Biberon

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Bébé Oeil est un personnage au caractère intriguant, son petit-oncle Bébé Ours a récemment élu domicile dans un mur et est passionné par ce qu'il appelle les "maïkeniks-thou" (les bihoreaux) »
~ Un bloc de Quartz à propos de l'Ordovocien.
« Des tartines de lait ! »
~ Monsieur Dadu à propos de la question :"Hey Dadu, hey Dadu, Dadu !!! Oh tu m'écoutes ? Bon... euh... Oui ! ...t'as mangé quoi à midi ?
« "Ué ! ...avec du ketchup !!!(rires) »
~ Monsieur Dadu à propos de la question :"Hey Dadu, Dadu Dadu ! T'as mangé des potatoes ce soir ?

[modifier] Définition de base

Biberon n'est à pas confondre avec l'objet anodin que l'on fourre dans la bouche des gamins qu'est Le Biberon. Biberon est en effet une expression désignant une notion abstraite et équivoque, et dépendant du contexte dans lequel il a été employé. La prononciation du mot biberon confère une certaine supériorité vis à vis de son interlocuteur. Mais il n'est efficace que dans des cas bien précis, car ne prononce pas "biberon" qui veut. Pour le moment l'utilisation de ce mot particulier reste circoncit à une maigre part de la population mondiale mais son ascension formidable ne va très certainement pas se finir ici.

[modifier] Définition avancée

Pour un grand nombre de personnes, le biberon un récipient de forme cylindrique à laquelle on fixe à son extrémité une tétine, servant à acceuillir toute sorte de liquide destiné à la consommation. Mais laissez moi vous dire que les personnes qui se limitent à cet aspect sont trop superficielles. Car le mot biberon est une notion bien plus profonde, chose que bon nombre de manants ignorent et fait qu'ils restent en tant que tels, car biberon est l'incarnation même du mot parfait, issu de l'inspiration divine et des flux incandescents et aléatoires qui résident dans l'esprit génial de son géniteur tout puissant. Bientôt ce terme véhiculant l'Idéologie du troisième millénaire sera omniprésent dans nos société, et rendra alors la condition humaine meilleure.

[modifier] Comment bien le manipuler

A vrai dire il n'existe pas vraiment de règles spécifiques, mais sachez que le terme biberon désigne en fait tout, mais aussi rien, un peu plus que tout même, le reste, et "biberon". En général on préfère utiliser biberon en guise de réponse à une question, mais surtout lorsque celui qui vient de poser la question ne s'attendait pas à une telle réponse ! Vous l'aurez sans doute compris, la difficulté ne réside pas tant en la prononciation du mot biberon mais bel et bien en la création d'un contexte propice à l'utilisation d'un tel mot, et justifiant pleinement cet emploi. Le mot biberon est en réalité destiné à piéger son interlocuteur, et bien souvent alors que celui-ci connait le principe même de l'utilisation du mot. Plus on est capable d'utiliser le mot biberon en surprenant notre interlocuteur alors meilleur on est. C'est ainsi que l'on retrouve beaucoup ce mot dans des devinettes ou des bandes-dessinées humoristiques.

[modifier] Situations où l'utilisation du mot biberon est optimale

Soit une entité pluricellulaire standard effectuant son métabolisme de manière normale, dont l'espèce d'appartenance de part les individus qui la composent, a établi, au cours du développement inexorable de leur conscience collective, qu'"eux-même" seraient alors désignés par "Homme" (dans le cas d'entités affiliées à l'une des subdivisions de leur espèce nommée francophone). On appelle alors cette première entité quelconque "Monsieur A", et on lui attribue les propriétés suivantes : - l'occupation une position géographique P1 quelconque appartenant à un univers U défini par un nombre supérieur ou égal à 4 dimensions , et évoluant dans un environnement E propice à la vie. Soit une autre entité homologue à "Monsieur A" que l'on appelle "Monsieur B". On lui attribue alors les propriétés suivantes : l'occupation d'un point géographique P2 appartenant à U et situé de P1 de telle sorte que la distance qui les séparent génèrent une acoustique permettant une audition convenable de la voix de chacune des deux entités l'une envers l'autre, et inversement. On suggère que ces deux entités conversent, si "Monsieur B", après un cheminement sémantique prévisible arrive à établir une évidence: elle est classiquement anticipée par "Monsieur A". "Monsieur B" pose alors la question évidente pour voir si "Monsieur A" a compris ou pour s'assurer qu'il suit bien le cours de la conversation. Celui-ci répond bénignement, mais "Monsieur B" qui fut un jour honoré par la grâce divine, car il connait les subtilités du suave et cosmique art de la joute verbale de l'absurde, répond à contre-pied : "Biberon". Il existe un niveau supérieur, où "Monsieur A" et "Monsieur B" sont bons amis ou juste gais compagnon dans une longue et monotone vie pleine de mesquines vicissitudes, et connaissent tous deux la boutade sus-citée, se prenant ensemble au jeu, ce qui permet à celui qui est sensé répondre à la question évidente d'anticiper sur le piège que lui tend son interlocuteur en répondant le premier par le-mot-qui-répond-à-tout. Ce qu'il ne sait pas, c'est que dans l'éternel transcendement vers la limpidité céleste, celui-ci ne se borne pas aux primaires niveaux de l'art si vénéré: il piège malignement son allocutaire en feignant de lui concéder une victoire facile, car au mot "Biberon" il répond triomphalement d'une voix assurée et aussi simplement que cela puisse paraitre: "Non ! Biberon !", en laissant sous entendre que son homologue n'avait pas répondu "biberon" et que finalement se retrouve dans la même posture que notre Monsieur B face à Monsieur A, vu dans l'exemple précédent. Et dès lors, tous deux partagent un éphémère moment d'allégresse dans leur misérable vie...

[modifier] Ascension vers l'absolu

C'est la quintessence même de la pratique de cet art : l'ascension vers l'absolu. En d'autre termes, gravir sans cesse les échelons spirituels qui confèrent une victoire toujours plus aisée dans cette véritable lutte orale, en redoublant d'imagination et de perspicacité afin d'obtenir les rétorsions les plus absurdes, mais qui cependant, et de manière très subtile -car c'est bien là également que repose toute la délicatesse et le raffinement de ce somptueux rituel-, portent en elle les stigmates d'une certaine logique, convention nécessaire à l'instauration d'un climat plaisant et risible qui alors plongera nos protagonistes dans un état momentanée de douce euphorie, leur laissant paraitre l'espace de quelques secondes que finalement la vie n'est pas si insensée qu'elle pourrait le leur laisser croire et qu'elle vaut bien la peine d'être vécue.

Nos spécialistes ont pu reconstituer une partie de cette échelle, bien que nous sachons que cette &échelle comporte une infinité de variantes... On suggère alors que Monsieur A utilise à bon escient "biberon" envers Monsieur B :

Monsieur B : Hey Monsieur A tu sais quoi ?
Monsieur A : Ouais biberon !

Cas classique, on pourrait aisément croire que Monsieur A remporte le duel mais nous avons précédemment vu qu'il existe une alternative pour Monsieur B de tourner la situation à son avantage, ainsi :

Monsieur B : Hé non, pas biberon mais biberon !


Qu'avez-vous pensé de l'article "Biberon" ?
 
13
 
0
 
0
 
3
 
2
 
2
 

Ce sondage a été créé le janvier 7, 2008 21:14 et 20 personnes ont déjà voté.




Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia