Boîte dans une boîte

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Boîte dans une boîte est une oeuvre d'art représentant une boîte enfermée dans une boîte. Rejetée par les musées du Moyen-Âge, qui voyaient bien que c'était de la merde, elle est pourtant traitée depuis peu comme une œuvre d'art géniale et anticonformiste par des gens peu convenables.

[modifier] Historique

Boîte dans une boîte est née lorsque son créateur vit toutes les merdes qui étaient considérées par ses contemporains comme de l'art. Parmi elles, il y avait un urinoir renversé. Des toiles blanches. Et même du caca dans une boîte.

Et là, le créateur de notre oeuvre s'est dit : "Moi aussi je peux faire de la merde avec des boîtes !".

Il créa donc son oeuvre en 5 min. Plus tard, son oeuvre fut exposée sous forme d'article sur la Désencyclopédie, avec le nom "Boîte dans une boîte".

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
C'est une arnaque cet article ! Je suis allée chercher l'oeuvre sur la Désencyclopédie qui portait ce nom, et dedans, il n'y avait même pas de boîte dans une boîte. Il n'y avait qu'un texte de merde !




[modifier] Analyse

[modifier] Du concept d'un truc dans une boîte

Mettre un truc dans une boîte, c'est rappeler au monde que tout peut être rangé dans une case. Nous avons beau chercher à sortir du moule qu'est la société, elle nous enfermera toujours, comme la boîte enferme la chaussure.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Non, laissez les chaussures sortir des boîtes ! Comment je vais faire sinon, pour marcher ?




La société, en effet, par les modèles qu'elle nous impose, nous maintient dans son moule, sans que nous cherchions à en sortir. Qui aujourd'hui essayerait de fuir la société de consommation, l'électricité, le RSA, et les congés payés ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
C'était mieux quand on parlait des chaussures. Là, je comprends plus rien !




Mais l'oeuvre cache aussi un sens profond. Il faut en effet se demander : Si l'on est bloqué dans la boîte, comment y est-on rentré ? L'oeuvre nous montre donc qu'étant façonnés et moulés par la société, nous n'avons même plus conscience d'être bloqués dans cette société. Nous n'avons même pas conscience de ce qu'elle est. Les perspectives semblent infinies, mais nous ne voyons pas l'immense vitre qui nous maintient dans un enclos.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
À coup sûr, il y a des cons qui vont se cogner sur la vitre. Et qui va devoir nettoyer la vitre après ? Ben c'est encore moi, évidemment...




[modifier] Du concept d'une boîte dans une boîte

Mais en mettant une boîte dans une boîte, l'auteur dépasse cette simple interprétation. En effet, il nous suggère que les cases dans lesquelles nous sommes rangés sont elles-même rangées dans des cases.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Et ces cases qui nous façonnent sont donc elles-mêmes façonnées par quelque chose qui les dépassent.



Ainsi, il existe plusieurs interprétations possibles. La grande boîte incluant la petite peut être par exemple le destin. Ainsi, le destin serait le moule de la société, qui elle-même serait notre moule.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Cela repose donc indirectement la question du destin. Sommes-nous maîtres de nos actions ? Nos actions sont-elles écrites d'avance par le destin qui nous surpasse ?



Mais une autre interprétation est également possible. Par la grosse boîte, l'artiste veut peut-être symboliser une organisation telle que l'UE ou l'ONU, englobant notre Etat. Ainsi, notre propre société accumulerait les contraintes non seulement de notre État, mais aussi d'une association contrôlant ces États. Nous serions donc enfermés dans une cage, qui est elle-même dans une cage, ce qui laisse peut d'espoir à une tentative de double-fuite.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
C'est comme si nous étions coincés dans des poupées russes, et qu'il faudrait sortir de chacune d'elle sans se faire prendre. Nous sommes donc coincés dans le moule de la société, et si nous en sortons, nous nous retrouverons à nouveau dans un moule.
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Mais d'où tu viens squatter ma boîte pour dire des trucs incompréhensibles ! T'es qui d'abord !




[modifier] Du concept d'une boîte enfermée dans elle-même

La boîte se retrouve enfermée dans une boîte. Mais qui nous dit que la boîte qui enferme n'est pas la même que la boîte enfermée ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
J'ai quand même bien le droit d'exprimer un avis constructif et intelligible à propos de ce sujet passionnant !
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Peut-être, mais moi je veux juste que tu dégages de ma boîte !




Cela peut laisser penser que la société serait enfermée dans elle-même. La société, dans le sens des personnes qui la composent, se retrouve encadrée par la société, dans le sens des interdits qu'elle se fixe elle-même, contre sa volonté.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
La société est donc un gardien de prison qui gère sa propre incarcération.
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Si tu continues, après ta mort, je te réserverai une incarcération, et je jetterai tes cendres aux ordures !




Mais cela peut évidemment aussi symboliser les nombreuses personnes qui s'enferment en elles-mêmes. Le repli sur soi, l'insociabilité, le fait de ne pas sortir de chez soi... Tout cela transforme petit à petit la personne, qui devient étrangère à elle-même.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Il faut évidemment insister sur les préjugés, qui sont une partie de nous même, et qui pourtant nous font sombrer dans la sottise.
La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Hé ! C'est moi qui est censée dire des trucs intelligents ici !
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Il faut croire que ma boîte n'est pas très étanche...




Et comment ne pas penser à la schizophrénie ? Avoir plusieurs personnalités enfermées dans le même esprit, cela peut être un prolongement logique de l'idée d'une boîte dans une boîte.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Là, par contre, je ne vois pas de quoi il veut parler...
Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Ainsi, la boîte dans une boîte laisse sa place à plusieurs boîtes dans une b...
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
MAIS FERMEZ VOS GUEULES PUTAIN !!!




[modifier] Du concept d'un monde enfermé dans un autre

Voilà donc une interprétation qui n'a rien à envier aux célèbres Matrix ou Inception. Nos boîtes ne représenteraient-elles pas un monde dans un monde ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Les parties précédentes étaient fort intéressantes, mais là, je crains que nous ne glissions dans la pseudo-philosophie.
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Quoi ! Tu oses dire ça d'une analyse qui parle de Matrix ! Hérétique !


La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Je déclare l'union sacrée contre la nana aux cheveux rouges !



Ainsi, un individu qui ne se reconnaît pas dans le monde qui l'entoure s'imaginera un monde meilleur de toute pièce, dans sa tête.

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Pas besoin d'une analyse foireuse pour comprendre qu'il existe des sous-systèmes dans le système. Toute cette mascarade ne vaut rien.
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ta gueule !


La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Ta gueule !
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Ta gueule !
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Hein, mais c'est qui celle-là ?




Mais tout cela pose le problème de la réalité. Comment savoir si nous sommes dans la réalité (et non dans la matrice, ou dans un rêve) ? La réalité est-elle absolue, ou y a-t-il différentes réalités selon le point de vue ?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
On est dans la réalité si on est dans la télé-réalité ?
Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Comment osez-vous interrompre mon fil intellectuel ? J'espère que l'hôte de cette demeure saura vous en tenir rigueur !
La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Ta gueule ! Je ne sais pas à laquelle des deux ça s'adresse, mais TA GUEULE !
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Bon, la blondasse, tu dégages ! Les autres me font déjà assez chier comme ça !


La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Qui c'est que tu traites de blondasse ?




Toute cette réflexion peut finalement nous inciter à remettre en cause notre ethnocentrisme, afin de nous ouvrir à de nouvelles possibilités, qui nous sont actuellement fermées (comme cachées dans des boîtes).

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Cassez-vous maintenant !


Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Vivement que cette boîte ferme ses frontières. J'en ai marre de voir venir des blondasses immigrées incultes !
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Tiens, c'est bizarre, j'ai l'impression de ne plus être moi-même.


La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
En fait, tu as gagné. Je me barre. Il y a trop de gens plus cons que moi pour que je reste.
Kev AdÉms.jpg
Kev' Adams, entendant parler de mathématiques, essaye de faire une blague sur les cours :
Les cours, le matin, c'est souvent ceux qui servent à rien, quoi. C'est vrai. Souvent c'est genre maths, anglais, français. À quoi qu'est-ce que ça va me servir le français ?[1]


Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Qu'est-ce que c'est que ce parasite !
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Se faire squatter par un mec aussi lourd m'énerve plus que tout !


La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
S'il est lourd, alors il faut qu'il parte. Je déteste les gros.
La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Je ne suis plus là, mais je suis d'accord avec vous quand même.



[modifier] Conclusion

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Kev AdÉms.jpg
Kev' Adams dit :
Il y a un truc qui m'énerve en France en général, c'est que vous les adultes, vous croyez encore aujourd’hui que la rentrée des classes, c'est un jour merveilleux.[2] Lol. Je me fais rire tout seul. Dommage que les autres ne rient pas...










La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Voilà, j'ai enfermé Kev' dans une boîte dans une boîte dans une boîte dans une boîte dans une boîte dans une boîte dans une boîte dans une boîte .
Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Parfait ! Il n'est pas près d'en sortir pour raconter d'autres conneries !
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Youpi, il faut fêter ça !


La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Avec nous ? Ce serait cool, parce qu'en fait, si j'arrête de squatter ici, je serai obligée de dormir dehors...
La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Je comprends rien à ce qui se dit.
Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Oh, regardez ! Il y a un joli infirmier dehors. Il a l'air de vouloir sonner à la porte.
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Super ! Je descends lui ouvrir ! Avec un peu de chance, il nous baisera festivement !




APapathiedoc.jpg
L'infirmier dit :
Bon, alors, c'est ici qu'il y a une schizophrène dans une schizophrène ?



Lyre.png  Portail des Arts Plastiques

Qu'est-ce qui manque à cet article ?
 
6
 

Ce sondage a été créé le septembre 24, 2015 13:13 et 6 personnes ont déjà voté.


[modifier] Notes et références


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia