Berne

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Bern zemtrum.jpg

Vue du centre historique de Berne

[modifier] Géographie

La ville de Berne est construite autour d'un trou grand trou appelé "fosse aux ours". L'ours est d'ailleurs - depuis que l'on a creusé le trou - devenu l'emblème de la ville et de tout le canton. Certaines personnes, probablement mal intentionnées, affirment que certains plantigrades se seraient échappés de la fosse pour se réfugier dans un bâtiment austère et triste, baptisé "palais fédéral". C'est vrai que l'on y trouve des espèces rares d'ours à mauvais caractère comme l'oursinus blocherinus et l'oursinus couchepinus. Ces deux espèces ont en effet ensemble une hantise terrible des trous dans les finances fédérales. Trous qu'ils compensent allègrement en puisant dans vos menus porte-monnaies de prolétaires, via divers subterfuges comme les augmentations des cotisations des caisses maladies ou l'éjection des moutons noirs qui comme on le sait se sont toujours fait bouffer par les ours. Mais là, on sort du sujet.

Une fois par an, du moins les années où il fait beau, Berne devient capitale du Valais avec la finale de la Coupe de Suisse de football qui est une compétition totalement truquée, puisque toujours gagnée par le même club, le FC Sion. Pour consoler les perdants, Berne organise chaque année une fête pour leur permettre de pleurer dignement : la foire aux oignons. Quand les yeux leur piquent trop, ils peuvent se rincer l'oeil à l'une des innombrables fontaines dont regorge la ville, ou dans l'un des quartiers chauds qui justement avoisinne très directement le Palais fédéral. C'est qu'outre les ours, le bâtiment regorgerait de chauds lapins, reconnus comme tels lors d'un grand concours Mister & Miss Switzerland organisé tous les quatre ans et appelé "élections fédérales".

Une grande particularité de Berne est que tous ses habitants sont atteints de Miuchmöesterlikrankiiiit, une maladie de la gorge qui rend les habitants totalement incompréhensibles du reste du monde, sauf des Hauts-Valaisans, atteints de la même infirmité. C'est donc très normalement que pour se faire comprendre, bonne part de ses habitants se rendent tous les soirs dans la région de Fribourg où ils peuvent comprendre leurs interlocuteurs.

[modifier] Population

Ce n'est pas un hasard si l'ours est l'emblème de la ville. Le Bernois en a toutes les caractéristiques. Il est généralement gros, lent (surtout sur les routes de montagnes) et parfois se dresse sur ses deux pattes arrières (dans 90 % des cas, il était sobre à ce moment). Comme le plantigrade, il émet parfois une série de grognements, particulièrement pendant les matchs de hockey (« SCB isch besse » en est un exemple).

Une caractéristique originale du Bernois (qui étonne toujours leurs compatriotes romands) est qu'il se ballade exclusivement à vélo en ville. En principe, le jeune bernois, dispose d'une bicyclette sans freins et sans vitesses avec une scelle en cuire. Il complète son look avec un pullover troué sous les coudes, un Nokia 6110 de 1998 dans la poche, une légère moustache (ça revient à la mode), et - pour les filles - de soutien-gorges en laine bio. Il est toutefois difficile à comprendre pour un non-initié s'il s'agit d'un acte écologique ou d'une tendance. Une autre explication pourrait provenir du fait qu'ils boivent beaucoup de bière dès très tôt le matin (normal puisqu'ils ne travaillent que trois heures par jour) et qu'une majorité d'entre-eux se sont donc probablement fait retirer leurs permis de conduire. Ainsi pour éviter d'avoir l'air complètement cons, ils préfèrent rouler avec des vélos à 3000 balles en disant que c'est pour être écolos.

[modifier] Langue

Le Bernois parle le Bärndütsch, une sorte de Schwitzerdütsch, mais en beaucoup plus lent. Tellement lent d'ailleurs, que le sommeil guette tous ceux qui essaient de l'écouter. Mais les bernois expliquent qu'ils parlent lentement pour que les vaudois puissent les suivre et les comprendre. D'autres se vantent de réfléchir avant de parler, contrairement aux Genevois

[modifier] Économie

La ville de Berne vit du pouvoir fédéral, qui lui donne de l'argent. En contrepartie, la ville lui donne une maison et fournit plétore de douaniers à toute la Suisse.

[modifier] Histoire

Le canton de Berne était, avant Genève, la métropole du DOS, département outre-sarine, appelé communément canton de Vaud.

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia