Benitoto

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Note.jpg Plus par contrainte morale que par obligation, l’auteur vous a laissé un petit mot doux :
Attention, n'oubliez pas de préparer vos rires enregistrés pour mieux apprécier le contenu de cet article. Pour cela, rien de plus simple, lancez l'utilitaire wavepad de windows, et enregistrer vous rire. Pas besoin de faire un rire vraiment franc si vous n'y arrivez pas, exprimez une série de ah monocordes entrecoupés de blancs assez courts, c'est bien suffisant. Ensuite dupliquez le son, modifiez le volume afin d'obtenir différentes intensitées, redupliquez le son, modifiez encore le volume. Répétez l'opération plusieurs fois. Désormais vous disposez de rires enregistrés, et vous appuyerez sur le bouton play de votre lecteur chaque fois que l'article vous donnera l'indication rire enregistré, afin d'en apprécier toute la saveur.

Maintenant que vous êtes prêts à lire, l'article va pouvoir commencer.

Moi,

[modifier] 1935

Depuis quelque temps déjà, Benitoto était en train devenir l'étoile montante de la comédie européenne. Il fallait bien qu'il trouve un moyen de décridibiliser ses concurrents.

— Hé, vous avez entendu parler du petit comique allemand ? Vous savez pourquoi il porte une moustache de cette forme ? Et ben c'est pas compliqué, parce que quand il suce des bites, les mecs ont l'impression de fourrer une chatte à l'épilation ticket de métro !
AHAH
AHAH
AHAH
rires enregistrés AHAH
AHAH
AHAH


Bien fait pour sa gueule, le petit con. Et dire que les critiques disent qu'ils s'inspire de Benitoto. Mais cela n'est pas tout, il faut envisager d'avancer, encore quelques spectacles dans ce genre et il sera le meilleur d'Italie, toute l'Europe le regarde, il doit faire rire, faire un one man show d'élite.

[modifier] 1936

Ces enfoirés ne semblaient pas apprécier son humour ravageur, mais cela aurait pu passer. Il a fallut qu'en plus ils mollestent un vendeur de billet soit disant à cause du fait que son spectacle avait pris la place de celui de la poutre de bamako, grand classique sans saveur aucune qu'apprécient ces sauvages. Une seule solution, l'extermination. Tout ceux ne pouvant apprécier son humour n'avait pas de place dans le monde, il faut se montrer ferme et intransigeant. Aucune pitié ne fut accordée, Benitoto usa de tout son poids financier pour faire fermer tous les théatres du pays. Et tous local se risquant à acceuillir la poutre de bamako était également exposé à des techniques fourbe telle que le sabotage des stocks de petits fours, on l'ont remplacé le saumon par de la sardine, sans pitié aucune. Il ne lui fallut que peu de temps avant de s'assurer le controle totale de l'Ethyopie.

[modifier] 1938

Flyer benitoto.jpg

Un spectacle unique, avec une ambiance de reve. Entrée sur réservation uniquement.

Ce soir la représentation se passe à Rome, comme depuis un bon moment. Benitoto N'a pas fait de spectacles hors de la ville éternelle depuis un moment. Comme toujours, il enfile son nez rouge, son costume coloré, et rentre sur la scène.

— Salut tout le monde !

Quelques applaudissements viennent le saluer, mais manquent un peu de puissance, qu'importe le public doit etre ensommeillé, il est vrai qu'il est un peu tard.

— Aujourd'hui je voulais niquer ma femme, mais elle avait la migraine.
AHAH
AHAH
AHAH
rires enregistrés AHAH
AHAH
AHAH


Le public ne semble pas suivre, il doit etre vraiment démotivé aujourd'hui. Il faut sortir des gags de haut niveau pour réchauffer l'ambiance. C'est là que se joue la différence entre un véritable humoriste et un petit amateur.

— Hier je parlais avec ma fille, et je lui demandait si ça disait à son fiancé de passer prendre une bière, et elle m'a dit qu'elle n'avait plus de fiancé, alors j'ai dit c'est pas grave, passe-moi ton godemiché ça fera bien l'affaire.
AHAH
AHAH
AHAH
rires enregistrés AHAH
AHAH
AHAH


Le public ne semble toujours pas suivre, mais que bite[1] se passe-t-il ? Benitoto retire ses lunettes de soleil, il n'en croit pas ses yeux la salle est à moitié vide. Comment cela se fait-il ? Il finit son spectacle mais le coeur n'y est pas. A la fin, Benitoto apelle son agent.

— pourquoi n'y avait-il personne ? Je fais le meilleur one man show du monde, tu le sais parfaitement !
— Oui, oui, mais il y a petit allemand qui fait forte concurrence. Ce soir il passait à la télévision...
— Bite[2] ! Celui là même dont je me suis payé la tête ?
— Oui exactement... Il semblerait que ses blagues racistes, notamment sur les juifs, ont du succès.
— Bite de bite[3] ! Soit, et bien moi aussi je vais faire des blagues racistes, si c'est comme ça.
— Mais tu avais dit que c'était complètement con auparavant !
— Je le sais merci, mais je ne ferais pas doubler, je suis le meilleur, et si les blagues sur les juifs ça plait, alors je ferais les meilleures.

Désormais, le politiquement correct n'était plus permis, l'allemand voulait jouer au plus malin, mais le spectacle à venir serait une débauche de blague douteuses et xénophobes, et il ferait les meilleures rentrées du siècle.

[modifier] 1940

Les affaires allez de plus en mal, une de ses prestations au grand cabaret avait été annulée. Apparemment le public délaissait son humour ravageur au profit de celui de l'allemand. Malgré les conseils du vieil anglais qui lui conseillait de rester fidele à lui meme car l'allemand ne bénéficiait que d'un effet de mode, l'idée d'un spectacle à deux lui trainait dans l'esprit... Il appella l'agent de l'allemand pour lui dire qu'il acceptait l'offre. Après moultes négociations, Benitoto déclara qu'il lui faudrait tout de meme un peu de temps de préparation commune pour etre pret au spectacle. Normalement ce duo devrait suffire à faire remonter la popularité de Benitoto de façon significative. Les nouvelles étaient globalement bonnes.

[modifier] 1940, plus tard

Son agent entra, bleme comme un emo. Sans mot piper il s'approcha de la télévision et l'alluma, puis changea la chaine. Un spectacle passait en direct, celui de l'allemand moustachu, en direct de Pologne. D'une voix stupéfaite, Benitoto murmura :

— Bite[4].

Le personnage télévisé s'écriait :

— C'est un rabbin qui est mort noyé parce que le gouvernement a rendu l'eau gratuite pour les lieux de cultes.
AHAH
AHAH
AHAH
rires enregistrés AHAH
AHAH
AHAH


Il n'avait été averti de rien, mais il se devait de présenter un spectacle similaire, afin de ne pas perdre le public commun qu'ils avaient réussi à récupérer. Ceci était tout de meme fort ennuyeux, car maintenant il lui fallait reproduire ce gag, qui somme toute ne collait pas à ses standards.

[modifier] 1943

Dvd benitoto.jpg

La pochette du DVD spectacle : les juifs c'est du suif. 14.90€ chez votre marchand de journaux.

Après quelques mois de performances communes, Benitoto était plutot satisfait. Par péché d'orgueil, il se refusait d'admettre que cela était le fruit des oeuvres de l'allemand, car son humour n'avait rien d'unique et inoubliable. D'ailleurs des milliers de contrefaçons d'origine russes commençait à se diffuser sur le marché, avec écrit de manière fallacieuse МДDЭ IИ GЭЯМДИУ. Il en avait déjà référé aux autorités, mais la rumeur disait que celles-ci avaient été achetées avec un stock de comédie musicale Kalinka, très en vogue en ce moment dans l'Est. Il en discutait avec le moustachu.

— C'est complètement fou, nous allons perdre notre public !
— Mais nein, il nous suffit de brotuire de nouvelles plagues bour faire revenir le buplic...
— Mais comment ?
— Et pien c'est drès simble : c'est Fritzchen qui...
— Bite[5], pas Pierino, c'est nul comme truc !
— ...voit que son père appuie sur un bouton pour faire monter l'ascenceur. Plus tard Fritzchen il voit sa mere nue sur le lit, et il lui demande "c'est un bouton pour faire monter l'ascenceur, ça ?", Et elle lui répond, "oui, avec tu peux monter au septième ciel !" Ahahahahah ! Elle est ponne, nein ?

En effet l'allemand avait raison, c'est avec des blague comme celle-là qu'ils pouvaient espérer devenir les numéro un. Point de raison de s'inquiéter.

[modifier] 1945, avril

Depuis quelques temps les choses ne marchaient plus très bien pour Benitoto, son agent avait démissioné, et les cabarets commençaient à lui fermer ses portes, sous prétexte que son humour n'était plus vendeur, mais ces crétins n'y comprenaient rien. Et pour finir, comme si ça ne suffisait pas, une bande d'anglais coincés du cul voulaient le faire censurer, jugeant son spectacle "trop choquant". Il fallait qu'il se relance pour montrer à tous ce dont il était capable. Et il tenait un spectacle du feu de dieu, les muses lui ayant fournit une grande inspiration après avoir réalisé leur aspiration. Mais le spectacle ne pourrait etre fait en Italie à l'heure actuelle, Benitoto y avait trop mauvaise réputation. La Suisse serait un bon terrain.

[modifier] 1945, avril encore, mais un peu plus tard

Sur les cahots de la route, la pluie tombait battante, et la voiture roulait à pleine vitesse. Sur le bord un personnage encapuchonnétendait le bras. Benitoto arreta sa voiture, et fit monter l'auto stoppeur.

— Où allez-vous ?
— Je vais à Naples mon bon monsieur.
— Bite[6], ça n'ai pas vraiment ma route.
— Bite[7] ?... Bite[8] ! Mais tu es ce comique irrespectueux au possible qui dévergonde notre beau pays !!!
— Mais mais mais...
— Meurs infidèle !

L'inconnu sortit un revolver et abattit Benitoto. Après s'etre assuré que celui-ci été bel et bien mort en lui urinant dessus, il le dépouilla de ses biens. Parmi eux, il trouva un papier qu'il regarda et jeta avant de s'enfuir. Sur ce papier était écrit une phrase étrange, mystérieuse.

AHAH
AHAH
AHAH
rires enregistrés AHAH
AHAH
AHAH





  1. pour des raisons de clarification de lecture, les jurons seront traduit en français.
  2. Il est précisé à notre aimable lectorat que dans la version originale du texte, ce juron est différent du précédent
  3. La traduction provoque une redondance bien involontaire, mais il faut que le lecteur comprenne qu'il s'agit de deux jurons différents entre eux, ainsi que de ceux les précédents
  4. Evidemment, ce juron est différent une fois encore, mais notre langue ne permet de le faire sentir à sa juste valeur
  5. l'auteur du texte s'excuse il ne s'agit pas là d'un juron mais d'un mot allemand auquel il a oublié une lettre, et ne peut hélas corriger, le texte étant déjà imprimé tel quel.
  6. Cette variante du juron est beaucoup plus chocante que les précédentes, au cas où le lecteur ne le remarquerait pas
  7. ici le personnage répète le juron précédent sur un ton interrogatif, il ne s'agit donc pas d'un autre juron
  8. là encore il s'agit d'une répétition du juron précédent, mais cette fois sur un ton exclamatif, mais non jurant, car le personnage répète le mot et son exclamation vient de ce que cela lui évoque, mais en aucun il ne cherche à jurer, on pourrait donc dire qu'il se contente de prononcer un mot sur un ton exclamatif.
  9. Attention, ce texte est soumis à controverse. Certains disent que Benitoto n'aurait jamais pu écrire une telle phrase, alors que d'autre au contraire prétendent que 90.26.61.92 est un de ses pseudonymes. La désencyclopédie ne fait que rapporter un des points de vue, et ne saurait etre tenue pour responsable quand à la véracité ou non de celui-ci.


Photo Bio.png  Portail des Gens


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia