger.

Mais qui sait combien Philippe Bokassa a eu de maîtresses ? Et sur celles-ci, combien ont elle eu des rapports non-protégés ? Et donc de vrais petits Bokassa toujours prêts à faire péter le bouchon.

Bref la saga Bokassa continue dans un déferlement frénétique festif, ou tous les fêtards sont conviés, y a du soleil et des nanas, du champagne et de la glace !!

[modifier] Toi y'en a savoir?

De nature très coquette, Bokassa portait des chaussures faites sur mesure pour lui. On appelait ce modèle des bokassins.

Bokassa eût une aventure avec sa bonne bretonne dont naîtra une fille qui fut prénommée Bokassine.


Empereurs, Rois, Présidents et autres chefs d'état (sauf en France)
Je suis le maître du monde, Mouhahahaha!
·Alexandre le Grand (-356--323) · Jules César (-100--44) · Cléopâtre (-69--30) · Claude (-10-54) · Roberto du Portugal (910-973) · Gengis Khan (1155-1227) · Lénine (1870-1924) · Staline (1878-1953) · Benito Mussolini (1883-1945) · Adolf Hitler (1889-1945) · Hô Chi Minh (1890-1969) · Franco (1892-1975) · Mao Zedong (1893-1976) · Ronald Reagan (1911-2004) · Richard Nixon (1913-1994) · Gerald Ford (1913-2006) · Augusto Pinochet (1915-2006) · Nicolae Ceausescu (1918-1989) · Babar (né en 1919) · Bokassa 1er (1921-1996) · Pol Pot (1925-1998) · Jorge Videla (né en 1925) · Elisabeth II (née en 1926) · Fidel Castro (né en 1926) · Mikhaïl Gorbatchev (né en 1931) · Saddam Hussein (1937-2006) · Abdelaziz Bouteflika (né en 1937) · Juan Carlos 1er (né en 1938) · Mouammar Kadhafi (1942-2011) · Kim Jong-Il (1942-2011) · Lech Walesa (né en 1943) · Moncef Marzouki (né en 1945) · Bill Clinton (né en 1946) · George W. Bush (né en 1946) · Vladimir Poutine (né en 1952) · Angela Merkel (née en 1954) · Hugo Chavez (né en 1954) · Mahmoud Ahmadinejad (né en 1956) · Barack Obama (né en 1961) · Rollmops II (née en 1967) · Alexis Tsipras (né en 1974) · Surimi VI (née en 1977) · Kevin Ier (né en 1998) · Palpatine (84 Av.BY-4 Ap.BY)

Les personnages en italiques n'ont jamais été chefs d'état, mais c'est tout comme.
Et pour la France c'est à cet endroit

Qu'avez-vous pensé de l'article "Bokassa 1er" ?
 
2
 
6
 
14
 
8
 
4
 
4
 

Ce sondage a été créé le août 29, 2007 11:56 et 38 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.

Partage sur...
wikia