Bande dessinée

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

L'auteur de cet article aimerait tout de suite spécifier qu'il n'a rien contre la BD, mais qu'il ne peut améliorer ce texte vu un petit budget...

La bande dessinée est un style de films étrange où jouent des gens muets et où les caméras sont si lentes que les images sont saccadées et dénuées de sens profond. De même, la succession de l'histoire n'est pas rectiligne : on va à droite, en bas, même à gauche dans certains cas.

Par son côté rudimentaire et souvent peu réaliste, on croit que la bande dessinée est apparue en même temps que les débuts de la cinématographie. Cela grâce à un réalisateur sans budget qui aurait altéré son esprit dans une vaine tentative de suicide. Comme quoi le suicide, c'est mal.

En raison de cette origine sans budget, la bande dessinée est souvent gravée sur papier et non sur une pellicule ou un support numérique.

[modifier] Lexique de la BD

Comme les films, ce n'était pas déjà assez compliqué à réaliser, un touit a voulu tout refaire le vocabulaire ayant trait à la bande dessinée.

  • Case : Décor du film. D'une manière impressionnante, on réussit à changer les décors très rapidement lorsque c'est nécessaire. Ce qui prouve une chose : c'est juste du fake à petit budget !
  • Strip : Court-métrage. Si on parle d'un strip-tease, c'est un court-métrage osé à petit budget. Mais ça payerait...
  • Planche : Scène. Comme pour les cases, on s'amuse à changer de décors, de personnages ou de temps juste en deux secondes. Les caméras sont vraiment scraps et à petit budget.
  • Phylactère : Panneau de bois sur lequel est écrit le script en Arial taille 72 pour une bonne lecture et compréhension de l'histoire.
  • Récitatif : Autre panneau de bois, mais qui est utilisé par le narrateur. Soit dit en passant, qui est muet.
  • Album : Film. Pour faire téteux, les pellicules sont en papier. Vous n'avez pas compris que les pellicules, il fallait les empêcher de brûler ???
  • Série : Enfin un terme similaire. Pour cette raison, il est banni. Bref, chaque album n'est pratiquement pas lié aux autres, sauf que les acteurs aiment bien se rejoindre à nouveau sous le même décor.

Finalement, on conclut que la BD, c'est du petit budget.

[modifier] La BD dans l'histoire

La BD aurait connu ses premiers ancêtres dans la préhistoire grâce à des hommes qui dessinaient dans les grottes. On remarque que leur technique était meilleure : ils avaient déjà les films en couleur. Malheureusement, ils ne réalisaient que des documentaires sur la chasse.

Dans les temps à venir, tout ce qui ressemblait à la BD allait prendre une signification mauvaise. Au moyen-âge, des BD comme Mélusine furent incendiées sur des bûchers ! Entièrement !

Puis on arrive à l'époque contemporaine où de plus en plus de gens étaient anormaux - résultat de la population croissante - et la BD est réellement apparue. En musique, son cousin est le déconstructivisme post-moderne inachevé, un style tout autant étrange.

[modifier] Quelques BD célèbres

Toutes plus tordues les unes que les autres...

  • Achille Talon : Un ahuri s'amuse à sortir des phrases tordues dans un décor actuel et dramatique, avec des voisins pauvres d'esprit et un père alcoolique.
  • Astérix : Cette BD parle du racisme avec un nabot noir et un colosse. L'histoire se déroule dans un ghetto où nombreux sont les affrontements, avec un épicier qui vend de la nourriture avarié, un chanteur has-been, un vieux dealer populaire et un homme aux petits moignons.
  • Le Chat : Un chat belge s'amuse à nous dérouter avec de la philosophie intense et une abstraction totale d'histoire.
  • Léonard : Un documentaire choc sur la révolution des petits travailleurs mal payés et sans syndicat. Mal complété avec un humour tout aussi choc : enclumes entre autres.
  • Spirou : Un fanatique d'hôtellerie part à l'aventure pour civiliser des gens d'un marais maudit, des cyborgs ou bien des animaux à la queue cent fois plus longue que leur tête.
  • Tintin : Dans un délire de science-fiction, les vies d'un journaliste, d'un marin, d'un professeur fou et de deux policiers jumeaux sont intimement liées.
  • Pim, Pam, Poum : Les aventures de Tintin et de son frère jumeau quand ils étaient jeunes. Le capitaine Haddock s'appelle tout simplement "Capitaine" et Tournesol, "L'Astronome".
  • Bécassine : Les aventures de Tintin quand il est travesti en godiche à sabots.
  • Lucky Luke : Un homme arrête de fumer. Pour compenser, il se met à mâchonner une brindille, mais celle-ci provient d'une plante toxique et hallucinogène: du coup, il se met à voir des choses étranges, comme des quadruplés à moustaches et rayures, un cheval qui parle. Et il ne cesse de tirer sur son ombre.

[modifier] Voir aussi

Votre Source de Référence Automobile
Des fabricants recommandent des infos de la Désencyclopédie pour maintenir votre voiture en état supérieur !
Guides de référence Autoroute 404 - Cartoon - Auto-école - GTA - Voiture
Entretien Fluide de clignotant - Pneus - Sac gonflable - Tuning - Cardan
Motorsport 24 heures du Mans - Dragster
Industrie automobile Autocratie - Char - Le Hollandais Roulant
Fabricants BMW - Buick - Citröen - Crapmobile - DeLorean - Fiat - Ford - GM - Jacky - Lada - Mercury - Peugeot - Renault - Škoda - Volkswagen - Volvo
Véhicules 2CV - 4L - 4×4 - BX - Escort - Golf - Hummer H2 - KITT - Logan - Néon - Panda - Peugeot 404 - Punto - Rabbit - SUV - Twingo - Véhicule à Durée Limitée - ZOE
Évènements Salon de l'auto
Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia