Beyoncé

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Beyonce-Above-and-Beyonce.jpg

"Même sur ma pochette j'écarte les bras comme ça j'prends toute la place, parce que j'suis la meilleure, na!"

« Halo, Halo, Halo »
~ Beyoncé à propos du refrain si compliqué de Halo
« Ave Maria, Ave Maria, Ave Maria »
~ Beyoncé à propos du refrain si compliqué de Ave Maria
« Oh Oh Oh »
~ Beyoncé à propos du refrain si compliqué de Single Ladies
« Na Na Na Diva is a female version of a hustla, of a hustla, of a of a hustla »
~ Beyoncé à propos du refrain si compliqué de Diva
« Hello, Hello, Hello »
~ Beyoncé à propos du refrain si compliqué de Hello
« Le pouvoir des trois nous libèrera ! »
~ Les soeurs Hallywell à propos de la recette du succès, ou de la TRIsomie contagieuse de Beyoncé.


Beyoncé Giselle Knowles (dite Bibi pour les intimes, ou… Biiiiatch, pour les autres) est une célèbre gueuleuse de Hareng-B qui serait en passe de devenir une référence du genre devant Melissa M et Kenaz’Farah (oui oui !). Elle est née en 1981 (1959, selon ses anciens camarades de classe, expatriés en Chine après cette révélation), au Texas de l’union spirituelle de Chuck Norris et d’un cheval, dont elle a gardé l’arrière-train. Elle utilisera cet arrière toute sa vie pour prendre toute la place qui lui est donnée, afin d’écraser la concurrence et devenir une légende.

[modifier] Naissance d'une mite du mythe

De tous temps, la [[Congo | communauté noire à adorer. Ainsi endossèrent ce dur rôle Kiwikou-le-gwan-sage-dans-la-fowet, puis « Maître », Awetha Fwanklin et enfin Michael Jackson. Kiwikou s’étant fait écraser par Awetha, Maître s’étant fait voler son fouet par Michael pour ses jeux enfantins à Neverland (les enfants adorent jouer à Indiana Jones, c’est connu), et étant devenu blanc de surcroît, la communauté se retrouva soudain sans guide en ce bas monde. Qui donc allait à présent corrompre des générations de jeunes adolescentes en quête de vérité, prêtes à se nourrir d'une magnifique soupe commerciale qu'elles prendraient pour la référence du siècle... Qui donc allait bien pouvoir leur servir de gourou, leur apprendre si le jean à la mode était porté sous le bassin ou sous les genoux, si le piercing idéal était porté sur le front ou devait au contraire relier les deux joues dans la bouche... Qui donc allait bien pouvoir les aider à séduire les bogoss avec des chansons d'amour fashion, et casser le surlendemain avec le remix de cette même chanson?

Pict00851.jpg

Maman Knowles, collection printemps/été

On créa alors Beyoncé en 1959 1992 dans l'espoir d'en faire le parfait Messie de ces demoiselles. On la fît fille à Papa, pour démontrer à ces jeunes filles que c'était bel et bien de là que l'argent venait. On l'affubla de cuisses forts imposantes, pour qu'elle puisse se recycler dans la charcuterie si le plan ne fonctionnait pas. On lui offrit un postérieur aussi grand que son égo pour qu'elle puisse prendre toute la place partout où elle allait, car il ne pouvait y avoir de la place pour quelqu'un d'autre dans son monde. Elle tenait déjà cela de Papa Knowles, désireux de devenir le nouveau Joe Jackson, et de Maman Knowles, créatrice de mode. Ne citons pas sa soeur dont le nom demeure aujourd'hui inconnu, car en fait... Tout le monde s'en fout. Beyoncé est l'unique, na.

Son objectif? Devenir l'idole des jeunes. Ah, déjà pris? Et bien dans ce cas, elle sera la fille de l'idole des jeunes, soit l'idole des jeunes au carré. C'est ainsi qu'elle créa à 16 ans son groupe, Beyoncé Child.

[modifier] Beyoncé Child, un trio composé d'une personne

Say My Name, Bootylicious, tout le monde connaît les tubes du groupe féminin le plus vendeur de tous les temps, derrière les L5 bien évidemment. Le principe est simple, faire la gloire de Beyoncé en prônant sa beauté, son joli prénom (d'origine française, parce que ça fait plus classe et que ces moutons d'Américains y croiront sans poser de question), ses mensurations ne pouvant qu'être parfaites et son jeune âge jamais démenti. La recette du succès? Placer Beyoncé devant un micro, lui demander ce qu'elle pense d'elle même en parlant le plus fort possible, enregistrer le tout et placer l'enregistrement sur une instrumentalisation pleine de boum-boum et de bling-bling... Pour compléter le tout, il nous suffira de prendre 3 ou 4 filles de joie dans la rue, de les faire claquer des doigts, taper des mains et miauler derrière Beyoncé. Le tout formera alors un album acclamé par le monde entier, tous les bénéfices étant reversés à Beyoncé, car de toute façon c'est la meilleure et c'est la seule capable d'avoir une carrière potable après le groupe, na.

Ones Destiny's.jpg

Pochette Best Of de Beyoncé Child

Pour preuve, nous avons retrouvé le nom de ces choristes. La plus célèbre d'entre elle est Kelly Rowland, connue pour ses récents duos avec David Guetto et... Nadiya. Le suicide serait proche. Personne n'a bien sûr entendu parler de Michelle Williams ou LaTouillette Luckett... Retournées toutes deux à leur occupation d'origine après que Beyoncé ait décidé que leur présence la dérangeait. Il semblerait en effet qu'elles miauleraient un peu trop fort, et qu'elles aient des fesses susceptibles de surpasser celles de Miss-Culotte-De-Cheval. Intolérable, na. Nous sommes chargés de mettre fin à ce paragraphe, pour qu'il soit obligatoirement plus petit que ceux dédiés à Beyoncé. Et puis pourquoi on parle d'elles d'abord, c'est l'article à Beyoncé nan?

Revenons à nos moutons (vous, quoi). Vous n'avez bien sûr pas pu laisser vos oreilles ignorantes. Vous avez bien sûr écouté ces hymnes à l'amour, ces dédicaces aux valeurs familiales et ces hommages à la faim dans le monde rédigés de main de maître. Beyoncé Child sortit ainsi No, No, No en protestation contre la fourrure, Independant Women sans aucune contradiction au rôle de Papa dans le financement du groupe, Survivor en hommage à toutes ces filles que Beyoncé a du virer du groupe et qui survivent sur le trottoir. Car Beyoncé a un grand coeur, oui oui ! Et ce coeur tellement immense décida un beau jour que ces baltringues qu'elle trimballait de concerts en concerts, d'albums en albums et de studios en studios n'étaient pas indispensables. Ses grognements de fin de chansons se firent de plus en plus longs, de plus en plus effrayants, de plus en plus écrasants, si bien que l'on entendit plus du tout les voix derrière elle... Le 1er album solo de Beyoncé était né !

[modifier] Dinde-Roussie In Love

Dangerously.jpg

"Côt-Côôôôôt !!"

Dinde-Roussie In Love, le 1er album solo de Beyoncé, conquit 9 millions d'acheteurs prêts à payer pour l'entendre glousser. Car oui, pour évoluer, et devenir définitivement l'idole des fans au carré, il fallait se donner un style. Malheureusement, on ne pouvait pas avoir la voix, les fesses ET les idées. Elle reprit donc le principe de la dinde, créé entre autres par Mariah Carey et Janet Jackson. Poses de dindes, coiffure de dinde, gloussements de dinde, pochette de dinde... Dinde jusque dans le sang, elle se mit à voler dans les plumes de vieux compositeurs pour leur voler sampler leurs instrumentalisations, et ainsi naquit Crazy In Love, puis Dindy Girl, ses 1ers succès ! Suivirent Baby Boyle, hommage à celle qui l'a toujours secrètement inspirée, et enfin Me, Myself and I, où elle avoue son amour inconditionnel pour elle même pour la 10eme fois au moins.

Parallèlement, elle s'inventa une vie privée en épousant le monstre du Loch Ness, renommé Bay-Z pour l'occasion, seule et unique créature de sa vie. Rien n'étant trop bon pour Beyoncé, elle plaça son monstre de foire dans 1 clip sur 3, car rien n'est trop beau pour la promo de Beyoncé, na ! Cette promotion extraordinaire se voulait toucher tous les domaines. Maîtrisant jusque la presse à scandale, elle s'inventa un conflit inutile avec Rihanna qui aurait eu l'affront de critiquer son âge. Beyoncé répliqua en critiquant la voix de poule de sa rivale, qui se défendit en dénonçant le cul de Mama de Beyoncé, qui rumina contre la coupe de travelo de Rihanna, et c'est ainsi que l'on prouva au monde entier à quel point la connerie féminine était impressionnante. Madame voulant être vraiment partout, elle devint l'égérie de Pepsi, jurant sur la tête de Rihanna que c'était Coca qui lui avait volé la recette et non l'inverse... NA !

Elle se retrouva alors en couverture de tous les magazines, sauf Chasse et pêche (pas même catégorie thon), Cuisine Hebdo et D&CO-brico. Ceci étant intolérable pour une femme avec le cul l'égo de Beyoncé, elle se mit à l'élaboration de Bidet, son second album solo !

[modifier] Bidet

Beyonce B DAY.jpg

Un St-Bernard à poil long est caché sur cette image. Trouvez le !

Beyoncé dut fortement évoluer artistiquement (car c'est une artiste, elle l'a dit elle même) pour définitivement régner sur le monde musical. Décidant de prendre les choses au sérieux, elle commença par dissimuler ses fesses sur ses pochettes, leur préférant une coupe tout aussi imposante (car rien n'est jamais trop grand pour Beyoncé) qui fit la couverture de Choucroute-Hebdo. Elle consacra son album aux Bidets, ce qui lui permit de gagner encore une couverture de magazine avec la Une de D&CO-Brico, avec un article spécial sur ses fuites d'intérieur.

Couine-Bee, ou Queen Bee, posa son trône sur le sommet des Charts qu'elle envahit en sortant simultanément toutes les chansons de son album en single, sans presque jamais utiliser l'argent de Papa Knowles pour que les radios les diffusent en boucle. Au programme de Bidet, des ruptures, des ruptures, comment-qu'jsuis-trop-belle, des ruptures, comment-qu'jsuis trop belle, des ruptures, j'suis trop la meilleure, des ruptures. Beyoncé devint alors une bénédiction pour les mères du monde entier qui virent leur fille ruiner leurs relations avec leurs petits-amis pour s'enfermer das la salle de bain, afin de devenir aussi dindement belle et branchée que Beyoncé. On raconte que Bee serait en guerre contre Fatal Bazooka, qui lui aurait volé le concept sous copyright de "les mecs y sont tous nuls, hun huun".

La dinde se dit donc engraisser par le gain de millions de dollars causé par l'achat massif de Bidet au point que sa grosse tête faillit exploser. Elle en hurla si fort qu'elle offrit au monde par la même occasion les meilleurs Lives de Ring The Alarm. Malheureusement, sa trop grosse tête incontrôlable lui fit défaut, et sa carrière faillit chuter. Comme ça, oui.

Ce que vous avez entendu est un bruit. "Ca, on le savait", me direz vous, ce dont je doute (si vous avez continué votre lecture jusque là, vous avez vraiment un problème, heiin !). Mais passons. Ce bruit si particulier n'est autre que la nouvelle instru de Beyoncé, spécialement conçue pour Bidet. Imaginez sa voix d'or sur cette musique pendant 18 musiques les unes à la suite des autres. Et ça y est, vous avez compris le concept de Bidet. Le scandale, la musique, les animaux, le bricolage, la cuisine, Beyoncé remplissait les kiosques. Mais chasse et pêche affichait encore sa couverture de Susan Boyle, le plus gros thon jamais pêché. Jalouse, Beyoncé se sentait encore trop insignifiante pour devenir LA légende. Se trouvant trop insignifiante, elle se remit à glousser au travail pour nous pondre un nouveau concept qui ferait d'elle la seule, l'unique. CELLE qui succéderait vraiment à Kiwikou, Awetha, Maitre, Michael...

[modifier] I Am... Sa-Chatte Bis !

I-Am.jpg

"Bloub ! Bloub !" - C'est gagné !


Si une Beyoncé ne suffisait pas, il en fallait plusieurs. Il était en effet injuste d'avoir un cul aussi gros et de ne pas pouvoir utiliser la graisse en trop pour s'imposer davantage. Cette lamentation fut à l'origine du vol de de la création de If I Were A Boy, où Beyoncé y explique si bien à quel point il lui est regrettable de ne pas pouvoir être à la fois un homme et une femme, pour séduire TOUT LE MONDE. Faute de pouvoir se faire pousser un zgeg, Couine-Bee dédoubla ses propres organes génitaux et créa donc Sashatte Bis.

Ce concept bien particulier lui permit enfin de conquérir, enfin, le magazine Chasse et Pêche, en utilisant le principe de la double pochette. La première la rend truite. La seconde que nous ne dévoileront pas la montre sous la forme d'une dinde nous dévoilant sa position favorite du kamasutra.

Pour convaincre, elle s'inventa des sentiments, une religion (ce qui fut fort dur après 40 ans 20 ans à s'adorer elle même), et tenta de nous convaincre qu'elle était vraiment fragile, gnan gnan et pan pan cul cul dans la vraie vie. Se rendant bien vite compte qu'elle ne pourrait pas conquérir le sommet des charts avec un mensonge aussi gros (gros commme son c...Comment ça, je l'ai déjà faite?), elle en revint bien vite aux vieilles habitudes. Côt Côôôôt !

Single-Ladies.jpg

L'envol de la Dinde, pas de danse préféré de Beyoncé

Beyoncé utilisa très habilement Sa-Chatte qui lui permit de pénétrer en profondeur les premieres places des Charts Américains. Sa-Chatte bougeait si bien que la vidéo du clip de Single Ladies rassura toutes les looseuses du monde qui au lieu de se lamenter sur leurs amours perdus...A cause de Bidet, se mirent à bouger leur...Corps (Tu as eu peur, avoue) sur la mélodie endiablée. Les grosses, les anorexiques, les transexuelles, toutes reprirent en choeur l'envol de la dinde en faisant ainsi honneur au girl power...Et démontrant une fois encore la grande connerie de la gente féminine (l'auteur de cet article est un homme, si cela ne s'était pas encore vu). La promotion se poursuivra avec Diva et Ego, où Beyoncé renouera avec la modestie, malheureusement sans grand succès puisque ces deux titres flopperont dans les Charts. On lui préfèrera Allo, une sorte d'appel au calme où elle s'y dévoile comme un être humain, se brossant les dents et mettant des pyjamas.

Parallèlement, Beyoncé s'ouvrirait la porte d'autres horizons. Désormais une légende dans le monde de la musique, elle aurait décidé de devenir une Coq-u-dinde dans Obsessed au cinéma (ses gloussements seront d'ailleurs repris cette même année par Mariah Carey dans un plagiat du même nom), mannequin de "la marque à Maman Knowles", présentatrice de cérémonies télévisées, bouffone de bals d'Obama, serveuse chez KFC (oui, celle là était facile) et caissière chez LidL. Beyoncé était bel et bien devenue une idole au carré des jeunes qui pouvaient désormais gueuler, se fringuer, et gesticuler comme leur idole de toujours. Elle est pas belle la vie?

Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
IIIIIH BEYONCEEE! T'es trop mon modèle je t'aiiime ! IIIIIIH


Dieu bénisse l'Amérique et les fléaux qu'elle nous apporte. <-- Mot de la fin.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Beyoncé" ?
 
262
 
78
 
43
 
18
 
44
 
43
 
65
 

Ce sondage a été créé le août 7, 2009 23:01 et 553 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia