Bastia

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Fil-web-corse-01.jpg

Bastia est une bourgade corsaire. Elle est située dans la vraie moitié de la Corse, celle du haut, en fin du Nord quoi, ou alors la plus proche du monde civilisé, le "Continent" si vous préférez. Contrairement à Ajaccio, elle n'est pas atteinte de la maladie qui frappe bon nombre de villes du Sud, la Palmierite aigüe, qui pousse les municipalités à planter frénétiquement des palmiers un peu partout. Ses habitants sont les Bastiens, ou les fous.

[modifier] Histoire

Bastia est une espèce de ville qui s'est organisée autour d'une nationale vers un peu avant J.C. La ville a été fondée (parce que les huttes qui étaient là avant ne compte pas) par les Génois beaucoup plus tard, qu'il ne faut pas confondre avec la génoise qui est un gâteau, on peut d'ailleurs en trouver de très bonnes près de Reims, dans une boulangerie qui s'appelle la Rémoise, à la sortie Est de la ville. Donc ils ont fondé cette ville le plus proche possible de chez eux comme ça ils pouvaient se barrer vite fait au cas où les animaux barbares sauvages et dangereux qui peuplent la Corse faisaient une descente inopinée. Les Corses se sont aujourd'hui (un peu) calmés bien qu'ils se retransforment à certaines occasions (mais on verra ça plus tard).

Il s'est rien passé d'exceptionnel après que les Génois se soient fait sortir par les Français, ce qui ne dérangea pas trop les Génois non plus vu que la situation se corsait pour eux. (Pour toute réclamation concernant un niveau de blague considéré comme insuffisant, contacter le poney qui fait le moonwalk.)

Vers 1943, les Capitalistes américains ont bombardé la ville et le port (si si il y a un port) pour tuer plein de boches. Manque de peau, personne leur avait dit qu'ils s'étaient déjà tirés chez eux en Bocherie pour se faire botter le train par les Cocos. Donc Bastia en était là, à ressembler à un gruyère (sacrilège, même pas un fromage corse), et n'a pas beaucoup changé depuis.

Il est tout de même important d'aborder un point politique. En effet Bastia apparaît être un royaume, régit par la dynastie des Zuccarelli. Depuis 745 avant J.C, cette famille règne sans partage sur la ville, distribuant avec bonté réfrigérateurs, emplois, sourires et poignées de main. Certains habitants facétieux leur ont donné l'affectueux surnom de Zucaca.


[modifier] Culture

Bien que l'on puisse sincèrement douter de la possibilité pour les corses d'avoir une culture, certaines traces d'intelligence méritent d'être soulignées. J'en veux pour preuve l'existence d'un musée qui recense les différents modèles de cagoules à travers les âges, ainsi qu'un historique très précis des explosifs en Corse. Un atelier pour les plus jeunes est même prévu du lundi au samedi entre 9h30 et 2h00 du matin se concluant par une mise en pratique de ce que les petits bouts de chou auront appris pendant la journée. (réservations possibles au 04.95.67.42.90)

De plus l'architecture est remarquable à Bastia, entre les ruines de la seconde guerre mondiale et celles, plus récentes, des manifestations de joie des autochtones, les archéologues et les maçons peuvent s'en donner à cœur joie !

Les artistes du groupe folklorique FLNC sont en représentation tous les été à travers la région, le planning est affiché ci-dessus sur la carte.


[modifier] SPORT

Bon alors pour tout ce qui est tir, obupétanque, chasse, lancer d'ogives, etc... on parle de sport national corse, donc ça n'a pas sa place ici.

À Bastia, plusieurs autres sports plus ou moins conventionnels sont pratiqués : le rallye sur le boulevard, la marche sur le quai des martyrs (hasard ou circonstance ce nom...?) avec un taux d'alcoolémie proche de 10 g, le rugby (ça c'est vrai en plus, Bastia XV !) et enfin... le foot.

Le Sporting Club de Bastia est le club de Bastia (z'aviez pas deviné hein ?) mais aussi de toute la Corse ! Parce que ces guignols d'Ajaccio ils font doucement rigoler tout le monde avec 22 supporters de moyenne... (Ah, attendez,... qu'est-qu'on me dit dans l'oreillette ? ... oui... ah oui quand même... Ah donc pardon les 22 personnes recensées ce sont les joueurs, autant pour moi...). Le stade de Furiani, d'une modernité, d'une taille et d'un confort sans égal dans le monde du football (cf. le point politique ci-dessus avec Son Altesse Royale Zuccarelli) accueille depuis 1905 (en fait beaucoup plus tard mais comme ça, ça fait d'une pierre deux coups, je vous file la date de fondation du Sporting pour votre culture personnelle, sympa hein ? Non non n'insistez pas ça me fait plaisir !), donc je disais accueille depuis 1905 de nombreux supporters bastiais ou étrangers ainsi que des C.R.S ou bien des gendarmes mobiles (pas de jaloux hein !) le tout dans une atmosphère bon enfant où fusent les rires d'enfant et les plaisanteries fines... À la mi-temps des pompom girls de déhanchent sur le rond-central au son de la Marseillaise entonnée par le stade entier où flottent des drapeaux français par milliers !

Le Sporting Club de Bastia possède des groupes de supporters un peu partout en Corse et à l'étranger. Ainsi, généré par l'amicale des Corses exilés à Ajaccio, le groupe de supporters bastiais d'Ajaccio fait une solide concurrence aux groupes de l'étrangers comme ceux de Marseille, Paris ou encore Plougastel.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia