Blablaland

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

C'est vers 60 avant J.C. qu'apparait en Italie la confrérie Blablaland,
aussi appelée l'Ordre du Grand Blabla :
Ordo a Grandis Blabla
crée par Psychus, Yovatix et Seal de Troie.

Celle-ci regroupe un petit nombre de philosophes romains
qui se réunissent pour parler et philosopher
surtout en cachette des soldats de l'Empire.


Histoire.

Mr-t-laser.jpg

Le rayon de Sol.

Les membres de la confrérie furent souvent traqués mais ils mirent au point une arme d'exécution symbolique qui devait décourager les espions. En effet ceux ci devaient être rituellement brulés par Le rayon de Sol, une sorte de laser crée par un rayon solaire sortant d'un vitrail.
Finalement, accusée de complot contre l'Empire, la confrérie sera dissoute en -30 et les 3 fondateurs s'enfuiront en Gaule.
Il n'existe aucune preuve qui démontrerait que la confrérie continua d'exister après sa dissolution. Ce n'est qu'en août 2004 qu'un certain Psyche décide de créer avec 2 amis un site internet en l'honneur de l'ancienne confrérie. Celui ci nommé Blablaland apparaît le 27 juin 2005 et se présente sous la forme d'un chat graphique ou les blablateurs peuvent librement parler de tout et de n'importe quoi.
Le site sera très vite accusé d'être une secte virtuelle et sera fermé. Il ne réouvrira qu'en 2008 sous un nouveau nom insoupçonnable:

Blablaland V2 !


Rapports avec l'Ancienne Confrérie.

Chat ordi cartes.jpg

Le chat graphique.




Tout d'abord le chat graphique contient de nombreuses représentations d'architectures et de symboles romains dans la plupart de ses pages.
On peut ensuite repérer que les mots Encyclopædia Blablalandis qui désignaient à l'époque le sacré de la confrérie, ont été réutilisés pour nommer l'ensemble du vocabulaire technique et religieux propre au site comme le mot Irwish qui n'a jamais existé.


Secte Virtuelle.

Autel.png

Autel de vénération des Créateurs.



Blablaland fut accusé de pratiquer des activités sectaires comme la vénération obligatoire des 3 Créateurs et d'un Dieu tout puissant nommé le Grand Sage, provenant du grand blabla: Grandis Blabla. En effet tous les membres se doivent de vénérer activement les Créateurs en leur donnant du véritable argent en échange de fausse monnaie qui leur permettra d'acheter des costumes, pouvoirs, et émoticones permettant d'encore mieux les vénerer.


Contrôle.

Serveur chat.jpg

Des modérateurs patrouillent tout le chat.




Des modérateurs patrouillent tout le chat pour surveiller la coopération des membres. Si par malheur ils jugent qu'un blablateur n'a pas assez vénéré les Créateurs, il sera enfermé dans une vieille cage moisie suspendue par une chaîne rouillée au dessus d'un précipice. Le temps de captivité peut varier d'une minute à trois jours. Et le blablateur hypnotisé qui a depuis oublié qu'il avait une vraie vie, sombre dans le désespoir.


Exemple de Conversation.

Retranscription, avec le vocabulaire et l'orthographe pratiquée sur le site :

Blablateur 1 : cc !
Blablateur 2 : slt
Blablateur 1 : tu veux etre mon mec sur bbl?
Blablateur 2 : non
Blablateur 1 : ok
Blablateur 2 : on se connais pas
Blablateur 1 : je c... t ou?
Blablateur 2 : Grenoble, dans le quartier de la Villeneuve !
Blablateur 1 : HAHA!!!! En fait j'étais un modo caché!!! Il est interdit de donner son adresse!!! 2 jours de prison!!!!


S'inscrire et Jouer.

Blabla-lapin.JPG

Un blablateur, un jour après son inscription.

Vous vous demandez surement : Mais comment peut on s'inscrire à un site pareil?
Et bien la conversion passe par un processus lent et subtil : l'ado No-Life qui s'ennuie devant son écran se met à écrire blabla dans la barre de recherche de gaagale. Là il voit que le premier site apparaissant est blablaland. Il se dit : Ça à l'air amusant pour une fois. Puis une fois sur le site il se connecte au chat et parcours le monde de blablaland dans un costume ridicule de petit bonhomme, avec une casquette et des chaussures bleues, appelé couramment le touriste ou l'inconverti.
Il trouve l'endroit plutôt joli et fait le tour à la recherche de nouveaux territoires à explorer. Maintenant qu'il a découvert que les randonnées étaient plutôt sympathiques, il a envi de discuter avec d'autre blablateurs. Mais comment? Il se rend compte alors que son écran est envahi de banderoles "Inscris-toi" et "Rejoins-nous" agrémentées de "Oups, tu ne peux pas faire ça, il faut que tu t'inscrives!"
- Ouais, allez j'y vais se dit-il.
Une fois inscrit il commence à discuter avec les membres qui ont un déguisement rigolo et commence à en mettre un paquet dans sa liste d'amis (à noter qu'une des choses les plus intéressante de Blablaland est la liste d'ennemis). Puis il apprend bien plus tard que s'il ne respecte pas à la lettre le Règlement dont il n'avait, comme tout les nouveaux, jamais entendu parler jusqu'ici, il risque vite d'être viré et de ne plus jamais retrouver ses nouveaux amis. Snif, snif...

Blabla-triste.JPG

Un blablateur, une semaine après son inscription.
(Il a perdu ses oreilles).


Mais malgré ça, il devra, comme tout les nouveaux, au moins une fois, aller en prison. Juste pour savoir que c'est pas rigolo. Les modérateurs n'auront pas besoin de réfléchir trop longtemps pour trouver un moyen de l'y balancer : il est interdit de dire des gros mots, de se répéter, de poser des questions, de défier l'autorité, de voler en l'air, de se percher, de dormir trop longtemps, d'échanger des adresses, de parler de sa vie privée etc etc...
Il n'a d'ailleurs même pas besoin d'avoir commis un délit : il suffit qu'il tape /prison, encouragé par ses amis Oué vas y cé tro marren!!, pour s'y retrouver et découvrir que c'est effectivement une vieille cage moisie suspendue par une chaîne rouillée au dessus d'un précipice. Il s'habituera donc vite à sa nouvelle vie de respect et de vénération.
Plus tard quand il aura atteint un grade supérieur il pourra participer au forum où les membres débattent soigneusement entre eux de nouvelles techniques pour piéger les touristes.


Conclusion.

Il s'agit bien là d'un exemple typique de site de merde, fait pour vous soutirer de l'argent sans vous apporter le moindre plaisir.
A conseiller aux masos, à déconseiller fortement aux autres.



Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia