Ben

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Moi aussi je suis un artiste ! »
~ Bernard Tapie à propos de sa carrière

Ben est le pseudonyme de Benjamin Vaultier, un célèbre artiste français membre du groupe Fluxus.

[modifier] Biographie

Ben2.JPG

T'as pas cent balles, 1968

Né en 1935 dans le Valais, Ben est élevé par son père, un riche homme d’affaires, et sa mère, une riche femme d’affaires. Il découvre très vite son potentiel artistique en constatant à quel point ses parents sont fiers de ses dessins (ils poussent des Aaaahhh ! et des Ooooohhh ! de ravissement en les voyant). Ayant acquis une confiance totale en son talent, il décide à 7 ans de devenir artiste.

En 1953, Ben quitte le doux et confortable cocon familial pour découvrir le vaste monde et se faire connaître. Pour cela, il choisit de s’exiler à Nice, la mégalopole de l’Art Contemporain du XX ème siècle, et probablement la ville la plus progressiste depuis Cannes. L’Ecole de Nice, nom du mouvement artistique niçois, a une doctrine très simple : il faut gagner un maximum de pognon en un minimum de temps et sans se fatiguer. D’ailleurs un artiste qui travaille, qui s’engage ou qui réfléchit est immédiatement dégagé de Nice à coups de pied au cul par les skinheads locaux.

Ben s’installe donc sur les trottoirs niçois, et propose aux passants d’acheter ses œuvres. Son credo ? Une phrase écrite en attaché, lettres blanches sur fond noir. C’est un véritable triomphe.

Ben3.JPG

C'est cher du caviar, 1976

Toute sa vie, Ben ne fait plus que ça. Plus ingénieux encore, il embauche trois salariés chargés d’imiter sa signature et d’écrire tout ce qui leur passe par la tête, puis de vendre les phrases aux fabricants de cahiers de texte. A la suite d’une grève conduite en 2004, durant laquelle la France entière était privée de phrases vachement profondes, Ben décida d’augmenter ses nègres en les payant avec du vrai argent et non des titres restaurants périmés.

A noter que chacune des phrases de Ben est déposée, et qu'il est interdit de les employer à haute voix ou dans un texte sans reverser des droits à Ben. D'ailleurs, le pseudonyme Ben est lui aussi déposé, et toute personne se faisant appeler Ben, sans payer Ben, est dans l'illégalité la plus totale.

Ben réalise donc en une vie le rêve de l’artiste moderne : vivre dans une grande maison avec une femme beaucoup plus jeune, gagner plein d’argent sans rien faire et passer à la postérité grâce aux publicitaires. Bravo l’artiste !

[modifier] Fluxus

Le club d’artistes niçois, côté en bourse depuis 1997, compte parmi ses membres les célèbres acteurs des publicités LCL Pierre Arditi et Josiane Balasko, ainsi que le dessinateur Lewis Trondheim, auteur de la série Donjon et grand prix du festival de la bande dessinée d’Angoulême, qui s’y est inscrit après avoir réalisé une campagne publicitaire de grande envergure pour les téléphones Orange en trois coups de crayons.

Ben5.JPG

Oeuvre de Lewis Trondheim pour la société Orange, payée 2350 euros

[modifier] Phrases signées et déposées par Ben – défense de reproduire sans verser de droits d’auteur

Ben1.JPG

Y'a quoi à la téloche ?, 2001

  • C’est quoi le bonheur ?
  • Pourquoi il y a la guerre ?
  • C’est quoi, aimer ?
  • Je t’aime
  • Bonjour
  • Au revoir
  • Merci
  • S’il-vous-plaît
  • Voilà voilà voilà
  • Bonsoir
  • J’ai la dalle
  • Quand c’est qu’on bouffe ?
  • Pas ce soir j’ai la migraine
  • T’as lavé tes mains ?
  • T’as lavé tes dents ?
  • Et mon cul c’est du poulet ?
  • Et ma chatte c’est du kébab ?
  • Ah oui, maintenant que tu le dis.

[modifier] Liens

Ben6.JPG

140 000 euros, le chef d'œuvre de Picasso

Des liens unissent l’artiste Ben à quelques artistes décédés. Nous citerons Pablo Picasso, qui avait bien mieux réussi sa carrière puisqu’il est mort en étant encore plus riche que Ben. Il faut dire que Picasso avait décroché un super contrat avec la commande de la colombe de la paix, à en faire baver plein de jeunes artistes aux dents longues.

Nous n'oublierons pas non plus Andy Warhol, qui prétendait que chacun aurait droit à son quart-d'heure de gloire, à l'ère de la communication de masse. Andy, qui réussit à négocier un emballage de boîte de soupe pour plus de 100000 dollars... Quel talent !


[modifier] Le mot de la fin

« Un vrai artiste ne s'accomplit que lorsqu'il achète son deuxième 4x4. »
~ Ben à propos de la consécration
Ben4.JPG

Ils sont cons les gens, 2008.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Ben" ?
 
199
 
59
 
11
 
13
 
21
 
14
 
15
 

Ce sondage a été créé le mai 4, 2008 13:58 et 332 personnes ont déjà voté.


Lyre.png  Portail des Arts Plastiques


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia