Belote

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La belote est un jeu de cartes dont les règles ont été décrétées par un haut dignitaire nazi khmer rouge membre des FARC, afin d’humilier les gens détestables qu’il avait la lourde tâche de torturer quotidiennement. Les tortures physiques étant naturellement de nature à avoir une fin à brève échéance (en général pour cause de mort), la torture psychologique lui sembla alors être un bon moyen de poursuivre des agissements sans aucune limite. Il inventa donc les règles de la belote et força ses esclaves/joueurs à les apprendre par cœur.


                                               ATTENTION: 
                           les règles ci-dessous ne sont valables qu'au moment 
                          ou nous les écrivons, à l'endroit où nous les écrivons. 
                                         LES REGLES CHANGENT 
                                  EN FONCTION DU LIEU, DU MOMENT, 
                              DES PERSONNES AVEC LESQUELLES VOUS JOUEZ.


[modifier] but du jeu

Le but du jeu est la réalisation d’un contrat, avec l’aide d’un partenaire dans l’axe nord-sud, ou alors est- ouest. N’importe qui voit, dès le début, la marque de l’ancienne occupation du créateur du jeu: la tuerie à gages. Il n’a bien évidemment pas pu s’empêcher de reprendre le terme si particulier de « contrat » pour nommer l’objectif à atteindre. Le joueur S’ENGAGE à réaliser le contrat. S’il ne le fait pas, Dieu seul pourra le sauver. La nature du contrat est par nature inexplicable et ne peut pas être appréhendée par des individus normaux n’ayant pas été « initiés ».

slim nkkkll

[modifier] distribution des cartes

La belote se joue avec 32 cartes aiguisées, très coupantes. Normalement « on » (voir infra) distribue huit cartes par joueur, de manière à ce qu’il ne reste rien sur la table. Le choix/désignation de celui qui distribue les cartes est PRIMORDIAL et, tout comme la nature du contrat à remplir, est soumis à des règles inexplicables. Lors de tournois importants, des (combattants ennemis adversaires) joueurs se sont battus suite à un différend à propos d’une distribution faite par la mauvaise personne. IMPORTANT: celui qui mélange les cartes avant de les distribuer après une « levée » (les gens normaux appellent ça « un tour ») est obligatoirement émasculé (si c’est un homme) ou hystérectomisée (si c’est une femme). C’est comme ça.


[modifier] ordre et valeurs des cartes

Un jeu de carte normal contient des cartes de deux couleurs: des rouges et des noires. Un jeu de belote, non. Un jeu de belote contient des cartes de quatre couleurs: cœur, carreau (coupant, voir supra), pique et trèfle.

[modifier] ordre des cartes

ATTENTION, cette partie de l’article contient des descriptions de méthodes de torture mentale raffinées à ne pas diffuser auprès de personnes influençables. Le haut dignitaire décida, dans un accès de rage guerrière totalement névrotique, d’instaurer, non pas un, non pas deux, mais TROIS ordres de cartes différents ! Dans le seul but de torturer mentalement ses innocentes victimes, n’oubliez pas… (Les ordres sont donnés de la carte la plus forte à la moins forte)

  • Le premier ordre concerne les cartes « en atout »:VALET, 9, AS, 10, ROI, DAME, 8 et 7 ;
  • Le deuxième ordre concerne les cartes « dans les autres couleurs » (donc, sous-entendu, «hors atout »): AS, 10, ROI, DAME, VALET, 9, 8 et 7 ;
  • Le troisième ordre (ouf !) concerne les « annonces » (voir plus bas pour une tentative d’exégèse du terme) et est le suivant: AS, ROI, DAME, VALET, 10, 9, 8 et 7.

La multiplicité de ces classements n’a, je le précise, AUCUN autre intérêt que de compliquer le « jeu » à loisir, dans le but de multiplier les (fautes impardonnables) erreurs (de l’esclave) du novice. Des études, parmi les plus sérieuses et faites pas des chercheurs dignes de foi (entre autres les professeurs Poilsm et Tirlipette, de l’Université de Zyva), ont montré que le jeu aurait le même intérêt si ces trois ordres étaient supprimés et remplacés par un ordre unique. (Inutile ici de souligner le manque de tact du dignitaire nazi khmer…. qui révèle là tout son amour pour le vieux système féodal pré-révolutionnaire des trois ordres, celui où la majorité des gens n’a qu’un droit, celui de la fermer pour tenter d’apprendre les règles. Cela est et restera tragique… Fermons la parenthèse ici.)

Une fois ces trois ordres convenablement appris, au terme de plusieurs années de conditionnement pavlovien, (la victime) le joueur devra intérioriser la VALEUR des cartes.

[modifier] valeur des cartes

Naturellement, la valeur de chaque carte change tout au long de la partie. Nous ne rajouterons aucun commentaire, devenu superflu à ce niveau du développement.

[modifier] A l'atout :

  • couleur de l'atout

VALET=20pts 9=14 AS=11 10=10 ROI=4 DAME=3 8 et 7=0

  • les 3 autres couleurs:

AS=11pts 10=10 ROI=4 DAME=3 VALET=2 9,8 et7=0

[modifier] hors atout :

pour les 4 couleurs : A=19pts 10=10 R=4 D=3 V=2 9,8 et 7=0 + dix de der = 162 points

« et dix de der ! », systématiquement prononcé avec un rire sarcastique et narquois, est une incantation cabalistique d’influence catholico-pol-potienne. Tous les novices qui l’ont entendue, proférée par leurs tortionnaires, s’en souviennent encore, des frissons dans les mâchoires… Traduite en langage actuel, sa signification semblerait pouvoir être: « bien fait pour ta gueule, maudit débutant de m**** ! », mais on n’en est pas sûr.

[modifier] les enchères

La parole est au donneur (à ce moment, les autres ont l’obligation de se taire: les sanctions encourues sont telles que personne ne contrevient). Soit il « passe » soit il «annonce » . Dans ce cas son enchère doit être supérieure à la dernière enchère. En suite la parole est au joueur voisin et ainsi de suite. La dernière enchère sera le « contrat » à réaliser. Les enchères se déroulent comme à la coinche (la secte des coincheurs est la plus dangereuse qui soit avec celles des joueurs de tarot: une fois embrigadées, les victimes passent parfois des nuits entières à vociférer autour de tables rondes, consommant des boissons enivrantes dans des proportions hors du commun. Tous le monde a pu en voir les effets dévastateurs, notamment dans les locaux des Maisons des Lycéens, où ils forment toujours des groupes très fermés ou les "autres" ne sont jamais admis, mais au contraire moqués, dans un langage hermétique), à savoir : vous annoncez les points que vous pensez obtenir dans l'atout de votre choix ou sans atout. Vous pouvez aussi surenchérir sur un adversaire ou sur votre partenaire pour le soutenir. L'enchère minimale étant 82 points puis 90,100 etc.. jusqu'à 162 ou 250 (capot = aucun pli chez les adversaires), suivie de la couleur ou sans atout.

La déontologie nous oblige à retranscrire une nouvelle fois la phrase précédente, en majuscule et en gras. Nous tenons à préciser qu’elle a été découverte sur un site destinés aux débutants, afin de tenter de leur faire découvrir comment ils peuvent échapper à la torture ( et ne pas se faire trop humilier en jouant avec toute leur belle-famille, qui, elle, maîtrise la technique):

VOUS POUVEZ AUSSI SURENCHÉRIR SUR UN ADVERSAIRE OU SUR VOTRE PARTENAIRE POUR LE SOUTENIR. L'ENCHÈRE MINIMALE ÉTANT 82 POINTS PUIS 90,100 ETC.. JUSQU'À 162 OU 250 (CAPOT = AUCUN PLI CHEZ LES ADVERSAIRES), SUIVIE DE LA COULEUR OU SANS ATOUT.

              A ce jour, cette phrase reste la plus mystérieuse de tous les temps.

Il est évident que le malheureux qui ne saisit pas immédiatement les subtilités de (cette torture) ce jeu subira les moqueries de tous les tortionnaires, qui le considéreront comme un untermensch, ou, au mieux, comme un con qui ne sait pas s’amuser.

[modifier] pour finir

L’auteur vous prie de bien vouloir l’excuser, il part se coucher avec un plein tube d’aspirine vitaminé.


Rubik.png  Portail des jeux et jouets

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia