Bioinformaticien

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« C'est une vrai perl ! »
~ Un Bio-informaticien(ne) à propos de son logiciel inutile.
« Mettre des puces électroniques dans des êtres vivants ...Des barbares  »
~ Sacha Guitry à propos des bioinformaticiens.


Le bioi-nformaticien est un scientifique de la famille des biologistes croisé avec un pingouin.

[modifier] Présentation

Eppendorf-3497.jpg

Au-secours! J'ai peur !!

Le bio-informaticien est un pseudo-scientifique, mutant d'un nouveau genre résultant d'un croisement entre un biologiste/biochimiste et d'un informaticien. Il a déjà touché une pipette ou un bec bunsen dans sa vie, mais il renâclait à se servir de ces ustensiles barbares et dépassés.

Le bio-informaticien préfère passer des heures devant son ordinateur à regarder de jolies lignes blanches et incompréhensibles défiler sur son terminal connecté à un serveur pingouin voire gnou. Le bio-informaticien ne porte pas de blouse blanche car il n'aime pas les tubes Eppendorf et les boites de pétri. Il a les yeux rouges et les doigts souvent pris de convulsions à la vue d'une série de lettres incompréhensibles (rendant tout voyage en pays étrangers périlleux).

Il ne conçoit la vie, les protéines et les maladies que comme une suite de lettres qu'il faut trier, compter, aligner, tripoter, couper en tranche, un peu de sel et servir chaud.

La déclinaison féminine, bio-informaticienne, est un phénomène rare certes, mais réelle. La plupart d'entre elles sont arrivées là suite à une catastrophe en cuisine : un ratage d’omelette. Une des solutions était de manipuler tout contenant biologique uniquement d'un point de vue informatique.

Après une première sélection naturelle, extinction de celles qui croient qu'en versant le contenu d'un tube à essaie sur un clavier, l’analyse va être plus rapidement faite, les survivantes se rendent très vites compte qu'il n'y a rien de plus jolie que le défilement du résultat d'un script perl sur un terminal, dont elles ont pris soin de choisir la couleur. De plus leur coté "poutou-poutou" leur fait aimer la compagnie du pingouin.

Par ailleurs, la bio-informaticienne sélectionne ses outils selon leurs performances et leurs tailles et leurs commande quoi faire... heuu, leurs demande si possible, d'effectuer certaines analyses, généralement à travers un programme qu'elle a fait, ou mieux qu'un frère d'armes bioinfomraticien a déjà fait, mais dont elle prends soit de modifier, même un minimum, car jamais les choses ne sont assez bien faites à son gout quand cela est fait par un XY.

[modifier] Utilité

Pingouin-4810.jpg

Un magnifique spécimen de pingouin à diode bleu.

D'un naturel discret en présence d'un ordinateur relié de près ou de loin à un pingouin ou à un gnou, il sert à plein de chose... si si.

Il est le souffre-douleur et l'esclave préféré de ses cousins biologistes. Ces fainéants de biochimistes et crobios font appel à lui quand ils n'ont pas envie de se creuser trop la cervelle. Ils lui donnent alors une série de fichiers remplis de lettres en désordre et lui demande de faire de l'ordre là dedans et que ça prenne pas trop longtemps parce qu'ils n'ont pas que ça à faire d'attendre ... non mais (Alors que c'est des pro de la glandouille, un vrai souffre-douleur je vous dis).

Le bio-informaticien sait aussi coder des programmes qu'il espère utiles pour ses cousins biologistes qui pourtant n'utilisent pas un brin les ordinateurs, ce qui lui est totalement inconcevable. En fait il développe majoritairement des logiciels pour les autres bio-informaticiens, mais ceux ci ont déjà codé les leurs.

Le bio-informaticien est un éternel incompris.

[modifier] Ce qu'il aime

  • Les animaux surtout les pingouins et les gnou (au cas ou vous n'auriez pas compris !) et leur donne des noms à la con.
  • Le perl, c'est bien le perl, on peut ranger plein de mots avec le perl. Et puis tux aime bien le perl alors c'est bien.
  • Le python mais moins parce que le python peut manger les oiseaux et donc les pingouins donc le python faut pas en abuser.
  • Les lignes de lettres surtout celles en désordre, et les mots compliqués.
  • La glace à la vanille, car c'est un être humain avant tout, au même titre que e.coli ou que S.cerevisiae.

[modifier] Ce qu'il n'aime pas

  • Les fenêtres, d'ailleurs il n'y en a aucune dans leurs bureaux.
  • Les chats, ils mangent les souris ca peut être dangereux.
  • Les crobios qui en ont rien à faire des ordinateurs et qui ne savent même pas ce qu'est le perl.
  • Faire une faute de frappe en écrivant rm*.truc
  • Les jambons cuits, comme tout le monde.

[modifier] Comment le nourrir

Cafe-5116.jpg

Un petit déjeuner classique.

Le bio-informaticien se nourrit de café en grain, en boisson ou sniffé en poudre. Ce qui lui permet de ne pas cligner des yeux devant le manque d'animation flagrant de son écran adoré.

Attention ! Si vous ne le lui rappelez pas il oubliera de s'alimenter (et oui... les lignes blanches sur fond noir on un effet clairement hypnotique). C'est pourquoi le bio-informaticien est toujours maigre à l'instar d'un geek sans chips, bière ou pizzaïolo à appeler.

[modifier] Conclusion

Finalement la bio-informatique tout le monde s'en fout, sauf que...

[modifier] Voir aussi


PommierPDN.png  Portail des Sciences de la nature


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia