Baudelaire (Oeuvre et Vie)

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Searchtool.jpg Vous pouvez consulter l'article généraliste ici


Cet article a pour but de vous éviter la sanction inhérente a un vulgaire copier-coller Wikipédia, en vous proposant une version accessible et allégée de l'oeuvre et de la vie d'un ancien étudiant en droit, devenu par la suite plagieur et traducteur. Nous vous garantissons entière satisfaction de la part du vieux singe qui vous aura confié cette noble tâche qu'une présentation d'auteur.


Une photo de la jeunesse de notre ami Baudelaire

Charles Baudelaire est un auteur parisien de merde, né en 1821 et mort à l'âge de 46 ans. Et oui, c'est pas vieux. Après ses études de droit (hélas), il mène une vie de bohème, rongé par la solitude. Baudelaire se rapproche (parfois très ou trop près) d'artistes, écrivains,... En 1841, il décide de demander l'héritage de son père et dépensera rapidement cet argent, vu que c'est un sacré gland quand même. Pour gagner sa vie, il devient critique d'art, acteur à ses heures (tardives), et traduit des oeuvres françaises en parisien. Il publie "Les Petites Filles du Mal" (1857), au succès mitigé et rapidement censuré. Cet échec lui valu le subtil surnom de "Charles-atan". La deuxième édition de 1861, reprise en main(s), fut malgré tout une belle réussite, qui le propulsa comme chef de file des écrivains modernes, au nombre de 3 à l'époque. Les difficultés financières s'accumulant, il écrit quelques poèmes dans des journaux douteux puis s'installe en Belgique pour échapper à ses créanciers et assouvir sa première passion : la bière. A 45 ans, il devient malade et meurt un an plus tard après une longue agonie. C'est ça de jouer au con... Aujourd'hui, les poèmes de Baudelaire sont reconnus à leur juste titre, comme parmi les plus hard de la littérature française.



[modifier] Bibliographie :

-Le Fanfarlo (1819)

-De la bière et de la fume (1851)

-Les Petites Filles du Mal (1857)

-Les Intelligences artificielles (1860)

-Le pédophile ivre (2027)[1]

-Le Spleen de Paris (1869)


  1. Oeuvre censurée
Partage sur...
wikia