Belle-mère

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Non, Dieu merci je n'en ai pas : j'ai épousé une orpheline »
~ Sacha Guitry à propos de sa belle-mère

[modifier] Présentation

Tout d'abord, qu'est-ce qu'une belle-mère ? Regardons la définition dans le dictionnaire :

- Belle-mère : mère du conjoint.

Par rapport à elle, tu es donc son gendre (ou sa bru si tu es une femme).


Comment est-elle ?

Physiquement : Elle ressemble trait pour trait à ta mère.

Mentalement (c'est là que ça se gâte) : Elle est aigrie, médisante et critique tout et tout le monde, surtout toi.


Situation familiale (au choix) :

- Veuve

- Divorcée (attention : celle-là sera la pire de toute)

- Mariée (dans ce cas, le mari est soumis : il préfère être toujours d'accord avec elle pour qu'elle lui foute la paix).

[modifier] Explication du contexte

Ta belle-mère fait partie des trois personnes que tu detestes le plus (avec ton patron et ce connard de livreur de pizza qui met trois heures à arriver et qui te refile une pizza froide et molle). Mais si tu la détestes à ce point, ce n'est pas sans raison (loin de là). En voici quelques-unes :

- Elle est toujours sur ton dos et passe son temps à critiquer tout ce que tu fais (notamment quand tu fais du bricolage ou du nettoyage à la maison). Quoi qu'il arrive, elle sait mieux, ou sait mieux faire que toi (selon elle bien sûr, moi je voudrais bien la voir devant la notice d'un meuble Ikéa, on verra la gueule qu'elle fera à ce moment-là) ;

- En voiture, elle te force à écouter le dernier CD d'Hélène Segara ou d'Henri Dès ;

- A chaque fois qu'une occasion se présente, elle dit à ton conjoint des phrases du genre : « Si tu m'avais écoutée tu te serais mariée avec le pharmacien : lui au moins il a une bonne situation. » Ou, si votre conjoint est un homme : « Tu aurais du te marier avec la fille du banquier, tu n'en serais pas là aujourd'hui. » ;

- Elle te prend pour son esclave : elle te fait faire toutes ses sales besognes grâce à l'argument : « Vous comprenez, à mon âge c'est difficile, alors que vous, vous êtes jeune. » ;

- Etc...

[modifier] Comment se débarrasser de sa belle-mère ?

Ben oui, très bonne question. Mais en fait la réponse est simple : tous les moyens sont bons ! Et le meurtre, en plus d'être une solution définitive, est un merveilleux défouloir pour toute cette haine que tu accumules contre elle depuis que tu l'as recontrée pour la première fois.

CEPENDANT (je l'écris bien gros car c'est très important), il faut faire attention : si on t'attrape, tu iras en prison et ton conjoint ne te le pardonnera jamais. Il faut donc bien veiller à camoufler tout ça en accident.

[modifier] Quelques idées d'« accidents »

- Avec de la cire pour plancher (ou juste du savon), frotte les marches de l'escalier pour qu'elle glisse. N'oublie pas de cirer aussi la rampe pour éviter qu'elle ne se ratrappe à elle lors de sa chute ;

- Vide ses flacons de parfum et d'eau de toilette et remplie-les avec du jus de viande. Comme ça, dès qu'elle sortira pour acheter sa demi-baguette, elle se fera bouffer par les chiens du quartier. Ca marche encore mieux si il fait chaud : les odeurs se propagent mieux quand il fait chaud (tu l'as sans doute remarqué lors de la grêve des éboueurs de cet été) ;

- Pendant l'été, lorsqu'il fera bien chaud et que le soleil tapera bien fort, propose lui de l'emmener quelque part (n'importe où on s'en fout). En chemin, gare toi dans un parking bien désert (prend la place la plus au soleil) et dis lui que tu a une petite course à faire, et que tu reviens dans cinq minutes. Au bout de trois/quatre heures, retourne à la voiture pour constater son décès par déshydratation. (PS : n'oublie surtout pas d'activer la sécurité enfant) ;

- Equipe-toi d'un pied de biche et va chez elle de nuit. Force la porte, va discretement dans sa chambre et règle-lui son compte une bonne fois pour toute à coups de pied de biche (ou en l'étranglant : je sais que tu en meurs d'envie depuis ton mariage). Quand ce sera fait, ramasse un alcoolique dans la rue (le plus bourré possible), emmène-le chez ta belle-mère et dis lui d'aller dormir dans la chambre d'ami. Ensuite, il ne te reste plus qu'à aller dans une cabine téléphonique pour prévenir la police qui mettra l'alcolo en prison à ta place.

[modifier] Autres suggestions

Le meurtre te répugne ? Tu n'oses pas par peur de te rater ? Ne t'en fait pas : il existe d'autres solutions pour t'en débarasser, non-violentes celles-là.

- L'envoyer en Thalasso. Bon, je sais : ça coûte cher cher, mais deux semaines de paradis, ça n'a pas de prix. Et puis, avec un peu de chance, elle se noiera dans une baignoire, et pour le coup, tu n'y auras rien à voir!

- ...

- Hum, non, à part ça je vois pas.

[modifier] Ta dernière chance : la fuite

Ben oui mon pote ! Si tu en as marre, tu peux toujours partir le plus loin possible. C'est vrai, c'est un peu lâche, mais bon.

Fuir, oui, mais comment ? Heureusement pour toi, je suis là pour t'aider à trouver la meilleure échappatoire :

- Engage-toi dans l'armée de terre et pars en Afghanistan (ou ailleurs, mais loin) ;

- Déménage : prétexte une mutation et va vivre à au moins 500 km (sinon tu seras obligé d'aller la voir chaque dimanche avec ton conjoint). Je te conseille d'aller à Düsseldorf (Tu sais pas où c'est ? Elle non plus ! Et c'est ça le principal.) ;

- Trouve un travail de nuit, et dors le jour : tu ne la verras pas lorsqu'elle viendra rendre visite à ton conjoint (point négatif : elle dira encore plus de mal de toi vu que tu ne seras pas là ; de plus, si elle vient chez toi quand tu dors, elle risque de te réveiller à raconter des conneries avec sa voix de crécelle!) ;

- Fais-lui croire que tu es contagieux (« Rien de bien méchant belle-maman, c'est juste une petite crise de choléra. »). Elle ne viendra plus chez toi, crois moi.

[modifier] Ta belle-mère vient de mourir

Soit tu as réussi à te débarasser d'elle avec un des moyens que je t'ai donné, soit la chance te sourit et elle meurt toute seule.

Dans les deux cas, te voilà libre (ou presque : malgré ce lourd fardeau de moins, il te reste les impôts et les gosses à subir).

[modifier] Que faire à présent ?

Si tu es malin et que tu t'es marié selon un régime de partage des biens, tu récupères un bel héritage (sa maison, son compte en banque, son argent qui est caché sous le matelas, etc...)

Ton conjoint sera très triste : propose lui de t'occuper de l'enterrement à sa place (« pour lui éviter une peine de plus ») et profites en pour obtenir un cercueil au rabais, une dalle en faux marbre bon marché et les fleurs les moins chères (tu peux même les voler sur d'autres tombes le jour de la cérémonie) : avant la mise en bière, vérifies s'il n'y a pas une ou deux molaires en or à récupérer; y'a pas de petits profits.

[modifier] Le mythe

Il paraitrait que certaines personnes AIMENT leur belle-mère.

C'est faux ! Ceci n'est qu'une légende urbaine.

Cependant, il existe des gens qui DISENT qu'ils aiment leur belle-mère (la différence est à noter : entre ce qu'on dit et la réalité, il y a parfois un gouffre).

Ceux-là se divisent en quatre groupes :

- Les hypocrites, les menteurs convulsifs et autres mythomanes ;

- Les consomateurs de substances euphorisantes ;

- Les imbéciles heureux ;

- Casimir de l'île aux enfants (il aime tout le monde faut dire, surtout les enfants).

[modifier] Bonus : Petite blagounette

Pierre : « Oh dis-donc mon pauvre, tu as le visage couvert de griffures, qu'est-ce qui t'es arrivé ? »

Jean : « J'ai enterré ma belle-mère ce matin. »

Pierre : « Toutes mes condoléances, mais quel rapport avec les griffures ? »

Jean : « Ben elle n'était pas d'accord. »


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia