Balladur MP3

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
BMintro.jpg

Édouard Balladur au naturel, c'est déjà sympa.

Fleuron de la technologie française appliquée, le Balladur MP3 est un appareil mobile et autonome qui permet à tout un chacun de pouvoir écouter quand bon lui semble les discours et pensées d’Édouard Balladur.

[modifier] Historique

La conception du Balladur MP3 trouve ses origines en 1993. À cette époque, Édouard Balladur était le Premier Ministre de François Mitterrand, et considéré par tous les analystes politiques et les instituts de sondage comme le favori pour lui succéder à la tête de l’État. Il avait alors pour directeur de campagne Nicolas Sarkozy. Grand communiquant devant l’Éternel, ce dernier cherchait à explorer de nouvelles voies en termes de publicité politique. De Gaulle faisait de beaux discours les bras levés, Pompidou s’était offert des obsèques nationales à mi-mandat, Giscard s’invitait à manger chez les Français moyens, Mitterrand portait un chapeau... il lui fallait trouver une astuce permettant à Édouard Balladur de disposer lui aussi d’un media novateur pour appuyer sa présence auprès des Français. Son objectif était de proposer une façon moderne de porter la bonne parole de son mentor auprès des électeurs.

BMsarko.jpg

L'homme à l'origine du projet technologique.

Très porté sur la technologie, Nicolas Sarkozy s’est alors tout naturellement tourné vers la plus grande entreprise française en matière de high-tech, Thomson. Cette dernière venait de déposer en collaboration avec l’institut allemand Fraunhofer les brevets d’un procédé de numérisation et de compression audio qui permettait de stocker dans un espace de mémoire limité une grande quantité de données sonores. Il n’en fallut pas davantage pour que Nicolas Sarkozy s’approprie les droits d’utilisation de cette nouvelle technologie qui semblait apte à répondre à tous ses besoins. Fraunhofer et Thomson durent toutefois s’y reprendre à trois fois pour finaliser le procédé. Les allemands décidèrent en outre de lui donner un nom en hommage à leur premier client qu’ils appelaient respectueusement et avec un fort accent germanique Monsieur Pallatur. Ainsi naquit le Monsieur Pallatur N°3, ou MP3, communément appelé de nos jours et de façon euphémistique Balladur MP3.

[modifier] Usage et contenu

De façon à permettre de bien identifier l’usage de son appareil, Nicolas Sarkozy choisit de lui donner une conception ergonomique et mnémotechnique. Le Balladur MP3 était ainsi de la même forme et de la même taille que le visage de la personnalité politique qui lui avait donné son nom. Le prototype contenait 256 Ko de mémoire stockée derrière le front. On passait d’un discours à un autre en appuyant sur les flèches situées de part et d’autre de l’appareil, deux autres flèches permettant de faire avance et retour rapide. La fonction la plus utile du Balladur MP3 est le bouton « Stop » commodément rebaptisé « Je vous demande de vous arrêter » en hommage au plus grand succès populaire d’Édouard Balladur dit de « La Grande Déculottée de la présidentielle 1995 ». L’alimentation se faisait via une série de 68 piles AA calées dans un emplacement positionné sur la partie antérieure de l’appareil.

BMballadeur.png

Le prototype tel que conçu par Thomson

Contrairement aux iPod et autres produits multimédias autonomes modernes, le Balladur MP3 était vendu avec l’ensemble des discours Balladuriens préchargés en mémoire. Nicolas Sarkozy, grand visionnaire, avait sans aucun doute anticipé tous les problèmes inhérents à la numérisation, au téléchargement illégal et à la loi Hadopi. Avec le Balladur MP3, il était impossible de modifier le contenu avec des paroles prononcées par Édouard Balladur en dehors des meetings officiels du RPR et de la chronique quotidienne du Premier Ministre à 20 heures sur TF1.

L’objet contenait en tout 19 discours parmi les plus connus de l’ancien Premier Ministre qui permettaient de retracer le parcours politique d’un homme qui a basé toute sa carrière sur la faconde et l’élocution, à tel point qu’il fut surnommé dans les années 90 le « Leader Maximot ». Voici par ordre chronologique quelques exemples du contenu de la mémoire morte du Balladur MP3 :

  1. 1964 – Dialogue avec Georges Pompidou : propulsé dans le cabinet de celui qui était le Premier Ministre du Général de Gaulle, Édouard Balladur discute à bâtons rompus avec son patron à propos de la circonférence de leurs goitres respectifs.
  2. 1968 – Les accords de Grenelle : Balladur se lance dans une péroraison anti-mai 68 endiablée malheureusement incompréhensible en raison d’une fracture de la mâchoire causée par un pavé volant non identifié.
  3. 1981 – Dispute avec Marie-Josèphe : Après l’élection surprise de François Mitterrand, Édouard Balladur décide de fuir aux États-Unis mais tombe en désaccord avec son épouse à propos du nombre de paires de chaussettes à emporter avec eux.
  4. 1993 – Auto-investiture : Explosant dans les sondages d’opinion, Édouard Balladur décide de se présenter à la course à la présidentielle 1995, aidé par Nicolas Sarkozy et soutenu par Charles Pasqua et François Léotard. On l’entend ici répéter tout seul dans sa salle de bain son discours prévu pour le 20h de TF1 où il a son bureau.
  5. 1995 – Auto-destitution : Après s’être fait ramasser lors de l’élection présidentielle de 1995, battu par Chirac et Jospin, il se présente à ses fans pour la première fois avec la formule qui porte sa griffe « Je vous demande de vous arrêter ».
  6. 1998 –Dans la rue : suite à un accrochage avec un scooter qui lui raye l’aile avant droite de sa Safrane en le dépassant, Édouard Balladur descend de son véhicule et hurle au fuyard « Je vous demande de vous arrêter ».

[modifier] Accueil

Malgré la popularité du personnage qui lui a donné son nom, le Balladur MP3 a connu ses chiffres de vente décevants puisqu’il ne s’est écoulé qu’à 0 exemplaire. Il faut dire que suite à des problèmes de conception et de packaging, il n’est sorti des usines Thomson qu’en 2007, époque où tout le monde avait oublié qui pouvait bien être Édouard Balladur. Depuis et pour ne pas être associé à ce désastre industriel, Thomson a préféré changé de nom, s’appelant désormais Technicolor. Malgré tout, selon certaines rumeurs, une nouvelle version du Balladur MP3 serait à l’étude. Le projet serait même bien avancé et on parle déjà de l’intégration de nouveaux morceaux de bravoure dont les titres restent malgré tout assez opaques : « Dernier soupir », « Ouverture du testament » ou encore « Discours de Nicolas Sarkozy en hommage à son mentor. »

Le top high-tech de la dÉsencyclopédie
Go very plus fast avec la chaise cycliste !

Comprenez tout du matériel de pointe grâce aux articles de qualité de la sencyclopédie !

Ampoule - Aspi-morve - Aspirateur PC automatique - Balladur MP3 - Clizette - Coussin péteur - Flash-ball - IPhone Shuffle - Lance-marmotte - Logiciel libre - Lumière - Machine à laver les humains - Métropolitain - Minitel - Orlyval - Parapluie - Pendelshot - Photocopieur Xerox - Pixels morts - Poignée de porte - Rond-point - Trombone - Trottinette - Véhicule à Durée Limitée - Ventilateur - Wifi - Éolienne

ClownPolitique.png  Portail du Gouvernement


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia